Bill64160

Cassegrain Kepler pour imagerie planétaire

Recommended Posts

il y a 23 minutes, Bill64160 a dit :

je fais du binning 2X2

ah bah oui ça change la donne :) 

il n'y avait pas cette info dans ton post ;) 

(206*2.4*2)/(2032*3)  = 0.16"/px theorique, là oui c'est pas mal 

Mais avec le tirage inhérent au montage du train optique, les 0.14"/px rééls rapportés par Winjupos, cela reste sans doute un poil "trop" et ça risque de ne bien fonctionner que les nuits de super seeing...

 

Edited by ZeMrHyde

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 2 heures, Bill64160 a dit :

Cela veut il dire que l'ADC perturbe l'alignement? Donc faudrait il aligner AVEC ADC?  

Faut il aussi collimater, avec ADC?

Doublement oui et ça ne marchera que pour une seule hauteur de planète. Sauf à avoir un ADC à 4 prismes, mais on va oublier ça sinon c'est moi qui vait me faire taxer de snob élitiste, arrogant, ou ché pas quoi :)

 

Regarde ses vidéos peut être, ça t'aidera : 

 

 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, mustagh a dit :

Je suis surpris q'en tant que Cassegrain le CN 212 ne soit pas évoqué.

Visiblement il y a un paramètre budget ici. Sinon bien entendu le CN-212 bien supérieur mécaniquement au Mewlon 210. Mais ça se négocie à combien ? 3000 ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bill64160 a dit :

Une question sur le µ210: Avec quel système la MAP est elle motorisable?  Car bien sur il faut penser à ce "détail" non négligeable, qui est probablement un des points faibles de mon système actuel.

Je n'en connais pas. Il faut mettre un porte oculaire si tu veux faire ça, mais ça va ajouter du back focus ce qui n'est pas une très bonne idée. 
J'avais mis sur la molette une pince en bois pour tube à essai. Ca permet de démultiplier et de pouvoir jouer du bout des doigts pour ne pas trop faire bouger le tube. Si tu coules ça à la stabilisation dans Firecapture ça marche très bien. Le moteur me semble un peu superflu. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, jldauvergne a dit :

Mais ça se négocie à combien ? 3000 ? 

En Cassegrain seul j'en ai vu à moins de 2000€

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, mustagh a dit :

En Cassegrain seul j'en ai vu à moins de 2000€

ouch c'est bas. Un Mewlon 210 vaut dans les 3400 je crois et le CN était bien au dessus de ça. 
Après c'est sûr que si @Bill64160 voit passer un CN-212 à 2000 ou moins il faut foncer, tu vas taper ta banque, ta grande tante ou qui tu veux, mais tu fonces (en vérifiant qu'il n'a pas été maltraité quand même ou en prévoyant une révision à Colmar si besoin. Si le primaire bouge ça ne se règle pas simplement). Son seul défaut c'est un peu plus d'obstruction que le Mewlon mais bon c'est un Cassegrain donc moins de coma dans les champ, et puis là tu peux y aller avant de le décollimater, ... C'est du niveau du Mewlon 250 en conception, c'est un autre délire par rapport au Mewlon 210. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

Sauf à avoir un ADC à 4 prismes, mais on va oublier ça sinon c'est moi qui vait me faire taxer de snob élitiste, arrogant, ou ché pas quoi :)

Hé ! J'ai aucun problème avec le fait que chacun dépense sa monnaie comme il l'entend, et j'aime voir des instruments d'exception et les images qui en sont issues.

Ce que je critique ce sont les positions péremptoires du style "si tu n'as pas le correcteur 8 lentilles à l'americanium tu ne peux pas faire de bonnes images" ;-)

Je reviens au sujet en ajoutant en

6- certains utilisateurs ont remarqué un desserrage de la fixation du primaire (serrage par un pas de vis autour du baffle du primaire) -> pareil, à vérifier à la réception.

bon ciel !

Fabien

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, 6fab a dit :

Hé ! J'ai aucun problème avec le fait que chacun dépense sa monnaie comme il l'entend, et j'aime voir des instruments d'exception et les images qui en sont issues.

je taquine. Et c'est comme en ciel profond, mettre un correcteur à 1500€ c'est plus cohérent sur un télescope à 10 000€ que sur un télescope à 1000€, surtout que beaucoup d'ADC à 2 prismes fonctionnent très bien pour moins de 100€. Il faut juste avoir cette histoire de coma en tête. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, 6fab a dit :

Ce que je critique ce sont les positions péremptoires du style "si tu n'as pas le correcteur 8 lentilles à l'americanium tu ne peux pas faire de bonnes images" ;-)

 

Fort heureusement, on peut faire de bonnes images avec des instruments de moins de 1000€ aussi , mais il est vrai que certains accessoires sont rapidement assez indispensables.

 

L'ADC pour commencer, vu la hauteur des planètes, dès que tu dépasse 100mm de diamètre (peut être même moins ?) le gain est tellement important que c'est difficile de s'en passer. Tu me dira, comment faisait-on avant ? Et je répondrais, à la même hauteur de planète on faisait des images (souvent) pas terrible. Déjà que la majorité de images de Jupiter actuelles (avec ADC) égalent à peine ce que l'on faisait d'excellent avec 150 à 200mm quand Jupiter était au plus haut ... et oui l'ADC n'est pas un correcteur de turbulence ! L'ADC n'est pas un élagueur non plus (mon cas perso :) ).

 

Après la prise de vue, je suis plus circonspect, car on faisait de très très belles images avec un DMK21 ou une PL1M, je ne suis pas certain qu'on puisse raisonnablement distinguer leur production d'une image faite avec la dernière ASI-qui-casse-tout (à commencer par ton compte épargne).

 

Les outils eux ont terriblement progressé ! Et c'est vrai qu'entre le mono-point de Iris (qui reste un excellent logiciel pour apprendre et pour faire des trucs "impossible") et le multi-point d'Astrosurface, il y a un "monde" ! C'est plus "facile" et accessible maintenant. On dit plug & play non ?

 

Enfin, on trouve aussi plus d'instruments prestigieux (et donc forcément chers) voire même du pro/semi-pro (Pic, Calern, ...) autour de 1m de diamètre. Cela n'a plus rien d'amateur et c'est uniquement "démonstrateur" pour moi et bien évidemment que cela fait rêver mais bon, on se contente de son jardin au quotidien non ?

 

Mais bon, pour faire ses courses ou aller au boulot tu n'a pas besoin d'une supercar non plus.

 

Marc

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, patry a dit :

Mais bon, pour faire ses courses ou aller au boulot tu n'a pas besoin d'une supercar non plus

Ce qui compte c'est de faire des images pour la science et dès 200mm on fait des choses intéressantes.  M'etant mal habitué à des très gros telescopes dès très jeune, j'avaks délaissé mon 210, jusqu'au workshop Juno à Londres où le message etait clair, même avec si peu de diamètre les données les interessaient. Sans ca franchement je n'aurais plus de motivation. Le challenge technique je l'ai poussé assez loin pour que ça ne soit plus un moteur. 

 

Pour les ancienne caméra je ne suis pas d'accord avec toi, il y a un gouffre entre ube dmk21 et un imx290. Le nouveau 462 est aussi assez stupéfiant.  Et ce n'est même plus une question de riche. Les meilleures cameras sont à 300 euro et on doit trouver du 224 à 200 euro en occasion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, je ne dis pas qu'une 290 n'est pas une bonne caméra, mais simplement que malgré toutes ses qualités, est-ce qu'elle produira de meilleures images ?

 

Allez un quizz.

Cette image a été capturé au C11, mais la caméra ?

image1.thumb.jpg.acd9bc12fb6a81dbed87129dc42a4078.jpg

 

Idem pour celle ci ?

image2.jpg.e37f44462279e04cf347b3037e6d912f.jpg

 

C'est aussi pris au C11 ... mais la caméra ? Une DMK 21 ? DMK 31 ? Une webcam monochrome ? Une PL1M ? Une PLA-Mx, QHY5-L2, ASI178mm, ASI 290 ?

C'est pas si facile non ?

 

Alors oui une ASI290 ou une ASI178 c'est certainement mieux qu'une simple PL1M ... mais est-ce que les images produites seront meilleures ?

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jldauvergne a dit :

Ce qui compte c'est de faire des images pour la science

Heu pas seulement Jean-Luc :)

Il y a aussi l'astronomie loisir/plaisir ;) pas oublier ;) 

 

il y a 30 minutes, patry a dit :

Allez un quizz.

Un autre :

Prise avec mon 200mm mais avec quelle caméra humm ?

 

Jupiter_2010_09_15.jpg.d9836771ea08714e3e36da4b5279af92.jpg

 

Bonne soirée,

AG

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, ALAING a dit :

Heu pas seulement Jean-Luc :)

Il y a aussi l'astronomie loisir/plaisir ;) pas oublier ;)

 

Pareil !

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, patry a dit :

mais simplement que malgré toutes ses qualités, est-ce qu'elle produira de meilleures images ?

Ben, .... oui. Je ne comprends pas ton point. C'est plus rapide et plus sensible donc ça produit de meilleures images. 
Si tu veux me dire que par seeing parfait avec possibilité d'intégrer plus avec le vieux capteur qu'avec le nouveau, on aura la même chose, certes oui, mais c'est un exercice de pensée, dans la réalité plus on a de sensibilité et de rapidité mieux c'est car on est jamais sans turbu. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, ALAING a dit :

Il y a aussi l'astronomie loisir/plaisir ;) pas oublier ;) 

Ca reste un loisir et un gros plaisir, mais perso j'ai besoin de me donner un but, qu'il soit technique ou scientifique, et faire de la science franchement c'est plus plus marrant que de juste faire des images. Ca donne une grosse dimension en plus. Je ne peux que vous encourager à partager vos images sur les bases de données, ça ne demande pas un gros effort. 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, jldauvergne a dit :

Je ne peux que vous encourager à partager vos images sur les bases de données, ça ne demande pas un gros effort. 

Perso ça ne m'intéresse pas Jean-luc :)

Je ne fais de l'imagerie astro que par plaisir et ça suffit largement à mon bonheur ;)

Je laisse la science aux scientifiques ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, patry a dit :

Alors oui une ASI290 ou une ASI178 c'est certainement mieux qu'une simple PL1M ... mais est-ce que les images produites seront meilleures ?

Ben . . . faut voir :)

Une PL1M ça donne ça sur la Lune avec mon C8 :

 

MerCrises2008_06_09.jpg.7b1ea774c328469f550f78b23173bf9c.jpg

 

Et j'attends le jour où ma 224MC me sortira une Juju aussi belle que celle au-dessus xD

Bonne journée à vous,

AG

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour information, la première image a gagné le concours SCT Users Contest de 2008 avec une .... PL1M. Alors oui, l'exposition était à 50ms ... c'est 5 à 10x plus que ce que je fais avec une ASI178 aujourd'hui. Et alors ? C'est pourri ? Donc il faudrait jeter toutes les images faites avant 2018 c'est ça ?

 

La seconde est réalisée avec une DMK21.

Est-ce que celle ci à l'ASI178mm (je devrais les échantillonner à l'identique pour ne pas biaiser le résultat) est meilleure ?

image3.jpg.d130da3dbc1f193179015fe461905b92.jpg

 

Ce n'est pas certain. Pourtant il y a plusieurs générations (pas loin de 12 ans) qui les séparent. Les logiciels ne sont pas les mêmes non plus ; Registax3 contre AutoStakkert (ou Astrosurface je ne sais plus). Cela compte énormément. Bien plus que la naissance de la caméra !

Essaie de traiter une image lunaire en mono-point avec Iris ou avec Registax 3 pour comparer.

 

Alors oui une caméra moderne est plus "facile" (plus rapide, moins de bruit, plus sensible, ... tout ce que tu veux) mais c'est plus utile pour lutter contre les conditions adverse. Et tu sais comme moi que l'élément primordial dans la qualité d'une image c'est pour plus de la moitié la qualité du ciel. Et je parie un café que sous des conditions moyennes avec une caméra moderne, on aura un moins bon résultat que sous de bonnes conditions avec une PL1M ! Donc le gain reste assez marginal tu en conviendra !

 

Et là ... 2010, Jupiter haute dans le ciel avec une DMK21 et un filtre rouge ? C'est sur qu'en 2020, Jupiter au raz des arbres (quand c'est pas dedans) c'est moins facile ... même avec une 290 ou une 462, ou une je-sais-pas-quoi.

Jupiter20100728bis.gif

 

 

Du coup "l'absolu" la phrase "il faut une bonne caméra" est vachement à relativiser, par rapport au même absolu sur l'ADC par exemple qui lui est vraiment utile pour améliorer les images.

Pour preuve, un ADC déréglé (ou pas d'ADC du tout) et une bonne caméra versus un ADC révisé sur la même caméra ou une moins bonne, le résultat est immédiatement visible. Pas la peine de se poser la question.

 

Maintenant je ne dis pas qu'il faut revenir aux webcams, mais changer de caméra devrait répondre à un besoin, une impossibilité de réaliser quelque chose (p.ex manque de sensibilité en CH4 => oui), changer pour changer parce que ca fait mieux, c'est une réflexion d'ado pour un téléphone ca non ? Et c'est pas parce que ta caméra à 5 ans, qu'elle est plus capable de rien !

 

Marc

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/11/2020 à 19:23, 6fab a dit :

2- l'équilibrage peut demander un contrepoids à l'avant (car beaucoup de poids à l'arrière)

3- le jonglage avec les 3 bagues allonge en filetage M90 selon que l'on est en visuel ou en imagerie (-> point 2!)

Pour les points 2 et 3. Perso je n'utilise en visuel que la première bague M90. Derrière je mets un bon tube allonge en 2 pouces. C'est plus vite installé et plus léger.

Autre point (de détail) qui me chagrine : le support de chercheur à une seule vis est inutilisable. Mon viseur point rouge part de travers au serrage. J'ai mis un autre support.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sûr que c'est un peu laborieux de monter démonter ces bagues M90, mais la contrepartie positive est qu'elles sont d'une très grande rigidité.

Du coup je les utilise et j'ajoute un petit contrepoids fixé sur une petite queue d'aronde femelle, laquelle coulisse sur la queue d'aronde mâle qui fait la longueur du tube.

Fabien

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, patry a dit :

C'est pourri ? Donc il faudrait jeter toutes les images faites avant 2018 c'est ça ?

Tu t'emballes tout seul. Personne n'a dit ca. 

 

Il y a 4 heures, patry a dit :

tout ce que tu veux) mais c'est plus utile pour lutter contre les conditions adverse. Et tu sais comme moi que l'élément primordial dans la qualité d'une image c'est pour plus de la moitié la qualité du ciel

Ben voilà et ca marche on lutte beaucoup mieux contre la turbu. Par ailleurs sur les surfaces planetaires on voit le gain conciderable en dynamique. En prenant des exemples lunaires tu biaise, c'est la cible la plus contrastée qu'on ait. Les nuances sur Saturne, dans ses anneaux  ou aux poles de Jupiter c'est autre chose. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, patry a dit :

changer pour changer parce que ca fait mieux, c'est une réflexion d'ado pour un téléphone ca non ?

Non. Si tu veux des images qui illustrent ca j'en ai des tonneaux.

L imx 462 vs l imx 290 là oui c'est que pour le ch4. Mais un 290 vs une dmk21, il y a un gouffre.

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 5 heures, patry a dit :

 

Et là ... 2010, Jupiter haute dans le ciel avec une DMK21 et un filtre rouge ? C'est sur qu'en 2020, Jupiter au raz des arbres (quand c'est pas dedans) c'est moins facile ... même avec une 290 ou une 462, ou une je-sais-pas-quoi.

Jupiter20100728bis.gif

Jupiter en 2019 donc aussi basse qu'en 2020 avec un télescope plus petit et les caméra modernes. C'est 17 ou 18° de hauteur, je ne sais plus. Il y a plus d'info dans la GTR bien qu'elle soit au limbe. La différence de dynamique est énorme. La résolution c'est plus difficile à comparer, on ne va pas rentrer là dedans. Simplement Telescope plus petit + planète bien plus basse + caméra moderne = meilleur résultat. 
5fb51782517be_2019-06-01-0135_9-Lderot-Jupiter_ZWOASI290MMMini_lapl5_ap213.jpg.3983a5bc168eb76d4a2fd3ef76189864.jpg

Et 2020 avec là ok un télescope un peu plus gros que le tient. Là encore l'apport des caméras modernes est considérable. 
5fb51841b0485_2020-07-29-2126_1-WINJUPOS-Jupiter_ZWOASI290MMMini_lapl5_ap514.jpg.5f4ea8bfda3102200c712667365ef7c6.jpg

Je ne dis pas qu'il faut mettre les DMK 21, 31, 41, 51 à la poubelle. Pour un jeune qui a un budget hyper serré, si il trouve ça en occasion à 100€ c'est une chouette base pour débuter. Mais il n'aura pas besoin d'économiser beaucoup plus pour avoir un IMX de dernière génération en occasion. 
 

Il y a 5 heures, patry a dit :

Et c'est pas parce que ta caméra à 5 ans, qu'elle est plus capable de rien !

Il y a 5 ans on était déjà sur la génération technologique actuelle, c'était le début de l'IMX224. Il reste assez à jour techniquement. L'imx 462 lui met un coup de vieux mais il vient à peine de sortir et il ne ringardise pas complètement le 224 qui reste un capteur splendide. 

Edited by jldauvergne
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la GTR qui te botte ? 

Avec un C11 plébéien, pas d'ADC, dans l'IR, traitement monopoint probablement et une MDK21AU04. Ho non, j'ai aussi des détails dans la GTR dans l'IR, zut alors !

Si j'avais les fichiers sources (je ne crois pas) cela mériterait de faire du multipoint avec un soft de traitement plus moderne.

dmk%2010-07-28%2006-05-59_wav.jpg
Je ne vois pas tant de différence avec ton µ250 + ADC + caméra moderne. Ha si, tu a de la couleur :)

 

Mais bon, j'ai peur que la discussion soit stérile alors je préfère te laisser à tes certitudes on ne sera pas d'accord sur ce point précis. Et puis cela ne fait pas avancer le fil sur le Kepler je crois.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, patry a dit :

Mais bon, j'ai peur que la discussion soit stérile alors je préfère te laisser à tes certitudes on ne sera pas d'accord sur ce point précis. Et puis cela ne fait pas avancer le fil sur le Kepler je crois.

C'est sûr que si tu n'as pas plus d'arguments on ne va pas aller loin. Tu es indulgent avec ton image IR. Elle est très très belle mais il n'y a pas autant d'info que dans l'image du Mewlon. C'est en retrait en resolution du fait du filtre. Les lois de l'optique sont respectées.  

 

Je te pose le problème autrement.

A ton avis est ce que j"aurais pu faire les deux images que je donne pour exemple à 17/18°  avec une DMK21?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By yann35
      Mon projet muri petit à petit...
      Je suis à la recherche un petit instrument de qualité plus nomade en complément de mon Mewlon 210 mm,
      Une Apo de 80 mm, c'est limité par rapport au diamètre puis pas vraiment de différence avec la Swarovski ATS 80.
      J'ai pensé à la TS 90/600 Photoline qui me parait pas mal, mais en nomade je ne sais pas si le triplet est une bonne solution.
      Puis-je me suis dit pourquoi pas un Maksutov de qualité, les commentaires ont l'air très bons il est compact et avec un diamètre de 150 mm (équivalent diamètre 100 apo), ça me laisse plus de possibilité. 
      Qu'est-ce que vous pensez de celui-ci : iOptron telescope MC 150/1800 OTA  ?
      Ou peut être un autre modèle que je n'aurai pas vu...
      Voilà, j'en suis là....
    • By Anton et Mila
      Je vois du nouveau de l’extrême est de la future Europe pour la photo, et photo astro pourquoi pas!
      https://photorumors.com/2021/02/04/new-rubinar-lenses-announced-from-the-russian-lzos-factory/
      Avez-vous des images faites avec l'un des anciens modèles?
    • By FroggySeven
      Je n'arrive pas à comprendre le schéma. Comment peut-on séparer l'image en deux en utilisant un prisme comme deux miroirs très rapprochés, alors que le faisceau ne semble pas collimaté à l'infini à ce niveau.
      Ou alors, si, il est bien collimaté à l'infini ?
      C'est moi qui comprend mal le schéma ?
       
      Question subsidiaire : ça fonctionne toujours comme cela les binos;
      avec un prisme qui "coupe" le faisceau image ?
       
      D'avance merci pour votre aide
       
       

    • By Arnaud T60
      Bonjour à tous
       
      je souhaite remplacer mon miroir secondaire sur mon tube Geoptik Formula 25. A première vue celui en place est collé . Quelle type de colle pour le nouveau serait il judicieux d'utiliser pour fixer le nouveau ??
       
      D'avance merci
      Arnaud
    • By CPI-Z
      Convertir une image front-d'onde en PSF est peut-être un sujet qui peut intéresser certains.
      WinRoddier, DFTFringe, Aberrator ... donne directement la PSF en fonction d'un front-d'onde donné. Mais comment cette PSF est construite ?
       
      Vous avez certainement déjà vu ce post où l'on voit l'influence de l'obstruction sur la tache de diffraction (PSF)
      http://www.astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/sensitivity/spider-diffraction.htm
       
      En fin de page de ce lien vous trouverez la phrase :
      "The previous images were calculated with Iris software using the formula" : PSF = [ Module FFT (Aperture) ]^2
      Autrement dit, le module au carré de la transformée de Fourier de l'image de la pupille donne la PSF, c'est utiliser pour retrouver l'impact des obstructions des miroirs secondaires, araignée ...
       
      Alors j'ai fais le test avec IRIS (<fftd) et effectivement cela fonctionne

       
      J'ai voulu utiliser la même méthode pour un front déformé et comme WinRoddier permet de faire des simulations je suis parti d'une coma pure car la PSF est bien déformée (voir la capture d'écran WinRoddier plus loin).
      En utilisant la transformation de Fourier d'IRIS en appliquant directement la commande  <fftd sur l'image front-d'onde ci-dessous, voici ce que j'obtiens

      On est très loin du résultat escompté produit par WinRoddier et l'image ne ressemble pas à celle d'une coma.
      Je peux donc dire que dans ces conditions avec IRIS la formule PSF = [ Module FFT (Aperture) ]^2   ne fonctionne pas pour un front-d'onde déformé , sait à dire lorsque tous les points de la surface d'onde ne sont pas en phase, comme au travers d'une optique imparfaite ou via les turbulences atmosphériques ...
      La notion de phase ou de différence de marche optique manque dans cette application FFT directe de l'image.
       
      Dans la littérature j'ai trouvé des formules comme celles-ci

       
      ainsi que des tableaux comme cela qui résume les transformation

       
      Ayant fait plusieurs essais sans résultat et ne sortant pas de sup-optique pour interpréter ces formules j'étais bloqué.
      J'ai alors contacté plusieurs personnes dont l'observatoire de Nice et celui de Paris.
      Nice m'a renvoyé vers 2 astro-amateurs réputés, mais au final le résultat n'était pas au RDV.
      L'observatoire de Paris m'a répondu en la personne de Monsieur Anthony Boccaletti qui avec patience et courtoisie m'a bien aidé. Je ne peux donc que le remercié une nouvelle fois ici.
       
      En fait quand on sait c'est relativement simple.
      Voici l'exemple, j'ai choisie un front déformé de coma pure car la PSF résultat est bien dissymétrique comme dans le cas général des tavelures mais en plus simple.
      WinRoddier permet de faire des simulations

      L'image du front d'une coma pure sera toujours la même, ce qui change sera l'amplitude de la déformée, son PTV, ici il est de 848 nm pour la longueur d'onde de 490nm et le terme Z8(3,-1) est de 150nm
      848 / 490 = 1.73 donc le PTV exprimé en rapport d'onde est de 1.73
      La différence de marche optique (ddm) entre le point le plus en avance et le point le plus en retard est de 1.73 onde
      Voici l'image front-d'onde :  
      Avec IRIS on peut soustraire la constante correspondant au fond de l'image, le fond devient 0 (zéro), ainsi les pixels positifs on une ddm en avance de marche et les pixels négatifs sont en retard de marche.
      donc le ddm d'un pixel de l'image par la règle de trois est :  
      ddm = valeur pixel * 1.73 / 251
      La phase s'écrit    phi = valeur pixel * 2 * pi * 1.73 / 251
      L'image phi est alors proportionnelle à l'image ddm et celle de départ.
       
      L'image pupille est simplement remplie de 1 dans la pupille et de 0 hors de la pupille :  
       
      Iris permet de transformer une image en tableau avec la commande < export_asc [nom] qui produit le fichier nom.asc
      Il s'ouvre avec l'éditeur de texte et se rentre facilement dans un outil type tableur excel
      Il y a 3 colonnes, les 2 coordonnées des pixels et sa valeur,  (x , y, valeur), on peut ainsi faire les calculs nécessaires et recréer l'image résultat. La commande < import_asc [nom] dans IRIS
      Ainsi l'image phi est la même que l'image d'entrée (proportionnelle), sauf qu'au lieu d'avoir un PTV en pixel de 251, le nouveau PTV en pixel va de -5.43 à +5.43 pour cet exemple
       
      La formule de la littérature peut s'écrire    PSF = | FFT ( A*exp( i phi)) |²   ou A est la fonction pupille. Le | |² correspond au module de la FFT au carré ce qui confirme la formule de départ lorsque le front est plan (phi = 0), sans ddm
      Mais qu'en est-il du exp( i phi)
      i c'est le nombre complexe imaginaire tel que i² = -1
      et exp( i phi) = cos(phi) + i*sin(phi)
      Dans le tableur il suffit de calculer en fonction de la valeur de la colonne phi, une colonne cos(phi) et une autre sin(phi). toutes les valeurs seront alors comprises entre -1 et 1
      Et comme les valeurs pixels ne peuvent être que des nombre entier il faut les multiplier par une constante par exemple 30000 pour remplir la plage d'IRIS 16 bits (32767 max)
      On peut ainsi créer les images cos(phi) et sin(phi)
      cos(phi)              et sin(phi)
      cos(phi)_30000.fit   et   sin(phi)_30000.fit
       
      Détail qui a son importante :
      sin(0) = 0 donc le fond reste à zéro
      cos(0) = 1 donc tous les points du fond qui étaient à zéro passent à 1. Et  multiplier par 30000 ils passent à 30000. Il faut alors multiplier cette image cos par l’image pupille (constituée de pixels 0 et 1), multiplier par 0 pour retrouver le fond à zéro, le reste est multiplier par 1 pour que l’image cos reste inchangées dans la zone pupille.
       
      Je fait simplement remarquer ici qu’une FFT est indépendante de l’intensité des pixels dans la mesure où les 2 images de même format sont proportionnelle en intensité.
      Mais que faire de ces 2 images ? On en cherche qu'une la PSF !
      De plus le module d'une FFT donne toujours une image symétrique alors qu'une PSF dans le cas général pour un front non plan est dissymétrique (exemple la PSF de la coma pure)
      Il reste que la solution de faire une FFT-1 la fonction inverse de la FFT qui à partir de 2 images l'une réel ou de fréquence, l'autre imaginaire ou de phase, donne une image résultat unique.
      Il est précisé également que le fond à zéro doit être agrandi au minimum à un format couvrant 2 fois le diamètre de la pupille (< padding dans IRIS)
      Et il faut que les images soit centrer pour une FFT-1   (fonction ffti dans IRIS)
       
      Au final voici ce que l'on obtient avec les 2 images au 2048 x 2048 :
       
      Capture d'écran dans ImageJ :

       
      On retrouve donc bien la PSF recherchée .
       
      En fait la formule de départ dans la littérature pour des novices comme moi aurait pu s'écrire
      L'image PSF est la transformée de Fourier inverse mise au carré, du couple d'images ( A*cos(phi) , sin(phi)) où phi est la phase en chaque point de l'image front-d'onde et A l'image pupille (0,1)         PSF = [ FFT-1[ A*cos(phi) , sin(phi)] ]²
       
      CPI-Z
       
       
  • Upcoming Events