BobSaintClar

Binos 2x150 ED : première lumière

Recommended Posts

Il y a 4 heures, Looney2 a dit :

Ah ben mon cochon !!!

Mais qui... qui ose ??

Cette voix de fausset à l'accent traînant, vieille France et péquenaud de nos cousins honteux, de ceux qu'on place en bout de table aux repas de Noël, serait-ce..?

 

Mais oui, c'est lui !! Aaahhhrrr...

Attends, tu peux écrire dans ce groupe ??

Je veux dire, t'es membre ?? Mais il fait quoi, le videur, à l'entrée ?? Il t'a laissé passer, comme ça, sans moufter ??

 

Y'A PAS DE SERVICE D'ORDRE ??

T'AS DES JUMELLES, AU MOINS ??

 

(soupir las...) Bref ! Sois le bienvenu, hein ! :D

 

Il y a 4 heures, Looney2 a dit :

tu te gaves et ça me fait le plus grand plaisir.

Là, je peux pas nier... plaisir partagé, quand j'ai vu ce que tu sortais sous ton ciel de morne plaine ;)

  • Love 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ha c'est vraiment extra, je viens juste de finir la lecture ! Chapeau, on se régale ;) Tu devrais poster dans la section "observation visuelle" aussi !

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, PerrouriefhCedric a dit :

Tu devrais poster dans la section "observation visuelle" aussi !

J'ai inséré un lien dans mon fil (la photo de la Lune et de Venus au Japon) :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand la prochaine sortie? La lune va être intéressante en ce moment ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette nuit même, si la couverture nuageuse daigne disparaître d'ici le matin : elle devrait, d'après les prévisionnistes japonais... donc, c'est la loterie :D

 

Pour une bouchée de pain, j'ai acheté deux filtre OIII SVBony (chinois) testé sur CloudyNights : ce filtre est correct, un peu plus large en bande passante que les cadors de la catégorie (Lumicon & Co), ce qui est intéressant en usage bino. J'aimerais le tester sur Orion de mon jardin, pour voir ce que cela donne en comparaison de 1/Une image sous bon ciel (comme j'eus la semaine dernière) et 2/ la même image sans filtre (pas top, de chez moi, sauf si la transparence s'avère bonne. Mais c'est rare).

 

Coté bricole, la monture est complètement terminée, mais je peaufine. J'ai ajouté un viseur point rouge sur le corps des jumelles : inutile sur les Nikon 20x120 (faible grossissement et visée droite --> on pointe à la louche et ça marche), pratique sur les APM à grossissement variable et renvois à 45° (quand on pointe à la louche, la plupart du temps, on rate sa cible). J'ai également acheté un sèche-cheveux de camping - qui marche sur 12V et prise allume-cigare -  ainsi qu'une petite couverture qui recouvre les jumelles et rallonge les pare-buée en cours d'observation (pour les éventuels problèmes de rosée). Je verrai à l'usage si j'ai besoin d'un "système chauffant"...

 

Si je peux sortir cette nuit, je vous ferai un p'tit rapport ;)

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, BobSaintClar a dit :

Si je peux sortir cette nuit, je vous ferai un p'tit rapport

 

Yes aussi :) ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben voilà, j'ai pu sortir cette nuit !

 

Quelques nuages résiduels ne m'ont pas empêché de mener une poignée observations, une dizaine d'objets peut-être : de mon jardin, je n'ai pas accès à la totalité du ciel, beaucoup s'en faut. Je me suis donc limité à ce que les obstacles variés (nuages passagers, toit du garage, maison, arbres) m'ont laissé pointer. Le ciel était plutôt transparent, le vent bien présent (j'étais protégé, aucune importance) et la turbulence sévère, bien visible à 50x, transformant chaque étoile en un petit pâté énervé xD

 

Pour ce qui est de la pollution, elle est sévère : 7 sur l'échelle de Bortle, avec M31 invisible sans jumelles, pas de voie lactée et un Sud particulièrement à la peine dans les lumières des villes qui s’égrènent tout au long de la ligne de chemin de fer jusqu'à Tokyo. C'est bien pour tester des filtres ! A part ça...

 

Allons-y ! Je commence par M42, elle passe au méridien et j'ai sa dernière observation bien en mémoire. D'abord, je regarde sans filtre, à 28x : ah... ok. C'est vraiment la misère ! La nébuleuse est étriquée, ses bras décharnés et sans relief sur un fond de ciel bien trop pâle. La tête de l'albatros n'est vu qu'en vision indirecte, le "running man" également. L'ensemble n'a plus cette phosphorescence typique des belles nuits. Le foisonnement des volutes qui s’entremêlent au cœur de la nébuleuse sont aux abonnés absents, remplacés par un aplat bien plus simple, plus fade, un aplat dont la complexité ne s'esquisse qu'à peine, par moments. Heureusement que je n'ai pas observé de mon jardin pour la première lumière de mes jumelles, elles passaient dans les annonces dès le lendemain !

 

Je place les OIII : tout est plus sombre, la nébuleuse s'arrache un peu mieux de son environnement, mais le spectacle demeure quelconque. Ce qui était deviné est désormais mal vu, c'est un piètre progrès. La dominante verte pique les yeux, quand on a en mémoire le pep's et les nuances de couleur du même objet observé sous un beau ciel. Surtout, ça manque d'ampleur et de fait, je n'en vois guère plus qu'avant.

 

Je passe à 50x, sans filtres : c'est un peu mieux. Le grossissement améliore davantage l'image que le filtrage, assombrissant le fond de ciel beige au profit de ma cible, dont le contraste augmente à toutes les échelles (globalement, comme dans le détail). A défaut d'être enthousiasmante, l'image est "exploitable" et je pourrais la montrer à un ami de passage (un ami tout de même pas très regardant)...

 

Je ne peux pas encore installer les OIII (en  50,8) sur les Morpheus, mais je peux leur coller les "Fujinon Nebula" grâce à une adaptation de mon cru : à 50x, avec ces filtres à bande large, M42 est globalement mieux perçue, bien distincte d'un fond de ciel fortement atténué. En revanche, elle ne propose aucune information supplémentaire : je n'en vois pas plus dans la nébuleuse.

 

En clair, les filtres - OIII comme Fujinon Nebula - améliorent le contraste général de l'image, permettant de mieux isoler l'objet de son contexte, mais ne changent rien à la perception des micro-contrastes. In fine, il me semble que jouer sur le grossissement est plus efficace, au moins sur cet objet... le bilan est donc mitigé !

 

Je passe rapidement sur les autres objets observés cette nuit (sans filtres) :

 

- M31 : médiocre. Pas de nuances, pas de bras --> pas de chocolat !

- Les Pléïades : Le gaz autour de Merope est deviné en vision décalée. Je compte 18 étoiles dans le quadrilatère, contre 24 par belle nuit.

- Amas ouverts dans Cassiopée et le Grand Chien (le Cocher est caché par le toit du garage) : comme prévu, ces objets sont les "moins pires" à observer dans de mauvaises conditions. Ils sont cependant bien fades, surtout lorsqu'ils présentent un Messier à coté d'un plus lointain NGC : ce dernier est résolu mais semble "déplumé", beaucoup de ses étoiles s'étant perdu dans le ciel laiteux. Bref, ce n'est quand même pas terrible. Seul bon point : les étoiles présentent toujours des nuances de couleurs.

 

Une dernière remarque : je constate qu'à 28x, mon astigmatisme (léger) affecte les étoiles, minuscules croix en lieu de points. Ce phénomène disparaît à 50x : c'est donc le bord de mes pupilles qui est le plus touché. Encore une raison de préférer grossir à 50x plutôt qu'à 28 ;)

Edited by BobSaintClar
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En conclusion au bino comme dans un télescope... Le ciel est important...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On te sent un peu déçu Bob ... c'est sûr que Bortle 7 c'est quand même sévère !

Déjà que mon bortle 5 + m'est pénible, mais je vois quand même la voie lactée après 23h et au zénith. 

 

Merci pour ce croa certes moins pétillant que celui du week-end dernier mais il faut aussi des soirées décevantes pour mieux apprécier celles qui permettent une récolte plus abondante en objets célestes  :) . 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Penn a dit :

On te sent un peu déçu Bob ... c'est sûr que Bortle 7 c'est quand même sévère !

Pas déçu, pas vraiment : je savais à quoi m'attendre, ayant déjà officié de mon jardin avec les Nikon 20x120. La seule petite inconnue tenait au comportement des filtres OIII : allaient-ils changer la donne ? Bah non, ou si peu que ça ne mérite guère d'en parler. De mon expérience, ça semble un peu contre-intuitif et pourtant : les filtres sont d'autant plus efficaces que le ciel est bon !

 

il y a 6 minutes, Penn a dit :

Merci pour ce croa certes moins pétillant que celui du week-end dernier mais il faut aussi des soirées décevantes pour mieux apprécier celles qui permettent une récolte plus abondante en objets célestes

Absolument ! C'est d'ailleurs pour cela que je n'ai pas voulu - au grand dam de Grelots  - faire la première lumière de mes binos depuis mes pénates :D

Cette première lumière m'ayant comblé, je n'ai qu'envie de recommencer !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Bilan

 

Après deux nuits sous des ciels de qualité très différente et quelques tests optiques réalisés à la maison, je peux proposer un premier bilan à propos de ces jumelles APM 150ED :

 

- La qualité optique est bonne : les jumelles ont des objectifs avec une lentille en verre ED qui limite l'aberration chromatique, sans toute fois l'annuler. La prétention "APO" de l'instrument est donc exagérée, on ne peut le comparer à un binoscope formé de deux TOA 150 ! En usage diurne, on observe un liseré vert/mauve sur les transitions à fort contraste (branches ou pylônes sur fond de ciel clair). Ce liseré est cependant très mince et fortement lié au placement de l'oeil. A 28x et 50x, il est parfaitement négligeable à l'usage. De nuit, il disparaît.

 

- La qualité mécanique est excellente : aux grossissements faible  et moyen (je me limite à 50x pour l'instant), les jumelles ne présentent pas de défaut de parallélisme et selon Joerg Kneip, l'opticien allemand en charge de ce réglage technique pour APM (j'ai pu échanger quelques emails avec lui), ledit parallélisme est très robuste dans le temps. Qui plus est, Jorg fournit sur son site Internet la procédure précise permettant à un amateur motivé, le cas échéant, de le peaufiner lui-même. C'est un atout non négligeable pour ces jumelles, en cas de soucis à grossissement élevé.

 

Quels sont leurs défauts ? Je vous liste ce qui me vient à l'esprit :

 

- Leur restriction d'usage : à mon sens, c'est le point le plus critique. Ces jumelles excellent dans un domaine bien précis, pour ne pas dire exclusif : l'observation du ciel profond à grand champs. Sur ce point, elles enterrent la concurrence par leur luminosité (doublée), leur contraste (exacerbé par la vision binoculaire et l'absence d'obstruction) et leur confort (aucune fatigue visuelle, on observe jusqu'à plus soif...). Pour le reste (CP à grossissement élevé, planétaire, lunaire, solaire, astrophoto...), elles se font tailler des croupières par des télescopes et des lunettes bien plus abordables. On choisit un tel instrument en toute connaissance de cause, sous peine de sévère désillusion !

 

- Leur exigence : je parle de la qualité du ciel. Sous mon Bortle 7, la bête est à l'agonie. A mon humble avis, il faut du Bortle 5 pour en profiter dignement. Pour en extraire la substantifique moelle, cherchez du Bortle 3 et moins : ça devient de plus en plus difficile, hélas !

 

- Leur prix : pour les acquérir, vous devrez amadouer votre banquier ! A budget comparable, vous pourriez vous offrir un beau (T300-350 d'artisan, à miroir de compet') ou un gros (T500 chinois, genre Skywatcher, Hubble Optic, Taurus, etc.) dobson, qui vous en montrera bien davantage sur toute une foule d'objets, planètes incluses. A ce coût, vous devrez ajouter les oculaires... en doubles. Même chose pour les filtres. Vous devrez enfin prévoir une monture - tête + trépied - assez chère également, si vous ne bricolez pas. La facture, déjà salée, monte vite !

 

- Leur poids : à près de 20 kilos, on ne peut plus parler d'instrument facile à manipuler. Les monter sur leur support (tête ou fourche) demande un effort et une concentration certains. Je m'en sors seul sans soucis aujourd'hui, mais qu'en sera-t-il dans 10 ans ? Dans 20 (si possible) ? Si vous observez au binoscope, vous pouvez toujours installer chaque tube l'un après l'autre ; là, pas possible... il faut se coltiner la bête "d'un bloc".

 

Conclusion

 

En astronomie, chacun(e) a ses préférences. Pour moi, c'est l'observation visuelle en CP à grand champs : je suis donc ravi ! J'ai possédé des instruments très différents les uns des autres, depuis la lunette de 60 à F/D 13 jusqu'au dobson 500 à F/D 3,9 en passant par des jumelles variées (80, 100 et 120mm de diamètres), des lunettes APO (enfin une, mais d'la balle : Televue NP127, un Petzval apochromat de qualité XXL)... bref, après des années de pratiques, je sais ce que j'aime et donc, ce que je veux ! Ces jumelles APM sont une sorte d'aboutissement, parce que je vois mal comment je pourrais m'offrir un instrument équivalent de plus grande taille : il faudrait tabler sur un binoscope formé de lunettes (les T ont une obstruction centrale qui limite leur versatilité en grossissements faibles : dès que la pupille de sortie taquine les 4mm et plus, je suis vite sujet à des ombres volantes très gênantes) de diamètre 200mm, forcément APO, pour que la différence soit flagrante... vous imaginez le tarif ? Par conséquent, je n'y pense même pas : terminée, la fameuse "aperture fever" !

 

Du coup, je les garde ;)

Edited by BobSaintClar
  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, BobSaintClar a dit :

bref, après des années de pratiques, je sais ce que j'aime et donc, ce que je veux !

 

Tu as de la chance de savoir ce que tu veux !

Perso j'aime tout : planétaire, lunaire, cp, observation, astrophoto, c'est la galère pour s'équiper vu que je n'ai pas gagné au loto (je ne joue pas il faudrait que j'y pense).

Si je ne me suis pas décidée avant 5 ans, je tire au sort  ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Penn a dit :

Tu as de la chance de savoir ce que tu veux !

Perso j'aime tout

Tout, mais avec la même curiosité, ou intensité ? Tu as bien des préférences ?

En fait, j'aime tout dans l'observation du ciel profond, ce qui inclut les tachouilles distantes devinées à l'oculaire d'un gros dob. Par exemple, j'ai un souvenir ému de la vision de l’éjecta du trou noir central de m87, dans le T600 de David... émotion renouvelée lorsqu'il a été imagé par interférométrie radio l'année dernière ! Mais ces images de galaxies lointaines demandent des télescopes trop gros pour être manipulés seuls (ou alors, au prix de contorsions et d'une perte de temps rédhibitoires, pour qui n'observe pas de chez soi). Du coup, mon choix est vraiment facile...

Il y a 12 heures, Penn a dit :

Si je ne me suis pas décidée avant 5 ans, je tire au sort 

Hein ? 5 ans ? Mais tu as quel âge ?? Tu as l'autorisation de tes parents pour surfer comme ça, sans surveillance, sur un site de détraqués notoires ??

Edited by BobSaintClar
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, BobSaintClar a dit :

Tout, mais avec la même curiosité, ou intensité ? Tu as bien des préférences ?

 

Oui mais dans ma région tu t'en fiches des préférences, c'est la météo qui commande et qui t'octroie environ 10 bonnes nuits dans l'année.

 

Or si tu ne choisis que le lunaire tu n'auras que 5 nuits

si tu choisis le planétaire t'en as 2

si tu choisis le cp t'en as 3

Du coup je prends le tout et c'est le jackpot avec les 10 nuits :) 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ajoute le solaire ! Tu sais, l'observation du, euh... comment dire...

boule_de_feu.jpeg.033244368e3f31897362b1e13928950e.jpeg

 

Pour t'offrir les grosses jumelles, va falloir se serrer la ceinture !

regime.jpg.3c4a7f35448168e126ded6eba0ddc58f.jpg

 

:D

 

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, BobSaintClar a dit :

Tu sais, l'observation du, euh... comment dire...

 

Nan je ne vois vraiment pas O.o  . 

 

81562149_o.jpg.4ed22dbf854d545398c0c92d395cc5d9.jpg

 

 

 

il y a une heure, BobSaintClar a dit :

Pour t'offrir les grosses jumelles, va falloir se serrer la ceinture !

 

Wé je sais :) , et encore 480€ c'est jouer petit je le crains, va falloir que je continue le régime ! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bob pour tes CROAS hilarants xD.... et instructifs ! Sache que ton agit'prop' acharnée en faveur des binos m'a déjà coûté cher avec l'achat d'APM 70 (mon vieux dos ne supporterait pas plus lourd...) avec lesquelles je m'éclate, même dans Paris ! Ça turbule tellement souvent ici qu'on en voit souvent autant même en lunaire qu'avec le mak180. Sauf certains soirs stables ou le tube peut prendre sa revanche à x300. J'attends l'hiver et ses quelques soirs corrects pour contempler quelques champs profonds et j'ai hâte de les emmener l'été prochain dans le Périgord.

Sinon, j'en profite pour confirmer  un conseil que tu donnes : il faut impérativement acheter des binos avec des oculaires interchangeables, ça change tout et ça permet de beaucoup mieux les exploiter. Et aussi des redressées à 90°, les cervicales nous en remercient très vite...

Au passage, toi qui écrit si bien, enterrer, ça prends deux "r", comme "terre". Une petite inattention sans gravité au milieu de tes épiques aventures que je suis avec attention depuis le début ! Et encore merci pour ton humour qui soulage un peu la morosité générale covidée que nous traversons en ce moment...

Edited by Kaptain
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec plaisir, c'est toujours sympa de partager ses passions avec ses pairs. On n'a d'ailleurs aucun mérite d'être enthousiastes, après tout, quand on parle de ce qu'on aime !

Oui, les binos à oculaires interchangeables sont vraiment d'une autre catégorie que les jumelles usuelles, aussi grosses ou bonnes soient-elles : par exemple, sur le plan optique, les Nikon ne sont pas si loin des APM... mais le grossissement fixe à 20x les met hors-jeu dans pratiquement toutes les situations ! Surtout de nos jours, où l'on dispose d'un choix assez pléthorique d'oculaires de très bonne qualité.

C'est marrant que tu relèves le "entèrent" parce que je me souviens l'avoir écrit, avoir tiqué... mais l'avoir laissé - un peu surpris - en constatant que le correcteur d'orthographe ne réagissait pas. Du coup, je me demande dans quel monde "entèrent" est correct !

Et pour conclure, sur l'humour... bah écoute, c'est vraiment comme les épices en cuisine : ça sert à rien, c'est pas plus nourrissant, mais c'est tellement meilleur quand on en met qu'on aurait bien tort de s'en priver ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

ENTER (v. a.)[an-té]

1. Terme d'horticulture. Greffer par ente. Enter un poirier, un pommier.

Fig.

• Ils entent sur cette politesse un esprit de règle.... (LA BRUY. XI)

• Nous avons enté sur l'olivier franc le germe de l'infidélité (MASS. Myst. Ferv.)

• Recueillir avec affectation les débris de ces familles antiques et éteintes pour les enter sur un nom obscur (MASS. Panég. St Franç. de Paule.)

• Le Seigneur fera sécher la racine de votre orgueilleuse postérité, et entera dessus une race qui connaîtra la justice et fera la miséricorde (MASS. Or. fun. Villeroy.)

2. Insérer en général.

• L'amant juge sa dame un chef-d'oeuvre ici-bas, Encore qu'elle n'ait sur soi rien qui soit d'elle.... Qu'elle ente en son palais ses dents tous les matins (RÉGNIER Sat. IX.)

3. Terme de fauconnerie. Raccommoder une penne de l'oiseau, froissée ou rompue, soit par la jonction d'une penne gardée, soit à l'aiguille ou au tuyau.

4. Terme de charpentier. Joindre ou assembler deux pièces de bois de la même grosseur et dans la même direction.

5. Mettre une ente, allonger plus ou moins quand on a préalablement coupé le bout qui était usé ou trop court. Les bouts de ces bas sont mauvais, il faudra les enter. Tous mes bas sont entés.

6. S'enter, v. réfl. Être enté. Le prunier s'ente sur sauvageon.

 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien, j'ai apporté quelques améliorations à ma monture :

 

- Les contrepoids sont plus faciles à installer (deux disques au lieu de trois par coté) et plus proches de leurs pattes de maintien (moins de porte-à-faux)

- Je les ai également davantage écartés de l'embase, ce qui m'a permis de supprimer le rehaussement de l'ensemble (c'est donc plus stable)

- Le mouvement en azimut, auparavant obtenu via la rotation de la tête sur sa tige filetée, repose désormais sur un roulement à billes. C'est plus doux, régulier et surtout, la tige ne tourne plus en cours de réglage (c'était très chiant, à l'usage)

 

Je ne me suis pas encore servi de cette "nouvelle" mouture, des parties sont encollées et toujours en séchage. Je prendrai quelques photos demain pour vous montrer ;)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut...

Alors ou en es tu avec ta bino après je suppose quelques nouvelles observations?

Edited by grelots
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By Ben2407
      1ere lumière de ma toute nouvelle camera Zwo ASI2600MM
      La Rosette en SHO imagée à l'arrache hier soir entre les nuages
      Au total, je n'ai pu faire que 3x10min sur chaque filtre SHO (soit 1h30 de poses cumulées)
      Pas de flats ni de darks (pas pris le temps car c'est juste pour voir ce que donne cette nouvelle camera)
      S: 3x10min
      H: 3x10min
      O: 3x10min
      Lunette Takahashi FSQ106ED
      Camera Zwo ASI2600MM
      Filtres Astrodon 3nm
      Monture AP900
      Autoguidage GT40+Zwo 290MM
      Traitement Pixinsight
       
      Bon ciel à tous
      Benoit
      SHO3b4.tif

    • By SLO
      Bonjour,

      Voici une image grand champ réalisée la nuit dernière à la limite des constellations des Gémeaux, du Taureau et d'Orion.
      Dans cette région très riche on peut voir à gauche IC443 "Nébuleuse de la Méduse" rémanents d'une supernova, en bas à droite NGC 2174 "Nébuleuse de la tête de Singe" une nébuleuse en émission et au dessus la petite Sh-2-247 encore une nébuleuse en émission.
      Lunette TS 70/420 mm ED, correcteur-réducteur TS 0,80, APN Fuji X-T1 (non défiltré) et un filtre CLS, sur monture Heq5 sans autoguidage.
      66 poses de 125 secondes à 1600 ISO, DOF, traitées avec SIRIL et Photoshop (avec une pincée de Topaz Denoise).
       

       
      Stéphane
    • By Larbucen
      NGC2246. La nébuleuse de la Rosette.
       
      Bonjour à tous. Vous le savez, j'ai une préférence pour les poses courtes. Mais une fois n'est pas coutume, je me suis essayé au grand champ.
       
      Pour cela, j'ai équipé ma monture AZ-EQ6 du PoleMaster reçu à Noël. Grâce à ça, j'ai obtenu une MES quasiment parfaite, cela m'a permis d'augmenter mon temps d'exposition sans avoir recours à une caméra de guidage. Cette image a été réalisée avec ma lunette apochromatique chinée aux RCE : l'Omegon Pro 72/432 ED OTA. Je n'ai pas encore fait l'achat de l'Omegon « Field Flattener » et cela se voit bien dans les coins. Comme capteur, j'ai utilisé un bon vieux Canon 1100D partiellement dé-filtré, sur lequel, j'avais ajouté un filtre CLS, car la nébuleuse a été prise une nuit de pleine Lune, quand même.
       
      Les paramètres sont les suivants : 1 mn d'exposition, ISO 1600, pour un total de 2h de poses. Darks, flats et offsets.
       
      Prétraitement SiriL en utilisant les scripts de Colmic (merci Michel), traitement PS et un petit coup de Topaze Denoise pour finir. C'est donc presque une première pour moi. Promis, après ça, je retourne à mes poses courtes.
       
      Bon ciel à tous. SP.
       

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      8 dessins : 9342 à 9349

      Des nuages épars et la Lune en croissant m'accompagnent en début de nuit à 22h.
      C'est d'ailleurs la dernière nuit du séjour.

      Elle commence avec un échec sur une nébuleuse planétaire de Céphée.
      Je trouve par contre une autre nébuleuse planétaire, dans Cassiopée cette fois-ci.

      Observation 9342 : PK111-2.1.
      J'ai galéré pour la trouver à 85x, par blinking Oxygène 3, vu qu'elle répond bien à ce filtre.
      Elle est assez brillante à ce grossissement.
      A 631x, elle me montre des extensions en vision indirecte notamment au sud.


      J'observe ensuite une nébuleuse diffuse de Céphée tandis que la Lune se couche à 23h20 lors du dessin.

      Observation 9343 : IC1470.
      Elle ne réagit à aucun filtre (Oxygène 3 ou HBêta) ce qui la classerait dans la catégorie des nébuleuses à réflexion.
      Petite à 85x, elle est évidente à 201x, sans filtre, assez faible, ronde.


      Je poursuis sur des amas ouverts de Céphée.

      Observation 9344 : NGC7510.
      Je le repère dans le champ du chercheur 9x50 comme une petite tache. Au télescope, à 201x, il est fourni, concentré, brillant, avec ses étoiles brillantes à perceptibles.


      Observation 9345 : K19.
      A 201x, cet amas ouvert est concentré et fourni.


      Fatigué à 0h50, je m'abandonne à une sieste dans la voiture jusqu'à 3h.
      Les affaires sont trempées au réveil, l'humidité épargnant fort heureusement les optiques.

      Je finis le séjour avec un baroud d'honneur aux galaxies Arp des Poissons jusqu'à la fin de la nuit à 5h.

      Observation 9346 : PGC4789 = Arp48.
      Très faible, cette représentante du catalogue Arp est visible à 85x et 201x dans le même champ que la suivante Arp à observer, Arp119.
      Elle est difficile à détailler à 276x. J'y note des nodosités limites, VI4 à 5.


      Observation 9347 : PGC4748/50 = UGC849 = Arp119.
      A 276x, cet objet est double comme en attestent les 2 références PGC, comportant PGC4748 faible et condensée, et PGC4750 diffuse et très faible.


      Observation 9348 : UGC827 = Arp128.
      A 276x, cet objet se dédouble en 2 galaxies faible et VI2, tandis que je n'y voyais qu'une tache unique à 85x. La séparation à 276x n'est effective qu'en vision indirecte.


      Observation 9349 : UGC717 = Arp11.
      Vue dès 85x, elle montre 3 galaxies à 276x : UGC717 faible, UGC719 très faible, PGC4123 vue VI2, et une tache VI4 que j'identifierai comme un groupe serré irrésolu d'étoiles sur les photos, prise pour une autre galaxie lors du dessin.


      Je remballe le haut et le miroir primaire du télescope avant d'aller dormir à 6h.
      Depuis, avec les restrictions de la crise sanitaire Covid 19, ce télescope n'est plus ressorti jusqu'à ce jour.
    • By encelade18
      Bonjour à toutes et tous,
      Voici la nébuleuse Barnard 33, la célèbre Nébuleuse de la Tête de Cheval. Un rêve que j'avais depuis longtemps que de faire cette image avec mon C11 depuis chez moi à Cergy-Pontoise
      L'image résulte de 3 séries de poses faites sur 3 jours consécutifs, avec la Lune très présente. J'ai donc utilisé le filtre le plus restrictif que j'avais, l'Altair Astro OSC Tri-Band.
       


       * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100.
      63 images de 5min, tri de 53 images retenues (soit 4h25min de pose), nuits du 27, 28 février et 1er mars 2021. Logiciel d'acquisition : Sharpcap

      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1903 mm de focale (mesure astrométrique). Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Altair Astro OSC Tri-Band Ha, Hbeta, OIII

      * Monture :
      - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding

      * Prétraitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 53 images (84% des images) avec masters dark, offset, flat.. Logiciel : Siril 0.9.12

      * Traitements :
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : réglage des tons foncés / tons clairs + contraste.
      - Réduction du bruit chromatique. Réduction du bruit par médiane.
      - Réduction du bruit vert HLVG (strong).
      - Saturation. Filtre passe-haut.
      - Masque de fusion : contraste.
      Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS2, plugin HLVG.

      * Lieu :
      - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95)

      * Lien à mon site internet :
      http://encelade18.free.fr/photos/IC434_B33_NGC2024.html
  • Upcoming Events