EricV

Piloter votre eVscope avec un PC

Recommended Posts

Pour ceux qui voudraient piloter l’eVscope avec un PC et non pas un mobile ou une tablette, trouvez ci-après la solution que j’ai expérimentée. Une solution équivalente doit exister pour les fervents de MAC.

Il existe des logiciels PC d’émulation Android qui permettent donc de reproduire cet environnement système Android et d’exécuter sur un PC des applications habituellement utilisées sur un mobile ou une tablette.

BlueStacks est un logiciel gratuit pour PC téléchargeable principalement utilisé pour les jeux vidéo à https://www.bluestacks.com/fr/index.html

1) Sur votre PC, charger et lancer le logiciel ; sur la première page qui apparait, cliquer en haut à gauche sur « accueil » et décliner/supprimer les écrans qui vous proposent de nouveaux jeux.

 

2) Votre PC ne possédant surement pas de GPS, dans BlueStacks, vous pouvez récupérer les coordonnées en cliquant dans la barre d’outils localisée à droite sur l’icône en forme de boussole (icône standard lié à la localisation) : avec Google maps , identifiez le point exact de positionnement de votre eVscope.

image.png.24176336672624c503b97af10a8c2c89.png

3) En haut à gauche cliquer sur « Bibliothèque » et cliquer sur l’icône « Google Play » pour accéder et télécharger l’application Unistelllar (comme vous le feriez sur votre mobile). En final l’icône de l’application Unistellar apparaîtra dans la page « Bibliothèque ». (Vous pouvez télécharger toutes autres applications que vous souhaiteriez retrouver sur votre PC…)

4) Lancer l’application « Unistellar » et les messages d’initialisation se succèderont (comme lors de la première utilisation sur un mobile).

5) Une page vous demande d’accéder à la position GPS :

-          Soit vous avez précédemment récupéré la position GPS comme indiqué ci-dessus, donc connue au niveau du système Android et vous pouvez cliquer sur « Suivant »

-          Soit vous cliquez sur une saisie manuelle : a priori saisie latitude et longitude en degré avec partie décimale

Nota : Si vous réussissez tout de même à parvenir sur l’onglet eVscope sans avoir saisi les données GPS, vous pourrez par la suite saisir votre localisation sur l’onglet « Utilisateur » en accédant aux paramètres (roue dentelé dans le coin supérieur droit)

5) Vous devez en final voir apparaitre l’onglet eVscope de l’application Unistellar indiquant que vous n’êtes pas connecté.

6) Allumez votre eVscope et sur votre PC au niveau Windows (et non pas dans BlueStacks), sélectionnez le réseau wifi de votre eVscope.

7) L’onglet eVscope apparait alors en situation de pouvoir piloter les mouvements : pour utiliser le joystick virtuel, rester cliqué sur la pastille jaune et déplacez la sur la flèche souhaitée.

image.png.b98936e410aa3417939769ec91ed84e2.png

8) Vous pouvez accéder à l’ensemble des fonctionnalités de l’application et de votre eVscope

9) Vous pouvez visualiser vos photos sur l’onglet « Galerie » de l’application. Si vous voulez transférer des photos dans le monde Windows, revenir sur la page d’accueil de BlueStacks  --> Applications système à Média Manager --> Sélectionnez les photos à transférer --> cliquez sur « Exporter vers Windows » en bas à gauche.

10) A tout moment, vous pouvez basculer du pilotage de votre eVscope de votre PC vers votre Mobile et vis-versa --> Onglet « Utilisateur » --> "Vous êtes connecté en tant que : » cliquer sur « Relâcher » et sur votre autre poste, cliquer sur « Demander »

Nota 1 : pou vous déplacer de haut en bas et inversement sur les pages de l’application Unistellar, positionner le curseur de la souris au centre de l’écran, puis utiliser la molette de la souris.

Nota 2 : On retrouve les mêmes problèmes temporaires de Wifi (impossibilité de se connecter sur le mobile alors que sur le PC vous n’accédez qu’en tant qu’observateur avec indication que votre mobile est connecté…)

En espérant que cela puisse être utile à quelques-uns…

Bonne soirée

image.png

image.png

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Merci beaucoup, très Intéressant!

Je ne suis pas très fan du pilotage au smartphone et je n’ai pas de tablette. 
à tester. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe explication : merci pour le processus !

Je vais certainement tenter le coup un de ces quatre.

La seule limitation est la portée du wifi de l'eVscope, mais avec le système "d'amplification" que j'avais exposé sur un autre post, je me vois bien piloter l'instrument depuis mon PC de bureau, au chaud en plein coeur de l'hiver...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A votre disposition si vous rencontrez des problèmes...

J'ai en effet piloté l' eVscope au dehors et moi au chaud ; mais attention à ne pas commettre la même bêtise que moi...

Je l'avais laissé en charge car j'étais un peu juste après mes expérimentations de couplage dans la journée. Je ne me suis pas méfié des différents mouvements successifs pour en final au moment de le rentrer, découvrir la situation: l'eVscopei avait fait plus d'un tour autour de l'axe vertical et le fil enroulé/coincé au niveau du trépied  a  entrainé une traction au niveau de la prise du chargeur branchée à l'eVscope et son endommagement --> chargeur ko à cause de la prise HS mais heureusement la prise côté eVscope est ok (j'ai pu le charger avec un autre chargeur de téléphone).

Le même problème peut survenir même avec un pilotage avec smartphone ou tablette sur un eVscope en charge si l'on y prend pas garde (d'autant plus si il fait bien noir !)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, dans le mode d’emploi ils déconseillent de le recharger pendant sin utilisation, pour préserver la longévité de la batterie

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec Alain !

Je ne l'utilise jamais en charge... ce qui m'évitera ta mésaventure, Eric !

Encore heureux que ce le problème n'a porté que côté chargeur...

J'avais rencontré ce problème sur un ancien Dobson, et par chance, cela s'était soldé, après un tour et demi, par un simple débranchement de la prise sous l'effet de traction...

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour l'info!

j'ai essayé Bluestacks cela marche du tonnerre, super le partage!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Alain

Je me permets de revenir sur ta remarque au sujet de l'utilisation de l'eVscope en phase derecharge.

Dans le mode d'emploi, paragraphe 11,  Alimentation et batterie, première ligne il est écrit : "  L' eVscope peut-être utilisé pendant sa recharge."

et sur la 4eme ligne, il est précisé: "Nous recommandons fortement de ne jamais recharger son eVscope par une température inférieure à -10°"

Fort heureusement lors de ma validation du pilotage avec mon PC, début  novembre, il faisait frais mais la température était au dessus de +10° 

 

Y a-t-il contradiction avec avec un autre paragraphe ou une version précédente du mode d'emploi ?  (mon eVscope reçu le 3 septembre 2020).

doc eVscope.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, j'évite l'utilisation de l'eVscope pendant sa charge uniquement quand je le fais à distance, pour éviter les problèmes de câbles, et non pour des raisons de batterie. Ceci dit, à part le problème de recharge sous une température <10°C (cela n'arrive jamais chez moi, dans le Cotentin et en bord de mer), il 'y a pas de contre-indication entre recharge et utilisation : cela m'est d'ailleurs arrivé de le brancher au chargeur lorsque j'ai voulu l'utiliser avec une batterie en fin de charge (j'essaie toujours d'aller au bout de mes charges pour éviter l'effet de mémoire, même si les batteries récentes, dont celle de l'eVscope j'imagine, n'y sont pas ou peu sensibles).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autant pour moi, effectivement je viens de relire la notice et je me suis trompé. On peut tout à fait l'utiliser pendant la charge. Ma mémoire m'a fait défaut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour !

 

Avez-vous pu utiliser l'eVscope avec Bluestacks récemment ?

 

J'ai fait une première sortie de tests hier soir.

Il se trouve que ma tablette est une Surface de Windows, j'ai donc tenté l'émulation, mais j'ai rencontré pas mal de bugs qui m'ont au final fait passer sur le téléphone (Android) pour piloter.

Par exemple, le bouton qui permet d'enclencher la détection du champ pour lancer le suivi du ciel est inactif, il apparaît mais ne démarre aucune action.

 

Quelqu'un s'est-il retrouvé confronté à ce genre d'obstacle ?

 

Merci pour les témoignages et les éventuels conseils ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bluestack est un émulateur Android sur PC pas sûr que   cela fonctionne sur tablette 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@domenge

La Surface de Microsoft est un vrai PC (en forme de tablette, cependant :-)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

En effet je constate toujours des fonctionnements erratiques lors des clics de commande sur Bluestack. Aussi je n'utilise l'émulateur sur PC que pour l'observation en // des commandes pour le pilotage effectuées sur mon smartphone. Ceci me permet aussi d'acquérir les images sans encadrement sur le PC et avec encadrement Unistellar sur le smartphone sans avoir à commuter l'option dans le logiciel.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By BobSaintClar
      Les corps flottants : qui n'a jamais été gêné par ces poussières qui se promènent à la surface de nos yeux ?
       
      A moins d'en voir une quantité notable, ils ne gênent guère la vision normale, même s'ils sont vus plus facilement de jour, en pleine lumière, lorsque nos pupilles se contractent au maximum.
      Il en va différemment lorsqu'on utilise un instrument d'optique tel qu'un microscope, un télescope ou une lunette : en effet, ces instrument ont une "pupille de sortie" et cette dernière détermine la visibilité desdits corps flottants. Plus la pupille de sortie est petite, plus ces corps flottants seront visibles et donc, gênants.
       
      Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ? Parce qu'un témoignage intéressant, fait par un astram japonais, met en lumière l'intérêt des jumelles et plus généralement, de la vision binoculaire : pour faire simple, les deux yeux travaillant de concert sont moins gênés - à pupille de sortie équivalente - par la présence de corps flottants... qu'un seul oeil. En clair, la vision binoculaire est moins sujette à ce problème que la vision monoculaire.
       
      Voici la traduction "Google" du texte japonais original. C'est tout pourri, mais on comprend l'essentiel :
       
      "En vieillissant, le flotteur progresse et lorsque vous regardez dans les oculaires, la poussière du flotteur est perceptible et vous êtes très inquiet. Par conséquent, j'ai appelé "Matsumoto des lunettes" qui fabrique "Matsumoto miroir" et lui ai demandé s'il y avait une contre-mesure. En conséquence, la poussière dans les yeux est visible, en particulier à fort grossissement, de sorte que le diamètre de la pupille ne doit pas être réduit à 1 mm ou moins. ➡ Diamètre Hitomi = ouverture de l'objectif (mm) ÷ Grossissement (×), donc la contre-mesure est d'augmenter ou de diminuer l'ouverture de l'objectif ou du miroir, ou d'utiliser la vision binoculaire, la poussière du flotteur ne sera pas perceptible immédiatement. J'ai vérifié il dans la lune ce soir. .. ・ Avec TSA-120, vérifiez d'abord en regardant la lune avec "vision monoculaire" et en changeant le grossissement. 300 fois / diamètre pupillaire 0,4 mm ⇒ Un objet filiforme atteint de la maladie de Moyamoya peut être vu assez clairement, ce qui obstrue le champ de vision. 180 fois / diamètre pupillaire 0,7 mm ⇒ Les objets filiformes Moyamoya semblent un peu flous et ne me dérangent pas beaucoup. 113 fois / diamètre pupillaire 1,1 mm ⇒ Le champ de vision est clair et presque aucune brume filiforme n'est visible. ・ En outre vérifié par "vision binoculaire" du dispositif binoculaire 257 fois / diamètre pupillaire 0,5 mm ⇒ "Moyamoya objet filiforme" a l'air un peu flou avec une forme claire qu'un seul œil, et c'est un niveau qui ne me dérange pas tellement. 180 fois / diamètre de la pupille 0,7 mm ⇒ "L'objet filiforme Moyamoya" ressemble à une grande image défocalisée, ce qui est encore plus imperceptible. 113 fois / diamètre de la pupille 1,1 mm Si vous déplacez le globe oculaire afin que vous puissiez voir dans le champ de vision, vous pouvez voir l'existence d'un objet filiforme de la maladie de Moyamoya, mais vous pouvez à peine voir la forme et vous pouvez profiter une vue confortable."
       
      Or donc, s'il est à peu près convenu qu'en vision monoculaire, les corps flottants peuvent devenir gênants à partir d'une pupille de sortie inférieure à 0,7mm, il semble que la vision binoculaire puisse s'en accommoder dès 0,5mm.
      Soit à un grandissement nettement supérieur (par exemple, 100x au lieu de 70x).
       
      Je ne suis guère sujet à ce soucis, mais je vais faire des essais, à l'occasion
    • By olivierr31
      Bonjour,
       
      Je vous fais part de mon retour d'expérience avec un problème de bandes horizontales sur mes flats que j'ai réussi à contourner et que vous avez / allez peut-être rencontrer :
       
      J'ai fait l'achat récemment d'un contrôleur Lacerta FCB + écran à flat de la même marque qui permet de gérer ma prise de flats depuis l'application APT :
      (Réglage de la luminosité pour chacun des filtres et du déclanchement du flash juste après celui de l'obturateur)
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/ecrans-a-flat/contr%C3%B4leur-d%C3%A9cran-%C3%A0-flat-ffb-lacerta_detail
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/ecrans-a-flat/ecran-a-flat2012-12-23-03-05-32_detail
       
      (Tous mes tests ont été réalisés avec une caméra ASI1600 MM pro : Gain=75 ; offset=15 ; flats avec ADU=40000 +/-5%)
       
      1er problème :
      Luminosité 10x trop forte pour avoir des poses > 0.1s avec luminosité réglée à 1% ce qui n'est pas recommandé avec un capteur CMOS comme l'ASI 1600 !
      Etonnant quand même quand on sait que cet écran à flat est fait pour des capteurs photos, je peux éclairer correctement ma salle de séjour avec cet écran qui est plus fait pour des effets en boîte de nuit
      Après, lorsque j'ai ouvert l'écran à flat, rien d'étonnant au vu du nombre de LED impressionnant :
       

       
       
      2ème problème :
      Sur les flats créés avec un temps de pose très faible et la luminosité réglée au minimum (1%) pour mon filtre luminance CLS qui est lumineux, je vois clairement des bandes horizontales apparaitre  :
        

       
       
      Je me dis pas trop gênant si le master flat arrive à filtrer cette fréquence qui est variable en additionnant une cinquantaine de flats brutes : fausse bonne idée 
       

       
      Le Master flat ne permet pas de filtrer efficacement les bandes horizontales qui restent visibles même avec un nombre important de flats additionnés (50)
       
      De ce que je comprends, d'un point de vue électronique, il semble que la variation de l'intensité des LED est géré par une alimentation à découpage ou équivalent et ajoute donc à la tension continue en entrée une fréquence qui est clairement visible sur des flats pris à temps de pose faible et luminosité faible
       
       
      Solution de contournement :
      Ajouter une résistance à l'intérieur de la boite à flat au niveau des fils soudés à la prise d'entrée pour diminuer la puissance de l'éclairage
      Intensité avant modification : 1,7 A / 20 W !
      Intensité après insertion d'une résistance de 220 Ohms - 1/2 W : 60 mA / 0.75W => la luminosité est déjà plus acceptable pour faire des flats avec une caméra astro !
       

       
       
      Tests :
      Filtre CLS (même config que précédemment pour la caméra)
       
      Flat créé avec tps pose 0.22s et luminosité au max (100%)
       

       
       
      Flat créé avec tps pose 0.36s et luminosité 50%
       

       
      On voit que les bandes sont toujours présentes dès que la luminosité est < 100% car la fréquence de l'alimentation des LED redevient non nulle
      Avec l'ajout de la résistance et luminosité max, mon filtre le moins lumineux S2 génère un flat avec un tps de pose de 8,75s ce qui reste correcte.
       
      Conclusion :
      Le contournent qui diminue d'un facteur 10 la luminosité par défaut de l'écran permet de rendre nulle la fréquence en fixant au max la luminosité pour tous les filtres et donc d'avoir des flats "propres" c'est à dire sans bandes horizontales 
       
      Olivier
       
    • By frédogoto
      en galère pour retoucher une photo ?
      je vous propose d'utiliser ce site
      https://www.photopea.com
       
      c'est en ligne, c'est gratuit et c'est performants
       

    • By chinois02
      Bonsoir
       
      Pour ceux qui cherchent une solution de sauvegarde de la carte micro SD de l'asiair pro: il suffit de télécharger clonezilla, puis de graver l'iso sur un CD.
      L'usage de clonezilla est simple, il suffit de choisir le français au démarrage et de suivre les instructions pour le clonage
      Je vais même tenter un truc, voir si mon RPI 4 démarre (et est fonctionnel) avec l'iso de l'asiair sur ma nouvelle carte SD => ben non, ce serait trop simple (le RPI démarre, le wifi est fonctionnel, mais il faut réenregistrer le produit en ligne )
    • By kira65
      Bonjour, 
      Étant débutant, je souhaite me rapprocher d'un club local pour progresser et échanger sur l'astro. Connaissez-vous des clubs dynamiques dans les Hautes-Pyrénées? Chez moi à Bagnères de Bigorre (à côté de l'observatoire Pic du Midi de Bigorre), je n'ai pas trouvé de club ouvert aux amateurs. 
      Merci par avance pour vos conseils ! 😄
      Michel D
  • Upcoming Events