zirkel 2

Nouveauté : bino avec amplificateur de luminosité

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 22 heures, higgins a dit :

bonsoir à tous , ça me rappelle l'année 89, quand j'étais à l'armée!

Nous avions une paire de jumelle IL ( à intensification lumineuse), genial  pour l'époque!

DE mémoire c'était de 8x40 ou des 10x50, une cigarette nous éblouissait à 50m, les images étaient vertes et pas de trés bonne qualité et surtout scintillaient énormément.

De memoire, à l'époque, cela valait 200 000 f!

Mais, dés qu'on pointait le ciel avec, toutes les nébulosités apparaissaient !

Je me rapelle d' une M42 magnifique!

Un des seul très bon  souvenir de manœuvres à Canjuers!

a+

 

C'était déjà très impressionnant à l'époque pourtant cette technologie s'est considérablement améliorée depuis. Aujourd'hui il n'y a plus de teinte verdâtre ni de scintillation gênante avec les tubes intensificateurs les plus performants.

A titre d'exemple, à x1 (donc sans grossissement ni télescope) la Boucle de Barnard et Orion sont vues de cette façon , mais c'est bien meilleure en visuel que sur cette photo (photo pas très nette et M42 est saturée car photo prise avec un smartphone à travers l'oculaire tenu à main levé).

 

5fbd3d03c471a_Orionoculaire.jpg.bbcad759bfce12c58f4b5eafa5e5f2bf.jpg

Edited by joko
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais sans rire c’est un outil qu’on serait nombreux à vouloir essayer, c’est  très très inhabituel comme technique pour ma plupart des astram, et vraiment intéressant sur le papier.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

grace à joko que je remercie au passage, j'ai pu faire un essai rapide cet été en fin de nuit au causse noir. Je n'ai pas eu l'occasion de tester sur un télescope mais en mode grand champ avec un objectif de courte focale. Le résultat est réellement étonnant. Le gain en luminosité par rapport à l’œil nu est très significatif aussi bien sur le paysage terrestre que sur le ciel. Ce qui fait la différence avec la vision normale, c'est que l'appareil contrairement à notre œil est sensible au Halpha. Les nébuleuses HII qui parsèment la voie lactée deviennent évidentes en vision directe.

J'ai vraiment eu durant quelques minutes une vision totalement nouvelle de la voie lactée que j'observe pourtant depuis des années.

L'inconvénient principal est le champ apparent un peu restreint mais je suppose que c'est une contrainte de la technologie. A moins que le budget explose si on veut plus de champ. Le rendu n'est ni celui d'un écran, ni la vision naturelle. Pas facile d'expliquer la sensation qu'on a en regardant dedans.

Alors bien sûr le prix va en freiner plus d'un, mais à chacun de voir en fonction de son budget et de sa passion.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/11/2020 à 15:22, serge vieillard a dit :

j'avoue que je serais très curieux d’observer dans un truc pareil, qui est autre chose qu'une image informatique observée dans un oculaire.

... Après, je reste circonspect quant aux jugements, par exemple en regardant le post cité en référence par Thierry où l'on voit un CROA annoté de schémas, observations issues d'un T760 (excusez du peu !!!!). On y voit un "Croissant sous la forme d'un arc faible, et Ô miracle, on voit des filaments en y ajoutant l'ampli !!!!!" joie,

 

Il y a 20 heures, Sébastien Lebouc a dit :

Et quand on habite à la campagne, et qu'il n'y a pas d'éclairage public. Et qu'on veut gagner 4 mag?

Un t200 à 300€ + 8000€ donnerait la même mag qu'un T700-800 "bio".

Ça vaut combien un t800?

 

Le 23/11/2020 à 15:37, marco polo a dit :

Perso, je serais très curieux de connaitre ce que tu observerais dans un T760 amplifié... des filaments dans les filaments :D

à comparer avec ce que tu as dèjà vu dans le T1000.

 

Il y a 19 heures, AlSvartr a dit :

Ah ben nan Seb tu prends le problème à l’envers. Si on peut s’offrir un 700 ou 800, on peut s’offrir une bino de ce genre, on n’est pas à ça près. Et ça donne alors un  T4000 :D 

 

@serge vieillard J'ai grand plaisir à partager les observations lors des star party, je suis avant tout un astronome passionné pratiquant l'observation visuelle.

L'observation de NGC6888 à laquelle vous faites référence a été faite par un client et ayant un Dobson Stellarzac 760mm (œuvre d’art réalisée par @Diabolo). Ce CROA est disponible sur le forum d'en face donc je vais citer l'auteur.

Cet utilisateur @prana considère que l'utilisation d'un OVNI-M sur les nébuleuses correspond à multiplier par 4 le diamètre de son télescope. Et plus généralement les utilisateurs estiment une augmentation du diamètre entre 2,5x et 3x selon les objets.

 

Voici un autre avis disponible ici sur Astrosurf posté par @Malik sur l'observation de NGC 6888. Observation réalisée durant les Nuits du Causse Noir avec un Dobson Obsession 500mm @manu33

"On était sur la nébuleuse du croissant, on pouvait voir (pas distinguer, ni deviner) autant de détails qu’on peut voir en section astrophoto, mais c’est bel et bien du visuel. Ce n’est pas non plus du visuel assisté comme on l’entend (avec un capteur et un ecran) c’est vraiment un oculaire, et ce qu’on voit est instantané."

A noter que durant les Nuits du Causse Noir il s'agissait d'un prototype de l'OVNI-B avec des performances très inférieures à la version finale.

 

Et voici d'autres avis réalisés avec de petits, moyens et très gros télescopes de possesseurs de l'OVNI-M :

" ...des nébuleuses avec un luxe de détails incroyable, grâce à un OCULAIRE A INTENSIFICATION DE LUMIÈRE ; une technologie dérivée du secteur militaire. Un oculaire spécial donc, particulièrement bien adapté à l'astronomie...Avec lui, au T800, la vision était, comment dire, ÉPOUSTOUFLANTE !!! La nébuleuse Trifide, celle de l'Aigle,Oméga, la nébuleuse Saturne, celle de l'Haltère ou de la Lyre, l'amas globulaire du Sagittaire... étaient détaillés comme sur des photos longues poses prises par des amateurs chevronnés. Même si l'oculaire donne une image monochrome (mais pas trop verdâtre contrairement au matériel militaire) L'observation de la comète C/2020 F3 Neowise était tout simplement SPECTACULAIRE !! "

 

" La nébuleuse de l’aigle (M16) était à couper le souffle, idem pour la Lyre (M57) et Dumbbell (M27/Haltère).... on s’approchait de manière assez précise de ce qui se fait en photo, la couleur en moins (même si la nébuleuse Saturne était bien verte, et assez détaillée aussi malgré sa petite taille). Très (TRÈS) impressionnant "

 

Je précise que je ne cite que les avis ayant déjà été publiés sur internet. Et beaucoup d'autres avis clients sont disponibles en anglais sur Cloudynights, StargazersLounge, Facebook... 

Edited by joko

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, eroyer a dit :

Je n'ai pas eu l'occasion de tester sur un télescope mais en mode grand champ avec un objectif de courte focale. Le résultat est réellement étonnant.

L'inconvénient principal est le champ apparent un peu restreint mais je suppose que c'est une contrainte de la technologie.

 

Il y avait un objectif 75mm permettant un grossissement de 3x donc effectivement le champ était réduit,  je l'avais mis pour grossir sur la comète Neowise. Pour observer la voie Lactée avec du grand champ, il est préférable de rester à 1x.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, joko a dit :

nous n'avons aucun produit à 8000€.

L'OVNI-B début à 6999€.

 

Ça ne fait que 1001 euros d'écart, et pour le premier prix...

 

Ça me fait penser aux voitures vendues en dessous de 7000 euros, à 6999... xD

 

C'était juste une remarque sur le tarif, je ne critique pas le produit et j'ai moi-même très envie de voir ça de mes propres yeux (pourquoi ne seraient-ils pas propres d'ailleurs?)...:D merci en tout cas de vos précisions.

Edited by Daniel Bourgues
orthographe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, joko a dit :

Pour observer la voie Lactée avec du grand champ, il est préférable de rester à 1x.

J'ai quand même trouvé ça bien à 3x.

Mais au niveau du champ apparent, ça fait combien ? 50 ° comme dans un Plossl ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Louis a dit :

même à 7000 c'est trop cher

 

trop cher ca ne veut pas dire grand chose 

 

trop cher par rapport à votre budget ?

par rapport aux performances proposées ?

par rapport au prix de fabrication ?

par rapport à la faim dans le monde ?

 

veuillez excuser mon exagération volontaire :)

mais on pratique une passion ou les prix peuvent aller du simple au XXXiple,

et à mon sens, en astro, les prix ne peuvent êtres critiqués que si la performance annoncée n'est pas tenue, ou bien lorsqu'on peut comparer deux produits équivalents

 

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, higgins a dit :

DE mémoire c'était de 8x40 ou des 10x50, une cigarette nous éblouissait à 50m, les images étaient vertes et pas de trés bonne qualité et surtout scintillaient énormément.

De memoire, à l'époque, cela valait 200 000 f!

J'ai pas voulu l'indiquer piur ne pas passer pour un vieux 😅😅

Mais en effet je me souviens aussi je crois des ob40 mais ça pétillant de points blancs et c'était très très vert. 

Il y a 23 heures, Malik a dit :

le jour où j’investis dans le visuel je budgétiserais cette bino dans le setup complet

C'est clairement alors à découvrir, c'est dans ce cas pas loin d'une révolution. Après il faut peut être aimer la vision indirecte mais la va c'est déjà ça 

Share this post


Link to post
Share on other sites

nan mais je suis totalement convaincu qu'on en voit bien plus avec cet amplificateur !!!! vu que c’est le principe et que ce serait ballot si l'ampli n'amplificationnait point....

ET donc que j’aimerais bien y jeter un zeux, vu que c’est un truc à 2 oeils.

Mais pour sur, si je salue cette technologie, j'va pas investir dedans à ce tarif - certes raisonnable au regard de la technologie - mais pas dans ce que je serais près d'y mettre. Comme dit, à ce tarif, je m'offre un miroir de 600 pour un autre type de frisson et de visions "époustouflantes".

Quand le prix sera divisé par 3, on verra.

Pour l’instant, j'aime à me "battre" avec les photons initiaux, c'est vraiment mon plaisir.

Mais encore une fois, superbe objet !!!!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Malik a dit :

t à mon sens, en astro, les prix ne peuvent êtres critiqués que si la performance annoncée n'est pas tenue, ou bien lorsqu'on peut comparer deux produits équivalents

bravo pour la faute d'orthographe

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ton seul argument pour combattre ceux qui revendiquent vouloir acheter  100 % français et qui se lèvent tous les matins pour leur boîte?

Sans être américain, pour être désormais démarché par mon employeur ( j'ai entamé une reconversion professionnelle à 42 ans dans un domaine en tension et j'ai passé un...CAP  après avoir été diplômé de St Cyr. ..) tout mon fric passe par choix délibéré dans l'artisanat français d'excellence. Je roule en utilitaire d'occase, et l'astro est ma raison de vivre.

Suis-Je un gros naze?

Quant on est a son compte, on est content 

 d'avoir des clients au dessus du salaire médian pour faire prospérer ta boîte...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et en français non américain, une phrase commence par une majuscule et se termine par un point. 

Polyglote, j'ai du mal à saisir ta phrase...

"Bonne Chance à tous, je vos dis M....

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Louis a dit :

bravo pour la faute d'orthographe


😂😂😂

Ça vole haut

Pourtant j’avais pris des pincettes, j’aurais pas du 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

alors çà c'est le style de produit qui m'intéresse :)  j'espère un jour pouvoir observer avec pour me faire une idée , mais je trouve çà génial !!!! bonne continuation 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chtite question "obs". Quand on observe en bino la turbu semble moins problématique, le cerveau doit surement faire le travail pour améliorer le "traitement du signal". Est ce qu'en bino amplifiée on observe aussi une amélioration par exemple du bruit ou d'autres éléments de l'image comparé au mono ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça me fait penser à l'apparition des premiers capteurs CCD au début des années 90. La moindre barrette coûtait un mois de salaire d'enseignants certifié comme mon père. Les images étaient space, y avait du blooming on passait la nuit à faire la map et à brancher les bidules. C'était les pionniers, les ceuz en argentique comme moi regardaient ça d'un oeil circonspect voire moqueur. Depuis 10 ans, c'est le parcours du combattant pour trouver de la pellicule et depuis quelques années et on trouve maintenant des caméra très abordables pour faire du planétaire  ( une zwo à 250 balles, à comparer au rouleau de tp 2415 qui finissait à la poubelle sauf 2 ou 3 négatifs pas trop mal...).

Alors un concept nouveau avec technologie pas forcément abordable en terme de prix mais accessible (sans avoir à signer un contrat de 5 ans à la légion ou dans les forces spéciales et user ses rangers à Canjuers La Courtine ou les camps de Champagne crailleuse...) c'est forcément très très intéressant. 

La montée en diamètre est expentielle en coût  (un T736mm vaut 2 T600 mm) alors un bon 400 qui rentre dans une petite bagnole , se monte et démonte tout seul et qui avec cet accessoire aurait les performances d'un classe T1M et plus sans les inconvénients de prix, de poids et volume, ben...Ça ouvre de sacrées perspectives.

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Diabolo a dit :

". Quand on observe en bino la turbu semble moins problématique, le cerveau doit surement faire le travail pour améliorer le "traitement du signal"

 

+1... Je confirme cette sensation, et j'y rajoute que l'observation à la bino offre aussi l'avantage d'être plus relaxante, l’œil fatigue beaucoup moins... personnellement moi qui ne suis pas frileux, il m'est arrivé de grelotter après être resté trop longtemps immobile derrière mon 300 sans avoir vu passer le temps... j'irai jusqu'à dire que le principe même de la bino décuple donc également le plaisir de l'observation.

 

Évidement, vu le doublement du coût oculaire, ceux de ma bino de base sont nécessairement de qualité moindre que mes Ethos, Nikon ou ES que j'utilise en monoculaire, et malgré tout, la vision binoculaire me fait totalement oublier cette différence, alors si en plus on peut s'offrir le luxe d'améliorer cette sensation je ne vois pas très bien pourquoi on s'acharnerait à dénigrer quelque chose a priori... on peut s'arc-bouter sur les vieilles technologies, telle que l’argentique par exemple qui a eu ses heures de gloire tout à fait méritées, mais franchement c'est bien dommage de se fermer à une technologie prometteuse juste par obstination, et ainsi que l'a bien dit Malik chacun son budget et ses choix.

 

Le 24/11/2020 à 18:37, Malik a dit :

trop cher ca ne veut pas dire grand chose 

 

Je n'ai hélas pas les moyens de cet achat, mais si je les avais je n'hésiterais pas une seconde... et donc sauf à être déçu de l'essai que j'espère pouvoir faire un jour, ou que l'on vienne à découvrir que derrière se cachent des pratiques de production inavouables B|xD je reste très curieux de voir comment va évoluer ce produit...

 

Et j'espère aussi que le tarif évoluera (avant que je sois trop vieux) pour devenir accessible aux plus modestes comme ceux des caméras qui coutaient un bras et un œil et que l'on peut s'offrir aujourd'hui pour une poignée de fèves... Il y a quarante ans je n'aurais jamais imaginé pouvoir acheter un 300mm... même pas en rêve.

 

Edited by Daniel Bourgues
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah je trouve ça génial...cher pour un budget d'astram moyen, mais génial.

 

ça serait un très bon achat pour un club...mais c'est plus que le budget annuel de là plus part.

 

Sinon pour une association comme planètes Sciences avec le 600mm à Buthiers, ça ferait découvrir beaucoup de choses au grand public. très utile je pense.

Je serais curieux de voir ça. il faudrait organiser un test avec JLD à Buthiers (et/ou au pic) qu'il fasse un article dessus...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Pascal C03 a dit :

Et pour la réponse à ma question ?-_- Monsieur Joko

 

C’est début 2018 que j’ai obtenu l’autorisation de développer un produit destiné au grand public pour un usage civil dans un cadre réservé à la Science (dont l’astronomie amateur).

Après 18 mois de R&D pour avoir un oculaire polyvalent et compatible avec tous les télescopes et lunettes, l’OVNI-M (version monoculaire) a vu le jour fin 2019 d’où les articles magazines et commentaires clients dans le monde entier.

Et il y a quelques jours a été officialisé l’OVNI-B, auquel ce topic fait référence.

 

Au sujet d’un étage d’amplification pour une caméra, c’est déjà un type de montage réalisé par mes clients professionnels sur des projets très précis (principalement par les agences spatiales et pour de la veille spatiale). Et le tube intensificateur qui est développé capte les photons dans des longueurs d’ondes entre 400nm et 1000nm. Chaque tube est fourni avec un bulletin de contrôle portant sur une dizaine de mesures. Je vous invite à me contacter en MP pour en discuter en me donnant plus d’infos sur votre projet.

 

Il y a 4 heures, Diabolo a dit :

Chtite question "obs". Quand on observe en bino la turbu semble moins problématique, le cerveau doit surement faire le travail pour améliorer le "traitement du signal". Est ce qu'en bino amplifiée on observe aussi une amélioration par exemple du bruit ou d'autres éléments de l'image comparé au mono ?

 

Que ce soit avec une bino classique ou amplifiée, le cerveau travaille de la même façon pour la turbulence.

Avec l’OVNI-M- ou l’OVNI-B, la vision décalée permet aussi d’en voir plus, et le phénomène de bruit (=scintillation) est quasi inexistant (sauf avec un filtre à bande passante étroite, c’est là qu’intervient le contrôle manuel du gain pour réduire voir éliminer cette scintillation sans perte de magnitude). C’est un produit bien plus performant que le prototype du début dans lequel tu avais observé aux NAT 2019. Et surtout que ce soit la version monoculaire ou binoculaire, il n’y a qu’un seul tube intensificateur donc une seule source de lumière. Ainsi il n’y a pas plus de scintillation à traiter par le cerveau avec l’OVNI-B comparé à l’OVNI-M.

 

il y a une heure, olivdeso a dit :

Je serais curieux de voir ça. il faudrait organiser un test avec JLD à Buthiers (et/ou au pic) qu'il fasse un article dessus...

 

@jldauvergne on te demande pour un test.

Après 6 années à travailler au Pic dans le cadre des « Soirées Etoilées », ça fait 2 ans que je n’y suis plus retourné alors entre Buthiers ou le Pic du Midi, mon choix est vite fait. 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh mais c'est intéressant ce truc là!

En tout cas, faut toujours encourager les applications grand public de hautes technologies très (trop) souvent financées au départ par les militaires...

Serai vraiment curieux de tester, ou de lire effectivement un test objectif et complet de l'un de nos "spécialistes" du forum.

Quand au prix, cher ou pas cher n'est pas le débat...ça dépend des valeurs qu'on donne aux choses. A savoir si je ferais le pas d'une acquisition de cet outil...ça se réfléchit.

Autant je pense qu'à budget égal je préfèrerai avoir un 400 plutôt qu'un 200 équipé de cet outil, le diamètre étant prépondérant, déjà en planétaire, autant avec mon âge avançant, la vue qui ne va pas s'améliorer et le dos qui trinque de plus en plus souvent, passer de mon T500 à un T400 plus léger équipé de cette invention pourrait être une solution: en planétaire rares sont les situations dans lesquels ont exploite réellement un T500 (ou +) et si en CP c'est l'impression "wwoouuaaahhh!", why not?

En supposant aussi que le tarif actuel, les commandes aidant, évolue plutôt à la baisse...

Edited by savoyard
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By JACQUES DE LOC
      bonjour a tous 
       
      je suis un débutant dans l'astronomie planétaires ce que j ai choisi pour le moment et ce quel l ont ma conseiller aussi 
      une chose que je ne comprend pas du tout est le pourquoi , ce que je vois dans l oculaire net et bien visible après la collimation de mon télescope
      et apres je branche ma camera pour voir la lune jusque la tout va bien les images sont pas trop mal mais quand je vais vers une Etoile je ne vois même pas l Etoile a l écran sur le pc 
      pouvez vous me donner un conseil a fin que je puisse avancer 
      merci d avance 
      cordialement    
      jacques de LOC
    • By yann35
      Mon projet muri petit à petit...
      Je suis à la recherche un petit instrument de qualité plus nomade en complément de mon Mewlon 210 mm,
      Une Apo de 80 mm, c'est limité par rapport au diamètre puis pas vraiment de différence avec la Swarovski ATS 80.
      J'ai pensé à la TS 90/600 Photoline qui me parait pas mal, mais en nomade je ne sais pas si le triplet est une bonne solution.
      Puis-je me suis dit pourquoi pas un Maksutov de qualité, les commentaires ont l'air très bons il est compact et avec un diamètre de 150 mm (équivalent diamètre 100 apo), ça me laisse plus de possibilité. 
      Qu'est-ce que vous pensez de celui-ci : iOptron telescope MC 150/1800 OTA  ?
      Ou peut être un autre modèle que je n'aurai pas vu...
      Voilà, j'en suis là....
    • By Anton et Mila
      Je vois du nouveau de l’extrême est de la future Europe pour la photo, et photo astro pourquoi pas!
      https://photorumors.com/2021/02/04/new-rubinar-lenses-announced-from-the-russian-lzos-factory/
      Avez-vous des images faites avec l'un des anciens modèles?
    • By olivufu
      Bonjour à tous,
      Je vous fais part d'un petit face à face SSW - XW  (fait avec mes modestes compétences) si cela peut, ou pas d'ailleurs, rendre service à certains(es) qui souhaiteraient un retour à leur sujet.
      Pour moi, aucun du 10mm SSW vs 10mm XW n’a pu être mis en défaut.
       
       
      5h sur ciel dégagé, bon seeing + 1h en diurne
      C6 et C9 à f10.
      Pupille de sortie : 1mm
      Cibles : lune, trapèze M42 + nébuleuse, NGC2362, M105, NGC3389, NGC 884, algieba, M40, mars, M35 + diurne : arbres
       
       
      En version courte : 83 degrés immersif avec un placement d’œil délicat VS 70 degrés plus resserré avec un placement d’œil plus facile. Le reste, c’est aussi bon dans les deux.
       
       
      En version plus détaillée :
       
       
      SSW : Le 10mm est très compact. Je ne détaille pas l’aspect esthétique, mais il est très plaisant, et tient bien en main malgré sa taille contenue. À côté du XW, il est tout petit (2/3 du XW en hauteur, et 3/4 en largeur). Sa bonnette est l’élément essentiel dans ce test puisque c’est à travers elle que tout peut se jouer (ou non) concernant le placement de l’œil et le plaisir de regarder à travers cet oculaire.
      Elle se déplie totalement via un mouvement de rotation sur un peu plus de 90 degrés. Mécaniquement, aucun jeu. C’est parfaitement fluide et lorsque l’œil s’appuie dessus, rien ne bouge.
       
       
      XW est beaucoup plus imposant et plus lourd. Il donne l’impression de sortir d’une autre époque face au SSW. Sa bonnette est démultipliée et il faut bon nombre de tour pour atteindre les 20mm de dégagement. Elle est très précise certes, mais c’est long, c’est long de la tourner;) Mécaniquement, c’est identique, parfaitement fluide et fiable (sur 6 heures d’essai seulement bien entendu).
       
       
      SSW : Le placement de l’œil est délicat. C’est là que tout peut, peut-être, se jouer sur le choix de l’un ou de l’autre.
      Bonnette rentrée à fond tout d’abord : c’est quasiment le seul moyen que j’ai trouvé pour avoir tout le champs avec un contour net. Mais on en profite pas forcément pleinement, car il faut promener l’œil pour regarder l’extrême périphérie. Si l’œil est bien placé, dans l’axe, aucun souci de haricot noir. En revanche, si on se désaxe un peu, il est possible de le voir. Idem en cherchant à se promener sur l’extrême périphérie. Ceci est probablement lié à la pupille de sortie de 1mm seulement sur mes instruments, car j’ai trouvé la ballade un peu plus facile (et le placement dans l’axe aussi) sur le 14mm, qui offre une pupille de 1,4mm.
      Toujours bonnette rentrée, on peut poser l’œil sur la bonnette. J’aime poser l’œil, c’est probablement très subjectif. On est ainsi en pleine immersion dans ce SSW 10. Mais attention encore une fois, l’œil doit être bien placé. On peut aussi décoller l’œil, on perd en champs, mais le centre est toujours très visible et propre. En éloignant l’œil, on récupère hélas notre environnement physique (si vous avez de la PL autour de vous, elle risque de se voir. Dans le noir complet, cela ne m’a pas du tout gêné). En diurne, en revanche, c’est plus notable puisque l’environnement nous saute à l’œil si on le recule trop (pareil si on ouvre le deuxième œil hein). Mais la bonnette se déplie, et se déplie vite et bien d’ailleurs, ne l’oubliez pas. Il m’a fallu environ 20-25 degrés de rotation de bonette pour faire disparaître le haricot sur un œil un peu désaxé.
      En résumé, soit on colle l’œil avec un plein champs très agréable et net (bien que la périphérie ne soit accessible qu’en vision périphérique seulement), mais attention alors au placement de l’œil, et à ne pas trop le ballader au risque de voir un haricot.
      Soit on éloigne l’œil (avec ou sans l’aide de la bonnette, selon votre préférence à aimer appuyer l’œil ou non, et selon votre environnement) mais au risque de réduire assez vite le champs, et le contour net. Je ne sais pas pourquoi, mais j’aime voir le cercle périphérique du champs bien net. C’est aussi et surement très subjectif.
       
       
      XW : Le placement de l’œil est au global plus facile.
      Bonnette rentrée à fond tout d’abord : à l’inverse du SSW, c’est impossible de voir le disque du plein champs avec un contour net si on colle l’œil au 10mm. Je n’ai vu qu’un tout petit disque de lumière de 25 ou 30 degrès maximum. Disque que l’on peut promener dans le champs de lumière si on le souhaite pour tout voir. Mais quel intérêt ? je n’en ai pas trouvé. Pour en profiter pleinement, bonnette toujours rentrée on est d’accord,  il m’a fallu éloigner mon œil d’environ 12-14mm (avec les inconvénients de l’environnement autour, surtout en diurne). L’œil en revanche se place un peu plus facilement dans l’axe. J’ai moins ressenti le souci du haricot noir. En revanche, si on se désaxe un peu, il est possible de le voir aussi. Encore une fois, 1mm seulement de pupille de sortie dans mes tests.
      En résumé, si on aime poser l’œil, c’est rapé avec la bonnette rentrée.
       
       
      Mais si on la sort, et qu’on dévisse longtemps, longtemps (mais une fois que c’est fait, à priori c’est fait) alors tout prend son sens, et on peut profiter du plein champs, avec contour net, et en posant l’œil sur l’oculaire. Donc plus de souci d’environnement. En revanche, l’aspect trou de serrure est alors plus marqué. On comprends bien qu’on a un œil dans un oculaire. C’est différent dans le SSW, mais plus pénible de bien garder l’œil au bon endroit, et dans l’axe.
       
       
      J’ai pris autant de plaisir à avoir l’œil (droit me concernant) dans l’un et dans l’autre. Placer correctement mon œil et profiter du large champs du SSW n’est pas un souci. Mais il s’agit d’un gros investissement, que je souhaite durable, et j’imagine que dans le cadre d’un rassemblement d’ami, ou familiale, il sera nettement plus facile de faire aimer regarder dans le pentax. Mais si c’est que pour moi (car à la maison, la petite est trop petite, et madame n’est pas trop astro (en hiver, c’est plus que compréhensible)…alors les deux me plaisent.
       
       
      Dès lors, j’hésite toujours : 83 degrés immersif avec un placement d’œil délicat VS 70 degrés plus resserré avec un placement d’œil facile.
       
       
      Le XW permet de rester concentré davantage (je trouve) car le champs est un peu plus réduit. On est peinard, l’œil posé sur la bonnette (bien sortie quand même). On voit bien tout le champs, et le cercle périphérique est net. C’est un gros pépère, et nous aussi quand on regarde dedans. Mais on a un effet plus resserré qui nous rappelle bien que c’est un oculaire. On sent l’image légèrement plus éloignée de nous. Il sera en revanche facilement prêtable à tout le monde (enfant, lunetteux), c’est certain.
       
       
      Le SSW est plus complexe, plus délicat. Mais offre plus de champs. Et reste facile pour qui aime regarder dans des oculaires….mais c’est moins évident pour tout le monde, sauf à sortir la bonnette, et alors là oui. Mais le champs se réduit.
       
       
      Je me dis alors que la qualité optique va faire la différence…..
       
       
      Et boom, rien, mais alors rien. Si je chipote un peu, avec mes maigres compétences et après 1 heure au moins passée uniquement sur la lune (autant se péter directement la pupille dès le début), je repère peut-être un contraste de 5% meilleur sur le pentax. Et encore…… Pour le reste, rien, j’ai pourtant cherché. Mon objectif n’était pas tant d’observer, mais de les différencier pour en choisir un. Rien. Les aberrations éventuellement repérables autours de la lune, identiques. La courbure ? quasi identique. Les étoiles défocalisées sont identiques à 65 degrès en périphérie sur les deux. Si on va au bout sur le 83 degrès du SSW, évidemment cela s’empire un peu, mais disons que ces 13 degrès de plus ne sont là que pour l’immersion globale. Il ne faut pas vraiment espérer les exploiter à 100% du potentiel qu’offrent les 50 degrés centraux. Avec le réducteur .63, aucune différence non plus. Alors j’ai peut-être tué ma meilleure nuit à tester, car c’était bien hier. Mais bon j’ai quand même fait 5 heures sur le ciel
       
       
      Les amas, ou autre discrètes galaxies ne m’ont pas non plus permis de trouver un delta notable entre les deux. Rien.
       
       
      Côté mécanique, rien, c’est super des deux côtés.
       
       
      Mon bilan global ?
       
       
      Comme c’est un 10mm sur un SCT, il me permettrait de faire du planétaire, des amas, des galaxies éventuellement (je connais encore peu), des splits de doubles, des nébuleuses planétaires ou autres nébuleuses pas trop grandes. M42 était superbe hier dans les deux !
      C’est le 1XD, donc optimum à priori, à la condition que je puisse le sortir régulièrement sur nos ciels.
      Donc est-ce que j’ai besoin de 83 degrés ? non clairement. Mais le SSW est plus petit, plus léger, assez fun, et surtout moins cher. Alors j’hésite encore…… et je n’ai pas trouvé la moindre réponse à mon hésitation.
       
       
      Planétaire : avantage de 1% au pentax car j’y resterais peut-être plus concentré dans ce pépère….et disons qu’il ait plus de contraste (vous vous souvenez ? les 5% hyper subjectifs de mon œil de débutant)
      Amas : avantage au SSW pour le champs
      Lune : Le SSW donne plus de champs, le XW donne plus de confort pour une longue session de cratères. Match nul
      Les doubles : match nul
      Le prix : le SSW
      La compaticité (ou à défaut un moindre déséquilibre sur un instrument équilibré) : le SSW
      Le relief d’œil et le placement : le XW est plus facile, mais quand on prends en main le SSW, c’est kifkif (mais pas pour toutes les personnes qui mettront leur œil dedans).
       
       
      Alors là je me suis dis : tiens j’ai le SSW 14, sont-ils parafocaux ? ben non loupé. J’ai du retoucher assez largement la MAP. Et merde…
       
       
      Seconde sortie :
      Un seul objectif : tester QUE le confort, et uniquement le confort. Point.
       
      Victoire de XW.
      J'ai tout tenté pour préférer SSW, moins cher et plus compact, mais XW est plus confort sur mon oeil.
       
      Je me suis même offert le luxe d'un dernier test : la barlow.
      Ils n'ont pas bronché la moindre seconde.
       
      J'ai halluciné sur la lune (sans ND). Par contre derrière, j'ai dansé la java avec ma pupille droite de 2mm, et ma pupille gauche de 6mm 😂
       
      Merci d’avoir lu
      olivier
    • By FroggySeven
      Je n'arrive pas à comprendre le schéma. Comment peut-on séparer l'image en deux en utilisant un prisme comme deux miroirs très rapprochés, alors que le faisceau ne semble pas collimaté à l'infini à ce niveau.
      Ou alors, si, il est bien collimaté à l'infini ?
      C'est moi qui comprend mal le schéma ?
       
      Question subsidiaire : ça fonctionne toujours comme cela les binos;
      avec un prisme qui "coupe" le faisceau image ?
       
      D'avance merci pour votre aide
       
       

  • Upcoming Events