Arnaud BOUVET

Détecter la turbulence

Recommended Posts

Il y a 2 heures, PlanetTracker a dit :

Et non, tu sauras si c'est assez bon pour un diamètre inférieur ou équivalent mais pas significativement supérieur.

C’est exactement ça. J’ai bien compris. J’ai dû mal m’exprimer. Je ne cherche pas à mesurer la turbulence, je cherche juste à savoir si j’y vais ou pas. La démarche n’est nullement scientifique mais pratique. Je voulais savoir si quelqu’un avait un système simple pour répondre à cette question. 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

bonjour,

 

j'observe également depuis une région turbulente

ma petite contribution : je sais cela reste arbitraire puisque sans mettre le nez dehors, mais cela aide un peu (surtout pour éliminer les mauvaises nuits)

plusieurs sites :

https://www.meteoblue.com/fr/meteo/outdoorsports/seeing/

https://www.webastro.net/meteo/#carte

https://www.ventusky.com/

ce dernier est intéressant car je regarde l'onglet vent, et ce a plusieurs altitude, si je vois des vents qui change de direction, alors c'est pas la peine

mais comme dis plus haut l’idéale c'est de sortir son matos, mais je suis très fainéant !!!

 

bonne turbulence a tous

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, PlanetTracker a dit :

Et non, tu sauras si c'est assez bon pour un diamètre inférieur ou équivalent mais pas significativement supérieur.

 

Certes, mais on peut aussi considérer que si c'est pas terrible dans le petit diamètre, ce sera épouvantable dans le grand...

Et même, si ça bouge absolument pas dans le petit, il y a quand même de bonnes chances que ce soit pas trop mal dans le grand.

Je sors mes jumelles APM de 70mm, grossissement x80,  avec leur trépied et je regarde. Les 3/4 du temps, ça me suffit largement à estimer la turbulence et à décider si ça vaut le coup de sortir le mak180 ou pas. Une petite lunette pas chère ferait le mème boulot.

Évidemment, si on fait de la photo planétaire, c'est pas pareil. Mais en visuel, ça suffit bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Arnaud BOUVET a dit :

Donc observer une image d’une étoile dans une lunette de petit diamètre (50mm par exemple), ne m’informera en rien sur la qualité de ce que je pourrais observer dans un diamètre plus important (200 mm) ?

 

hé bien comme on l'a dit, si c'est mauvais dans le petit ça ne sera pas bon dans le grand, mais si c'est bon dans le petit peut-être que ce sera bon dans le grand...ou pas. Sachant que la probabilité que ça paraisse bon augmente énormément quand le diamètre diminue (dit autrement : c'est très souvent bon dans un petit genre 50mm ou moins, et très rarement bon dans un grand genre 300 ou plus, du moins dans un site quelconque). Après, tout dépend de ce qu'on veut faire, là on parle plutôt de planétaire à fort grossissement ou d'imagerie haute résolution.

 

A côté de ça, il y a comme mentionné plus haut des dispositifs de taille assez réduite qui permettent d'évaluer la turbulence, mais c'est avec du hard et du soft dédié, pas un "bricolo" avec les moyens du bord (genre objectif et caméra).

 

:)

Edited by Thierry Legault

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, belatrix a dit :

si je vois des vents qui change de direction, alors c'est pas la peine

Ça me paraît très intéressant. B|

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Thierry Legault a dit :

Sachant que la probabilité que ça paraisse bon augmente énormément quand le diamètre diminue (dit autrement : c'est très souvent bon dans un petit genre 50mm ou moins, et très rarement bon dans un grand genre 300

 

D'ailleurs moi je vérifie toujours au 300 avant de sortir les jumelles... xD

 

j'ai bon ou pas?:P

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Pour information il y a une option dans sharpcap

Tools / seing monitor

Cdt Daniel

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/11/2020 à 13:58, Arnaud BOUVET a dit :

Ne pourrait on pas imaginer une caméra fixe à faible champ pointant la polaire et qui nous renseignerait sur la qualité du ciel ? Ou une bonne paire de jumelles (que je ne possède pas d’ailleurs) suffirait-elle à se faire une bonne opinion de la turbulence ?

 

Bonjour,

la question est légitime et n'est pas idiote. En fait le paramètre pertinent pour caractériser  la turbulence est le paramètre de Fried R0, il faut le mesurer  (simplement) et à partir de là on pourra savoir ce qu'il vas se passer  en fonction du diamètre.

Qu'est ce donc que le paramétré de Fried ? C'est la dimension (diamètre) de la surface d'onde ou le déphasage de l'onde est de l'ordre de Lambda/6

Pratiquement avec une optique de diamètre R0 on observe la tache de diffraction non altérée avec éventuellement un déplacement en bloc de la figure de diffraction dans le plan focal lié au fait que la surface d'onde n'est pas forcement perpendiculaire à l'axe optique (tip tilt)

En plaine dans un site ordinaire ce paramètre varie de quelque cm jusqu'à  disons 8  à 10 cm pour les très bonnes nuits. Donc une optique de 80mm bien exploitée doit permettre de répondre à ta question.

Par ailleurs R0 dépends de la distance zénitale et varie comme cos(Z)^3/5 donc si tu observes la polaire  à 45° de hauteur  le R0(45°)=0.8 RO(zenit)  donc  une optique de 80mm te permet de déterminer des R0 au zenith jusqu’à environ 100mm.

Maintenant comment déterminer simplement R0 ? Il "suffit" d’évaluer dans ta lunette de 80 la qualité de l'image avec par exemple l’échelle de Pickering

 

Pickering.jpg.7d6394d030f75f64408655e7e0dbe1be.jpg

 

cette Echelle permet d’évaluer D/Ro ou D est le diamètre de l'optique utilisée (ici 80mm)

Le diamètre R0 est égal au diamètre de l'optique pour une image coté 7 ou 8 dans cette échelle.

Si l'image a une cote <6 ce n'est pas la peine  d'en parler R0 <40mm  tu peux laisser ton  télescope fermer (cela dépends de ton diamètre voir ci dessous).

Pour affiner l’évaluation tu peux utiliser des diaphragmes par exemple 70mm et 60mm et refaire l’évaluation.

A partir de cette évaluation de R0 tu peux si tu fait de l'imagerie planétaire et du lucky imaging évaluer la proba d'avoir une bonne image (cf image ci dessous)

Si tu as trouver un R0 de 60mm et si tu as un télescope de 300mm la valeur D/R0 vaut 5 et tu auras statistiquement 10% de tes images bonnes,  si D/R0 vaut 6 tu n'auras que 1% des images de bonnes (c'est encore jouable avec de la de-rotation et 10 a 15mn de films)

Le R0 à utiliser  pour calculer la proba dépends de la hauteur donc si tu observes Mars en ce moment la détermination sur la polaire est OK si tu observes Jupiter il faut corriger le R0     tu as    R0 (teta)= R0(45°) *(cos(teta)/cos(45°))^(3/5) ou teta est la distance zenithale  

 

5fc35c80cd05b_LuckyImaging.jpg.32855bbc895d06ea023250a26d2152bb.jpg

 

Pour affiner la méthode tu peux comparer dans un premier temps tes évaluations avec ta lunette et ce que tu obtiens avec ton télescope, un résidu d’aberration sphérique augmente la sensibilité à la turbulence. Après tu installes à demeure le bon diaphragme sur ta lunette  et tu observes quand tu obtient une valeur de 8 ou 9 dans l’échelle de pickering avec ce diaphragme.

Je te parle de lunettes car elle sont moins sensible à la turbulence de tube et non obstruées (figure d'airy avec des anneaux non renforcés) , une apo ne sert à rien, tu peux faire ton évaluation avec simple un achromat à F/D=15 et un filtre vert par exemple. Tu peux aussi commencer par faire des évaluations avec un petit télescope et un diaphragme hors axe par exemple. 

 

Jean

 

  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @jean dijon. C'est intéressant et très bien expliqué.

La détermination de Ro ne doit pas être toujours très facile à faire. En tout cas entre 2 valeurs contiguës., difficile à apprécier, mais c'est une bonne piste de travail.

Arnaud.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et quand on voit Mars scintiller à l’œil nu  comme c'est le cas ces jours-ci vers chez moi, pas la peine de sortir d'instrument ! Soupe turbulesque garantie ! 

A éviter aussi (en région lyonnaise)  lorsque  le vent vire au sud , même de façon imperceptible (car il souffle souvent plus fort en altitude avec des conflits de température).

Edited by crabe

Share this post


Link to post
Share on other sites

oh oui ! des fois, on ne distingue même pas le disque de Mars dans le bouillon au 250 même après 1 h de mise en température !  Parfois le lendemain, c'est impeccable  ! 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now