Arnaud T60

Projet de nouvel instrument

Recommended Posts

Il y a 2 heures, lyl a dit :

Enfin le newton : problème classique de longueur de tube, problème de correcteur (pour 51mm de diagonale ouch).

 

Sauf si on fait le choix d'un autre capteur comme je le disais plus haut.

Aujourdhui on peut se poser concrètement la question du bien-fondé d'une très longue focale avec un KAF 16K qui approche les 15 ans d'existence, quand on a pour 4500 euros une ASI6200 qui couvre le 24x36 pour 62 millions de pixels et surtout des pixels de 3.76µ (ou 7.52µ en bin2 si besoin).

L'ASI6200 sort en 16 bits, a 1 électron de bruit au gain unitaire, et sort des brutes très propres en 1 seconde en full.

 

Est-ce qu'il faut absolument partir sur un énorme RC ou un CDK pour être crédible ?

Le 24x36 se corrige très bien avec un bon Wynne ASA par exemple.

Il suffit de réduire la focale pour l'adapter aux pixels de la 6200, en réduisant la focale on gagne du champ et ça reste performant, moins lourd, moins long, moins cher. Tout bénef.

 

Alors après on peut se poser la question de la tenue dans le temps d'une caméra chinoise low-cost surtout dans les conditions extrêmes du Pic. Suffit d'en acheter 2, ça sera encore moins cher qu'une 16k :D

 

Je sais pas quelle est l'enveloppe globale du projet, je pense au moins 100k euros non ? Plus ?

Si c'est pas assez cher, limite mettez 2 tubes :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 

il y a 8 minutes, Colmic a dit :

Sauf si on fait le choix d'un autre capteur comme je le disais plus haut.

 

Avec un capteur à la place du secondaire, adieu le visuel et le planétaire. A moins de monter une usine à gaz avec un secondaire amovible.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, zeubeu a dit :

Avec un capteur à la place du secondaire, adieu le visuel et le planétaire. A moins de monter une usine à gaz avec un secondaire amovible.

 

Et en quoi une énorme et lourde Moravian/FLI/STL/autre avec un KAF16k était mieux ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Colmic a dit :

Et en quoi une énorme et lourde Moravian/FLI/STL/autre avec un KAF16k était mieux ?

 

Où est-ce que j'ai parlé du choix de la cam ?

 

J'en ai eu un de 500 FD 3.3 avec cam au foyer sans secondaire, et je dis juste que ce n'est pas polyvalent. C'est aussi très volumineux comparé à une formule RC/DK/cassegrain qui eux permettent le visuel.

Edited by zeubeu
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, zeubeu a dit :

Où est-ce que j'ai parlé du choix de la cam ?

 

Ben et moi où ai-je parlé de mettre la cam à la place du secondaire ?

Dans mon exemple je parlais d'un bête Newton.

Et pourquoi pas un Newton-Cassegrain genre les derniers Skyvision qui arrivent ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Colmic a dit :

Ben et moi où ai-je parlé de mettre la cam à la place du secondaire ?

 

Lorsque tu as parlé du 500 de Bernasconi :-)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, zeubeu a dit :

Lorsque tu as parlé du 500 de Bernasconi :-)

 

Ah ben désolé, je pensais que leur T500 à F/3.5 était un Newton + secondaire classique.

D'où l'incompréhension.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Colmic a dit :

D'où l'incompréhension.

 

Oui pas grave.

Après faut voir les besoins de polyvalence du tube  (visuel, planétaire, photo) ou pas...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'il n'y a pas de cahier des charges clair, incluant notamment les champs d'application du télescope (je doute que des étudiants ne fassent que de la photo ou du visuel avec ce type d'engin), ce sera difficile de conseiller un tube optique particulier. Je pense qu'il y aura de la photométrie et de la spectrométrie aussi.

C'est pour remplacer le vénérable T60 ou installer un instrument sur la future extension du bâtiment Dauzère ?

 

Vincent

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

pour le cahier des charges , c’est un télescope pour faire de la photométrie essentiellement . Pas de visuel de prévu. Après , comme l'AT60 reste partenaire du projet , on a un spectro ALpy et les caméras qui vont avec. En parallèle , on mettra aussi notre MAK 180 pour le guidage et faire du planétaire . Le télescope va remplacer l'ancien T60 . En attendant le nouveau occupera la coupole actuelle avant de rejoindre une coupole sur la nouveau bâtiment Dauzère (ça ce n'est pas encore financé pour la nouvelle coupole - échéance 5 ans au moins )

 

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arnaud, on va faire un peu rêver en attendant, les images ça donne parfois des idées ou permettent de comprendre comment le T60 est/était hébergé.

Le site et la coupole : faut caser dedans.

1-105-5.jpg

http://www.astrosurf.com/t60/

https://pg-astro.fr/astronomie/pic-du-midi/le-telescope-t60.html

https://media.afastronomie.fr/RCE/PresentationsRCE2018/AT60-RCE2018.pdf

----------------

Un peu acrobatique pour du visuel, le tube ne tourne pas sur l'axe de révolution de l'optique. Et 3m50, c'est 2x 1m75, voilà qui répond à quelques contraintes.

Tant qu'à faire : ne pas oublier le correcteur de dispersion atmosphérique car on peut viser assez bas.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Vincent Bouttard a dit :

Tant qu'il n'y a pas de cahier des charges clair, incluant notamment les champs d'application du télescope (je doute que des étudiants ne fassent que de la photo ou du visuel avec ce type d'engin), ce sera difficile de conseiller un tube optique particulier.

Oui c’est la question que j’ai posé dès le début de ce post...

 

il y a une heure, Arnaud T60 a dit :

on a un spectro ALpy et les caméras qui vont avec.

Bon ben vous faut un f/d autour de 5 si vous voulez optimiser l’utilisation de l’alpy. Donc newton ou newton-cassegrain. Obstruction autour de 25%, champ limité par la diffraction adapté pour du lunaire ou planétaire avec un surechantillonnage x3 ou 3.5, un Wynne ou Riccardi pour le CP,... ça fera un instrument totalement polyvalent, nickel pour un usage tel que tu le décris. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, AlSvartr a dit :

Bon ben vous faut un f/d autour de 5 si vous voulez optimiser l’utilisation de l’alpy

Un newton-cassegrain en effet, avec une magnification à x3.5 (f/5/~18) ça donne un très beau champ plat et peut-être que le tube rentre. Ça mérite de regarder la formule.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/11/2020 à 20:15, Arnaud T60 a dit :

CDK 20" avec un réducteur 0.66x , qui ramena le télescope à F/D 4.5 .

Ah tiens tant que j’y suis par rapport à la spectro basse résolution, les réducteurs et autres correcteurs apportent leur lot d’embêtement en terme de chromatisme, ce qui est critique pour par exemple l’estimation de la température des étoiles (forme du spectre). Donc un CDK avec reduc, hormis le coût et une obstruction de 39% n’est pas si polyvalent qu’il n’en a l’air sur le papier. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Sébastien Lebouc a dit :

Simon, elle était pleine de pragmatisme ta question du début du poste...

Ah tu trouves? 😂

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un NC oui, Michel et Simon ont tapé juste.

Avec les paramètres suivants

Primaire R1=5120mm (f/D : 5)

Partie Cassegrain :

R2=1736mm conique = -3.24

Back-focus 250mm par rapport à la surface du primaire.

séparation entre les deux miroirs = 1940mm

On y colle directement la caméra pour imager à f/D=17.5

Approximation sans aplatisseur de -18mm à +18mm. Je vais pas offusquer à calculer la diagonale, ça reste diffraction limited largement.

image.png.d01ed2fac1434399db457716e5e5d8a9.png

Il faudrait se faire un primaire sphérique à 1m27 de focale (f/2.5) pour la sphère de Hindle, le secondaire fait au moins 144mm pour la partie Cassegrain, soit 28-29%, c'est tout à fait intéressant en photographie lunaire/planétaire. 30% probablement avec le bafflage ad hoc.

Pas besoin de correcteur de coma ni d'aplatisseur.

 

Pour la sortie newton, à f/5, c'est assez simple pour un correcteur de coma et les tolérances devraient être faciles à tenir.

Le plus difficile est sans doute pour la mécanique car l'équilibre ne va pas être simple avec un primaire déporté comme ça.

Mais pour l'échange des secondaires suivant les modes d'utilisation, ça me semble à dimension humaine et poids probablement raisonnable.

---------------

Ça rentabilise la coupole pour du 100% photo, l'espace arrière précédant pour l'observation Cassegrain visuelle est supprimé.

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, AlSvartr a dit :

Ah tu trouves?

Nan, rien!

Pas mieux que les conseils d'un habitant Helvète pour rappeler aux bons Gaulois qu'on est champion du monde du crâmâge de fric, surtout avec celui qu'on a pas......O.o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Jil2LaTourette
      Petit retour *client* sur le Nexstar 6 SLT. Maintenant que je suis en capacité d'observer à ma guise depuis mon nouveau logement, je me suis aperçu que les difficultés de pointage, malgré starsense subsistaient. Quel merdier. Impossible de faire une calibration starsense avec un backlash de 82 secondes...
       
      Une vrai galère.  Même après avoir lu intégralement le Nextar Guide II, impossible de régler le problème de backlash Az. Et CPWI pendant ce temps croit que le télescope bouge. Une véritable horreur. J'ai passé l'après-midi à tester différents réglages, de 0 à 99, sans succès.  Ca ne changeait absolument rien au chronomètre.
       
      Je suis par chance tombé sur ce post, sur un forum astro: https://www.cloudynights.com/topic/371218-slt-130-backlash-problem-solved/
       
      Le 130 SLT étant doté de la même monte je me suis dit... Et puis, le gars avait raison. C'est mal serré en usine!
      Du coup, voici quelques images, petit tuto pour ceux qui ne seraient pas trop sûrs d'eux car le gars n'en n'avait pas mis.
       
      Enlever le tube de la monte (évident mais bon, ne sait-on jamais).
       
      Ouvrir le capot batterie et enlever les 4 vis cruci (le tournevis celestron est adapté). (1 était même pas serrée en haut à droite...)

       
      Déboulonner l'écrou (Clef à pipe trouée de 10). J'avais déjà enlevé l'écrou sur cette photo. Penser à sentir comment il résiste pour le resserrer à peu près comme ça. Mais bon, on peut pas truster les couples chez celestron semble-t-il.

      Bien faire attention aux rondelles + roulement. Une fois l'écrou enlevé, retirer les couches rondelles + roulement d'un seul bloc. Ça évite de se demander si on les a remises dans le bon ordre. S'aider d'une tige pour pouvoir soulever des deux cotés et ça vient tout seul.

       
       
      Soulever tout droit tout le bloc d'accroche de l'OTA. Pas besoin de forcer.
       
      On voit/sent clairement le jeu sur les deux vis. On peut bouger le disque de gauche à droite à la main sans forcer.
      Serrer les deux vis pour que ça ne bouge pas. Pas besoin de forcer comme un dingue. Et remonter le tout.

      Ne pas serrer comme um lalade l'écrou de 10, pas de clef dynamo mais bon...
       
      En faisant la manip, je me suis aperçu que mon moteur de focus était desserré. Une pierre deux coups.
      Et voilà. Plus de backlash.
       
      A toute fin utile!
       
    • By Goofy2
      Bonjour    

      Avec des jumelles et des oculaires interchangeables, nous sommes confrontés à un soucis d'équilibrage sur l'axe de hauteur.
      Mes jumelles APM 100 SD 90°, je les ai équilibrées en position à 45° environ avec une paire d'oculaires APM UFF 24 mm. Si je vise plus près de l'horizon, les jumelles vont basculer vers le bas et si je pointe plus haut que 45°, elles vont basculer vers le haut. Cela oblige à serrer davantage les freins sur l'axe de hauteur de ma monture à fourche et je n'aime pas cela.
      Si je change d'oculaires et par conséquent avec des poids différents, l'équilibrage n'est plus bon. J'utilises des oculaire APM UFF 24 mm, des APM UFF 10 mm, des Nagler 5 mm et des Nagler 3.5 mm. Entre la paire de 24 mm (les plus lourds) et la paire de 10 mm (les plus légers), il y a une différence de poids de 580g.
       
      J'ai trouvé une solution toute simple et rapide pour obtenir un équilibrage des jumelles, freins desserrés, quelques soient les oculaires utilisés et quelque soit l'inclinaison des jumelles. Cette solution permet de conserver des mouvements très fluides sur l'axe de hauteur puisque les freins restent desserrés et mécaniquement c'est mieux.
      Une cordelette amovible est maintenue sur la poignée des jumelles via une goupille amovible elle aussi. L'autre extrémité passe entre les oculaires et pend sous ceux-ci. Un anneau permet de suspendre divers poids. C'est très pratique à l'usage et cela ne gêne absolument pas l'utilisation des jumelles.
      Pour les poids utilisés, ce sont des plombs de pêche en mer en forme de poire. Ils offrent du poids sous un faible volume. Je les ai équipés d'un crochet pour pouvoir les suspendre et je les ai emballés également dans du film alimentaire pour ne pas avoir à manipuler du plomb (toxique). La gamme de poids utilisés: 1 x 500g, 2x 200g et 2 x 100g. Ils peuvent être utilisés seuls ou combinés en fonction du besoin d'équilibrage.
       
      En image c'est plus parlant, cela donne ceci:
       
       




    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      *J'ai fait aluminer ce 250 pour la première fois en 92 quand je suis parti au service militaire (oh le vieux!) www.flickr.com
      Et depuis, il a subi des modifications "mecatroniques", notamment l'autoguidage et le rembobinage automatique du secteur lisse.
      J'ai fait hier, sous la pleine lune, un petit time lapse de l'engin en fonctionnement Pour les bricoleurs, notez le rembobinage du secteur toutes les deux heures environ et le va et vient du contrepoids
       
      J'ai fait 1200 images de 20s en jpg avec sharpcap, la 224mc et l'objectif d'origine, monté la vidéo dans virtualdub.
      [Résolu: -> virtualdub2, merci @David2010 ]  Je bute sur un problème de compression. Vous avez ci-dessous le gif de 20 mo mais l'avi non compressé fait 1go. Comment on fait? mp4? Comment, avec quel logiciel? Merci par avance!
       
      Nathanaël
       

       
      La vidéo en .mp4
       
       
    • By Jil2LaTourette
      Bonjour!
       
      Petit post sur l'appareil Starsense de Celestron.
       
      Je cherche sans succès un driver USB qui me permettrait d'obtenir des images de starsense sur mon PC. Sharpcap ne la voit pas. J'ai lu pas mal de posts qui demandaient si starsense pouvait servir de caméra de guidage. Réponse, non, car pas adapté. D'autres qui demandaient si Starsense pouvait faire des prises de vue large champs. Réponse par claire. Mais pour cela, il faudrait pouvoir avoir un retour sur le PC de toute façon.
       
      Mon besoin est autre. J'ai remarqué qu'il était assez difficile d'aligner starsense avec le scope (un Nexstar 6 SLT + ASI290MC) durant le montage qui pourtant semble très simple: 2 vis...
       
      Alors, oui, starsense intègre une calibration dans son software, durant l'alignement auto, on nous demande de centrer dans l'oculaire (ou la cam en l’occurrence). Mais c'est pas forcément simple car il y a beaucoup de jeu au niveau de la mise en position sur le tube. La dernière fois, j'ai du m'y reprendre à 3 fois, ça m'a pris plus d'une heure pour avoiur starsense aligné. Finalement c'était plus rapide de faire ça avec l'alignement 3 étoiles à la main. Et puis, ça ne peut se faire que de nuit quoi. C'est juste trop dommage.
       
      L'idée, que j'ai soumis à Celestron, c'est de pouvoir capter les images de starsense avec le PC. Comme ça, on pourrait aligner tranquillement, en journée, ce que pointe starsense avec ce que la caméra astro voit et serrer les vis avec le meilleur alignement possible.
       
      De plus, starsense explorer offre un truc similaire puisqu'il synchronise la visée du telescope avec ce que voit le smartphone. C'est juste dommage de pas pouvoir le faire avec une caméra astro + starsense.
       
       
      J'ai fais une requête à Celestron en ce sens, de savoir si un driver pour capter des frames de starsense existe, et sinon de le développer. Ainsi, les astro-nomades comme moi peuvent tranquillement tout aligner proprement en arrivant sur site en journée en remontant le scope. Facilitant grandement l'alignement le moment venu en perdant le moins de temps possible une fois les étoiles de sorties.
       
      Bon weekend et profitez bien de la dernière pleine lune d'hiver!
       
  • Upcoming Events