Superfulgur

Quatre nébuleuses planétaires, télescope de 1 m C2PU, retraitement HD

Recommended Posts

il y a 34 minutes, ALAING a dit :

Enfin, c'est mon avis

 

Probablement un avis de vieux con ultracrépidentiste, bien sûr ¬¬ et, forcément, je le partage.

J'ai souvent dit ici que certaines images surtraitées me gênent, celles, en particulier où le champ montre une résolution de 3'' et le centre des galaxies une résolution de 0.03''...

Plus généralement, j'aime un léger bruit de fond, les images totalement lissées me gênent aussi pour ça...

Une image du ciel, c'est une performance, quelle qu'elle soye, c'est des heures, la nuit et ses bruits, c'est de la sueur et des larmes, des fraises Tagada et du Veuve Cliquot, un moment de vie, quoi.

Il faut que ça se voye sur le rendu (pas le vomi, hein, le rendu) sinon quel intérêt... 

 

 

 

(C'est d'ailleurs pour ça que je fais des photos floues, défocalisées, sous ex, avec un boîtier pourri et des logiciels dépassées : c'est exprès).

 

 

  • Like 1
  • Love 3
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, Superfulgur a dit :

Probablement un avis de vieux con ultracrépidentiste, bien sûr

Je suis pas vieux :) ni c..    gros d'ailleurs ;)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

je remonte ce fil pour simplement dire que cette NP, la 2149 est incroyablement bien détaillée !

C'est d'une beauté, et tirer autant d'info sur si peu de temps! (IC 2149   110 x 20 sec à 1000 ISO et 500 x 1 sec à 12 800 ISO, soit 45 minutes, et encore est ce le temps global? ou celui cumulé par AS!?)

Bravo pour le choix de la cible @Superfulgur, et pour le traitement @jeffbax!

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Stéphane. C'est vrai que je ne l'ai jamais croisée aussi détaillée. De mémoire seul le MMT avait fait un truc de ce calibre. 45 mn c'est ce que j'avais conservé de mémoire.

 

JF

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, jeffbax a dit :

45 mn c'est ce que j'avais conservé de mémoire.

merci! je suis dessus avec le 300mm et la vache j'ai vraiment que de la bouillie allongé ! 3h à FD 10 à 500ms je la vois bien ! je persévère dessus les jours à venir...enfin si le temps le permet!!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, exaxe17 a dit :

merci! je suis dessus avec le 300mm et la vache j'ai vraiment que de la bouillie allongé ! 3h à FD 10 à 500ms je la vois bien ! je persévère dessus les jours à venir...enfin si le temps le permet!!

 

Ah oui. Difficile celle là au 300. En plus d'être très petite elle est pas super contrastée... Bon courage et hâte de voir ça. Pour celle au T1000 le seeing était aussi de la partie, sans doute <1" comme parfois à Calern.

 

Au cas où je crois qu'elle répond bien en IR avec des structures intéressantes. Cherche l'image du MMT pour voir. Comme je sais que tu taquines aussi en IR :)

 

JF

Edited by jeffbax
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Superfulgur
      Il y a des astres qui nous hantent des années, des décennies durant. L’amas Coma, Abell 1656, est de ceux-là, en tout cas pour moi. Cette agglomération monstrueuse – plus de mille galaxies – rassemblées autour de deux galaxies monstrueuses, NGC 4874 et NGC 4889, m’a toujours fasciné.
       
      Quand on contemple Coma, et les halos gigantesques qui auréolent ses deux supergéantes, on est pris de vertige : ces halos, ce sont des centaines de milliards d’étoiles perdues parmi ces galaxies qui chutent inexorablement vers les deux puits gravitationnels sans fond des deux supergéantes. Sans fond ? Oui, au centre de NGC 4889, un trou noir de 20 milliards de masses solaires.
       
      Alors avec @jeffbax , on s’est dit « aller, c’est parti, on se lance quelques mois sur les flots glacés de la Chevelure de Bérénice… ». Mais quelle galère, entre mauvais temps et Lune. Comme d’habitude, c’est Jeff qui a sublimé les données, parfois prises dans des conditions de lumière dantequses…
       
      Alors Coma : regardez bien, regardez mieux : ces galaxies brillantes, vous les connaissez bien. Mais ce semis de petites taches qui auréolent NGC 4874, à droite, NGC 4889, à gauche, et IC 4051, à l’extrême gauche ? Voui, ce sont des amas globulaires, à 320 millions d’années-lumière d’ici…
      Il y en a 30 000, peut-être, dans Coma, entre les magnitudes 20 et 28. Le pic se trouve à 25.5, nous sommes à 25.1.
      Mais c’est pas tout, ce qui est fascinant, quand on plonge profondément dans l’abîme de l’espace-temps, c’est le fond de ciel, le fond de l’Univers, uniformément couvert de galaxies lointaines… En clair, si vous voulez profiter de l’image, ouvrez-la sur un grand écran…
       
      Personne ne sait combien il y a d’étoiles – essentiellement des naines rouges et des géantes rouges, dans les deux supergéantes de l’amas Coma, probablement, au moins, dix mille milliards.
       
      Coma, Abell 1656, S.Brunier, J.F Bax, C2PU/OCA
      Télescope de 1 m Omicron à F/3.2
      Caméra QHY 600 à -5°C
      Remote Observing
      Luminance : 5 h 30 min à 2 arcsec, 1 h 30 à 1.35 arcsec
      RVB : 3 x 60 min.
      Traitement Jeff Bax
       
       


    • By Sauveur
      Bonjour!
       
      bon j'ai passez un peu de temps pour continuer les traitement de mes dernière captures et je suis en retard du coup
       
      ah je teste Blur machin chose
       
      une fois posté je vois des défaut mais bon ca restera comme ça au moins jusqu'à ma prochaine tentative car il en reste d'autre au four
       
      M27 Epsilon 160 d imx 571 Mc bleu result_8415s
       
      bah je me rend compte qu'il y a beaucoup d'etoile trop bleu  
       

       
       
      M27 C11 red 6.3 imx 571 mc result_GraXpert ir cut
       

       
       
      hier au telephone en mode cool voile m27 C11 red 6.3 p 30 pro r_pp_light_stacked filtre Lextrem Lune a donf pour tester et voir un peu
       
      Le filtre coupe beaucoup 
       

       
      C11 telephone m57 p30 pro r_pp_light_stacked
       

       
      m57 C11 imx 571 30 minutes r_pp_light_stacked_GraXpert
       

       
       
      passez une belle soirée et bon ciel
    • By LaurentAndre
      Bonsoir les Astrams,
      Petit retour sur des données 2022-2023 avec cet objet, plutôt faible, qui éveillait ma curiosité
      En bon bleu, c'est encore une première fois pour moi... une rosette à la bonne taille pour mon setup préféré ?! Go !
      Au vu des premières poses, j'ai vite compris qu'il allait falloir "un peu de temps" ... à F10
       
      On parle de quoi, au fait ? D'une nébuleuse en émission, région H2
      Curieux, j'ai tenté Ha, OIII, et SII pour voir, et bien c'est le signal SII qui m'a surpris, bien présent, plus que l'OIII, et surtout avec des formes et détails intéressants, supérieurs au Ha, même.
      => J'opte ici pour un traitement SHO + Etoiles RVB.
       

       
      De particulier :
      En bleu blanc On retrouve le OIII au centre... avec une "fuite" dans le FDC  vers l'extérieur haut centre gauche, à moins que ce ne soit un artéfact... uniquement en OIII ?!
      En Rouge Rosé, Le Ha un peu partout (je l'ai affaibli au profit de l'OIII là ou l'OIII était présent, pour bleuter un peut plus)
      En Jaune-Orangé Le SII, très très présent, qui porte beaucoup de détails, notamment au centre droit, mais surtout au haut à gauche, avec cet "arc et flèche" très distincts et concentré
      J'ai laissé un peu d'extension colorer le FDC, pour indicateur de présence, sans les poussées, au vu du peu de détails qu'elles portent ici.
       
      Acquisitions: 456 images pour 62,5H de poses, en Bin2

       
       
      Setup : Remoteam
      6200MM sur C11HD sur GM1000 en remote.
       
      Traitement 
      avec des fausses couleurs ne faisant pas appel au Vert...

      Astrobin :

       
    • By Goofy2
      Hello   
       
      Nuit du 22 mai 2024, pleine lune très gênante, ciel dégagé. L'eVscope 2 pointe une nébuleuse planétaire: Messier 57
       
      M57 (NGC 6720), surnommée la "nébuleuse de la Lyre", est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Lyre. M57 a été découverte par l'astronome français Charles Messier en 1779.
      Une nébuleuse planétaire est une nébuleuse en émission constituée d'une coquille de gaz en expansion éjectée d'une étoile en fin de vie, en transition de l'état de géante rouge à l'état de naine blanche. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) achève de consommer son hydrogène, puis son hélium, son cœur s'effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation. Ces gaz forment un nuage de matière qui s'étend autour de l'étoile à une vitesse d'expansion de 70 000 à 100 000 km/h. Ce sont des objets qui évoluent assez rapidement.
      Au centre de M57, la naine blanche d'une jolie couleur bleuté, est de la taille d'une planète comme la Terre. Sa température de surface très chaude est de 120 000° K et sa luminosité est environ 200 fois plus grande que celle du Soleil.

      Nota: la petite galaxie spirale située au-dessus et à droite de M57 est IC1296, de dimensions apparentes de  1,1' × 0,9' et d'une magnitude apparente de +14,22
       
      - Dimensions apparentes:    3,0'
      - Dimensions réelles:    ~ 2,24 années-lumière
      - Magnitude apparente:    +8,83
      - Distance: ~ 2 570 années-lumière
       
       

    • By pleclech94
      Je préfère supprimer
       
       
       
  • Upcoming Events