almak

Newton dédié LUNE et PLANÈTES 👌

Recommended Posts

il y a 1 minute, fred-burgeot a dit :

Nul doute là-dessus Jean, mais la vraie question est : c'était pas mieux quand tu enlevais le diaphragme pour repasser de 200 à 500mm

si bien sur sauf si la turbulence est telle que l'on ne peut pas exploiter le 500 mais je ne discute pas le fait que plus le diamètre est important plus on voit de choses c'est clair et incontestable sauf si l'optique a un problème, par contre je discute à diamètre donné l'optimum pour un télescope planétaire ce qui me semblait être le sujet du fil. Dans ce cas il y a intérêt à augmenter le rapport F/D  (en restant dans des limites raisonnables). 

 

il y a 9 minutes, fred-burgeot a dit :

beaucoup moins déterminants que le diamètre, la qualité optique, les réglages et la mise en T

on est 100% d'accord la dessus mais tu m'accorderas que la qualité optique et la stabilité des réglages sont aussi en faveur de l’allongement de la focale  

Après tout est question d'optimisation, tu as fait un choix aussi, tu ne te déplaces pas avec un 600 ;) . 

 

jean

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

avant de parler de choix techniques, il faut savoir  comment/où tu vas observer, de manière à adapter la technique sur ces contraintes... d'où les retours pertinents de Serge et de Fred. Si tu veux observer uniquement de chez toi et que malheureusement ton site est très turbulent à tel point que tu ne peux pas grossir au delà de 200x,  la question du diamètre ou F/D long n'est pas la bonne.... il faudrait plutôt penser  à un compromis

1- stabilité de ciel, trouver un site plus favorable pas loin de chez toi.

2- transportabilité,  un tube court/léger sera toujours plus simple à bouger, même si je ne connais pas la taille de ton véhicule et ça jouera sur le facteur motivation.

3-qualité optique.  Une excellente optique avec un super contraste dans un ciel turbulent c'est pas mieux qu'un mauvais télescope chinois.

 

Yannick

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, jean dijon a dit :

on est 100% d'accord la dessus mais tu m'accorderas que la qualité optique et la stabilité des réglages sont aussi en faveur de l’allongement de la focale 

Oui c'est clair. Si on veut descendre en F/D tout en conservant de la qualité optique et de rester centré sur l'axe il y a intérêt d'être sûr de son opticien et de la mécanique du tube optique.

Pour le déplacement avec un 600, ça se fait mais ça s'anticipe, si on n'a pas prévu de le faire rouler on part mal :)

 

Edited by fred-burgeot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas tout lu ... En fait j'ajoute au commentaire de Yannick : ... pour pour observer quoi ? Je m'explique. Une définition d'enfer vous donnes accès aux détails les plus fins. Vous êtes alors submergé par un flux d'information énorme au point de ne pouvoir en profiter ! Bref vous voyez tout ... Sans rien voir : on ne voit que ce que l'on cherche !

Cordialement.

Norma

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, fred-burgeot a dit :

il y a intérêt d'être sûr de son opticien et de la mécanique du tube optique.

Tout est dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/12/2020 à 23:43, gagarine a dit :

Pouvoir observer dans des bonnes conditions, assis plutôt que debout, une tête bino, plutôt qu'un seul oculaire, parce l'oeil fatigue aussi, une bonne stabilité, un bon suivi, c'est ça qui doit déterminer le tube qui te convient. Si tu ajoutes à celà une optique superpolie, une obstruction maitrisée (moins de 25%), alors tu es certains de passer les meilleurs moments sur la lune et les planètes.

Perso, j'obtiens des images sur les planètes et la lune nettement plus détaillées avec une tête bino et des oculaires bon marché qu'avec un seul oculaire haut de gamme Televue (évidemment si j'avais une paire de Televue...)

 

L'étau commence à se resserrer et ça ressemble de plus en plus à mon set-up actuel :)

 

- Observer assis => j'ai opté pour un Mak-Cass avec porte-oculaire derrière le primaire et j'ai rejeté la formule Newton!

- tête bino => je n'utilise plus que ça depuis 18 ans en planétaire! Impossible de revenir en arrière une fois qu'on y a goûté

- bonne stabilité => ma monture est installée sur un pied en béton de 35cm de diamètre, ça ne bouge pas

- un bon suivi => mon EM-400 n'est pas trop mal à ce niveau

- optique superpolie => je pense que ça fait partie du cahier des charges de mon Mak-Cass TEC

- obstruction < 25% => c'est également le cas de mon instrument ouvert à f/15

- oculaires haut de gamme => pour le planétaire, il existe du haut de gamme, pas trop cher : les Abbe Ortho! 

 

Je confirme qu'une fois ces éléments rassemblés et tout ce petit monde à température, "tu es certain de passer les meilleurs moments sur la Lune et les planètes" même par turbulence notable. N'oublions pas qu'un diamètre appréciable (250 à 300mm) est indispensable pour en avoir plein la vue! Un long rapport F/D apportera aussi une stabilité d'image qui se révèlera appréciable lorsque le seeing ne sera pas parfait (99% des nuits donc).

 

Je rajouterais un facteur important à mes yeux mais qui ne fait pas l'unanimité : pour le planétaire/lunaire HR, j'opterais (ce que j'ai fait en achetant un Mak-Cass) pour un tube fermé. Mais attention, il faut savoir en maîtriser les inconvénients (mise à température,...) pour en tirer la quintessence de ses avantages! 

 

Edited by Olili
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Olili a dit :

Observer assis => j'ai opté pour un Mak-Cass avec porte-oculaire derrière le primaire et j'ai rejeté la formule Newton!

Avec un Newton d'un diamètre proche tu peux avoir le même comfort, donc le rejeter pour cette raison, je ne vois pas.

2ntc.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

@rolf Et si tu observes Jupiter là où elle se trouvait cette année, tu te couches sur ton gazon? Il est bien connu que les Newton, c'est toujours la galère pour atteindre le PO. Le nier, c'est faire de l'intox!

Edited by Olili

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Olili a dit :

c'est toujours la galère pour atteindre le PO. Le nier, c'est faire de l'intox!

Toujours la galère non, parfois évidemment. Le plus souvent on observe quand même plus haut. En tout cas, déclarer un Newton rédhibitoire pour cette question, je ne te suis pas, même s'il ya mieux, c'est clair.

Edited by rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, Olili a dit :

il est bien connu que les Newton, c'est toujours la galère pour atteindre le PO. Le nier, c'est faire de l'intox!

Comme Rolf,

Je suis bien plus souvent en galère avec mes lunettes en équatoriale que sur mon 300 f5 dob.

Avec une lunette ≥ 1m de focale, faut être très très souple pour passer d'un objet à un autre !O.o alors qu'avec le 300, une bonne chaise ne m'a jamais obligé à me mettre sur les genoux.

Stéphane

Edited by st2phane

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Olili a dit :

Et si tu observes Jupiter là où elle se trouvait cette année, tu te couches dans sur ton gazon?

Oh non qu'en même pas à ce point. J'ai observé tout l'été Jupiter et Saturne avec un Dobson et j'étais assis confortablement. Observer plus bas, avec la turbulence ça devient peu intéressant. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue de mon côté que même si je trouve que c'est confortable un dobson sur une table équatoriale, j'apprécie aussi le faite de pouvoir déplacer mon tube (lunette ou mak) avec la raquette de commande de ma monture équatoriale pour les ballades lunaires à forts grossissement. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le confort absolu avec un Newton c'est ça ... .xD

w3c3.jpg

Edited by rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour prendre part au débat, mon 300 f5 me permet 'relativement' souvent de 400 à 500x en planétaire. Ce n'est surement pas un super poli, mais avec un site correct, (devant chez moi :P), ce n'est pas la lunette 120 APO qui va venir semer le doute. Je la réserve aux mauvais jours, et aux observations 'à l'arrache' (mise en t°c).

De plus, la quantité de lumière offerte par un gros diamètre permet de tout passer en bino, et là, le cerveau fonctionne super bien en détection des fins détails.

C'est un gros plus pour faire le choix d'un ≥ à 300 mm pour du planétaire.

Stéphane

Edited by st2phane

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, rolf a dit :

Le confort absolu avec un Newton c'est ça ...

Tssss, :xOui bon, certes ça fait rêver mais c'est un beau budget une telle monture.

 

Perso, quand je monte en équatorial, le confort est beaucoup moins bon qu'en dob :(

5fe09744e4a37_IMG_2371petit.jpg.ab0ee12f689e87847659da85b7383f2c.jpg

Antique monture AE, XT12 + JMI motorisé, tiroir à filtres, secondaire déplacé ...

 

Mais ça permet ceci :

REGION DE TYCHO, CLAVIUS, STOFLER, MAUROLYCUS ET MAGINUS.jpg

Edited by st2phane
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, st2phane a dit :

Perso, quand je monte en équatorial, le confort est beaucoup moins bon qu'en dob 

Ah bon?

Le confort est obtenu en montant sur une échelle de pompier tout en appuyant le pied gauche sur le serrurier. Ca permet aussi de tester la stabilité de l'ensemble. xD

Edited by rolf
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Olili a dit :

Et si tu observes Jupiter là où elle se trouvait cette année, tu te couches sur ton gazon?

 

Tout dépend de la taille du dobson ;)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, st2phane a dit :

Perso, quand je monte en équatorial, le confort est beaucoup moins bon qu'en dob 

 

Evidemment! Mais je ne vais pas m'entêter convaincre un convaincu un contraire. Je perdrais mon temps.

 

Les Newtons Dobson ou équatoriaux, si c'est pour faire du visuel, je n'en veux plus. J'y ai goûté il y a des années et je ne reviendrai jamais à cette configuration optique. Pour se retrouver perché sur un escabeau à 2m de haut dans le noir avec comme seul appui... le télescope :S. Mais bon, si ça fait le bonheur de certains de jouer aux équilibristes dans la nuit noire, tant mieux pour Newton.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, DVernet a dit :

Tout dépend de la taille du dobson ;)

 

Alors, tu auras eu un souci cette année avec Mars perché à 8m de haut xD. Je vous imagine grimper au porte-oculaire :

 

sport-alpiniste.jpeg.82632456a35e168e6f123b95ffdf2ca7.jpeg

Edited by Olili
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Olili a dit :

Pour se retrouver perché sur un escabeau à 2m de haut

Avec mon Dobson  600 à FD 3,3 il suffisait d'une petite marche d'escabeau pour observer au zénith.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Olili a dit :

Alors, tu auras eu un souci cette année avec Mars perché à 8m de haut xD.

 

Tssss.... c'est pas un F/8 ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, rolf a dit :

Avec mon Dobson  600 à FD 3,3 il suffisait d'une petite marche d'escabeau pour observer au zénith.

 

Debout donc ;)

 

il y a 4 minutes, DVernet a dit :

Tssss.... c'est pas un F/8 ;)

 

Je rigolais en parlant de 8m! Mais 2 ou 3m quand même o.O Arrêtez tous de nier une évidence flagrante. Le Newton n'est pas l'instrument le plus convivial pour observer en visuel. Pour le reste, je ne conteste pas.

Edited by Olili

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Olili a dit :

Debout donc ;)

Certes. Pas d'effet fauteuil tranquille, c'est sûr.

Mais quand tu descends vers l'horizon bino fixée à 45 ° au cul du tube, tu fais comment assis?

Edited by rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Olili a dit :

Le Newton n'est pas l'instrument le plus convivial pour observer en visuel.

 

Bon après t'as le droit de t'adapter.

Hier soir j'ai sorti le dob de 300 vite fait pour la conjonction. Évidemment à raz les pâquerettes, tu te retrouve à observer accroupis, pas confort. Du coup j'ai posé l'ensemble sur la table de jardin, et j'ai observé assis, parfaitement confort. Ça bougeait juste un peu plus à chaque fois que je repointais, mais une fois que tu laissais défiler dans l'oculaire, c'était parfait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, rolf a dit :

Mais quand tu descends vers l'horizon bino fixée à 45 ° au cul du tube, tu fais comment assis?

 

Bah je descends le tabouret qui a une dynamique relativement importante. Si vraiment je veux observer haut dans le ciel, je recule le tabouret et m'abaisse vers l'avant. Dans les situations extrêmes (là où il ne passe jamais aucune planète en fait), il reste la possibilité de s'asseoir par terre sur un cousin. Toujours assis donc! Les rares fois où je dois observer debout, c'est quand un astre est bas sur l'horizon. J'observe alors debout en vision direct (sans RC) mais les conditions ne sont de toute façon pas optimales pour la HR.  

 

Le seul moment où je dois me contorsionner, c'est pour collimater en visuel sans RC pour être en-dessous du tube. Mais il reste la solution de la collimation avec une caméra. Donc, avec un SC, un MC ou un Cassegrain il est toujours possible d'observer assis. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Crabs
      Bonjour,
       
      Je souhaite acheter un télescope solaire qui me permettrait de rester flexible et de pouvoir évoluer vers des diamètres plus grands aussi en double stack. Je suis axé sur du visuel vu que je débute, mais imager pourrait être possible dans le futur.
      L'idée serait d'acheter un filtre bloquant B1200 ou B1800 + un LS50FHa ainsi qu'un autre LS50FHa pour possibilité de double stack.
       
      De cette manière, je pourrais acheter par exemple une ED APO 80 mm f/7 (je ne trouve pas de diamètre plus petit, un diamètre de 50 serait suffisant vu que le LSFHa va quand même masquer à 50mm) et visser les deux étalons en position frontale comme sur cette photo. Avec cela, je devrais avoir l'équivalent d'une LS50THa si ma compréhension est correcte. Cela devrait me permettre d'avoir des vues du disque entier.
       
      D'un autre côté, le setup pourrait être flexible et je pourrais utiliser ce même matériel B1800 et deux LS50FHa (un seul investissement sur les filtres) sur une lunette plus grande via un montage télécentrique derrière une plus grosse lunette, par exemple cette 130mm F/D 7 couplée à un Baader Telecentric TZ-4. Il y aurait même également moyen de "double stacker" les deux filtres en télécentrique. Donc, avec ce setup, je pourrais bénéficier du double stack dans les deux configurations: frontale petit diamètre, télécentrique plus gros diamètre. Est-ce que ce raisonnement tient la route? Est-ce que ce setup est une bonne idée pour rester flexible?
       
      Maintenant, je suis en train de lire le livre "Astronomie Solaire" (https://astronomiesolaire.com/), et en page 203, il est indiqué qu'un montage télécentrique pour des étalons à lame d'air fait élargir la FWHM en fonction du rapport F/D. Un rapport F/D de 40 ou 50 est conseillé. Dans le cas de la 130mm ci-dessus, le F/D est de 7, et donc avec le TZ-4, cela ferait 28. Donc, au final, ma compréhension actuelle est que cette lunette de 130mm n'est pas adaptée car F/D final trop petit? Ou y a-t-il moyen d'ajouter quelque chose pour augmenter ce F/D? Faut-il masquer l'ouverture pour la réduire? Est-ce que ca augmentera le F/D? Les étalons en mica demandent un F/D plus petit de 30, mais au vu de la "loterie" niveau DayStar Quark, je ne privilégie pas cette solution.
       
      Enfin, pour du visuel principalement, est-il conseillé un montage télécentrique (perte de bande passante générale mais uniforme sur toute l'image) ou un montage collimaté (bande passante plus fine mais dans un sweet spot)?
       
      Merci!
    • By Blink
      Bonjour !
      J'ai acheté récemment un Celestron 9.25 XLT fastar d'occasion (fabriqué en 2015)
       
      Or il s'avère que le support du secondaire tourne : on lui fait faire facilement 360° à la main. D'où les questions épineuses suivantes : 
       
      -Vais-je pouvoir le collimater? (sur étoile)
      -Faut-il que ce support du secondaire soit fixe, et ne me sentant pas l'âme d'un aventurier de l'optique, sauriez-vous qui peut arranger cela (région bordelaise)?
       
      Merci pour les conseils
       

    • By lpalbou
      Bonjour à tous,
       
      Je suis dans les expérimentations ces jours-ci, notamment car je viens tout juste de racheter un Takahashi 76-DC à Simon (merci Simon !). A priori, ce scope est idéal avec un Quark puisqu'à F7.5, on atteint F31.5. Sans doute un peu d'over sampling avec la 174mm, mais ça dépend aussi des conditions d'observations, comme toujours. L'avantage du scope : sa taille (53cm), sa portabilité (1.5kg) et bien sûr, son optique.. 76mm n'aura jamais la même résolution qu'un 120 ou 150, mais c'est assez pour voir des détails assez fins et surtout, ça rentre dans mon sac à dos.
       
      Ce n'est pas un test complet car nous n'avons que de la pluie et des nuages et je n'ai pu faire que de l'imagerie opportuniste entre les nuages.. et parfois même au travers de nuages fins.. Les conditions sont donc bien loin d'être idéales, mais en attendant, j'ai testé ce que j'ai pu.
       
      Commençons par l'une des meilleures captures.
       
      Original sans gamma, sortie AS4 :

       
      Même image traitement simple avec IMPPG:

       
      Et en sortie photoshop (stretch / contraste):

       
      Avec couleurs:

       
       
      PS : pour ceux qui sont curieux et parce qu'il y a 1001 façon de traiter l'image sur IMPPG:


       
       
       
    • By Goofy2
      Bonjour   
       
      Une autre façon plus traditionnelle de réaliser la collimation. Cette méthode itérative est utilisée par plusieurs utilisateurs de Smart télescope Unistellar.
      Cette méthode est dérivée de la méthode que j'utilise pour collimater mes Schmidt-Cassegrain, mais à très fort grossissement et sur la tache d'Airy d'une étoile située sur l'axe de la chaîne optique.
       
      Nous réalisons une VA de 2 à 4 minutes dans la voie lactée (pour avoir un maximum d'étoiles sur le capteur) et on regarde la coma des étoiles sur tout le bord du champ de la capture, surtout dans les quatre coins (c'est l'endroit où la coma est la plus forte, car la plus éloignée du centre du capteur). Il est normal d'avoir de la coma sur les étoiles en bord de champ, car nos Smart Télescope ne possèdent pas de correcteur/aplanisseur de champ.
      Si la coma des étoile est homogène, de même intensité et pointent toutes en direction du centre du capteur: c'est collimaté, pas besoin d'ajuster la collimation Si ce n'est pas le cas, alors la collimation doit être ajustée (un ou deux bords de champ montrent une coma stellaire plus prononcées que le ou les bords de champ opposés et les coma ne pointent pas en direction du centre du capteur)  
      ----
      Ajustement de la collimation:
      Au préalable faites une bonne mise au point de l'optique avec le masque de Bahtinov fourni avec l'instrument.
      Faire un Goto sur une étoiles brillantes située dans la Voie Lactée (pour avoir un maximum d'étoiles sur le capteur et avoir une étoile centrale comme référence bien visible). Puis faire une VA de 2 minutes (ou plus). Analyser la coma stellaire en bord de champ sur la capture de la VA (ne pas hésiter à zoomer). Repérer le bord ou le coin qui présente la plus forte coma stellaire En vision temps réelle et uniquement avec les vis de collimation, déplacer l'étoile de référence située au centre du capteur en direction du bord ou du coin présentant la plus forte coma stellaire. L'amplitude du déplacement est fonction de l'amplitude de la décollimation. Puis avec les mouvements lents de l'application, replacer l'étoiles de référence au centre du capteur. Refaire une VA de 2 minutes (ou plus) et recommencer les étapes 2, 3 et 4 jusqu'à ce que la coma stellaire en bord de champ soit homogène, de même intensité et pointent toutes en direction du centre du capteur.  
      Il s'agit d'une méthode itérative.
      Bonne collimation...
    • By Close-to-focus
      Salut à tous,

      voici quelques images faites au newton trusstube désaluminé skywatcher 150/750.
      Camera apollo-m mini (imx429) et mars-m en bin2 (imx290). avec barlow 2.7x, 4x, 5x.. et filtre continuum 8nm, des combinaisons qui me donnent un échantillonnage entre 0.40" et 0.24" suivant le montage.

      Je trouve que j'ai de meilleurs résultats avec un échantillonnage proche de 0.40", mais d'un jour à l'autre le seeing évoluant, pas sûr que mes "tests" soient cohérents avec la réalité.
      Les poses sont de l'ordre de la milliseconde, voire moins (ce matin j'étais à 0.5ms).

      J'image sous un ciel la plupart du temps plus ou moins voilé, ciel gris/bleu pour vous donner une idée (ce matin c'était bien bleu, mais plein de vent ), dans une cour ombragée mais située dans une (toute) petite ville, donc bitume et pavés à proximité.
      Je n'arrive pas à avoir plus de netteté, du coup je me demande si changer de setup pourrait améliorer mes images ou si mon ciel me limitera de toute façon.

      J’envisageais, à qualité optique égale, de passer sur un 200 / 1000, (en truss tube pour limiter le poids et la turbu interne), le max que ma monture devrait accepter de porter correctement.
      Mais vais-je gagner beaucoup en résolution?

      j'envisageais aussi la possibilité de rester sur mon diamètre de 150mm (vu mon ciel, est-ce bien utile d'augmenter le diamètre?) mais avec un miroir d'artisan (zen ottiche en fait en petits diamètres).

      Autre question : quel échantillonnage serait  le plus approprié sous un ciel moyen à bon?
      si je reste sur les valeurs théoriques d’échantillonnage (si j'ai bien calculé elle se situe autour de 0.25") les résultats ne sont pas top.

      merci à vous

      voici les photos en question:
      imx 429

       

       
      imx 290 bin2

       


       
  • Upcoming Events