Sign in to follow this  
Matthieu Conjat

Etoiles variables dans M33. Et de 159 !

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour Matthieu

magnifique de faire ce genre d'observations il faut avoir pas mal de nuits correctes pour arriver à faire cela je pense.

j'ai une question sans doute idiote, tu pars d'un catalogue de variables déja établi ou bien tu pars de zero pour trouver les variables?

Encore bravo

 

jean

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jean,

 

En ce moment, sur la Côte d'Azur, c'est pas folichon niveau météo.

Pour mes mesures, je ne pars pas d'un catalogue quelconque. Ça doit exister, mais je ne sais pas lequel c'est.
Je prends simplement des photos, et je compare avec les images précédentes en faisant une division entre 2 images. Généralement, les variables se repèrent assez facilement:

Comme j'aime bien les gif, voici ce que j'obtiens:

varm33.gif.5f1826caeadb532adb39ef344a61f037.gif

 

C'est marrant, parce qu'en préparant ce gif, je viens de découvrir 2 nouvelles variables (v101 en haut et v102 en bas à droite ¬¬

Leur courbe de lumière:

m33v101.png.ef342ffc41e0fb5ae2b86ffeb66dcf88.png

 

m33v102.png.cc47fe11327f374516e8668650122548.png

 

v102 n'a pas une jolie courbe de lumère, car il y a apparemment une étoile très proche, mais elle a bien varié entre les 2 images...

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau travail Matthieu.

Tu peux mettre en partage un fits (prétraitée) du champ, que je puisse l'envoyer sur Aladin ?

Merci.
Marc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai calibré en astrométrie ton image, tu peux l'ouvrir sur Aladin.

 

Sur le VSX, il y a plusieurs CWA (W Virginis - second type de Céphéïdes - avec une période plus grande que 8 jours) et des RRC (RR Lyrae).

 

Dans les catalogues sur Aladin (en tapant "M33 variable stars"), tu as quelques catalogues, essentiellement des LBV (Luminous Blue Variable).

Tu peux arriver à corréler avec ce que tu as détecté.

Mais tu en as un paquet d'étoiles variables non répertoriées.

C'est vraiment très chouette comme travail.

 

Marc

m33_med_calibre_astrometrie.zip

m33_VSX.png

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super, merci Marc, je vais voir ça.

Je pense quand même que toutes les étoiles que j'ai trouvées ont déjà été repérées alors je ne vais peut-être pas les revendiquer à l'AAVSO -_-

Matt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Pascal

Cette année aussi, j'ai repointé un autre coin de M31 pour mesurer les céphéides, comme en 2018 et 2019, mais ça va commencer à faire un peu redondance sur le forum, alors... (j'en suis à 75 dans ce champ, en comptant les novae dont j''ai déjà parlé il y a quelque temps ^_^)

Matt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, juste une dernière mise à jour de 'mon' catalogue.

J'en suis à 141 variables trouvées dans M33 !

Je n'ai pas encore fait le bilan définitif, mais il y a environ

  • 90 céphéides de période inférieure à 60 jours
  • 30 pulsantes à longue période
  • 20 étoiles sans périodicité, mais qui ont clairement varié à un moment donné
  • 1 nova ('m33v133')

Je n'ai pas encore correctement calibré les magnitudes, je ferai ça au printemps quand M33 ne sera plus visible et que j'aurai fini ma campagne...

Il y en a beaucoup qui deviennent totalement invisibles lors du minimum d'intensité, mais elles apparaissent bien au moment du maximum, donc on arrive quand même à voir une périodicité.

Revoici les variables les plus jolies:

m33v2.png.e614c57c1239216b84ec39d939309296.png

m33v4.png.4bf73660db87cdf34184759e92deb2e5.png

m33v9.png.ac2c6a467ac6e247ea0fd66857bd8e7f.png

m33v10_new.png.d82fbec6ee9677da3afb76905dcfb7ad.png

m33v18_new.png.cf9f4deccb494b36a71325f58b13f38f.png

m33v20_new.png.df459aa9c92c51c7c1977c1ba9132aa8.png

m33v25.png.6ff0a2965c87c29e3c109ce3a69ad02d.png

m33v31.png.c6cf7801279d13c529d650c4ed4f36b7.png

m33v34.png.56313b96b21302d8766ca1addea8cf70.png

m33v35.png.f50d2eac8000de23522b934f2ef8df07.png

m33v47.png.528f10611fe97ffa6db49fee4ef27e50.png

m33v55_new.png.dfa4b95bdd44566f39dbd9f5760dc46d.png

m33v109.png.dee9262da6f6005e6764e864a83ade9f.png

m33v120.png.c36b03e903e630cee7a5d8895d6bef17.png

m33v70_new.png.267838eb2efbb6e9bfca1f5e6e3a3e6a.png

m33v113.png.fc4432fd62a4d0084bd0319fc592494b.png

m33v94_new.png.8604591c5d62d4ef51cafa173bba9199.png

m33v133.png.72ecdd724e20b8a1ed63d9b26a2b3c61.png

 

Voici la carte pour les repérer:

m33_var.thumb.jpg.f457c918d8bac8de1315c6fd921623ba.jpg

 

Si le ciel voulait bien se dégager, je pourrai continuer mes mesures...

 

En espérant que ça vous incitera à vous lancer dans les mesures de céphéides vous aussi ^_^

 

Prochaine publication sur Astrosurf dans quelques temps: ma campagne 2020 sur les céphéides de M31 (je dois en être à 85 cette année, plus ~145 les autres années, soit ~230 en tout B|)

 

Matt

 

m33v141.png

m33v135.png

Edited by Matthieu Conjat
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Alef a dit :

BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Merci Alef!

 

Juste pour donner quelques infos intéressantes:

  • m33v50 (à vous de la retrouver dans l'image) est l'une des étoiles les plus lumineuses connues. Peut-être même la plus lumineuse, même si elle pourrait être multiple, comme R136 à l'époque. C'est une supergéante de magnitude absolue -9.6, et de magnitude apparente 16 (nom officiel: M33-013406.63). Si c'est bien une étoile unique, elle est entre 3 millions et 10 millions de fois plus lumineuse que le Soleil !Une chose m'interpelle quand même, elle semble avoir des variations lumineuses parfaitement régulières, de période 8.294 jours. D'après la relation période-luminosité des céphéides, ça lui donne une magnitude absolue de -4. Soit une distance de 320 000 a.l. On est loin des 2.7 millions d'a.l. Y'a un problème quelque part... Peut-être bien que c'est un système multiple dont l'une des composantes est variable, ce qui augmente artificiellement sa luminosité moyenne. Sa courbe de lumière (magnitudes non calibrées):

m33v50.png.6184ca58f9e33e69231f4b7c10b9ef24.png

 

  • m33v53  (nom officiel VHK83) est une autre supergéante superlumineuse, de magnitude absolue -9.5, de température comprise entre 180000 et 30000 K. Sa variation ne montre pas de période nette, en tous cas pour les 100 jours de ma campagne d'observations:

m33v53.png.b81f3b2d443b02cfa1add127fc420139.png

 

Matt

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Matthieu,

 

Il existe 2 types de céphéides, avec une relation période/luminosité différente entre les 2 types (les Céphéides classiques de type Delta Cephei et les Céphéides de type II W Virginis).

Il faut peut-être voir avec les différents paramètres.

Et sinon, comment savoir si l'étoile n'est pas en avant plan dans notre Voie Lactée ? Juste avec de la photométrie, ce n'est pas évident.

 

Marc

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Gribol a dit :

Il existe 2 types de céphéides

 

Effectivement, j'ai considéré que c'était des céphéides de type I. (céphéides classique, celles qu'on trouve dans les bras spiraux). Mais il existe aussi plein de types de pulsantes. Généralement, la période croit avec la luminosité intrinsèque. C'est normal, plus une étoile est grosse (et lumineuse), plus elle met du temps à gonfler et dégonfler.

 

Ceci dit, pour cette étoile (M33-013406.63, ou encore B416), il pourrait s'agir d'une double serrée de période 16.4 jours, dont l'étoile principale est une étoile Be (rotation rapide et disque), comme indiqué ici:

https://arxiv.org/pdf/1407.2259.pdf

 

On retrouve aussi un très bon article de 2000 sur cette étoile, dans lequel les auteurs ont remarqué cette variation de 8.26 jours, mais avec une amplitude 4 fois plus faible (0.03, au lieu de 0.13 comme je trouve):

https://academic.oup.com/mnras/article/311/4/698/1746476

 

Si c'est une binaire serrée, il ne peut pas s'agir d'une céphéide (Le compagnon ne survivrait pas aux pulsations). Une période de révolution de 16 jours, pour une binaire en contact, indiquerait une grosse étoile, compatible avec une luminosité élevée (les étoiles Be ont typiquement ce genre de période de rotation). Ceci dit, les étoiles Be ont ~les mêmes luminosités que les Céphéides, de -2 à -6) donc pour une magnitude absolue de -9.6, il s'agirait d'une Très Grosse étoile Be. Une période de 16.4 jours, ou même de 8.29 jours comme celle que j'observe, désintègrerait l'étoile sous l'effet de la force centrifuge.

 

S'il s'agit d'une pulsante, une période de 8.29 jours est assez faible, donc l'étoile est assez petite et peu lumineuse. En ordre de grandeur, on est à Mv= -4, donc une distance de 320 000 a.l. Comme on n'est pas dans le plan de la Voie Lactée, je vois mal des étoiles se trouvant à cette distance du plan galactique.

M33-013406.63 est au coeur d'une région HII, donc il pourrait s'agir de tout un groupe d'étoiles de M33, dont l'un des membres est une pulsante.

 

Donc dans tous les cas, il doit s'agit de plusieurs étoiles...

 

Matt

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour, avec cette météo je n'ai rien à me mettre sous la dent en ce moment, alors mon ami Denis Huber m'a motivé pour  reprendre le traitement d'une ancienne prise sur la chaine de Markarian afin de la mettre en vidéo.

      Il y avait 4 panneaux réalisés avec une TEC 140, j'ai harmonisé les fond de ciels et j'ai retouché les détails de l'image avec du TOPAZ inside.
       
      L'image finale fait 6400 px  X  7000 px, cliquable pour la version full :


       
      Version annotée, cliquable pour la version full, le listing pix me sort un millier de galaxies :



      Le voyage en vidéo dans l'image réalisé par Denis Huber à faire absolument, un grand merci à lui  :
       
      Jean-Claude MARIO
       
       
       

      ****AMATEURS,  VOUS VOULLEZ  DEVENIR CHEF DE MISSION A L'OBSERVATOIRE STELLE DI CORSICA EN CORSE, EN PROFITER POUR VISITER
       l'ILE ET PRATIQUER L'ASTRO AVEC UN T600 ?  RENSEIGNEMENTS ICI : http://astro.equinoxe.free.fr/stelle_di_corsica/presentation.php   **** 
    • By RIGEL33
      Les nébuleuses de Bode
       
      Lors du confinement de novembre 2020, j’avais décidé d’imager 3 comètes qui étaient accessibles depuis le jardin du village où je réside. Les conditions n’étaient pas top. Malgré l’absence de Lune des 12 et 13 novembre, la pollution lumineuse couplée à quelques passages nuageux étaient bien présents mais ne me firent pas renoncer… trois comètes, ce n’est pas si souvent.
       
      Alors que le setup grand champ imageait la comète 156P, j’eus beaucoup de difficultés à capter le même objet à la lunette. Elle était très faible. Comme je ne voulais pas perdre une nuit à photographier dans le vide, je préférais une cible plus simple à trouver : les galaxies M81-82 dans la constellation de la Grande Ourse, aussi appelées les « nébuleuses de Bode » du nom de leur découvreur : Johann E. Bode.
       
      M81, populairement appelé la Grande galaxie de Bode, est une spirale vue de trois quart de face d’environ 87.000 années-lumière de diamètre et située à environ 11,8 millions d’années-lumière de nous. D’une magnitude visuelle de 6.9, elle peut être vue aux jumelles sous un bon ciel.
      M82, populairement appelée la galaxie du Cigare, est une spirale vue par la tranche, d’environ 42.000 années-lumière de diamètre et éloignée de nous d’environ 12,7 millions d’année-lumière. Elle est très active et subit une intense formation d’étoiles, sûrement provoquée par son interaction gravitationnelle avec M81.
      Les deux univers-îles font partie du groupe galactique de M81 comprenant environ une quarantaine de galaxies. Et comme notre Groupe Local, le groupe de M81 fait partie du superamas galactique de la Vierge.
       
      Photos prises le 12 novembre 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel (+ filtre CLS) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage).
      119 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 25 DOF – Iris, Toshop et Fitswork.
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
    • By CB7751
      Bonjour à tous.
       
      La météo abominable ne permet pas d'avancer.. voici quelques travaux en cours.
      Couches luminances pas forcément définitives, en attente de Ha et RGB.
      Fortement recadrées au C9.25 Hyperstar, focale 515mm F2.2, caméra ZWO ASI183MM Pro, monture EQ6R Pro, gestion ASIair.
      Un an d'hyperstar, des mois de collimation, de bidouille, de galère, d'envie d'arrêter... et enfin j'ai le bon bout.
       
      Deux nuits exploitables et sans lune ça devrait être terminé... 
      Je suis pas peu fier de ma M51 et NGC2403 devrait être mignonne aussi.
       
      Les défaut de diffractions sur les étoiles sont causés par le passage des câbles devant la lame.. il semblerait que la meilleure méthode soit de faire juste un arc de cercle simple (ex: M51) plutôt que le fameux demi cercle imprimé 3D (M81/M82)...





       
    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire.
       
      En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       

      M66 130x10s gain 200/offset 201
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       
      M82 29x30s gain 111/offset 34
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir le setup utilisé:
       
      ir,
      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
      Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et  Stellarium pour l'interface de pointage.
       
      Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations.
       
      Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure.
       
       
      Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la):
       

       

       

       

       
      Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs!
       
      Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
       
    • By Nicolobrica
      Salut a toutes et tous (c'est mon premier message dans ce groupe, et sur Astrosurf je suis surtout un lecteur, certains m'ont peut être déjà croisé en face)
       
      Je suis bien embêté car ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie
       
      Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans, de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi?
       
      Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!)
       
      Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte!
       
      L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond, on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détail inaccessible au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations.
       
      Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 500ms a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer en VA (je n'en fait que depuis 6mois).
       

      M65 130x10s gain 200/offset 74
       
       

      NGC3628 200x5s gain 300/offset 201
       
       

      130x10s gain 200/offset 201
       
       

      Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet.
       
       

      Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201
       
       

      NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?)
       
       

      NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74
       
       

      M101 120x10s gain 200/offset 74
       
       

      M109 132x10s gain 200/ offset 74
       
       

      M106 125x10s gain 200/offset 74
       
       

      M90 130x10s gain 200/ offset 74
       
       

      Une petite galerie des galaxies du jour
       
       

      M42 3202X500ms Gain 300/ offset 201 (en tout début de nuit, avec un ciel très turbulent et du vent, d’où le choix de poser très court)
       
      Ce fût une nuit productive!
       
      Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation.
       
       
      Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit!
       

      M82 29x30s gain 111/offset 34
       
       

      M81 42x30s gain 111/offset 34
       
       
      Pour finir, le setup utilisé:

      J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre
       
       
  • Upcoming Events