Matthieu Conjat

Etoiles variables dans M33. Et de 172 !

Recommended Posts

Merci Matthieu de nous faire partager ce magnifique travail !

On en redemande... ūüėĀ

Pierre

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le 28/02/2021 à 13:31, Matthieu Conjat a dit :

Dans M101 (20 millions d'a.l.), c'est mag 21.9 !

M109, à 55 millions d'a.l., c'est hors de question

 

Et M110 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, vador59 a dit :

Et M110 ?

 

Pas facile. Comme c'est une elliptique, il ne doit pas y avoir beaucoup de céphéides de type I. Les étoiles de M110 ne sont pas spécialement brillantes, alors je pense qu'un 400 est vraiment à la limite. La magnitude moyenne des étoiles les plus brillantes est ~21.5 !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Matthieu,

 

super travail de longue haleine ,  Dans les variables que tu as détecté il y en a qui ne sont sans doute pas des céphéides (vu les distances que tu obtiens) ou peut être des variables en avant plan. As tu tracé tes résultats dans un diagramme magnitude en fonction du log(période) ?  "Normalement" tu dois obtenir des points qui sont proche d'une droite, est ce que cela ne permettrait pas avec un ajustement la réjection des étoiles qui ne sont pas des céphéides?

Sinon Chapeau

 

jean

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Jean,

Il est probable que certaines étoiles ne soient pas des céphéides, mais même celles qui me donnent une distance bizarre sont parfois classées comme céphéides sur Simbad.

Après, les causes d'incertitude sont grandes. Quand j'obtiens des faibles distances, c'est souvent quand l'étoile est brillante et la période faible. Ca peut s'expliquer si on a une étoile très proche qui vient artificiellement augmenter l'éclat. Il faut dire que je n'ai qu'un 400mm dans un ciel moyen, et que les mesures professionnelles sont parfois faites avec des télescopes de plus de 3m de diamètre et une résolution bien meilleure.

Pour les distance élevées, ça peut venir d'un obscurcissement par les poussières ou du gaz, qui assombrissent l'étoile, et dont je ne tiens absolument pas compte non plus.

C'est pour ça que l'incertitude sur la distance que j'obtiens est grande (~1 millions d'al).

m-logp.png.cbb857c9ebba3a932fb5195529103b46.png

Voilà la courbe m(log(P)). La pente correspond au coefficient -2.8(*log(P)) utilisé dans la relation Période-luminosité

On devine bien la pente générale, mais c'est vrai que c'est un peu dispersé

On voit que les étoiles reconnues comme 'céphéides' sont elles-même assez dispersées autour de la diagonale. J'ai pu faire une erreur sur la mesure de la magnitude moyenne, mais je ne pense pas qu'elle soit aussi grande.

Les étoiles 'sans ref' sont les étoiles qui ne sont pas connues comme variables, mais qui ont clairement varié avec une période nette. Elles sont aussi distribuées le long de cette 'diagonale'..

 

Bref, il faut aussi dire que la relation Période-Luminosité des céphéides dépend beaucoup de la bande spectrale utilisée. Normalement, on tient compte de l'indice de couleur. Ici, j'ai fait des mesures en bande large (sans filtre), donc la calibration de la relation n'est pas précise.

Je ne tiens pas compte non plus du rougissement des étoiles, et je n'ai pas une résolution exceptionnelle non plus, c'est pourquoi il faut prendre ces résultats avec des pincettes. M'enfin je trouve quand même une distance moyenne de 2.78 millions d'a.l., soit une erreur de 2% B|

 

Matthieu

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Bonsoir, 
       
      Un petit tour dans le Bouvier cette fois-ci.
       
      NGC 5529 est une vaste galaxie spirale située dans la constellation du Bouvier à environ 131 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5529 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.
      NGC 5529 fait partie du groupe de NGC 5557, la galaxie la plus brillante de ce groupe. Ce groupe de galaxies compte au moins sept membres. Les six autres galaxies du groupe sont NGC 5544, NGC 5545, NGC 5557, NGC 5589, NGC 5590 et NGC 55966.
       
      Sur l'image présentée on y voit entre autre:
      NGC5529
      NGC5527
      NGC5544
      NGC5545
      NGC5557
       
      (Source Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_5529 ) 
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro , filtre Ircut
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2
      acquisition NINA
       
      119 x 120s
      Gain 120
      -10¬įC
       
      Traitement Sirilic, Siril, Photoshop.
       
       
      Une brute de 120s:
       

       

       

       

       
       
    • By toyof
      Salut à tous!
       
      M81/82. Un champ qui m'aura bien fait suer à traiter. Faire monter les IFNs sans monter le bruit, sans cramer le Cigare. Conserver les détails dans les galaxies, bref, j'en ai bavé. Mes premiers traitements de ce champ étaient calamiteux.. Celui là l'est peut-être encore pour certains mais en tout cas ça s'est amélioré
      Encore merci @LucaR pour ton tuto sur le traitement des IFNs!
      https://www.webastro.net/noctua/astrophotographie/photographier-et-traiter-les-ifns-integrated-flux-nebula-r240/
       

      60x300s (5h) au L-eXtreme et 265x180s (13h15) au L-Pro / champ = 3¬į56' x 2¬į38' / √©chantillonnage = 2.26 arsec/pix.
      TS 76EDPH f/4.5 (f=342mm) sur AZ-EQ6
      ASI2600MC pro (CMOS couleur APS-C): gain=100 / T= -10¬įC
      Autoguidage DO / ASI290MM mini
      Ciel Bortle 4
      Traitement Siril et PS.
    • By sebseacteam
      Bonsoir, 
       
      Je vous propose un petit tour dans la constellation de la Vierge, qui pour le coup porte mal son nom, l'espace est loin d'être vierge à cet endroit  
       
      NGC 4536 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation de la constellation de la Vierge à environ 49 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 4536 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1784.
      (Source: Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_4536 )
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro , filtre Optolong L-pro
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Asi290mm / PHD2
      acquisition NINA
       
      177 x 60s
      Gain 120
      -10¬įC
       
      Traitement Sirilic, Siril, Photoshop.
       
       
      Une brute de 60s:
       

       

       
       
    • By masgus
      Bonjour à tous,
       
      Ci-dessous ma dernière image : le duo galaxie NGC6946 et amas NGC6939
       
      Matériel :
      William Optics Megrez 90 + réducteur 0,8 sur HEQ5
      Filtre Optolong L-Pro
      Caméra ZWO ASI533mc
      Autoguidage avec ZWO ASI120mm
      Le tout piloté par un ASIAIR V1
      Temps d'exposition : 128 x 180s.
      Traitement : Siril + photoshop CS6
       

       
      A+ 
       
      Augustin
    • By Mick02
      Bonjour,
       
      Je vous joins l'histogramme d'une brute de NGC 6946 résultant d'une pose de 30 secondes avec une ZWO 290 (+ filtre UV/IRCut) sur une lunette 80ED/500 mm. Que pensez-vous de cet histogramme ? Devrais-je poser plus ou moins longtemps ?
      Merci par avance de vos retours et bonne journée.
      Mick

  • Upcoming Events