Loup Lunaire

LUne et un grand oiseau...18-12-20

Recommended Posts

Bonjour,

 

Pour rappel j'ai acquis un réducteur x0.75 Ritchey-Chrétien en remplacement de mon réducteur à trois francs six sous.

Du coup en voyant Sélène qui s'éloigne du haut du ciel, et déjà dans les branches du bouleau, il fallu faire vite l’occasion de tester ce réducteur .

 

C'est pourquoi les images sont plus petites que d’habitude, il me servira dans le cadre de conjonction luno/planétaires et qui ne sont pas assez serré pour rentrer dans le champ du capteur.

Par la suite j'ai pris un oiseau un plein vol, la mise au point est bonne mais la mise en station pas vraiment parfaite et puis c'est fait en ville avec de beaux éclairages qui illuminent un parking....

L'APN n'est pas dé-filtré, il sert pour le lunaire.

 

Le traitement fait entièrement avec ASTROSURFACE

- Autostakkert!3 pour le lunaire

- Sequator pour le ciel profond

 

 large.DSC013833333.jpg.7ab76276ac47a25afa5061d90a443018.jpglarge.DSC01393333.jpg.af67309342a66fad03757267b137a8cb.jpglarge.18-01-20_lapl4_ap374.jpg.6f83c314f24109b571a6cb192e638af9.jpglarge.M42-3.jpg.ff614d227a109a47cee95e9d08f4cbe6.jpg

 

Bon ciel étoilé & lunaire

Edited by Loup Lunaire
  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

T'a taper fort avec M42 qui est pétillante à merveille.:x

Par contre, belle dérive quand même!

Pour la lune, le spécialiste à parlé.

Tu as choper une aurore polaire sur la 1 ou quoi!xD

Belle session Séverin.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, deep impact a dit :

Tu as choper une aurore polaire sur la 1 ou quoi!

 

Sacré aurore oui! c'est chiant ces reflets avec l'APN j'ai eu la même chose récemment...Et je ne maitrise pas assez les logiciels de traitement pour le supprimer...

La 3è, croissant de lune, est bien sympa:)

Orion aussi mais on voit que la mise en station était...perfectible :P

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 une très belle série séverin ! bravo ! la cendrée est  top ! :)

 bonne soirée !

 paul

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent tout ça Séverin :)

La première est véritablement une oeuvre d'art ;) et ton zoizo est très réussi ;)

Bonne soirée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
      Objet : PK 197+17.1 ( NGC 2392 )
       
      Magnitude : 8.60
      Luminosité de surface : 6.80
      Dimension: 47.0" x 43.0 "
       
      Localisation : Au sud-est des Gémeaux. :
       

       
       
      - Monture : Takahashi EM10.
      - Optique de base : Mak Skywatcher 127/1500  ( focale effective avec le montage ~ 1400 mm )
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidissable ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 80% ; temps de pose unitaire : 0,5 s 
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercheur visuel de type "chasse" + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Réglages  de la caméra :  Raw 16 ; Bin 1 ; Gain 500 ;  T° :  - 10 °C ; saturation : 10.
       
      - Temps de pose unitaire : 20 s.
       
       
      - Empilement avec Daks + Flats : DSS ( DeepSkyStacker ).
      - Post-traitement : GIMP + PSE8
       
       
      -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Date : 27/02/2021
       
      - Seeing  : correct
       
      - Transparence du ciel : correcte
       
      - Présence de la Lune à 100 % d'éclairement.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
       
      1°) Une brute plein champ  ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       

       
       
       
      2°) Plein champ après empilement de 156 prises de 20 s  ( Total : 52 min 00 s  ) avec Darks + Flats  + post traitement :
       

       
       
      3°) Crop :
       

       
    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
      Objet : PK 204-8.1 ( Abell 13 )
       
      http://cdsportal.u-strasbg.fr/?target=PK 204-8.1
       
       
      Magnitude: 16.00
      Luminosité de surface : ?
      Dimension: 132.0 x132.0 "
       
       
      Localisation : au sud - ouest de alpha d'Orion
       

       
      - Monture : Takahashi EM10.
      - Optique de base : Mak Skywatcher 127/1500  ( focale effective avec le montage ~ 1400 mm )
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidissable ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 80% ; temps de pose unitaire : 0,5 s 
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercheur visuel de type "chasse" + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Réglages  de la caméra :  Raw 8 ; Bin 2 ; Gain 500 ;  T° :  - 10 °C ; saturation : 10.
       
      - Temps de pose unitaire : 20 s.
       
       
      - Empilement avec Daks + Flats : DSS ( DeepSkyStacker ).
      - Post-traitement : GIMP + PSE8
       
       
      -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      - Date : 27/02/2021
       
      - Seeing  : correct
       
      - Transparence du ciel : correcte
       
      - Présence de la Lune à 100 % d'éclairement.
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
       
      1°) Une brute plein champ  ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       

       
      On ne vois pas grand chose.
       
      Pas étonnant vu la magnitude assez faible  ( ~16 ) et la taille angulaire "élevée" de l'objet ... avec la pleine Lune qui n'a pas aidé.
       
       
      2°) Plein champ après empilement de 96 prises de 20 s  ( Total : 32 min 00 s  ) avec Darks + Flats  + post traitement :
       

       
      Clair, ce n'est pas terrible.
       
    • By yapo
      Salut,
       
       
      Je vous propose quelques traces d'observations alpines de la semaine dernière (avant la pleine Lune), avec une récolte assez maigre. En effet, même si la neige n'est tombée que pendant 24h et que les journées étaient presque toutes coronales, un voile de nuages fins de haute altitude s'installait insidieusement et implacablement sitôt la nuit tombée. Dans ces conditions, je n'ai bénéficié que de trois nuits utilisables sur un séjour d'une dizaine de jours.
       

       
      Par contre, dès la première nuit, un orgasme astronomique (qui s'est répété depuis), le truc à vous faire hurler de joie en pleine nuit (enfin, vous voyez le tableau) : la Communauté de Communes du Guillestrois Queyras a décidé de la coupure de l'éclairage publique nocturne (entre 00h30 et 05h30). Enfin, une sage décision attendue pour ma part depuis une trentaine d'année (même si je l'imposais manuellement et localement à une époque, mais chut…). Comme mon télescope est sous le feu de 2 lampadaires dont je le protège des rayons directs par de larges bâches tendues, cette extinction est une bénédiction. Même si, intrinsèquement, cela n'affecte qu'assez peu la vision télescopique, quel gain en ambiance nocturne : enfin des montagnes noires sur fond de ciel, enfin des nuages sombres non éclairés par dessous, enfin une nuit…noire ! Orgasmique, je vous dis.  Ne reste plus que les dômes italiens (Turin, etc.), mais là, ça va être plus compliqué : un jour peut-être…
       
      Je n'ai pas eu le temps d'établir les daaos, alors ce sera du croquis brut de terrain sans Topaze Denoise, désolé.
       
      J'ai commencé par IC 351, une nébuleuse planétaire dans Persée, je ne l'avais pas encore dessiné au T445, c'est chose faite : brillante mais petite (d'ailleurs repérée au spectroscope à prisme à faible G). Sa zone centrale un peu ovale se détache d'une couronne circulaire à peine plus large et plus faible. Par contre, je ne suis pas parvenu à percevoir son annularité, ni son étoile centrale (même sous forme de trait continu au spectroscope), même si elle est plus brillante vers le centre. Sa couleur bleue est évidente à faible G et les filtres NPB et OIII donnent d'excellents résultats.
       

      T445x364, OIII
       
      Ensuite, un couple galaxie-quasar dans le Cancer : NGC 2611 et PG 0832+251. La galaxie est une nébulosité oblongue anodine et très faible et le quasar n'est qu'une étoile très faible (VI5), donc ce n'est pas l'esthétique qui étouffe le champ, mais plutôt comme souvent la vertigineuse mise en perspective cosmique : 264 millions d'années-lumière contre presque 5 milliards respectivement.
       

      T445x271 (le QSO est la dernière étoile en bas à gauche)
       
      Ensuite un petit trio de galaxies hétérogènes dans le Lynx : UGC 4704 accompagnée de LEDA 213556 et 2MASX J08584241+3917473. La principale est vue par la tranche et ses "satellites" assez quelconque si ce n'est que l'une (la dernière de la liste) se mêle subtilement à une étoile qui passe facilement pour un centre stellaire. Elles ne constituent qu'un rassemblement apparent, leurs vitesses radiales étant très disparates.
       

      T445x271
       
      Je suis retourné alors sur deux nébuleuses planétaires dont je voulais vérifier les détails, Minkowski 3-3 (PK 221+5.1) dans la Licorne et Kohoutek 1-11 (PK 215+11.1) dans le Petit Lion. La première m'a montré avec le filtre NPB une zone très légèrement plus brillante sur son côté Nord et la seconde un allongement Est-Ouest difficile à percevoir.
       

      T445x364, NPB en haut
      T445x182, OIII en bas
       
    • By Nicolobrica
      Je vous présente ici mon second essai de l'Olympus EM-1 Mark ll au foyer de mon 150PDS. L'EM-1 est mon boitier photo en diurne, il n'est pas défiltré et a un capteur µ4/3 performant, je sais depuis mon précédent essai qu'il est doué en photo astro, j'ai donc mis ma fidèle QHY290MM au repos le temps de ce petit test.
       
      Comme la dernière fois, pilotage du boitier en remote via Olympus Capture, Livestacking en parallèle avec Sharpcap en mode folder monitor, darks auto du boitier (l'apn pose 15s puis 15s supplementaire obturateur fermé avec soustraction a la volée sur l'image enregistrée). J'ai fait les flats après coup, pas d'offset. Le tout sur une EQM-35 stock sans autoguidage.
       
      j'ai choisi de pousser l'exposition a 15s au lieu de 10s précédemment, à la limite de cramer le cœur. La Lune était a 80% lors de la prise de vues, et pas très loin d'Orion. Il y avait quelques passages nuageux, je n'ai pas gardé toutes les brutes a l'empilement (j'en ai conservé 115 sur les 145 initiales).
       
      voici la brute d'empilement sous Siril, avec rapide étirement de l'histogramme et étalonnage photométrique des couleurs et les 3 couches:
       

      couche rouge
       

      couche verte
       

      couche bleue
       

      RVB
       

      Après réglages plus poussés toujours dans Siril
       

       
      Et enfin la version finalisée réduite a 2400x1800 px, après quelques derniers clics dans PS: 115x15s (un peu moins de 29mn) 1600 iso, 150PDS à 712.5mm de focale avec le correcteur de coma TS Maxfield 0.95 (F4.75)
       
      En conclusion, ce boitier µ4/3 n'a vraiment pas a rougir des ses performances en astro
    • By Christian Arsidi
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Toujours après mon hibernation, je vous joins la pleine Lune du 27 février 2021 prise  avec ma  lunette TSA 102 mm munie du FFC Baader, tube allonge de 20 mm  et avec mon Nikon Z7 II sur 200 ISO, temps de pose  1/100s!
      Traitement de 43 images avec Nikon Capture NX-D, AS!3, Prism10 et DxO PhotoLab.
       
      Bonne soirée
       
      Christian
      Une image à 85% et une autre à 65%:


  • Upcoming Events