6ril

Erreur periodique EQ5, comment interpretter mes courbes?

Recommended Posts

Salut à tous,

J'ai fais hier soir une mesure d'EP mais je ne sais pas trop comment interpréter les courbes.

 

La prise de mesure a été faite avec une monture EQ5, motorisation à courroies,  avec un miniguide de 30mm, 120mm de focale.

 

Je vois que la courbe n'est pas du tout régulière, il y a une bosse, un sursaut entre 100 et 200, puis entre 700 et 800.

Ca peut venir d'un mauvais réglage ou j'ai une roue dentée qui a un pet?

 

merci à vous

5ff9841d11e50_nonguide.JPG.7ae93676f86966d626e3b5604b1fa5ef.JPG

 

freq.JPG.a490859fe4ec2f949737431ca650b230.JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour,

 

Pour moi, je vois cette période.....

 

Tu as enregistré sur moins de 2 périodes.

 

Pour une meilleure analyse il faut un enregistrement sur au moins 5 périodes.

5ff9841d11e50_nonguide.JPG.7ae93676f86966d626e3b5604b1fa5ef.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais repéré aussi cette période.
je referai une session plus longue dès que le temps le permet.

 

Merci

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai oublié....

 

Je constate aussi un début de dérive dans la zone de 1200-1300.

La courbe semble amorcer une pente descendante.....

 

C'est à vérifier avec un enregistrement sur 5 périodes.

 

Si c'est le cas,  il faut peaufiner la mise en station.

Edited by Marc S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'avais de la dérive descendante en AD, mais pas du tout en DEC.

ce que je ne comprends pas d'ailleurs puisque ma mise en station était tip top, et que mon viseur polaire est réglé parfaitement centré.

Après quelques heures de suivi la polaire reste parfaitement sur son cercle dans le VP.

Est-ce que ça pourrait venir d'une vitesse trop lente du moteur? (j'ai une motorisation EQstar).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, 6ril a dit :

Oui j'avais de la dérive descendante en AD, mais pas du tout en DEC.

 

 donc mise en station parfaite, rien à toucher.

 

c'est la vitesse sidérale qui change un peu suivant l'endroit où tu pointe, ou plus exactement la vitesse apparente qui est la vitesse sidérale modifiée légèrement par la réfraction de l'atmosphère (effet de loupe pour schématiser).

 

Donc essaye de te placer sur l'équateur, juste après le méridien pour éviter tout basculement de l'optique pendant la mesure. La vitesse AD bougera moins et tu devrais pouvoir faire 2 ou 3 périodes sans que ça dérive de trop. Reviens près du méridien après avoir fait les réglages, juste avant de lancer la mesure

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, 6ril a dit :

Je vois que la courbe n'est pas du tout régulière, il y a une bosse, un sursaut entre 100 et 200, puis entre 700 et 800.

Ca peut venir d'un mauvais réglage ou j'ai une roue dentée qui a un pet?

 

vers 250 ça peut effectivement être du à une vis sans fin trop serrée contre la couronne. Il faut toujours laisser un micro jeu sinon on put avoir un point dur qui peut donner ce genre de pic. (à part ce point, le reste me parait normal par contre)

 

Sinon pas forcément une roue dentée qui a un soucis, ça peut être aussi un roulement. Pareil si trop de précontrainte, il va y avoir des points durs

 

Mais tu n'as pas d'engrenage là dessus puisque tu as une courroie avec des poulies, non? juste la vis sans fin et la couronne dentée.

Donc ça ne peut venir que

- les roulement de vis sans fin trop serrés ou un soucis

- jeu de vis sans fin si pas assez de jeu

- la vis sans fin elle même si petit défaut d'usinage. (parfois en permutant celle de DEC et d'AD on gagne sur les anciennes monture, pas les récentes par contres, elles sont triées pour garder les meilleures pour l'AD)

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, merci pour ces éclaircissements.

 

je suis effectivement sur courroies, les roulement (axe AD et VSF) sont neuf et de qualité, graissés correctement et tournent sans contraintes ou point durs.

 

Par contre, j'ai interverti les VSF.

Celle d'AD a pris un coup, je ne sais comment, certainement un "truc" qui est entré et qui a fait une dent là où il ne faut pas (cette partie de la monture est à l'air libre).

Du coup je l'ai passé sur le DEC. (on sent clairement un point dur dans un  seul sens de rotation si on fait un réglage serré)

 

J'ai regardé les réglages ce matin, il y a des chance que j'ai trop serré les  VSF contre les couronnes, il n'y avait aucun jeu, j'en ai remis à peine (1mm en bout de barre de contrepoids).

 

J'ai  aussi commandé  une VSF neuve (non sans mal pour en trouver une en ce moment) pour remplacer celle qui est abîmée.

Sinon l'amplitude + - 15arcsec me paraissait grande, mais si c'est normal... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 19 minutes, 6ril a dit :

J'ai regardé les réglages ce matin, il y a des chance que j'ai trop serré les  VSF contre les couronnes, il n'y avait aucun jeu, j'en ai remis à peine (1mm en bout de barre de contrepoids).

 ça devrait être pas mal, à tester...

 

après si tu fais de l'autoguidage, ce qui compte ce n'est pas l'amplitude max qui compte, mais la vitesse à laquelle elle varie. Sur ces montures à petites couronne, il y a forcément une amplitude d'erreur plus grande que sur une monture à grande couronne avec la même qualité d'usinage. Mais comme l'erreur périodique varie aussi plus lentement au final l'erreur périodique varie à la même vitesse et ça revient au même en autoguidage.

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok, c'est pour ça qu'on peut voir de petites montures qui  sont très bonnes en autoguidage, je comprends mieux.

 

Hier soir,  j’étais parti pour imager, mais PHD2 me faisait des montagnes russes, quelque soit les réglages. (bon il devait y avoir une très légère brume aussi)
j'ai donc fini par faire cette mesure d'EP pour avoir une trace visuelle de ce qui se passait dans la monture et pouvoir écarter certaines causes.

 

J'ai aussi changé de lunette guide, du coup les reglages dans PHD2 sont à revoir, et je voudrais partir sur une monture reglée au mieux pour affiner PHD2.
 

Restera le plus important, voir avec la mairie pour cet affreuse lampe LED allumée pleine puissance plein SUD...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Yoann DEGOT LONGHI
      Salut
      Je viens de me mettre à l'autoguidage avec ma grosse monture maison
       

       
      Je passe par PHD 2 pour autoguider avec un triplet 80 ed et ASi 120 mini en parallèle du 14"  1800 de focale.
      Je suis en pulse guiding via ASCOM.
      Après avoir passé pas mal de soirées a peaufiner les réglages dans PHD2, j"aurai besoin de vos lumières pour interpréter/ améliorer les courbes d autoguidage et de PEC.
      Voici quelques captures d"écran
      Autoguidage sans PEC

       
      Autoguidage+ PEC



    • By Browndog
      Bonsoir, 
       
      Mon setup : 
      Nexstar Évolution EDge HD 8’´
      + Starsense 
      + Wedge Celestron
       
      Je viens d’installer mon nouveau Wedge Celestron pour passer mon Evo qui était en monture azimutale vers une monture équatoriale. 
       
      Lors de mes tests de polar alignment via Starsense, j’ai remarqué au bout de 2h30 de tests, que lorsqu’après l’étape de l’alignement polaire, j’ai effectué un nouvel alignement Starsense Auto les moteurs se sont soudainement mis à ralentir. Les mouvements étaient plus lents et le bruit des moteurs n’était plus le même. La procédure d’Auto Align s’est certes bien terminée avec succès mais j’ai trouvé ça étrange. Ça ne m’était encore jamais arrivé.
      (A noté que lorsque ces ralentissements se sont manifestés, le témoin de la batterie sur le bras de la monture clignotait. )
       
      J’ai du coup éteint la monture puis rallumé celle-ci et j’ai effectué de nouveau une procédure d’alignement auto Starsense. Et après un 1er mouvements dans des conditions normales, le 2ème mouvement s’est de nouveau manifesté par un ralentissement des moteurs et une sonorité pas du tout habituels...
       
      Pour info, je devais en être à environ 3 heures d’utilisation avec bcp de tests de polar align et dc à chaque fois des Auto-Align qui suivent... (dc bcp de mouvements pour les moteurs...)
       
      Pour expliquer ces ralentissements et différences de tonalité des moteurs : 
      - j’ai pensé à la batterie qui commençait à faiblir mais 3h ce n’est pas énorme, cette batterie est sensée aller jusqu’à 9h d’utilisation.
      - j’ai aussi pensé au froid, (il faisait 0° dehors hier soir vers minuit...) qui aurait pu affecter les moteurs...
       
      Bref, avez-vous déjà rencontré ce type de problème, mes moteurs sont-ils en train de rendre l’âme ? (Cet Evo a à peine 4ans.)
       
      En vous remerciant par avance pour vos réponses.
       
    • By Lonelystar78
      Bonjour, 
      J'utilise en connection ethernet entre ma monture Titan50 et mon PC. Le Pilotage est sans problème avec l'application web.
      Par contre je n'arrive pas à la piloter depuis APT bien que le logiciel annonce que le télescope est connecté. Dans la fenêtre log j'ai le message par exemple "cannot enable tracking. Une exception s'est produite".
      J'ai essayé sans succès avec les drivers ASCOM Gemini Telescope.Net et POTH Hub.
      Le système d’exploitation est win7 SP1 et la plateforme ASCOM est à la version 6.4 build 6.4.1.2695 dont j'ai fait le diagnostic avec l'outil ASCOM (fichier résultat attaché)  ASCOM.Diagnostics.1555.054820.txt pour ceux à qui cela parle ce qui n'est pas mon cas
       
      Enfin il semble qu'il y a un conflit entre la connection au télescope et au focuser 'PEGASUS ASTRO3 ", cette dernière ne fonctionnant pas quant la connection au télescope est établie bien que non fonctionnelle dans APT.
       
      Merci d'avance pour votre aide.
       
      Bon ciel
      Patrick
    • By Jean-Marc_M
      Bonjour les soleilleux (ou pas d'ailleurs) !
      J'ai fait une mise en station vers 10h du matin pour de la photo solaire, une MES de type jeté de monture en pensant pouvoir affiner avec une pseudo dérive et bien sûr, ça n'a absolument pas marché du tout.. J'ai enfin retrouvé le doc que j'avais sur le sujet mais je ne comprends pas tout et je doute que la précision soit au rendez-vous puisqu'on ne touche pas au réglage initial de latitude. Ce serait un sacré coup de bol qu'elle soit bien réglée du premier coup : Mise en station diurne.pdf
       
      Avez-vous testé ?
      Connaissez-vous une méthode fine autre que faire la MES la nuit précédente ou des repères au sol ?
      Merci
    • By Jean-Marc_M
      Ioptron a récemment sorti la remplaçante de la CEM25, la CEM26 et complété cette gamme pour les réticents aux versions CEM par une monture plus classique, la GEM28. Aujourd'hui c'était Noël, elle est arrivée en début d'après-midi suite à un coup de bol incroyable en cette période, un exemplaire était dispo à la Maison de l'Astronomie !
      Ses caractéristiques : https://www.ioptron.com/product-p/g282b3.htm
       
      Vite, déballage ! C'est donc une GEM28 avec trépied LiteRoc et sa mallette de rangement.

      L'alimentation 220/12 V et tous les câbles dont celui qui fait la liaison au PC sont fournis de base.
       
      La fixation de la monture sur le trépied ne se fait pas par une vis centrale mais par deux vis latérales, la clé BTR pour le serrage est fournie et se range dans la monture avec maintien magnétique. L'amplitude en rotation est relativement faible puisque limitée par la longueur des lumières, il faudra donc bien positionner le trépied.

       
      Les pieds ont des patins pour limiter les vibrations et le plateau central a des rebords

       
      Le serrage de la mâchoire ne se fait que par une seule vis mais ça serre fort. La largeur est réglable par les deux vis sur le côté opposé à la partie serrante.

       
      Le réglage de latitude se fait facilement avec une molette et un système roue/vis en acier et laiton, le freinage se fait avec un levier assez long pour ne pas forcer avec ses petits doigts..

       
      Les possesseurs de Polemaster pourraient être déçus, il ne passe pas si on veut le fixer sur le trou du viseur polaire. Ioptron propose un système équivalent au Polemaster, l'Ipolar. Je devrai donc bidouiller un support à l'imprimante 3D pour mon Polemaster. Mais heureusement, il y a un viseur polaire avec un éclairage  à monter et alimenter par un câble externe...

       
      Dans la même lignée, il faut connecter la partie DEC à la partie alimentation 12V avec un petit câble. De l'autre côté il y a la connexion à la raquette et à l'alim 12V.

       
      Le freinage/blocage des axes se fait avec des boutons-manettes à tourner. Il ne s'agit pas de système à friction mais j'ai l'impression qu'il s'agit d'un verrouillage mécanique avec un ergot ou quelque chose dans le genre. Je profite de cette photo pour faire remarquer les 2 petits trous filetés qui permettent la fixation d'une lunette guide Ioptron, l'Iguider. Il n'est pas possible de fixer un support de chercheur pour monter la petite lunette guide de ZWO (30/120), c'est trop large et ça pourrait frotter sur le carter de DEC. Dommage...

       
      L'avantage est qu'un fois libre, la rotation des axes se fait sans aucune contrainte ce qui permet un équilibrage parfait au milligramme près. L'inconvénient est qu'il faut faire très très attention quand on déverrouille, ça bascule très très vite. Une vidéo (14 Mo) est jointe.
       
      Le pilotage peut se faire de différentes façons. A à la raquette qui est assez simple d'utilisation, avec une tablette par Skysafari mais je n'ai pas encore été convaincu car la monture ne pointe pas toujours là où je lui ai demandé (à fouiller un jour), ou par PC. Cette méthode peut se faire en wifi (je n'ai pas testé) ou avec une connexion par le simple câble USB fourni en le branchant sur la raquette. Pour ce dernier cas, il faut avoir installé un driver EQMOD spécifique. L'avantage est que la raquette reste utilisable et donc pas besoin de manette de jeu par exemple. La raquette virtuelle n'est plus celle habituelle d'EQMOD mais celle de Ioptron.
      J'ai essayé avec Carte du ciel et avec APT, aucun problème particulier.

       
      La monture est très silencieuse même lors des goto. Encore une vidéo pour vous le montrer (35 Mo).
       
      Pour l'instant elle n'a fonctionné qu'en intérieur.. et j'ai remarqué quelques subtilités par rapport aux monture Skywatcher que je connais. Il y a une "position Zéro" paramétrable qui n'est pas la position de Park qui est elle aussi paramétrable. Et quand on Park la monture, elle se déconnecte pour pouvoir être rangée. Inutile de cliquer sur Unpark pendant des heures il faut faire off/on pour reprendre la main dessus ! Si on veut la remettre en position "garage" sans déconnexion, il faut la mettre en position zéro.
       
      Bref, j'ai pour l'instant été séduit par la qualité de fabrication de cette monture (aucune pièce apparente en plastique et pourtant, regardez en bas à droite de l'image), par ses petits détails et par son silence mais un peu déçu pour la fixation du Polemaster et de ma lunette guide ZWO. Ioptron a bien appris la leçon de ZWO et de son Asiair on dirait...

       
      Prochaine étape, les essais en réel 
      Mais ce sera à petite focale puisque je l'ai prise pour ça !
       
      Equilibrage_vidéo_c.avi
      Mouvements_vidéo_c.avi
  • Upcoming Events