biver

Nouvelles comètes pour 2021

Recommended Posts

Et comme l'actualité cométaire ne s'arrête jamais, l'amateur thaïlandais Worachate Boonplod, qui épluche les images des coronographes LASCO du satellite SOHO, aurait découvert ce 4 mars une nouvelle comète du groupe de Kreutz ! Confirmation ou non à suivre.

 

La zone de l'image du coronographe LASCO C3 où l'objet aurait été identifié (l'objet brillant à droite, qui sature la caméra, n'est autre que Vénus) :

 

LASCO-C3-20210304.jpg

 

 

Objet possiblement visible dans le champ du coronographe C2 (plus étroit) à partir du 5 mars. On verra.

 

 

Edited by Bill46
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le 04/03/2021 à 16:26, Bill46 a dit :

à noter un sursaut de luminosité de la comète périodique (période 5,3 ans) 141P/Machholz 2

 

Pour illustrer, une image de 141P/Machholz 2 (avec 2 "h") obtenue par Erik Bryssinck le 28 février à 21h05 TU :

 

141PMachholz-Bryssinck.jpg

 

 

Une autre image de 141P/Machholz 2 obtenue par Thomas Lehmann le 2 mars à 18h42 TU : la luminosité de la région nucléaire a augmenté de près de 3 mag. entre fin février et début mars.

 

141PMACHHOLZ-Lehmann.jpg

 

 

Un autre image de 141P/Machholz 2 obtenue par le Japonais Katsumi Yoshimoto le 4,40 mars TU : mag. 13.4, coma 1' (T0,50 m opéré à distance à Siding Spring f/4.5 + CCD).

En encart, en négatif, un agrandissement sur la comète dont la coma présente bien une asymétrie.

 

141PMACHHOLZ-Katsumi.jpg

 

 

Et ci-après, quelques heures plus tard (4,79 mars TU) par François Kugel (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 3 x 60") - pseudo-noyau de mag. 17 :

 

141PMachholz-Kugel.jpg

https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23017

 

 

Toujours le 4 mars, à 19h21 TU, 141P imagée depuis la Finlande par Harri Kiiskinen, T410 RCOS, + CCD SBIG STX-16803, 5 x 60 s :

 

141PMachholz-Kiiskinen.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le MPC publie enfin une circulaire qui officialise l'existence de C/2021 D1 (SWAN)  :)

 

https://minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21E19.html

 

Si je lis bien, le MPC propose comme éléments orbitaux :

- distance au périhélie : 0,895 UA
- date du passage au périhélie : 27 février 2021
- demi-grand axe : 18 UA
- excentricité : 0,95 (orbite elliptique très excentrique)
- période : 76,9 ans

 

Une comète à longue période de type P/Halley ?

 

C2021D1SWAN.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme écrit précédemment, 141P/Machholz 2 est en train de se désintégrer (une fois de plus ! cf. images de janvier dernier). Bien que s'éloignant de la Terre, la comète a donc vu fin février sa luminosité nucléaire augmenter brusquement de près de 3 magnitudes. Dans les jours qui ont suivi, la coma s'est également étendue. L'image ci-dessous a été prise par Alan Hale avec un T0,40 m (Las Cumbres Observatory / site du CTIO) + CCD SBIG STL6303 et 5 min de pose sans filtre le 5 mars à 0h50 TU : magnitude visuelle 13,7, coma 0,8'.

 

141PMachholz-Hale.jpg

 

 

Cette autre image ci-dessous prise par l'Australien Rob Kaufman le 5 mars à 10h21 TU avec un simple téléobjectif de 200 mm montre que 141P/Machholz 2 brille approximativement comme la petite étoile de magnitude 13 située à moins de 1' dans les 4 heures :

 

141PMachholz-Kaufman.jpg

 

 

D'après les images postées, il semblerait que le sursaut ait démarré le 2 mars. Michael S. P. Kelley écrit qu'il n'a pas observé de sursaut avec le ZTF de Palomar le 2 mars (heure ?). L'image de Thomas Lehmann montrée plus haut et prise à 18h42 ce jour-là montre bien une augmentation de la luminosité de la région nucléaire (mesurée à m = 14,5 ± 0,1 dans une ouverture de 10"). ATLAS-MLO a signalé un sursaut de 3 mag. sur une image prise le 3 mars à 6h25 TU.

 

 

Ci-dessous : 141P/Machholz 2 le 5,81 mars TU imagée par l'Espagnol Rafael Ferrando depuis son observatoire de Pla d'Arguines (Segorbe, province de Castellón).

 

141PMachholz-Ferrando.jpg

 

 

Et une autre image de la comète prise dans le même champ stellaire par François Kugel le 5 mars à 18h45 TU (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 9 x 60"), à comparer à l'image prise 24 heures auparavant (en encart) avec la même instrumentation (le pseudo-noyau est autour de mag. 17,5) :

 

141PMachholz-Kugel.jpg

(https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23018)

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Bill46 a dit :

autre image de la comète prise dans le même champ stellaire par François Kugel le 5 mars à 18h45 TU

 

A comparer avec cette autre image similaire prise au même moment par Michael Jäger : coma 1' avec début de queue courbée de 1,5' PA 61° (12" f/4 + CCD QHY 600, 7 x 120 s) :

 

141PMachholz-Jager.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et une autre de 141P par le Néo-Zélandais John Drummond, le 5,4 mars TU, qui donne lui une queue de 1' PA 85° (T410 f/4,5 + CCD SBIG STF 8300M, 60 x 120 s sans filtre) :

 

141PMachholz-Drummond.jpg

 

 

Martin Mobberley a également pris cette autre image à plus grand champ et au même moment depuis Siding Spring en Australie (iTel 0,51 m f/4,5 CDK + CCD FLI, 120 s) :

 

141PMachholz-Mobberley.jpg

 

 

Détail d'une vue obtenue par l'Allemand Bernd Klemt le 5 mars à 19h25 TU avec un T200 f/8 -> f/5,7 + CCD Moravian G2-8300 (25 x 60 s). Magnitude mesurée 16,8.

 

141PMachholz-Klemt.jpg

 

 

Erik Bryssinck a imagé la comète le 5 mars à 19h45 avec un T400 f/3,8 + CCD SBIG STL6303E, 30 x 60 s sans filtre, mag. 17,3 (5") et 16,3 (10") :

 

141PMachholz-Bryssinck.jpg

 

 

Enfin, le Britannique Richard Miles (via BAA) propose cette image de 141P/Machholz 2 du 5 mars à 21h28 TU avec un T350 f/8 + CCD (45 x 60 s), mouvement apparent 2,26"/min, montrant l'aspect quasi stellaire du pseudo-noyau (mag. 17.6R, rayon de 5.5") et la coma ou départ de queue courbée résultante du sursaut du 2 mars :

 

141PMachholz-Miles.jpg

 

 

Pour clore la série, 141P/ Machholz imagée par Erik Bryssinck le 6 mars à 19h15 TU (T400 f/3,8 + CCD SBIG STL-6303E, 30 x 60 s sans filtre) : mag. 17,7 (ouverture 5"). La queue recourbée s'étend selon moi sur au moins 1,5'.

 

141PMachholz-Bryssinck.jpg

Edited by Bill46
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 D1 (SWAN) par Norbert Mrozek le 5 mars à 18h53 TU. T250 f/4 + CCD Moravian G2-8300, 10 x 30 s :

 

C2021D1SWAN-Mrozek.jpg

 

 

Le même objet le 6 mars par l'Italien Andrea Aletti (Osservatorio Schiaparelli di Varese) avec un C14 (?) + CCD 50 x 15 s, filtre Rc :

 

C2021D1SWAN-Aletti.jpg

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des nouvelles des 3 "C-Series" très faibles de la part de Michael Jäger (12" f/4 + CCD QHY 600) :

 

C/2021 C1 (Rankin) le 5 mars à 23h59 TU, mag. 19,3 :

 

C2021C1Rankin.jpg

 

 

P/2021 C2 (PANSTARRS) le 5 mars à 23h01 TU, mag. > 21 :

 

P2021C2PANSTARRS.jpg

 

 

C/2021 C3 (Catalina) le 6 mars à 1h09 TU, mag. 18, coma 20" :

 

C2021C3Catalina.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A1 (Leonard) le 6 mars à 22h45 TU par Michael Jäger (12" f/4 + CCD QHY 600, 20 x 130 s). La comète, actuellement localisée dans la constellation de la Grande Ourse, présente une petite coma de 25" et une trace de queue sur 60" PA 197°, mag. 17,6.

 

C2021A1Leonard-Jager.jpg

 

 

Toujours très faible, il est possible qu'elle atteigne la magnitude 4 (ou mieux si rétro-diffusion par les poussières) en fin d'année, lors de son approche à la Terre (plus courte distance le 12 décembre à 0,234 UA, périhélie le 3 janvier 2022 à 0,918 UA). Mais de la à dire que ce sera la comète de l'année... il vaut mieux rester prudent. Ci-après, une courbe de luminosité prévisionnelle :

 

C2021A1Leonard-courbe.jpg

 

 

Toujours localisée dans la constellation du Taureau, la comète C/2021 A4 (NEOWISE) le 7 mars à 18h45 TU imagée par Michael Jäger (T300 f/4, 10 x 160 s), autour de mag. 13 : la couleur bleu-vert de la relativement large coma circulaire ainsi que la courte queue sont bien mis en évidence.

 

C2021A4NEOWISE.jpg

 

 

Edited by Bill46
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 D1 (SWAN) le 6 mars à 18h38 TU imagée par l'Allemand Roland Fichtl à 10° au-dessus de l'horizon, avec un T400 f/2,5. Mag. mesurée à 12,2.

 

C2021D1SWAN.jpg

 

 

Une autre image prise le 9 mars par François Kugel (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 11 x 30 s) qui attribue à la comète une magnitude globale de 11,4 - détails : https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23044 (le contraste est ici volontairement accentué pour mieux faire ressortir la coma quasi circulaire, toutefois légèrement décentrée par rapport au pseudo noyau) :

 

C2021D1SWAN.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle comète C/2021 C5 (PANSTARRS) imagée le 5 mars à 21h45 TU par Michael Jäger (T400 f/4 + CCD QHY 600, 18 x 170 s) : objet très faible, mag. > 21. Comète distante identifiée par le relevé Pan-STARRS 1 le 12 février (+ images de pré-découverte au Mount Lemmon). Périhélie en février 2023 à plus de 3,2 UA du Soleil, plus courte approche à la Terre le 20 juin 2023 (2,8 UA).

 

Annoncée officiellement le 8 mars par une circulaire MPEC : https://minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21E64.html

 

C2021C5PANSTARRS.jpg

 

C2021C5PANSTARRS-orbite.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/01/2021 à 11:47, biver a dit :

Et on suivra aussi C/2020 R4 (ATLAS) en avril (m1~9 ?)

 

Des nouvelles : après sa conjonction avec le Soleil, C/2020 R4 (ATLAS) est visible avant le lever du jour, très tôt le matin, au nord de la constellation du Capricorne. Actuellement à 1,5 UA de la Terre et de magnitude 11 environ, son éclat devrait progressivement augmenter au-fur-et-à-mesure de son rapprochement (plus courte distance 0,463 UA le 23 avril -> magnitude 8 ?). Image obtenue par Michael Jäger le 8 mars au matin, à 4h12 TU (T300 f/4 + CCD, 10 x 60 s).

 

C2020R4ATLAS.jpg

 

C2020R4ATLAS-carte.jpg

 

 

Ci-après, une image en couleur obtenue le 9 mars à 18h47 TU par Martin Mobberley avec un T510 f/4,5 opéré à distance en Australie, à Siding Spring, à l'aube, à 22° au-dessus de l'horizon avec un croissant de Lune présent (détails au bas de l'image) : coma quasi circulaire (avec peut-être un départ de queue vers les 3 heures) dominée par la couleur bleu-vert caractéristique des molécules de cyanogène CN et de carbone diatomique C2.

 

C2020R4ATLAS-Mobberley.jpg

 

 

Une autre image en couleur obtenue le 9 mars, quelques heures avant celle de M. Mobberley, par Nirma Paul avec un T430 f/6,8 opéré à distance au Chili (détails au bas de l'image) :

 

C2020R4ATLAS-NirmaPaul.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2020 T2 (Palomar) imagée dans un joli champ stellaire le 7 mars 2021 à 23h20 TU par Roland Fichtl avec son T400 f/2,5. 6 x 5 min. Mag. 14,2 (r = 30"). Comète à 1,75 UA de la Terre, actuellement localisée dans la constellation des Chiens de Chasse (plus courte approche le 12 mai à 1,41 UA, périhélie le 11 juillet 2021). Elle devrait monter vers la magnitude 12 cet été.

Sur une autre image réalisée quelques minutes plus tard (encart), Michael Jäger a mesuré quant à lui dans le vert une magnitude de 12,8, une coma de 6,5' et une queue de 6' PA 270°.

 

C2020T2Palomar-Fichtl2.jpg

 

 

Cette comète a été découverte le 7 octobre 2020 à la magnitude 19 avec le Oschin Schmidt ZTF de 1,20 m au Mont Palomar. Elle est la première comète à avoir été trouvée avec un nouveau système automatisé s'appuyant sur l'intelligence artificielle (par apprentissage profond ou deep learning) pour découvrir des comètes. "Tails" ("Queues") est en effet un programme mis au point depuis 2020 pour identifier en temps réel des comètes sur des images obtenues avec le télescope de Schmidt Zwicky Transient Facility (ZTF) équipé d'une caméra de 576 mégapixels pour un champ de vision de 47°.

 

MPEC : https://minorplanetcenter.net/mpec/K20/K20UH0.html


Pour plus d'information sur le système "Tails" : https://arxiv.org/pdf/2102.13352.pdf

 

C2020T2Palomar-orbite.jpg

 

 

Une autre image de C/2020 T2 (Palomar) obtenue par Jean-François Soulier, également le 7 mars mais quelques heures plus tôt, avec un T300 f/3,8 + CCD (60 x 60 s) :

 

C2020T2Palomar-Soulier.jpg

(détails : https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23026)

 

 

Et une autre image couleur par Michael Jäger datée du 13 mars 00h TU (T300 f/4, Nikon Z6 mod., 13 x 170 s), mag.~13. En encart une vue en négatif de la comète réalisée presque au même moment, à quelques minutes près, par François Kugel et Jean-Gabriel Bosch (T400 f/2,8, 28 x 120 s - https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23058) montre la partie plus interne de la coma (mag. nucléaire 14,1), l'ellipse rouge que j'y ai superposée délimitant approximativement l'étendue de celle visible sur l'image de M. Jäger.

 

C2020T2Palomar-Jager-Bosch.jpg

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/03/2021 à 08:34, Bill46 a dit :

Pour clore la série

 

Pas tout à fait. 141P/Machholz 2 le 7 mars à 20h17 TU par MichaelJäger (T300 f/4 + Nikon Z50 modifié 10 x 170 s) : la luminosité du pseudo noyau semble avoir bien diminué comparée aux jours précédents, la courte queue recourbée faiblit, comète de plus en plus diffuse. En encart en bas, une image du 8 mars à 19h26 TU par François Kugel (T400 f/2,8 +CCD 9 x 60 s - détails :  https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23039). A quand le prochain sursaut s'il restera encore quelque chose de cette comète ?

 

141PMachholz-Jager.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette image du champ de C/2021 A9 (PANSTARRS) prise le 6 mars par Michael Jäger (T300 f/4 + CCD QHY 600, 13 x 150 s) recèle non seulement la comète (très faible, mag. > 20, périhélie à 7,7 UA en novembre 2023) mais également un certain nombre d'astéroïdes de mag. 18 et plus identifiés dont on voit les déplacements pendant la pose sur l'animation ci-après (2000 EB137 est le plus brillant à mag. 18,3). Ces objets circulent près de l'écliptique, actuellement dans la constellation du Sagittaire. Les astéroïdes font tous partie de la Ceinture Principale, entre Mars et Jupiter, alors que la comète est située au-delà de l'orbite de Jupiter.

 

https://minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21BB9.html

 

C2021A9PANSTARRS.jpg

 

file.php?id=9311

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/02/2021 à 11:35, Bill46 a dit :

Le 17 février 2021, 409P/LONEOS-Hill, comète périodique de la famille de Jupiter (période 14,9 ans), est imagée vers la magnitude 16 par Michael Jäger.

 

Un bond au 7 mars pour visualiser l'aspect de cette comète. Située maintenant dans la Chevelure de Bérénice, 409P/LONEOS-Hill est passée au plus près de la Terre le 9 mars, à 0,885 UA. Objet de magnitude 14/15 présentant toujours une petite coma brillante et une queue d'une dizaine de minutes d'arc sensiblement courbée. Ces 2 images de Michael Jäger, prises presque à 24 heures d'intervalle, obtenues avec son T300 f/4, offrent une comparaison entre une vue monochrome (CCD QHY 600) et couleur (capteur Nikon Z50 modifié). Les dates sont indiquées.

 

409PLONEOSHill.jpg

 

 

Ci-après une autre image prise par Jean-Paul Desgrees le 10 mars à 23h34 avec un réfracteur de 120 mm f/7 opéré à distance en Espagne + CCD QHY 163M (5 x 180 s).

Détails : https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23050.

 

409PLONEOS-Hill.jpg

 

 

Ci-après, 409P imagée parmi de lointaines galaxies de la Chevelure de Bérénice le 13 mars à 22h44 TU par Michael Jäger (T300 f/4 + Nikon Z6 modifié, 5 x 170 s) :

 

409PLONEOS-Hill-Jager.jpg

Edited by Bill46
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Retour sur C/2021 A1 (Leonard) avec cette image datée du 12 mars, prise par Denis Buczynski avec un C14 à f/6 depuis son observatoire écossais de Tarbatness (détails sur l'image). Comète de mag. 17 dont on espère beaucoup en fin d'année. Petite coma de 8" environ avec un début de queue ~20" vers PA 190°.

 

C2021A1Leonard.jpg

 

 

Et C/2021 D1 (SWAN) imagée dans les mêmes conditions par le même opérateur, toujours le 12 mars, à 19h54 TU (C14 f/6 + CCD ASI 1600MM, 10 x 60 s) : zone centrale brillante de ~15" entourée d'une coma plus faible légèrement décentrée visible sur au moins 1,5', pour une magnitude globale voisine de 12.

 

C2021D1SWAN.jpg

 

 

A comparer avec cette autre image de C/2021 D1 (SWAN) de François Kugel prise le même jour à 18h57 TU (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 18 x 60 s) où l'on retrouve le même champ stellaire et où l'étendue de la coma (~3') est mieux mise en évidence avec un instrument plus ouvert (le contraste a été ici sensiblement renforcé). Magnitude globale estimée à 11,4.

 

C2021D1SWAN_Kugel.jpg

(détails : https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23053)

 

Edited by Bill46
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/03/2021 à 17:15, Bill46 a dit :

Comète de mag. 17 dont on espère beaucoup en fin d'année.

 

Pour l'instant elle est pas très nerveuse :(

mesurée à mag 17.9 dans la nuit du 6 Mars - 5x120s

 

web_c2021a1_Astrosurf.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, compustar a dit :

Pour l'instant elle est pas très nerveuse

 

Effectivement... patientons. Un début de queue est toutefois déjà visible, mais qu'est-ce ça va donner ? Comme tous ces objets, on peut s'attendre au pire comme au meilleur (remember Kohoutek) ;)

 

Ci-après une image à plus haute résolution de C/2021 A1 (Leonard) par José J. Chambó Bris et M. Serra-Ricart obtenue le 10 mars avec un télescope de 0,80 m (Pico del Teide, Canaries, collaboration Pro-Am) montrant une condensation de 11" et une queue sur 24" vers le sud confirmant les images précédentes :

 

C2021A1Leonard-Bris.jpg

(José J. Chambó, https://cometografia.es/comes/imagenes/)

 

Et son déplacement pendant la séquence d'images :

 

giphy.gif

 

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

99P/Kowal 1 dans la constellation du Lion, dans le champ de la galaxie M96, le 12 mars à 21h TU, par Michael Jäger (T300 f/4 + Nikon Z6 modifié, 15 x 150 s). Pseudo noyau de 16" et coma voisine de 40" avec une courte queue de l'ordre de 1'. En encart en bas, une image prise par Jean-François Soulier le 7 mars avec un T300 f/3,8 + CCD ST8-XME, 40 x 120 s - détails: https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23025). Cette comète périodique de la famille de Jupiter restera de magnitude 17 à 18 pendant plusieurs mois. Découverte par Charles Kowal en 1977 avec le télescope de Schmidt de 1,20 m du Mont Palomar, sa période de révolution autour du Soleil est d'un peu plus de 15 années (dernier périhélie en janvier 2007, prochain en avril 2022 à 4,70 UA).

 

99PKowal-Jager.jpg

 

99PKowal-orbite.jpg

 

 

Et une autre image de Michael Jäger datée deux jours plus tard, le 14 mars à 20h09 (T300 f/4, QHY 600, 12 x 150 s) :

 

99PKowal-Jager.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 E1 a été repérée le 11 mars par Erwin Schwab (astronome amateur allemand volontaire) opérant à distance le télescope de Schmidt de 0,80 m de l'Observatoire de Calar Alto situé au sud-est de l'Espagne. Il s'agit du retour attendu de la comète périodique P/2009 Q1 (Hill) détectée la première fois en août 2009 par Rick Hill avec le télescope de Schmidt de 0,68 m du Catalina Sky Survey et passée au périhélie le 19 juillet de cette année-là, à environ 2,8 UA. Avec une période voisine de 13 ans, cette comète appartient à la famille de Jupiter. Objet très faible, au-delà de la 20e magnitude. Son prochain périhélie est prévu en mai 2022 (ne devrait pas dépasser mag. 18).

 

https://minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21F07.html
https://erwinschwab.de/comet

 

Une image de P/2009 Q1 (Hill) obtenue le 29 août 2009 par l'Espagnol Juan Lacruz avec un T400 f/10 + CCD (coma 12", queue 20" PA 249°) :

 

P2009Q1Hill.jpg

 

CalarAltoSchmidt.jpg

 

Ci-dessus : le télescope de Schmidt de 0,80 m/1,20 m (diamètres de la lame correctrice et du miroir primaire, optiques Carl Zeiss Jena) ouvert à f/3 et sa monture à fourche Grubb-Parsons à l'Observatoire de Calar Alto. C'est l'ancien "Large Hamburg Schmidt Telescope" installé initialement à l'observatoire de Hambourg en 1955 et déménagé en Espagne, à 2 168 m d'altitude, à la fin des années 1970 où il fut longtemps conjointement opéré par le Max-Planck-Institut für Astronomie allemand et l'Instituto de Astrofísica de Andalucía espagnol, mais depuis 2018 appartenant et opéré conjointement par le gouvernement régional d'Andalousie et l'Institut d'astrophysique d'Andalousie. Cet instrument, qui utilisait autrefois des plaques photographiques courbes de 24 x 24 cm couvrant un champ de 30°, a été modernisé à plusieurs reprises (CCD, exploitation à distance...). Il est de nos jours essentiellement tourné vers la détection de NEOs (contrat ESA) et l'observation d'astéroïdes et de comètes.

 

 

Calar Alto.jpg

 

Ci-dessus : le site de l'Observatoire de Calar Alto avec ses différents bâtiments et instruments, est situé à 2 168 m d'altitude dans le massif de la Sierra de los Filabres, en Andalousie.

 

Edited by Bill46
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2020 S8 (Lemmon) dans Hercules le 13 mars à 00h40 TU par Michael Jäger (T300 f/4 + capteur Nikon Z6 modifié), ici de magnitude 18. Comète découverte le 18 septembre 2020 au Mont Lemmon (2 fragments de mag. 20 alors signalés), à l'orbite très excentrique et avec une très longue période, dont le périhélie est le 10 avril 2021 et la plus courte approche le 23 avril, à 1,42 UA (vers mag. 17).

 

https://minorplanetcenter.net/mpec/K20/K20UO4.html

 

C2020S8.jpg

 

 

Deux images prises quasi simultanément de C/2020 R4 (ATLAS) le 17 mars. Comète visible au petit matin dans la constellation de l'Aigle (voir carte plus haut), une quinzaine de degrés au-dessus de l'horizon seulement avant l'aube :
- à gauche par l'Anglais Peter Carson depuis son observatoire déporté en Espagne (4h56 TU, T315 f/8 + CCD QHY600, 11 x 60 s)

http://www.astromania.co.uk/2020R4_20210317_0456_PCarson.jpg
- à droite par le Français François Kugel depuis son observatoire en Haute-Provence (4h43 TU, T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 9 x 30 s)

https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23071

 

C2020R4ATLAS.jpg

 

Le champ stellaire est le même (Nord en haut, Est à gauche). Les étoiles sont plus allongées sur l'image de Peter car le temps de pose est plus long en raison d'un rapport focal plus élevé et donc une luminosité moins grande qu'il faut compenser, ainsi qu'un champ plus faible. Les deux images sont ici remises à la même échelle. La comète est maintenant de magnitude globale 10,5 environ. Condensation centrale de 10" environ et coma sensiblement excentrée visible sur au moins 1' (début de queue ?). L'éclat devrait encore augmenter jusque début avril.

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir à des comètes découvertes cette année :

 

C/2021 A4 (NEOWISE) par Michael Jäger le 16 mars à 18h22 TU (T300 f/4 + CCD QHY600, 6 x 150 s) : comète située dans la constellation de l'Eridan, mag. 13 avec une queue de 2' approx. Périhélie le 19 mars à 1,14 UA.

 

C2021A4NEOWISE.jpg

 

 

Puis honneur à nos observateurs français :

A gauche, C/2021 C3 (Catalina) par Jean-Gabriel Bosch et F. Kugel le 16 mars à 21h39 (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 40 x 15 s) : comète située dans la Chevelure de Bérénice, à la coma très condensée de 20" approx., mag. globale 16,5 environ avec un départ de queue sur 1' ? Plus courte approche le 13 mars à 1,32 UA.
https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23075

 

A droite, C/2021 D1 (SWAN) par François Kugel le 16 mars à 18h55 TU (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 6 x 60 s) : comète dans Andromède en début de soirée, de mag. globale 10 avec toujours une large coma de 3' ou plus. Plus courte approche le 15 mars à 0,93 UA.
https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23072

 

C2021C3CatalinaC2021D1SWAN.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une belle image de C/2020 R4 (ATLAS) par François Kugel le 18 mars 2021 à 4h31 TU (T400 f/2,8 + CCD Atik 460EX, 18 x 30 s). A droite, la même image en négatif et avec un plus fort contraste. Magnitude visuelle globale autour de 10,6. La coma peut être tracée sur une région d'au moins 3,5' de diamètre et avec une faible extension d'environ 2' vers l'ouest
https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=23081

 

Note : la tâche de "l'étoile" quasi horizontale en haut à droite associée à un trait court correspond vraisemblablement à un flash bref produit par un satellite artificiel passant dans le champ pendant la pose (c'est mieux visible sur deux images successives de la séquence CCD où l'on voit bien le déplacement de l'objet).

 

C2020R4ATLAS-Kugel3.jpg

 

 

Déplacement de C/2020 R4 (ATLAS) entre le 14 mars et le 25 avril 2021 sur un fond de carte TheSky6/Software Bisque. Son élongation augmente graduellement dans le ciel du matin. La comète passera à 0,46 UA de la Terre fin avril 2021 et devrait alors atteindre son éclat maximum (mag. 9 ?).

 

C2020R4ATLAS-carte.jpg

 

 

Magnitudes/courbe de lumière de C/2020 R4 (ATLAS) : à gauche observations rapportées dans COBS, à droite courbe théorique et courbe réelle (en rouge).

 

C2020R4ATLAS-courbe.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 C3 (Catalina) le 14 mars à 23h15 TU par Michael Jäger (T300 f/4 + CCD QHY 600, 10 x 100 s) : coma très concentrée sur ~15" et très faible départ de queue ~30", mag. 17. En encart, un zoom avec suivi sur la comète (22h23 TU). La comète vadrouille dans un champ de galaxies de la Chevelure de Bérénice. Elle vient de passer au plus près de la Terre, à 1,32 UA. Comète à l'orbite rétrograde et à très longue période, voisine de 500 ans. Voir aussi un peu plus haut une image du 16 mars par Jean-Gabriel Bosch. [les annotations sont de moi]

 

C2021C3Catalina-Jager.jpg

 

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By blacksky
      Bonjour,
       
      Première pour moi cette session cométaire, lors des Nuits du Causse Noir fin juillet 2022 (nuit du 25 au 26).
      Incertitude sur les temps de pose et d'intégration, mais finalement je trouve que c'est pas vilain !
      Il aurait peut-être fallut poser 1 minute plutôt que 2 en unitaire ... ?
       
      Le travail sur la fusion des deux alignements (sur la comète, sur les étoiles) avec Gimp, n'est vraiment pas facile (merci @COM423 pour son tutoriel Gimp !) ...
      Voici ce que j'ai obtenu pour l'instant grâce à l'excellent SiriL et son tutoriel : https://siril.org/fr/tutorials/comet/
       
      Alignement sur la comète :
       

       
      Alignement sur les étoiles :
       

       
      Au final voici le rendu que je préfère, la vidéo :
       
      Lien direct :
       
       
      Paramètres :
       
      59 poses de 2 minutes à 800 ISO
       
      Canon EOS 700D défiltré derrière une lunette SW 80 ED Evostar et son correcteur/réducteur (focale 520 mm) ;
      Mise au point grâce à EOS Utility.
      Guidage PHD2 avec une caméra ASI224mc au chercheur 9x50 ;
      Monture HEQ5 (kit Rowan).
      Séquenceur  N.I.N.A.
      SiriL : script "couleur_pre-traitement" avec D.O.F.
      Traitement SiriL et RawTherapy.
       
      Bon ciel
      Vincent
    • By COM423
      Bonjour,
       
      Avec une période de 6,39 années, la comète 22P/Kopff est une vieille copine,  elle a effectué en mars son 18ème retour au périhélie depuis sa découverte en 1906.
      J'ai un lien particulier avec elle, car si mon premier contact avec les belles chevelues fut la brillante et éphémère Iras-Araki-Alcock en mai 1983, c'est la vision de la plus discrète 22P/Kopff dans le C8 d'un pote, en juillet de la même année, qui constitua le déclic sur ces astres si particuliers
       
      Tout çà pour dire que j'aime bien la suivre à chacun de ses retours. Le moins que l'on puisse dire, c'est que celui de 2022 n'est pas favorable. Celà fait plusieurs mois qu'elle reste bloquée dans les lueurs de l'aube, visible au ras de l'horizon et très peu de temps. Les choses se sont enfin améliorées en ce mois de juillet, mais 4 mois après son passage au plus près du Soleil, elle est déjà sur le déclin.
       
      Je n'avais pas encore trouvé le temps de traiter les images, mais j'avais un peu hâte car grâce à @airbus340 qui en a publié une bien belle image prise le 28 juillet, je savais qu'elle serait intéressante au compositage, d'autant que cette nuit là elle est passée près de la galaxie NGC520, une intriguante galaxie à interaction.
       
      Assez bavardé, voici donc le résultat de cette conjonction :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 24 juillet entre 00h56 et 03h03 utc
      56 poses de 02min à -10°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 52 min
       
      Traitement Siril 1.0.3, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à : 2"/pixel
       
      Je suis resté doux sur l'intégration de la comète dans le champ d'étoiles, elle est plus étendue qu'il ne paraît ci-dessus, comme le montre beaucoup mieux cette copie d'écran Siril en visualisation histogramme, où les contrastes sont poussés à fond :

      On voit que le queue est vraiment très étendue et on note le vaste halo bleuté tout autour de la chevelure. En pratique, les mesures donnent :
      une chevelure bien visible sur 2,2' mais avec un vaste et faible halo donnant un diamètre de 6.5' la queue est bien marquée sur 9' de longueur, on la devine sur 29' sans difficultés et je la suspecte de faire 45' de long, vers PA=252°  
      Côté photométrie (UCAC4), les mesures donnent :
      une magnitude nucléaire : m2=16.1 ( ouverture de 6" ) une magnitude totale : m1=13.4 ( ouverture de 100" )  
      La galaxie NGC520, alias Arp 157, ressort pas mal, malgré la hauteur modeste à laquelle a été prise cette image (de 25° en début de séquence jusque 43° à l'aurore), avec des détails en son coeur et une très faible queue de marée que j'ai tenté de préserver avec un calque et masque de calque dédié :

      ( Cercle de 20' de diamètre, toujours à 2"/pixel )
       
      Très content de cette observation, j'espère que l'image vous plaira aussi
       
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Il y neuf mois, je vous avais proposé un petit sujet relatant la découverte par les français Alain MAURY et Georges ATTARD de leur seconde comète et la première qui fut observable depuis l'hémisphère Nord:
      Leur belle épopée se poursuit puisqu'ils ont découvert, début juillet, une cinquième comète : C/2022 N1, une petite comète d'aspect certes assez quelconque, mais que j'ai pris un plaisir certain à imager et que vous propose donc de partager.
       
      Elle était observable depuis l'hémisphère Nord, même si elle n'était pas bien haute d'ici : 28° de hauteur au mieux, 21° à peine en fin de séquence...
      La vitesse rapide de déplacement  ( 8"/min ) n'a pas facilité les choses :  impossible de dépasser les 20s d'intégration pour les poses de base, sur lesquelles elle reste bien entendu hors de portée, et elle se baladait de surcroît en bordure de Voie Lactée, dans un champ assez dense en étoiles.
       
      Heureusement, nos caméras numériques et les logiciels de traitement font des miracles et elle saute immédiatement aux yeux sur le compositage cométaire :

       
      La comète est donc le petit point visible au centre de l'image, un peu perdue au milieu des traînées laissées par les étoiles. Et encore, je vous ai mis le compositage moyenné avec rejet, car si on regarde le compositage somme, la comète est invisible au premier abord...
       
      La voici en gros plan :

      Elle se présente sous la forme d'une boule ronde, sans queue apparente, de 36" de diamètre.
      Magnitude totale : m1 = 16.2 (fenêtre d'ouverture de 38") Magnitude nucléaire : m2 = 17.3 (fenêtre d'ouverture de 6")  
      Voici, pour le plaisir, le champ complet, mais à part la comète (au centre du cercle rouge) il n'y a pas grand chose d'intéressant à y dénicher :
       
      ( Pour voir l'image à 100%, faire un clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet ou une Nouvelle Fenêtre )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 21 au 22 juillet 2022 de 23h17 à 01h40 utc
      308 poses de 20 s, temps d'intégration : 01 h 42min 40s
      Température  -10°C et Gain 120
      Traitement Siril 1.0.3, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage natif  : 1,25"/pixel
       
      si ce n'est une petite galaxie LSB, en haut :
      identifiée avec Simbad comme :
       
      C/2022 N1 est donc la cinquième comète découverte en 2 ans par Alain et Georges. Voici le tableau de leurs principales caractéristiques :

       
      Ce programme de survey amateur et mené par des français (cocorico ) cartonne vraiment, car outre les découvertes de comètes, ils ont à leur actif de nombreuses découvertes d'astéroïdes, et un nombre impressionant de mesures astrométriques d'objets déjà connus.
      Le survey a vraiment démarré le 06 janvier 2021 et le 100ème astéroïde géocroiseur a été découvert début août 2022. Il est certain que la météo du Chili a beaucoup aidé (389 nuits exploitées de janvier 2021 à août 2022 !!) mais chapeau à eux pour la maîtrise de toute la chaîne depuis la gestion des prises de vue jusqu'à l'exploitation logicielle des données.
       
      Je vous invite à visiter la page d'Alain :
      http://www.spaceobs.com/fr/Blog-de-Alain-Maury/Recherche/Decouvertes-de-MAP
       
      Bon ciel à tous
      @Impla007
    • By polorider
      Bonjour
      Après avoir mis le tube en t° sur les glaciers du Mont-Blanc (voir ici: http://www.astrosurf.com/topic/155729-le-mont-blanc-en-ouverture-dune-soirée-astro-😉/ il était près pour une belle soirée d'observation 
      24 juillet 2022 site: Col de la Lézette aux Saisies - Savoie,  altitude 1785 m, t°: 19° à 21h30 / 13° à 03h00. Pas de vent, atmosphère très sèche, peu de turbulence.
      L'idée de départ était d'observer la comète C/2019 U5 Panstarrs dans les Chiens de Chasse. Très peu lumineuse actuellement (m14.3)  elle ne s'est montrée que faiblement dans l'oculaire. En revanche plus visible sur la tablette. 
      Comète C/2019 U5 Panstarrs

       
      M16

       
      M20

      M27

       
      Le centre de M31 + M32

       
       
       
       
    • By polorider
      Bonjour
      Une comète découverte le 02 mars dernier: "une comète qui s'approchera à 0,29 UA de la Terre le 2 février 2023. La comète C/2022 E3 (ZTF) sera à son périhélie 2 semaines plus tôt et elle sera bien située dans le ciel pour les observateurs de l'hémisphère nord. Durant cette période de 2 semaines (et selon les prévisions actuelles), C/2022 E3 passera de la magnitude 7.2 à 5.5; la rendant ainsi visible à l'œil nu sous un ciel relativement noir.
      Les comètes étant imprévisibles, C/2022 E3 pourrait nous surprendre. et qui pourrait devenir visible à l'œil nu courant janvier-Février 2023" (https://www.facebook.com/groups/162684053751103/permalink/5953625017990282/)
      Visuel Amplifié d'avant hier soir (18 juillet). Elle ne saute pas aux yeux immédiatement, il faut la chercher un peu dans cette myriade d'étoiles près de Vega.
       
       


  • Upcoming Events