biver

Nouvelles comètes pour 2021

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 42 minutes, biver a dit :

nouvelle comète C/2021 A1 (Leonard)

 

L'orbite de cette comète découverte le 3 janvier par Gregory J. Leonard sur des images prises à l'observatoire du Mont Lemmon avec le télescope Cassegrain de 1,52 m f/1,6 (les deux ci-dessous).

 

https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21A99.html

 

Leonard.jpg

 

G76Leonard.jpg

 

Greg Leonard devant le télescope de 1,52 m du Mont Lemmon utilisé dans le cadre du Mount Lemmon Sky Survey. Greg avait déjà découvert plusieurs faibles comètes avec cet instrument en 2020.

 

 

G76Leonard.jpg

 

Une autre vue de la trajectoire hyperbolique de cette comète dans le système solaire interne (position de la comète au 10 janvier)

Edited by Bill46
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Que pensez vous de la comète C/2020 S3 Erasmus ? De ce que j'ai pu voir sur heaven Above ce serai la plus brillante et potentiellement observable juste après le coucher du soleil.

Quelqu'un veut tenter une photo ou une observation ? Moi j'ai une météo pourrie depuis bientôt deux mois, alors je m'en remet à ceux qui auront plus de chances que moi :)

https://heavens-above.com/comet.aspx?cid=C%2F2020 S3&lat=46.2862&lng=2.7686&loc=Unnamed&alt=0&tz=CET

 

Il y a 2 heures, biver a dit :

Et on suivra aussi C/2020 R4 (ATLAS) en avril (m1~9 ?)

Toujours grâce à heaven above, sa magnitude inférieur à 10 ne nous permettrait-elle pas de l'observer dans un bon instrument en tout début de soirée ?

https://heavens-above.com/comet.aspx?cid=C%2F2020 R4&lat=46.2862&lng=2.7686&loc=Unnamed&alt=0&tz=CET

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Seprah a dit :

Que pensez vous de la comète C/2020 S3 Erasmus ? De ce que j'ai pu voir sur heaven Above ce serai la plus brillante et potentiellement observable juste après le coucher du soleil.

 

Hum. Il me semble qu'elle n'est pas très facilement observable en ce moment. Elle est montée à mag. 5,6 début décembre, puis vers la 4e magnitude mi-décembre lorsqu'elle a été vue traversant le champ du coronographe LASCO C3 de SOHO (image ci-après). Maintenant vers la mag. 8 ou même plus faible, à 1,8 UA. Située au nord de la constellation du Sagittaire actuellement, près de l'Aigle, et se dirigeant vers le Capricorne, donc pas très haut au-dessus de l'horizon sud-ouest. Elle devrait réapparaitre dans le ciel du matin début avril, mais à mag. 14 ou plus.

 

2020S3.JPG

 

2020S3orbite.jpg

 

2020S3LASCO.jpg

 

2020 S3 Erasmus vue traversant le champ du coronographe LASCO C3 de l'observatoire solaire SOHO en orbite, entre le 18 et le 31 décembre 2020

 

 

2020S3eclipse.jpg

 

Cette image réalisée par Nick James pendant l'éclipse totale de soleil du 14 décembre 2020 depuis l'Argentine montre, outre le soleil éclipsé et Mercure, deux comètes : C/2020 S3 Erasmus et C/2020 X3 SOHO (une comète du groupe de Kreutz qui n'a pas survécu à son passage au périhélie)

 

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est fini pour C/2020 S3 (Erasmus), elle va être bien trop faible quand elle sera suffisament éloignée angulairement du Soleil pour être observée depuis la Terre.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bill46 a dit :

deux comètes : C/2020 S3 Erasmus et C/2020 X3 SOHO (une comète du groupe de Kreutz qui n'a pas survécu à son passage au périhélie)

 

Pour le fun, cette APOD du 7 janvier, qui est un composite de 55 images calibrées et retraitées montrant la Lune éclipsant totalement le Soleil le 14 décembre 2020, avec protubérances et éjection coronale massive, dévoile aussi discrètement (entourée d'un cercle rouge) la comète C/2020 X3 découverte le 13 décembre par l'astronome amateur thaïlandais Worachate Boonplod sur des images réalisées avec le coronographe LASCO C2 du satellite SOHO. Cette comète, de la taille d'un camion semi-remorque, s'est complètement vaporisée après le périhélie. SOHO a permis la découverte à ce jour de 4108 comètes et C/2020 X3 était la 3524e appartenant à la famille dite de Kreutz, groupe d'objets rasant le soleil au péril de leur vie.

 

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2020/recently-discovered-comet-seen-during-2020-total-solar-eclipse-SOHO/

 

APOD.jpg

(Crédit : Miloslav Druckmuller, Andreas Moller, Brno University of Technology)

 

Edited by Bill46
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas une nouvelle comète de 2021, mais l'image est sympa quand même. Il s'agit de 156P/Russell-LINEAR au voisinage de la galaxie M33 (constellation du Triangle) photographiée le 10 janvier à 18h45 TU (3 x 270 s filtre bleu-vert T300 f/4 capteur QHY 600, Michael Jäger, Autriche).

 

De magnitude 11,5 approx., cette comète est bien placée dans le ciel de l'hémisphère nord actuellement. Elle est passée au périhélie le 17 novembre 2020 (mag. 10,6) et au plus proche de la Terre, à 0,48 UA, le 24 octobre.


Première découverte (non publiée) en septembre 1986 par Kenneth S. Russell avec le UK Schmidt Telescope de l'observatoire de Siding Spring en Australie. Puis deuxième découverte en 1993 par Carolyn S. Shoemaker avec le Palomar Schmidt Telescope (objet astéroïdal baptisé alors 1993 WU mais non suivi). Et enfin troisième découverte en 2000 avec le relevé LINEAR à Socorro au Nouveau-Mexique (2 objets baptisés alors 2000 QD181 / 2000 XV43, finalement déclarés comme étant identiques à 1993 WU en janvier 2001). Une analyse orbitale en 2003 a montré qu'il s'agissait en fait de la comète observée à Siding Spring 7 ans plus tôt.

 

156PRussell-LINEAR.jpg

 

156PRussell-LINEARorbite.jpg

 

156PRussell-LINEARcourbe.jpg

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

La même image que ci-dessus mais en RGB (10.01.2021, 18h30 TU, par Michael Jäger), faisant mieux ressortir la coma bleu-vert de la comète (émissions CN et C2).

 

156PRussell-LINEAR2.jpg

Edited by Bill46
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎10‎/‎01‎/‎2021 à 11:47, biver a dit :

Aussi, comme elle va passer plutôt entre le Soleil et la Terre en décembre

avec un peu de bol, en décembre 2021  les confineurs vont nous lâcher la grappe, que l'on puisse se déplacer sous un ciel pur pour l'observer,

mais au rythme d'un million de vaccinés par mois, il faudra 4 ans pour atteindre l'immunité collective 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/01/2021 à 11:47, biver a dit :

Et à plus court terme C/2021 A2 (Neowise), comète à longue période  à suivre en février quand elle remontera du sud et sera au plus près de nous (0.51 UA et du Soleil 1.41 UA) vers m1~10 ou mieux.

 

Cette nouvelle comète C/2021 A2 a été repérée en infrarouge par le satellite NEOWISE (J. Chesley) le 3 janvier dernier, vers la magnitude 15. Périhélie le 22 janvier à 1,4 UA, approche la plus courte à la Terre début février à 0,4 UA, circulant sur une orbite rétrograde. Elle devrait monter vers la 11e magnitude en se déplaçant de l'hémisphère sud vers le nord en traversant la Poupe, puis la Licorne et Orion.

 

https://minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21AA0.html

 

Neowise-orbite.jpg

 

Quelques images :

 

Neowise-1.jpg

 

Ci-dessus : la comète C/2021 A2 imagée le 6 janvier à 7h40 TU avec un astrographe de 0,6 m f/6,5 opéré à distance au Chili (Ernesto Guido, Marco Rocchetto)

 

 

Neowise-Mattiazzo.jpg

 

Ci-dessus : C/2021 A2 photographiée le 8 janvier à 12h45 TU depuis Victoria, Australie (C11 Rasa f/2,2)

 

 

Neowise-Urbanik .jpg

 

Ci-dessus : C/2021 A2 photographiée le 9 janvier à 14h53 TU (iTelescope 0,50 m f/6,8, Siding Spring, Marian Urbanik)

 

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A1 (Leonard) photographiée par Artyom Novichonok le 12 janvier, 9 jours après sa découverte, à la mag. m1 = 18,8 avec un télescope de 36 cm (station du mont Kitab, Ouzbekistan, réseau ISON) opéré à distance.


A noter pour les astrophotographes, que le 24 novembre 2021 cette comète qu'on annonce brillante passera devant les galaxies du groupe de NGC 4631 (Chiens de chasse) ainsi que devant l'amas globulaire Messier 3 les 3/4 décembre.

 

C2021A1.jpg

 

 

carte.JPG

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La comète 398P/Boattini le 13,6 janvier 2021 TU (réfracteur 160ED + EOSRa ISO 6400 et 2 min × 8 de pose) par Kumaga Yakimura.


Andrea Boattini (Catalina Sky Survey) avait découvert le 26 août 2009 cette comète périodique (P/2009 Q4) qui gravite autour du Soleil en 5,53 ans et qui avait atteint la mag. 12  cette année-là. Retrouvée par Nicolas Erasmus (ATLAS-MLO) le 18 juillet 2020 à la mag. 19, c'est son premier retour observé. Actuellement de magnitude 12, elle est observable dans de bonnes conditions en soirée.

 

Boattini.jpg

 

Boattini-orbite.jpg

 

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Bill46 a dit :

elle est observable dans de bonnes conditions en soirée

Pas pour plusieurs millions de concitoyens qui n'ont pas le droit à mieux que un ciel à SQM de 18 (après 18h ou 20h depuis des mois) O.o

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, allez, bientôt un SQM de 22, faut être optimiste ! :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

Je l'ai imagée hier soir

 

Bien, bien, très bien même :) Petite coma brillante et queue en éventail où on pourrait deviner quelque asymétrie.

On voit bien le déplacement par rapport à la photo de Kumaga Yakimura (on retrouve le groupe d'étoiles brillantes en bas à droite sur la photo du 14).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

Peut être accessible en visuel avec ton 400, @biver....

... si je peux venir chez toi avec !? Car là je ne suis pas sur d'avoir le droit de faire 60km de nuit pour aller observer en ce moment... :|>:(O.o

On va attendre encore quelques mois pour voir des comètes....

Share this post


Link to post
Share on other sites

En parlant de 29P/Schwassmann-Wachmann 1 à propos du Centaure Échéclos dans un autre fil, on peut signaler qu'un nouveau sursaut de cette comète a été observé entre les 13 et 14 janvier 2021 avec passage de la mag. 16 à la mag. 14.3 (R). L'image ci-dessous est d'Albert Sànchez et a été prise à l'observatoire de Gualba en Catalogne (a priori avec un Meade LX-200GPS). 29P/SW1 est actuellement située dans la constellation du Bélier, non loin d'Alpha Arietis (Hamal) et se trouve à 5,53 UA de la Terre (sa plus courte distance à la Terre sera de 4,72 UA en 2034). Un précédent sursaut de 3 magnitudes avait été observé entre les 17 et 20 novembre 2020. Ses sursauts réguliers, voire périodiques, sont dus à l'éjection massive de particules riches en glace qui produit en se sublimant de grandes quantités de poussières de taille micrométrique responsables de la variation soudaine de la magnitude, en quelques jours.

 

29PSW1.jpg

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

C/2021 A7 (NEOWISE) est a 7e nouvelle comète découverte en 2021, premières observations rapportées le 9 janvier par Jana Chesley à partir de données de surveillance du satellite NEOWISE.

 

https://www.minorplanetcenter.net/mpec/K21/K21AL1.html

 

Les premiers éléments donnent un périhélie le 15 juillet 2021 à 1,96 UA, une distance minimale à la Terre de 0,97 2,13 UA vers le 5 avril (mag. estimée alors à 15).

 

Ci-dessous, C/2021 A7 photographiée à la mag. 17,8 le 12,7 janvier TU (iTelescope robotisé de 0,43 m f/6,8 situé en Australie, à Siding Spring, piloté à distance par Adriano Valvasori et Ernesto Guido, 24 x 60 s). On note une coma de 11" de diamètre et au moins 2 ou 3 "extensions" visibles sur l'image agrandie en encart.

 

C2021A7NEOWISE.jpg

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Bill46 a dit :

Les premiers éléments donnent un périhélie le 15 juillet 2021 à 1,96 UA, une distance minimale à la Terre de 0,97 UA vers le 5 avril (mag. estimée alors à 14/15).

Non, là tu dois confondre avec une autre, elle sera à 2.13 UA au plus "près" de la terre en avril et sera quasiment derrière le soleil au périhélie. En plus elle sera la majeure partie du temps plus au sud que le soleil, inobservable de l'hémisphère nord.:(

C/2021 A4 (NEOWISE) est potentiellement plus intéressante:

- périhélie à 1.15 UA le 19 Mars (en-dessous de 1.5 UA ça vaut le coup de suivre de plus près ce qui se passe...)

- périgée vers 0.44 UA vers le 13 février et circumpolaire (~+60°) donc observable toute la nuit chez nous... m1=15? à suivre, elle peut toujours faire mieux...

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, biver a dit :

elle sera à 2.13 UA au plus "près" de la terre en avril

 

Oui, pardon j'ai confondu avec la distance minimale d'intersection de l'orbite.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Deux récentes nouvelles comètes imagées par François Kugel le 16 janvier 2021, encore très faibles, toutes deux de magnitude 19 approx. (tél. 0,4 m f/2.8 + CCD Atik460ex).

 

C/2021 A1 (Leonard) alors à 4,947 UA du Soleil :

 

C2021A1Leonard.jpg

 

 

C/2021 A4 (NEOWISE) alors à 1,504 UA du Soleil :

 

C2021A4NEOWISE-FK.jpg

 

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By airbus340
      Bonsoir à tous ,
       
      Voici une petite C/2020 T2 PALOMAR du 20/02/2021 en 20 x 2' 
       
      Ph

    • By COM423
      Bonjour,
      Je vous propose une image de  409P/LONEOS-Hill, une comète périodique de période égale à 15 ans  qui effectue son premier retour au périhélie, depuis sa découverte en 2005 (P/2005 XA54).
      Elle a été retrouvée le 16 novembre 2020 (P/2020 V1), ce qui a donc permis de la numéroter.
      Elle est passée au périhélie le 28 janvier 2021, à 1,75 ua du Soleil et passe au périgée dans la première semaine de mars (à 0,89 ua de la terre).
      Cela reste une comète faible (m1=16) mais elle est facile en CCD et montre une longue queue de gaz :

      Compositage de 29 poses de 02 min au C11 à F/D=6,3 + ST8XME le 08/02/2021 à 03h14 utc
      On peut suivre la queue sur près de 3' de longueur, et elle est vraiment très contrastée sur près de 55 arcsecondes :

      à tel point que selon le réglage des seuils, j'ai eu l'impression sur les brutes qu'il y avait un fragment près du noyau (ce qui n'est donc pas le cas).
       
      Comme toute comète, elle s'est bien déplacée durant les acquisitions comme le montre la registration sur les étoiles :

      Moi, je la trouve plutôt photogénique, j'espère que çà vous plaira aussi
      Bonnes observations à tous,
       
    • By Daniel Malaise
      Bonne nouvelle ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons retrouvé « notre » photomètre !
       
      Il y a quelques semaines, mon fils avait pris contact avec l’Observatoire d’Ondřejov pour leur demander s’ils pouvaient par hasard remettre la main sur le spectrophotomètre quelque part dans leur grenier ou leur cave…
       
      Et ils l’ont retrouvé ! Nous avons d’ailleurs reçu une réponse fort aimable et sommes très reconnaissants! Nous nous rendrons en Tchéquie dès que la situation sanitaire le permettra, pour ramener cette « relique » dans nos archives
       
      Vous pouvez suivre cette aventure et d'autres sujets sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en contact !
       
      Daniel Malaise, Dr Sc
      Science lovers blog

    • By RIGEL33
      Trois comètes en deux jours !
       
      Les 12 et 13 novembre 2020 durant le second confinement, j’ai sorti à nouveau mes setups dans le jardin d’Ayguemorte-les-Graves. Trois comètes étaient de passage et, pour 2 d’entre elles, je ne les avais jamais imagé. Donc, malgré la pollution lumineuse du lieu, je m’attelais à leur recherche.
      Les images sont un peu pourrites mais les conditions étaient vraiment minables. Le gradient a été très difficile à traiter et reste imparfait, ainsi que l’équilibre des couleurs. Mais bon… comment résister à l’appel des comètes ?
       
       
      La première, prise au 12 novembre, est 156P/Russel-LINEAR. C’est une comète périodique qui tourne autour du Soleil en environ 6,5 ans. Elle a été co-découverte par KS Russel en 1986 et par un observatoire automatique (LINEAR) en 2000.
      Bien qu’elle fût faible en luminosité, j’ai tenté le grand champ car ce soir-là, elle au plus près de la planète Neptune, rapprochement apparent depuis le sol terrestre.
       
      156P/Russel-Linear
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 108 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      156 poses de 2 mn (film) – 117 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Version annotée

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      La seconde, prise en début de soirée du 13 novembre, est 88P/Howell. C’est une comète périodique qui tourne autour du Soleil en environ 5,5 ans. Elle a été découverte par Ellen Howell en 1985.
      Bien qu’elle aussi fût faible en luminosité, j’ai tenté le grand champ car ce soir-là, elle passait près de la planète Jupiter, rapprochement apparent depuis le sol terrestre. A la lunette, on la voyait assez bien car elle arborait une belle coma verte. Seul inconvénient, je n’ai que peu de poses car elle s’est couchée rapidement… d’ailleurs, on peut voir les arbres apparaître sur les images finales. Le plus est que j’ai pu l’imagée en grand champ près de la planète Jupiter.
       
      88P/Howell
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      62 poses d’1 mn (film) – 47 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète et les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Registration sur la comète et les étoiles (annotée)

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Setup Lulu
       
      Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      15 poses d’1 mn (photo + film) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      La troisième, prise en seconde partie de nuit du 13 au 14 novembre, est C/2020 M3 Atlas, déjà imagé le en début de mois alors qu’elle commençait son ascension de la constellation d’Orion. Elle devait remontée le flanc gauche du Grand Chasseur durant ce mois de confinement. La comète a été découverte par ATLAS, un système d'alerte précoce contre l'impact d'astéroïdes.
      C/2020 M3 a fait son périhélie le 25 octobre dernier, et a été au plus près de nous le 14 novembre avant de s’éloigner vers le système solaire externe. Elle ne reviendra pas avant 139 ans.  
      Sans contexte la plus brillante des trois, j’ai pu l’imager sur les deux setups en place une bonne partie de la nuit. Je suis toutefois un peu déçue du résultat sur le grand champ… la mise au point est imparfaite et les étoiles filent énormément sur les bords… à tel point, que j’ai cropé l’image.
       
      C/2020 M3
      Setup grand champ
       
      Canon 350D défiltré partiel + filtre CLS EOS Clip avec objectif 70-300, focale à 133 mm, ouvert à f4.5 sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage)
      170 poses de 2 mn (film) – 139 poses (photo) – ISO 800 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Setup Lulu
       
      Canon 7D défiltré partiel + filtre CLS au foyer d’une lunette 100/900 sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      304 poses d’1 mn (film) et 247 poses d’1 mn (photo) – ISO 6400 – 25 DOF – Camera RAW, Toshop, VirtualDub et Fitswork.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur les étoiles

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Le film
       
       
       
    • By Daniel Malaise
      Cette photo est la seule qui a été prise du premier instrument d'observation astronomique que j'ai développé et fabriqué, à la fin des années 1960.
       
      Il s'agissait d'un spectrophotomètre qui servait à prendre des profils de comète dans différents domaines spectraux qu'on pouvait sélectionner, par exemple les radicaux libres remarquables CN, C2, C3.
       
      C'est un instrument que j'avais conçu au cours de ma thèse de doctorat et ensuite fabriqué à IAL Space à Liège. Il était installé à l'Observatoire de Haute-Provence. Malheureusement, le planning de l'observatoire était chargé, et il était difficile d'avoir du temps d'observation pour des phénomènes aléatoires comme les comètes...
       
      Heureusement, j'ai reçu une offre de l'Observatoire Ondřejov, à proximité de Prague en République Tchèque, pour installer l'instrument là-bas, où j'ai travaillé avec Jan Hekela entre 1969 et 1974. Ce fut une très belle période et j'ai eu la chance de découvrir le mode de vie tchèque.
       
      Vous pouvez lire l'article et d'autres sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en bonne santé!
       

  • Upcoming Events