Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Intéressante image.

 

Cela vaudrait le coup d'étendre la mosaïque pour l'avoir entière

 

Bon ciel

Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Arnaud

Cette vue de M31 est peu commune mais j'aime  bcp. On a vraiment l'impression de rentrer a l'interieur avec une reelle impression de relief.

 

Nicolas

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

  comme astrogatel   et je rajoute que c'est trés artistique  !!!!!  bravo 

 

                                    mica

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien jolie!

 

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très classe ! 

Bravo :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem ..... étonnant , par contre les étoiles enlevées sont remplacées par quoi , les pixels d'a côté..??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Humm le rendu est assez hypnotique je dois dire. Je n'ai pas souvenir de l'avoir vu en starless celle-ci.

C'est bien vu !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vo messages sympas.  Achaim, je crois effectivement que Pix prend une moyenne ou une mediane des pixels avoisinants. En tout cas, c'est l'impression que ça me donne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bluffé par cette starless, car en luminance c 'est assez compliqué de bien retirer toutes les étoiles aussi bien.
une recette particulière ?
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, ca change la perception du relief, surtout en NB. Bien joué.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, j'adore ! Une belle quantité de détail dans les bras pour une image originale mais sans artefact. 

Gilles

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique image et en NB j'adore :-)  Bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, idir a dit :

Je suis bluffé par cette starless, car en luminance c 'est assez compliqué de bien retirer toutes les étoiles aussi bien.
une recette particulière ?

Starnet ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, effectivement, Starnet. Dans ce cas, le module inteégré dans PixInsight, mais le soft est aussi disponible independament sous Windows (au moins). Il n'y a pratiquement aucun réglage à faire... Plus simple, il n'y a pas!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impressionnante cette vision extra-galactique  !! bravo !

 

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bluffant et sublime cette vision starless de M31 ! Elle nous font souvent ch.. ces étoiles !

J'adore :)

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/01/2021 à 00:44, Arnaud17 a dit :

L'année prochaine, je vais essayer de reprendre ce travail et le completer avec le reste du champ

 

Au plaisir de voir le résultat. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By yapo
      Salut,
       
       
      Je vous propose quelques traces d'observations alpines de la semaine dernière (avant la pleine Lune), avec une récolte assez maigre. En effet, même si la neige n'est tombée que pendant 24h et que les journées étaient presque toutes coronales, un voile de nuages fins de haute altitude s'installait insidieusement et implacablement sitôt la nuit tombée. Dans ces conditions, je n'ai bénéficié que de trois nuits utilisables sur un séjour d'une dizaine de jours.
       

       
      Par contre, dès la première nuit, un orgasme astronomique (qui s'est répété depuis), le truc à vous faire hurler de joie en pleine nuit (enfin, vous voyez le tableau) : la Communauté de Communes du Guillestrois Queyras a décidé de la coupure de l'éclairage publique nocturne (entre 00h30 et 05h30). Enfin, une sage décision attendue pour ma part depuis une trentaine d'année (même si je l'imposais manuellement et localement à une époque, mais chut…). Comme mon télescope est sous le feu de 2 lampadaires dont je le protège des rayons directs par de larges bâches tendues, cette extinction est une bénédiction. Même si, intrinsèquement, cela n'affecte qu'assez peu la vision télescopique, quel gain en ambiance nocturne : enfin des montagnes noires sur fond de ciel, enfin des nuages sombres non éclairés par dessous, enfin une nuit…noire ! Orgasmique, je vous dis.  Ne reste plus que les dômes italiens (Turin, etc.), mais là, ça va être plus compliqué : un jour peut-être…
       
      Je n'ai pas eu le temps d'établir les daaos, alors ce sera du croquis brut de terrain sans Topaze Denoise, désolé.
       
      J'ai commencé par IC 351, une nébuleuse planétaire dans Persée, je ne l'avais pas encore dessiné au T445, c'est chose faite : brillante mais petite (d'ailleurs repérée au spectroscope à prisme à faible G). Sa zone centrale un peu ovale se détache d'une couronne circulaire à peine plus large et plus faible. Par contre, je ne suis pas parvenu à percevoir son annularité, ni son étoile centrale (même sous forme de trait continu au spectroscope), même si elle est plus brillante vers le centre. Sa couleur bleue est évidente à faible G et les filtres NPB et OIII donnent d'excellents résultats.
       

      T445x364, OIII
       
      Ensuite, un couple galaxie-quasar dans le Cancer : NGC 2611 et PG 0832+251. La galaxie est une nébulosité oblongue anodine et très faible et le quasar n'est qu'une étoile très faible (VI5), donc ce n'est pas l'esthétique qui étouffe le champ, mais plutôt comme souvent la vertigineuse mise en perspective cosmique : 264 millions d'années-lumière contre presque 5 milliards respectivement.
       

      T445x271 (le QSO est la dernière étoile en bas à gauche)
       
      Ensuite un petit trio de galaxies hétérogènes dans le Lynx : UGC 4704 accompagnée de LEDA 213556 et 2MASX J08584241+3917473. La principale est vue par la tranche et ses "satellites" assez quelconque si ce n'est que l'une (la dernière de la liste) se mêle subtilement à une étoile qui passe facilement pour un centre stellaire. Elles ne constituent qu'un rassemblement apparent, leurs vitesses radiales étant très disparates.
       

      T445x271
       
      Je suis retourné alors sur deux nébuleuses planétaires dont je voulais vérifier les détails, Minkowski 3-3 (PK 221+5.1) dans la Licorne et Kohoutek 1-11 (PK 215+11.1) dans le Petit Lion. La première m'a montré avec le filtre NPB une zone très légèrement plus brillante sur son côté Nord et la seconde un allongement Est-Ouest difficile à percevoir.
       

      T445x364, NPB en haut
      T445x182, OIII en bas
       
    • By jeffbax
      Bonjour à tous,
       
      une nouvelle image prise par @lamothe philippe depuis l'observatoire du Calvados avec son RC de 350mm et réducteur 0,8 x.
       
      Il s'agit de la belle NGC 2841 et son cortège de petites galaxies toutes mimi. Il y a 85 x 300 secondes avec une ASI 294 MC PRO, gain 200.
       
      Traitement ma pomme :
       

       
       
       
      La full ici :
       

       
      Bon ciel.
       
      JF
       
    • By Superfulgur
      Toujours avec le TAC sur le plateau de Calern, M 51, pendant que le Premier Quartier déclinait vers l'ouest...
       
      Télescope de 400 mm, 2000 mm de focale, Nikon D810 A, 120 x 30 sec, soit 1 heure de pose à 2000 ISO. Pas de DOF.
      Pré traitement Siril.
      Traitement que je trouve magnifique de @frédogoto ...
      Encore merci à Bruno Mongellaz et à l'Argetac pour leur accueil sur le plateau !

      S

    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour, la semaine dernière, mon pote Denis alias @AstroHub me fait part de son intension d'imager avec le C14 du club le parachute d'Andromède en technique poses courtes, trouvant son idée originale, j'ai également pointé le même soir pendant 1 heure le télescope sur cette cible en réalisant des poses fragmentées de 60 secondes, donc en pose longue, le seeing était à 2.2".
      J'ai gardé les 30 meilleures poses, et traité l'image en drizzle x 3 car mon échantillonnage natif étant de 0.63" / px, il est bien insuffisant pour ce genre de défi.
      Le parachute n'est pas résolu, mais on détecte quand même quelque chose, sur l'image grand champ cela apparait comme un objet non stellaire, en grandissant on distingue vaguement la forme particulière de l'objet et je détecte le mirage le moins brillant.
       
      Astrosib 360 + STL 11000, traitement pixinsight drizzle x 3 et photoshop.
       
      L'image de champ, le parachute est au dessus de la flèche :

      L'image traitée et agrandie :

       
      Jean-Claude MARIO
    • By Los_Calvos
      Cette fois, nous avons fait un autre test afin de connaître les limites réelles de notre set-up, il semble que nous l’avons atteint avec ce champ de petites galaxies dans le Pavo
       
      Ce champ contient de nombreuses petites galaxies mais 5 sont plus notables et sont disponibles en médaillon"
       Trio de Galaxy « Masque du Diable »
       
      Il s’agit d’un superbe triple système NGC 6769-71, situé dans la constellation méridionale de Pavo (le Paon) à une distance de 190 millions d’années-lumière. Les deux galaxies supérieures, NGC 6770 (à droite) et NGC 6769 (à gauche), sont de luminosité et de taille égales, tandis que NGC 6771 (supérieur) est environ deux fois moins lumineux et légèrement plus petit. Les trois galaxies possèdent un renflement central d’une luminosité similaire. Ils se composent d’étoiles âgées et rougeâtres et celle de NGC 6771 est remarquable pour sa forme « boxy », une occurrence rare parmi les galaxies. NGC 6769 est une galaxie spirale avec des bras en spirale très étroitement enroulés, tandis que NGC 6770 a deux bras en spirale majeurs, dont l’un est assez droit et pointe vers le disque externe de NGC 6769. NGC 6770 est également particuliere en ce sens qu’elle présente deux voies sombres relativement droites et un arc plus faible qui se courbe vers la troisième galaxie, NGC 6771. Il est également évident que les étoiles et le gaz ont été dépouillés du MBAC 6769 et du MBAC 6770, commençant à former une enveloppe commune autour d’eux, sous la forme d’un masque du diable. Il y a aussi un faible soupçon d’un pont fragile entre 6769 et 6771. Toutes ces caractéristiques témoignent d’une forte interaction gravitationnelle entre les trois galaxies. L’apparence déformée de la voie de poussière de NGC 6771 pourrait également être interprétée comme une preuve supplémentaire d’interactions. De plus, NGC 6769 et NGC 6770 reculent devant nous à une vitesse similaire d’environ 3 800 km/s - un décalage rouge d’un peu plus de 0,01 - tandis que celle de 6771 est légèrement plus grande, soit 4 200 km/s. Aussi dramatique et destructeur que cela puisse paraître, un tel événement est aussi un enrichissement, un véritable baby-boom. Une catastrophe cosmique comme celle-ci entraîne normalement la formation de nombreuses nouvelles étoiles.  ...
      C’est ce qui est évident en raison de la nature bleuâtre des bras en spirale de 6769 et de 6770 et de la présence de nombreux sites de régions formant des étoiles
      IC 4836 une Galaxie Spirale Barrée
      IC 4845 une autre Galaxie Spirale Barrée
       
      Full et détails sur Astrobin : Field of small galaxies in the Pavo  'NGC 6769-6770-6771, IC 4836, IC 4842, IC 4845






  • Upcoming Events