sebseacteam

Hyades + Pleiades + Californie grand champ

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Joli montage, belle manip et une image très sympa au final :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien vu de cliquer et recliquer ...c est très réussi ...👍

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu t'attaques à de grosses cibles Séb!

Magnifique grand champ, c'est beau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Thierry :) 

Disons qu'avec ce setup là, la séance n'a quasi pas tourné à la crise de nerfs. A part la bande chauffante anti-buée qui a décidé de marcher quand elle voulait...

Résultat quand je suis retourné dehors 30 min après, plein de buée sur la vitre de l'objectif photo.

J'essaie de me familiariser avec le CP, en mode classique ou en poses rapides.

Quand le ciel le permet bien sûr.

En attendant je fais mumuse avec d'autres logiciels d'acquisition:

AsiStudio 3.6 (de plus en plus complet avec une interface super sympa)

Sharpcap 3.2 pro

NINA

Sirilic et Siril pour les traitements.

 

Là je viens d'installer le focuser ZWO EAF sur ma 80ED.

Un peu de bricolage pour le fixer au PO mais rien de méchant.

Puis découverte de l'interface de commande du focuser via Firecapture, Sharpcap, NINA, AsiStudio...

 

 

 

 

Edited by sebseacteam
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un très beau résultat malgré les conditions et merci pour la description :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très esthétique ce grand champ et joliment cadré, j'aime beaucoup !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe ce grand champ, bravo Seb :)

 

Tu as la chance d'avoir les bagues adéquates, en monture A (Sony-Minolta), je n'ai rien trouvé, pas faute d'avoir cherché :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien réalisé, des IFN sortent, pas si faciles dans ce secteur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci 😉

A ce propos qui pourrait m'expliquer ce que sont ces fameux IFN?

Je vois ce terme dans certains posts du CP mais je ne sais pas de quoi ça parle.

Suis plutôt spécialisé en planétaire et surtout lunaire 🤘😋

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, sebseacteam a dit :

A ce propos qui pourrait m'expliquer ce que sont ces fameux IFN?

Ce sont des nuages galactiques :)



Les bandes de grises/marron sont des nuages de poussières qui traînent dans la galaxie ce sont des IFN (Integrated flux nebulas) ou « cirrus galactique », ils sont illuminés par le flux intégré visuel et UV de notre galaxie contrairement aux nébuleuses de réflexion qui sont illuminé par une étoile proche. Autrement dit une IFN est illuminée uniquement par le halo lumineux de l’ensemble de la voie lactée. Elles furent découvertes en 1976.

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

J' interviens rarement, mais je trouve ton image super intéressante, y a de l'information, et elle accroche toute de suite l'oeil

Comme il y a beaucoup de potentiel dans ton set up, pour gagner en piqué d'image tu peux prendre des objectifs olympus récents très ouverts, la map peut être faite en mode manuelle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Seb!

 

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bricolage "noble" et photo réussie.

 

Les grands champs galactiques mettent en valeur l'immensité du ciel profond

 

Bravo

 

Bon ciel

Patrick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Seb et merci pour les petites explications !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un montage original pour une belle image Seb.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour vos messages d'encouragement 😋

C'est sûr que ça change du planétaire.

Pas du tout la même philosophie ni le même rythme.

Une fois que c'est en route, il ne faut plus rien toucher, à l'inverse du lunaire où on est raquette en main, prêt à déclencher la prochaine prise de vue.

Le sprint contre le marathon en somme.

Je suis content de ce montage, je vais pouvoir utiliser mes autres objectifs, cela fera d'autres perspectives.

 

Il n'y a plus qu'à attendre la prochaine fenêtre météo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Seb,après les mosaïques lunaires voici le grand champ magnifique !

Bravo et Bon ciel à toi.

Jean Pierre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By JMBeraud
      Bonjour ou bonsoir à tous,
       
      Je continue l’exploration des nébuleuses planétaires, et comme tout le monde je fais avec les aléas, la météo entre autre. Je voulais faire cette NP cet hiver mais faute aux nuages et à ma bêtise (je l’ai ensuite oubliée), je ne l’ai faite que la semaine dernière, un peu basse, la bougresse se couche vite, et passe derrière un arbre en plus…
      Ce n'est pas mon truc de poser peu, mais là je n’ai pu en mettre que 49 minutes, le but était de faire ressortir le deuxième halo, le plus grand à l’extérieur, la première « boucle » étant assez accessible. Malgré ce temps de pose ridicule on se surprend à voir quand même ce petit halo Ha diffus… l’absence de Lune a dû aider, et je suis toujours scotché par l’efficacité de ce filtre…
       
      Voici donc la nébuleuse bien connue de la Méduse (non pas IC443, qui est un rémanent de supernovae, mais l'autre, bien plus petite, aussi dans les Gémeaux), Abell21, ou SH2-174. Elle a été découverte en 1955 par Georges O. Abell.
       

       
      Le halo externe réhaussé (et un peu de banding en bas avec...):

       
      Et en fausse couleur sur la couche rouge seulement:

       
      Animation des trois couches (Rouge, Vert, Bleu): on voit nettement le halo là aussi sur la couche rouge:

       
      Et pour le plaisir le crop en Ha en très basse résolution / copie d'écran:

       
       
      Conditions d’amusement:
      - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré/refiltré Astrodon, Filtre STC Duo narrowband
      - Echantillonnage 1.1"/pix
       - ciel urbain SQM zenith 20.35, sur cible 20.20
      - 3200ISO – DOF
      - 98x30" = 49 minutes le 13 Avril
       
      A bientôt pour la prochaine, un poil plus faible (mais avec plus de pose).
      Jean-Marc
    • By encelade18
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Voici l'Amas globulaire NGC2419, C25 encore appelé "Le vagabond intergalactique".
      Il est situé dans la constellation du Lynx. Il est distant de 290 000 années-lumière et a un diamètre de 500 années-lumière.
      Il a une masse d'environ 900 000 masses solaires et un âge d'environ 12.3 milliards d'années.
       
      NGC2419 a plusieurs caractéristiques originales pour un amas globulaire :
      - Il est beaucoup plus éloigné du bulbe de la Voie lactée que les autres amas globulaires connus, ce qui lui a valu le nom de "vagabond intergalactique" car on pensait à tort qu'il n'était pas lié gravitationnellement à la Voie lactée. A cette grande distance, il lui faut environ 3 milliards d'années pour réaliser une orbite complète.
      - Il est l'un des amas globulaires les plus massifs de la Voie lactée et il pourrait être en fait le reste d'une galaxie naine sphéroïdale, tout comme pour l'amas Oméga du Centaure.
       

       
      L'image résulte de 2 séries de poses faites en avril.
      Le résultat me parait un peu terne (en comparaison à d'autres versions vues sur le forum)
       
      * Acquisitions :
      - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100.
      34 images de 5min, tri de 25 images retenues (soit 2h05min de pose), nuits des 03, 04 avril 2021. 100 flats par séance. 11 Darks et 100 Offsets communs aux séances. Logiciel d'acquisition : Sharpcap
       
      * Optique :
      - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1897 mm de focale (mesure astrométrique). Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium.
       
      * Monture :
      - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding
       
      * Prétraitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 25 images (74% des images) avec masters dark, offset, flat. Logiciel : Siril 0.9.12
       
      * Traitements :
      - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 25 images (74% des images) avec masters dark, offset, flat.
      - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme.
      - Masque de fusion : transformation de l'histogramme avec plus de basses lumières.
      - Réglage des tons foncés / tons clairs. Filtre passe-haut. Saturation sélective sans fond de ciel.
      - Correction gamma. Réduction du bruit par médiane. Réduction du bruit chromatique.
      Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS2.
       
      * Lieu :
      - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95)
       
      * Lien à mon site internet :
      http://encelade18.free.fr/photos/NGC2419.html
       
    • By frank-astro
      Bonjour,
      Petit retour à la photo suite à une bonne période d'observation visuelle. Voici le très classique M13 pris cette nuit au C9 et à l'ASI1600MC (60x60s). Traitement SIRIL + Photoshop, gestion Stellarmate.

      M13_C9-ircut-ASI1600mc.60x60s-20210420 by Frank TYRLIK, sur Flickr
      Bonne journée,
       
      PS/ J'ai décramé le coeur...
      Frank
    • By toyof
      Bonjour à tous,
       
      Dans cette image pas mal de chose:
      Un bout de la nébuleuse de l'étoile flamboyante IC405
      Nébuleuse des Têtards IC410
      Nébuleuse de l'Araignée IC417
      Nébuleuse de la Mouche NGC1931
      Amas globulaire du Moulinet M36
      Amas globulaire de l’Étoile de Mer M38
      Et le petit amas globulaire NGC1907
       
      Un peu bas sur l"horizon mais très beau ciel ce soir là sans Lune. L'un dans l'autre, ça donne ça:

      Filtre Optolong L-Pro
      13x300s (1h05) / 55 darks, 20 darks de flat et 20 flats.
      TS 76EDPH f/4.5 (f=342mm)
      ASI2600MC (CMOS couleur APS-C): gain=100 / T= -20°C
      Autoguidage DO / ASI290MM mini
      Traitement Siril et PS.
       

       
       
    • By Los_Calvos
      Nous reprenons nos publications après une petite interruption.
      Cette prise date de décembre 2020.
      Cette image est une partie des restes de supernovae avec 2 complexes N44 et N51 avec de nombreux amas ouverts intégrés.   
       
      Le complexe N 44 (en haut à gauche) a un contour distinctif qui est inratable dans un télescope. Le télescope spatial Hubble s’est posé sur la minuscule nébuleuse NGC 1929 au sommet nord-ouest du delta pour révéler une fleur sur une nébuleuse de tige où de jeunes étoiles soufflent une cavité dans la nébulosité similaire au processus se produisant avec M 42. Kont 822 est le grand amas ouvert au cœur du complexe créant la superbubble de forme presque ovale. Connue sous le nom de complexe de superbulles N44, cette tempête nuageuse est dominée par une vaste bulle d’environ 325 par 250 années-lumière à travers. Un amas d’étoiles massives à l’intérieur de la caverne a dégagé le gaz pour former une coquille creuse distinctive en forme de bouche. Bien que les astronomes ne soient pas d’accord sur l’évolution de cette bulle depuis 10 millions d’années, ils savent que l’amas central d’étoiles massives est responsable de l’aspect inhabituel du nuage. Il est probable que la mort explosive d’une ou plusieurs des étoiles les plus massives et de courte durée de l’amas a joué un rôle clé dans la formation de la grande bulle. L’image capte la lumière de couleurs spécifiques qui révèlent la compression des matériaux et la présence de gaz (principalement de l’hydrogène gazeux excité et des quantités moindres d’oxygène et de soufre « choqué ») dans le nuage. Plusieurs bulles plus petites apparaissent dans l’image sous forme de croissances bulbeuses s’accroissant au superbubble central. La plupart de ces régions ont probablement été formées dans le cadre du même processus qui a façonné le cluster central. Leur formation aurait également pu être « déclenchée » par la compression que les étoiles centrales poussé le gaz environnant vers l’extérieur. Notre vue sur cette caverne est considérée comme regardant à travers un tube allongé, qui donne à l’objet son aspect monstrueux en forme de bouche.
      Nous pouvons y observer de nombreux amas ouverts : NGC 1934-NGC 1955-NGC 1968- NGC 1974- NGC 1991
       
      Complexe N51 (en bas à droite) : ce complexe de nébuleuses fleuries est étonnamment semblable à la nébuleuse des tulipes, NGC 1966. Dans ce cas, les NGC 1968 et 1974 composent une tige à la floraison du NGC en 1955, lorsque l’Ouest est au sommet.. Une fois de plus, nous avons un scénario similaire à M 42 où l’amas central de NGC 1955 est la cause de la création d’un cratère dans la nébuleuse environnante.
      IC 2126 (NGC 1935) est une partie de la nébuleuse des émissions de ce complexe.
      On peut aussi y observer de nombreux groupes ouverts : NGC 1929-NGC 1934-NGC 1936-NGC 1937. 
      IC 2128 est un amas d’étoiles + une nébuleuse au sud du complexe
       
      Full et détails sur Astrobin : https://astrob.in/full/5e75n9/0/
       
       


  • Upcoming Events