Recommended Posts

Pour les master, on a une 50aine de dark et bias de chaque ampli. Les flat c’est généralement une 30aine

 

Attention, en cmos, on ne calibre pas les dark et surtout on ne coche pas « optimiser le drak » car le dark n’est pas tout à fait linéaire en fonction du temps de pose

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 12 heures, Philippe Bernhard a dit :

Pour les master, on a une 50aine de dark et bias de chaque ampli.

Comment ça de chaque ampli?

Tu parles du même gain?

jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, messier63 a dit :

Comment ça de chaque ampli?

Tu parles du même gain?

jérôme

 

sur les 4 modes de lecture, on en utilise 3. 1 pour les light et 2 pour les bias dark flat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Philippe Bernhard a dit :

Pour les master, on a une 50aine de dark et bias de chaque ampli. Les flat c’est généralement une 30aine

 

Attention, en cmos, on ne calibre pas les dark et surtout on ne coche pas « optimiser le drak » car le dark n’est pas tout à fait linéaire en fonction du temps de pose

 

donc les bias ne vous servent que pour les calibrer les flats, je suppose (?). Et pourquoi pas un bias synthétique ?

 

 

Edited by Thierry Legault

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, Philippe Bernhard a dit :

sur les 4 modes de lecture, on en utilise 3. 1 pour les light et 2 pour les bias dark flat

Pourquoi vous n'utilisez pas le même mode de lecture pour les lights que pour les biais, darks et flats??

jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Thierry Legault a dit :

donc les bias ne vous servent que pour les calibrer les flats, je suppose (?). Et pourquoi pas un bias synthétique ?

 

On peut utiliser soit des dark de flat soit des bias. Du fait des 4 quadrants distincts, il est fortement conseillé d'utiliser au minimum de vrais bias.

 

 

Il y a 1 heure, messier63 a dit :

Pourquoi vous n'utilisez pas le même mode de lecture pour les lights que pour les biais, darks et flats??

jérôme

 

Jerome, il faudra que tu étudies la structure de ce capteur très spécial. Nous avons d'ailleurs écrit un script sous Pixinsight pour la calibration des brutes car c'est plus compliqué qu'habituellement...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/09/2022 à 21:31, Philippe Bernhard a dit :

on a une 50aine de dark et bias de chaque ampli

 

@Philippe Bernhard Merci de ton retour. 

 

Le 11/09/2022 à 21:31, Philippe Bernhard a dit :

Attention, en cmos, on ne calibre pas les dark

 

tu veux dire = on prend un ensemble (dark + bias), pour chaque temps de pose (et puis chaque ampli dans les modes de lecture Hi et Logain), qtté 50.

On en fait un median par ampli, histoire d'avoir les deux master. 

On ne fait plus de bias (puisqu'ils sont dans les master).

 

Ensuite, pour les images, on utilise la soustraction qui va bien selon le seuil de 3600 (je n'ai pas pixinsight mais j'imagine que c'est l'implémentation du choix du matser dark en fonction du niveau de bascule (hi vs. lo_gain) sur les images HDR16).

C'est bien cela ? 

 

(je considère ici un exercice sans flats)

 

merci pour tes conseils, et bon ciel !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Philippe Bernhard a dit :

Jerome, il faudra que tu étudies la structure de ce capteur très spécial. Nous avons d'ailleurs écrit un script sous Pixinsight pour la calibration des brutes car c'est plus compliqué qu'habituellement...

c'est le retour que j'ai , tres difficile de faire de bon fichier de calibration .

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, loulou13 a dit :

tu veux dire = on prend un ensemble (dark + bias), pour chaque temps de pose (et puis chaque ampli dans les modes de lecture Hi et Logain), qtté 50.

On en fait un median par ampli, histoire d'avoir les deux master. 

On ne fait plus de bias (puisqu'ils sont dans les master).

 

Ensuite, pour les images, on utilise la soustraction qui va bien selon le seuil de 3600 (je n'ai pas pixinsight mais j'imagine que c'est l'implémentation du choix du matser dark en fonction du niveau de bascule (hi vs. lo_gain) sur les images HDR16).

C'est bien cela ? 

 

(je considère ici un exercice sans flats)

 

Oui dans ce cas on acquière uniquement des dark qui constitueront 2 MasterDark Hi & Low  (quoi que je ne fais pas de median, mais un empilement avec réjection)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Philippe Bernhard a dit :

quoi que je ne fais pas de median, mais un empilement avec réjection

 

Merci. C'est noté. Je testerai avec donc avec cette option !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Astro Poulpe
      IC1805 - Nébuleuse du Cœur 
       
      Salut à tous, 
      Voici ma dernière acquisition, il s'agit de la nébuleuse du cœur réalisé avec une mosaïque de 4 panneaux.
      Je viens de recevoir mon correcteur de Coma, du coup j'ai enfin pu essayer de faire ma première mosaïque 😁.
      C'est le résultat de deux sessions avec une heure par panneau et par session.
       
      Je compte rajouter encore pas mal de sessions afin de réduire le bruit encore très présent, mais bon, je suis content d'avoir réussi à assembler ces tuiles 😉.
       
       
      Matériel : 
      🔭 Skywatcher 150p/750 
      ⚙️ Neq6
      📷 Canon 2000D defiltré Astrodon inside 
      🎯Ts-Optics 60/240 ZWO 120MM
      Filtre : UHC Svbony
      Correcteur : TS Optics 0.95x MaxFeild 
       
      Prise de vue : 
      Brutes : 24 * 300" par tuiles
      Darks : 40 * 300"
      Flats : 25 * 1/30"
      Offsets : 100 * 1/4000" (+Superbias)
      ISO : 800
      Ciel bortle : 7
      Température extérieure : 9°C
      Emplacement : Le Pradet, Var
      Logiciels : N.I.N.A. - PHD2 - Pixinsight

       
       
      Bon ciel à tous 🐙😁!
       
    • By zizou
      Bonjour à toutes et tous et merci de m'accueillir dans votre groupe de discutions  .
      C''est mon 1er message et cela concerne l'astrophoto avec un 5d ll
      J'ai une difficulté de taille lorsque je veux assembler 3 clichés  natif  en Raw  avec une tète panoramique et un  chevauchement de 28 %  .
      j'utilise Photoshop via photomerge mais les chevauchements  (comment dire ) ne sont pas transparents et apparaissent sous forme de bandes plus foncées que la majorité de l'image .
       Merci de m'éclairer , cordialement .
       
       
    • By SPICA
      Ce sont assurément les cibles les plus délicates à traiter à ce jour de ma courte carrière d'astrophotographe. HFG1 et Abell 6, découvertes grâce au grand champ du coeur et de l'âme, pris précédemment au 135mm (voir le post ICI).
      Prises sur trois rares nuits exploitables du mois de novembre (pour pas dire de l'automne). Pas de lune, très peu d'humidité, ciel transparent, pas de nuages, pas de vent ou modéré et extinction des lampadaires du village à minuit, maigre consolation de la guerre de Vladimir. Un seeing moyen, faudrait pas déconner non plus.
       
       
      Full HFG1 ici
       

       

      Pour les intimes, HFG1 c'est celle qui ressemble à une méduse. Elle a été découverte en 1982 par Heckathorn, Fesen et Gull. Abell 6 est la petite bulle rose, autant présente en Ha qu'en OIII.
       
       
      Le signal OIII s'il n'est pas très puissant, reste assez facile à attraper moyennant des poses de 3 minutes à F3.3.
      Une fois n'est pas coutume, c'est le signal Ha qui donne le plus de fil à retordre à la prise de vue comme au traitement. Il aura fallu pousser à 5 minutes de poses unitaires pour apercevoir les tentacules rouges de la méduse.
      Au traitement il faut aussi trouver le bon dosage pour marier le OIII avec le Ha à l'intérieur de la méduse. Pas simple. Ca m'a bien occupé le week-end. 
      Pris a l'Epsilon 130 avec l'ASI2600MM sur G11 guidée
      Filtre Ha MaxFR 80x300s
      Filtre OIII Max FR 114x180s
      et 30x60s par couleur pour les étoiles.
       
      Bon ciel à toutes et tous.
    • By Orion27
      Photo du Soleil le 31 juillet 2022 à Vernon, Photo prise au foyer de mon télescope Sky Watcher 150/750 avec mon APN Nikon D3200, filtre solaire ASTROZAP. ISO 100 pour une vitesse d'obturation de 1/160 seconde. Traitement GIMP, puis photofiltre 7.
    • By Big Universe
      Bonjour ! Comme le montre le titre, j'ai actuellement une petite galère.
       
      Hier, après avoir du ressouder un fil qui s'était barré de mon moteur de suivi  ( ce n'est pas lié au problème, le flou ne vient pas de cet axe ) et nettoyé le capteur de mon bon vieil EOS 500D ( j'ai utilisé le spray en quantités modestes et les espèces de cotons-tiges carrés pour capteurs d'un kit bien noté sur Amazon à 25€ ), je me suis dis que pour la cinquième, j'allais tenter la la galaxie du triangle ( fun fact pas très utile, c'est cinq photos loupées: mauvaise map, problèmes de monture, carte mémoire qui décède trop vite.. ).
       
      Bon je sors le bahtinov, et là, je constate des aigrettes très épaisse, pas aussi découpées que d'habitude.
      J'ai constaté que les étoiles semblent rallongées, mais pas dans l'axe d’ascension droite ( donc, je peux exclure le moteur réparé ).
       
      J'ai un peu cherché, checké ma collimation, mais ça reste flou.
       
      Je crois pouvoir néanmoins affirmer que le capteur n'est pas responsable: j'ai tourné l'appareil, le sens de la rallonge n'a pas suivi l'appareil, donc j'oserais assez décemment exclure le capteur et le kit de nettoyage.
       
      J'ai un peu farfouillé, et j'ai remarqué que la bague entre l'appareil et le porte-oculaire avait un petit jeu, et je l'ai re-serrée. C'était pas énorme, mais mon appareil n'était plus tout  à fait aligné avec le secondaire.
       
      Ma collimation, elle, est tout à fait décente ( pas parfaite, mais j'ai déjà fais de belles photos avec bien, bien pire, croyez-moi ^^ ). La MAP aussi, surtout que j'en ai essayé plusieurs.
       
      Enfin, je n'accuserais pas non plus l'autre moteur de ma monture ( une EQ3-2 et un Skywatcher 150/750 au passage ) puisque le problème reste le même avec des temps d'exposition très courts ( de l'ordre du 1/1000s ).
       
      S.O.S..
       
      Je dois dire que si ça me semble fait, c'est la seule explication possible, sachant que je ne peux malheureusement pas savoir si ça a résolu le problème... Quelqu'un ici a déjà vu ça ? Où à des pistes ? Je suis paumé:


  • Upcoming Events