Nicolobrica

Ciel profond atypique QHY290MM

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Une superbe série, des portraits galactiques façon Harcourt, fins et stylés !

J'aime beaucoup la cohérence et l'homogénéité de toutes les images, ton set-up convient parfaitement aux galaxies.

Merci aussi pour les explications détaillées.

Bienvenue sur la rubrique et bravo Nicolas :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme déjà dit, bravo c'est une superbe série :)

 

Chapeau !

 

Romain

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle collection de galaxies. xD

 

Fort bien joué. ^^

 

Edited by fljb67
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe série. Tu as bien fait de les mettre ici. Bravo :)

 

JF

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une magnifique série :) Une méthode certes atypique, mais les résultats sont vraiments plaisants, bravo :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires ^_^

 

Effectivement ce setup est parfaitement adapté pour "l'observation" des galaxies, et c'est principalement ce qui m’intéresse! Il est simple a mettre en oeuvre, peu onéreux, et donne accès a un nombre de cibles hallucinant, même si c'est a contre-emploi selon les canons en vigueur.

Edited by Nicolobrica

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa me plaît bien cette façon de Fonctionner  , peut importe si ça ne rentre pas dans quelques cases , ce qui est vrai et valable c'est ce qui marche , et la , sa marche vraiment bien , j aimerai pouvoir en faire autant...

Bravo 👍:)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un magnifique tableau de chasse galactique. Je ne vois rien d'atypique....sauf que c'est a-typiquement réussi :D .

J’aime particulièrement M106 et M81.

La dernière montre bien que les poses "pas si rapides", sont pas forcement moins nettes et que le gain plus faible rend l'image plus "dynamique".

 

Bonne soirée,

Jacques

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe série !

Moi non plus je ne vois rien d'atypique...:D cela fait quelques temps qu'on voit ce genre de technique ! Même si ici c'est vraiment bien réussi !

Tu gagnerai peut-être en augmentant ton gain.... Encore que...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@exaxe ce que j'entends par atypique, c'est plus sur le matériel utilisé (avouons qu'on voit rarement ce type de matos conseillé pour faire de la photo CP, en tous cas pas en dehors des gens qui pratiquent déjà de la sorte) et sur le faible cumul pratiqué qui dépasse rarement 20mn, parfois beaucoup moins. Atypique aussi dans l'approche qui demeure avant tout axée sur "l'observation" en live, et qui n'a pas pour but de produire de belles images a posteriori. Et enfin atypique car en dehors de M81 et M82, toutes les autres ont été attrapées en une seule nuit (cette même nuit j'ai aussi fait M1 et M42 d'ailleurs).

Edited by Nicolobrica

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas conventionnel c'est vrai mais très regardable à l'arrivée :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

, c'est plus sur le matériel utilisé (avouons qu'on voit rarement ce type de matos conseillé pour faire de la photo CP, en tous cas pas en dehors des gens qui pratiquent déjà de la sorte

Non, cela fait bien longtemps que cela se fait. Par contre, avec un parcours comme le tiens c'est normal de le croire.

Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

et sur le faible cumul pratiqué qui dépasse rarement 20mn,

Avec les cmos d'aujourd'hui c'est monnaie courante.

Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

axée sur "l'observation" en live, et qui n'a pas pour but de produire de belles images

Cela c'est sur ! Après avec un temps de pose global plus long tu auras un meilleur rapport signal/bruit et pas besoin de couper l'histo trop a gauche pour de belles photos.

Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

, toutes les autres ont été attrapées en une seule nuit (cette même nuit j'ai aussi fait M1 et M42 d'ailleurs).

Cela aussi c'est du commun avec la VAE.

Mais quoiqu'il en soit c'est vraiment du très très bon ! Avec une régularité exemplaire pour du Visuel Assisté Electroniquement.

Edited by exaxe17
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Nicolobrica a dit :

On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto,

Et on a drôlement bien fait, ( merci Stéphane ;) ) :)

Je trouve tes images absolument magnifiques et elles ont largement leur place dans cette rubrique, bravo ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, exaxe17 a dit :

Avec les cmos d'aujourd'hui c'est monnaie courante.

En VA peut-être, mais en astrophoto, je n’en suis vraiment pas sûr, sauf exceptions. A bien regarder les temps d’intégration typiques, par exemple sur astrobin (ou ici ou en face), on est loin des 20 minutes par galaxie. Évidemment il n’y a pas le même rapport signal/bruit, mais ce n’est pas rédhibitoire car finalement l’essentiel est là en assez peu de temps. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Clouzot a dit :

A bien regarder les temps d’intégration typiques,

oui c'est sur , mais en faisant un peu de VAE on se rends compte que le résultat arrive vite! la preuve ici!

Franchement ce qui m'epate le plus , c'est la qualité de son fond!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Clouzot tout à fait, quand on voit des cumuls inférieurs a 1h c'est souvent que la session a été abrégée pour raison météo. Je me souviens d'une remarque complétement hors sujet (qui plairait bien a notre camarade ducatiste) qui résume parfaitement le problème et qui peut s'appliquer a tous les domaines: il faut seulement 50cv a une Ducati 916 pour rouler a 200km/h, et 130cv pour atteindre les 250km/h... En astrophoto il faut souvent déployer beaucoup de temps/énergie pour grappiller les "derniers photons".

 

@exaxe Pour le fond, je pense que ça tient beaucoup au miracle du monochrome, a mon ciel de plaine pas trop pollué aussi. Peut être aussi l'équilibre des réglages de la caméra, mais je n'ai pas les compétences pour en juger, je procède par essais/erreurs. Tu peux voir sur les screens issus de Sharpcap ou il  y a encore à peine quelques minutes, que le fond n'est pas très bruité. Après avoir fait beaucoup de tests, j'en ai déduit que sur ce genre de cibles, la bonne fourchette pour  pouvoir exploiter le signal sans trop faire monter le bruit dans le fond tournait autour de 20mn, ce n'est donc pas un hasard si je me situe toujours dans ces eaux la. Je suis assez léger avec l'histogramme, les extensions diaphanes pourraient êtres mieux perçues en tirant un peu plus fort, mais j'évite. Je n'apprendrais à personne ici que tout est question d'équilibre!

 

 

Edited by Nicolobrica
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Totalement néophyte dans ce domaine, je trouve cet approche vraiment intéressante qui pousserait les gens comme moi à aborder le CP plus facilement avec beaucoup moins d'apriori.

La VAE semble vraiment une solution pour contenter l'observateur sur le fait d'avoir une vision très rapide de l'astre.

Ta méthode me fait donc envie. Finit tout le système de suivi qui alourdi le setup et complique la gestion de la prise de photo, c'est bien cela, j'ai bien compris pas de suivi ?

Comme tu l'as dit,  un setup et une méthode allégés pour au final des photos superbes ! Le fond de ciel est impressionnant, la cible se détache merveilleusement bien (M106 mais surtout M81)

On voit là tout même une compétence et une maitrise du matériel.

Alors bravo, Nicolas pour ces magnifiques images et ce partage !:x

Bruno

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@NONO35 tu as tout compris, il n'y a pas d'autoguidage, juste le suivi de la monture. Pas de Goto à calibrer non plus, je n'utilise pas la raquette de la monture.

 

Pour détailler la procédure complète en mode acquisition avec Sharpcap, donc en VAE:

 

°Je sors le setup dehors (en un seul tenant, j'ai 10 mètres a faire, en attendant de bricoler un petit observatoire dans le jardin) je branche les 3 prises qui sortent du sac a dos sur un enrouleur (l'alimentation de la monture, de la caméra et du focuser).

° j'ouvre Sharpcap, qui lance automatiquement la caméra, GSS (un soft de pilotage direct de la monture) et le focuser

° je lance un polar align avec Sharpcap

° quand c'est fini je met le suivi en route via GSS (après une remise en position home manuellement)

° J'ouvre Stellarium, je connecte la monture a ce dernier

° je pointe la cible de mon choix dans Stellarium (avec le plugin DSS activé c'est encore mieux)

° lors du premier pointage on est rarement dessus, donc un coup de platesolving depuis Sharpcap (qui est couplé a All Sky Plate solver)

° et en plein dans le mille

 

Ne reste plus qu'a lancer le live stacking avec les bons paramètres (avec les bons darks/flats) en fonction de l'objet et des conditions du jour. On peut appliquer un filtre sur la FWHM et sur le brightness (pour rejeter les poses au dela d'une certaine valeur de FWHM et celles qui sont en dehors des clous pour passage de nuages par exemple).

 

A écrire ça a l'air compliqué, mais quand on l'a fait une ou deux fois c'est très rapide.

 

On peut également enregistrer les brutes (ce que je fais) pour aller plus loin a posteriori. Tout ça est assez simple a mettre en œuvre, même pour quelqu'un qui n'a aucune expérience en la matière. J'ai ajouté un hub usb sur le tube pour y brancher l'ensemble du matériel, avec un unique cable RJ45 qui part du setup vers le PC, c'est assez confortable.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bien belle série! :)

Il y a 12 heures, Nicolobrica a dit :

En astrophoto il faut souvent déployer beaucoup de temps/énergie pour grappiller les "derniers photons".

C'est tout à fait ça : on peut assez rapidement avoir des images où on voit plein de choses, mais pour obtenir une image aboutie, sans trop de bruit, avec un rsb satisfaisant etc... on y passe des heures, d'acquisition comme de traitement. Tu as fait 90% du chemin, il faudra 10x plus de temps pour parcourir les 10% restant, mais ce n'est pas obligé, c'est l'avantage! :)

Ton approche est intéressante, mais il ne faut pas non plus sous-estimer les efforts réalisés : il faut quand même du matériel, mettre en station, maîtriser les logiciels, la chaîne optique dans son ensemble etc... ce n'est pas du tout cuit! ;)

Nathanaël

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Nicolobrica a dit :

même si c'est a contre-emploi selon les canons en vigueur.

L'important n'est-il  pas de se faire plaisir en pratiquant notre passion . En tout cas je trouve ton approche super ainsi que tes résultats. Je pense que tu viens de faire un émule . Merci 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, T450 a dit :

Ton approche est intéressante, mais il ne faut pas non plus sous-estimer les efforts réalisés : il faut quand même du matériel, mettre en station, maîtriser les logiciels, la chaîne optique dans son ensemble etc... ce n'est pas du tout cuit! ;)

Oui, notre @Nicolobrica est bien modeste dans son approche mais il faut être conscient qu'il a une parfaite maîtrise de son setup et une connaissance encyclopédique du ciel (tu le lances, tu n'arrives plus à l'arrêter :P)

 

Ceci dit les outils dont on dispose ont quand même bien évolué depuis quelques années et on arrive désormais assez facilement à obtenir un setup "d'imagerie modeste" qui soit facile d'utilisation, performant et pas trop cher.  Comme le dit @exaxe17 les CMOS ont énormément évolué depuis quelques années et permettent de "poser court" sans finir avec du bruit blanc partout, l'alignement polaire est guidé par Sharpcap, on peut se passer d'alignement goto grâce au platesolve, on peut se passer de guidage avec des poses contenues...il ne reste qu'à faire la MAP et à tirer sur l'histo. Ca permet de démocratiser la chose, c'est bien.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jeffbax
      Bonjour à tous,
       
      une nouvelle image prise par @lamothe philippe depuis l'observatoire du Calvados avec son RC de 350mm et réducteur 0,8 x.
       
      Il s'agit de la belle NGC 2841 et son cortège de petites galaxies toutes mimi. Il y a 85 x 300 secondes avec une ASI 294 MC PRO, gain 200.
       
      Traitement ma pomme :
       

       
       
       
      La full ici :
       

       
      Bon ciel.
       
      JF
       
    • By Superfulgur
      Toujours avec le TAC sur le plateau de Calern, M 51, pendant que le Premier Quartier déclinait vers l'ouest...
       
      Télescope de 400 mm, 2000 mm de focale, Nikon D810 A, 120 x 30 sec, soit 1 heure de pose à 2000 ISO. Pas de DOF.
      Pré traitement Siril.
      Traitement que je trouve magnifique de @frédogoto ...
      Encore merci à Bruno Mongellaz et à l'Argetac pour leur accueil sur le plateau !

      S

    • By ZeMrHyde
      Salut,
       
      Grosse lune, poussières dans l'atmosphere, mais c'est pas grave,  de toutes façons depuis le balcon le ciel est pourri  
      test de la technique sur NGC3242, the ghost of Jupiter, nébuleuse planétaire située dans la constellation de l'Hydre.
       
      ASI533 + L-Pro au foyer d'un C8 (nouveau tube  ) 
      enregistré en fits avec NINA, raw16 (j'ai oublié de passer en 8bits),
      bin2x2 (0.77"/px d'echantillonnage),
      gain 450, 1s de pose, -15°C
       
      moulinette avec SIRILsur les 1590 images, j'ai gardé 1202x1s via une selection pas trop méchante en FWHM et rondeur
      101 darks, 101 flats, 101 darkflats
      autoguidage avec dithering toutes les 30 images

      j'ai mis un petit peu d'ondelettes à trous et de déconvo
       

       
       
      crop 100%

       
      Pas totalement certain du focus fait à l'oeil sur une étoile; j'ai pas encore de bathinov/hartmann ou autre masque 
      Pas totalement convaincu de la collimation, meme si à l'oeil sur une étoile délocalisée ça avait l'air bien concentrique
      Pas totalement confiant dans les choix des paramètres de prise de vue... (il y a une relation entre echantillonnage et temps de pose ? ) 
       
      Avant de refaire ça proprement avec 10-20-30k images, suis-je dans la bonne direction ? 
       
       
       
    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour, la semaine dernière, mon pote Denis alias @AstroHub me fait part de son intension d'imager avec le C14 du club le parachute d'Andromède en technique poses courtes, trouvant son idée originale, j'ai également pointé le même soir pendant 1 heure le télescope sur cette cible en réalisant des poses fragmentées de 60 secondes, donc en pose longue, le seeing était à 2.2".
      J'ai gardé les 30 meilleures poses, et traité l'image en drizzle x 3 car mon échantillonnage natif étant de 0.63" / px, il est bien insuffisant pour ce genre de défi.
      Le parachute n'est pas résolu, mais on détecte quand même quelque chose, sur l'image grand champ cela apparait comme un objet non stellaire, en grandissant on distingue vaguement la forme particulière de l'objet et je détecte le mirage le moins brillant.
       
      Astrosib 360 + STL 11000, traitement pixinsight drizzle x 3 et photoshop.
       
      L'image de champ, le parachute est au dessus de la flèche :

      L'image traitée et agrandie :

       
      Jean-Claude MARIO
    • By Los_Calvos
      Cette fois, nous avons fait un autre test afin de connaître les limites réelles de notre set-up, il semble que nous l’avons atteint avec ce champ de petites galaxies dans le Pavo
       
      Ce champ contient de nombreuses petites galaxies mais 5 sont plus notables et sont disponibles en médaillon"
       Trio de Galaxy « Masque du Diable »
       
      Il s’agit d’un superbe triple système NGC 6769-71, situé dans la constellation méridionale de Pavo (le Paon) à une distance de 190 millions d’années-lumière. Les deux galaxies supérieures, NGC 6770 (à droite) et NGC 6769 (à gauche), sont de luminosité et de taille égales, tandis que NGC 6771 (supérieur) est environ deux fois moins lumineux et légèrement plus petit. Les trois galaxies possèdent un renflement central d’une luminosité similaire. Ils se composent d’étoiles âgées et rougeâtres et celle de NGC 6771 est remarquable pour sa forme « boxy », une occurrence rare parmi les galaxies. NGC 6769 est une galaxie spirale avec des bras en spirale très étroitement enroulés, tandis que NGC 6770 a deux bras en spirale majeurs, dont l’un est assez droit et pointe vers le disque externe de NGC 6769. NGC 6770 est également particuliere en ce sens qu’elle présente deux voies sombres relativement droites et un arc plus faible qui se courbe vers la troisième galaxie, NGC 6771. Il est également évident que les étoiles et le gaz ont été dépouillés du MBAC 6769 et du MBAC 6770, commençant à former une enveloppe commune autour d’eux, sous la forme d’un masque du diable. Il y a aussi un faible soupçon d’un pont fragile entre 6769 et 6771. Toutes ces caractéristiques témoignent d’une forte interaction gravitationnelle entre les trois galaxies. L’apparence déformée de la voie de poussière de NGC 6771 pourrait également être interprétée comme une preuve supplémentaire d’interactions. De plus, NGC 6769 et NGC 6770 reculent devant nous à une vitesse similaire d’environ 3 800 km/s - un décalage rouge d’un peu plus de 0,01 - tandis que celle de 6771 est légèrement plus grande, soit 4 200 km/s. Aussi dramatique et destructeur que cela puisse paraître, un tel événement est aussi un enrichissement, un véritable baby-boom. Une catastrophe cosmique comme celle-ci entraîne normalement la formation de nombreuses nouvelles étoiles.  ...
      C’est ce qui est évident en raison de la nature bleuâtre des bras en spirale de 6769 et de 6770 et de la présence de nombreux sites de régions formant des étoiles
      IC 4836 une Galaxie Spirale Barrée
      IC 4845 une autre Galaxie Spirale Barrée
       
      Full et détails sur Astrobin : Field of small galaxies in the Pavo  'NGC 6769-6770-6771, IC 4836, IC 4842, IC 4845






  • Upcoming Events