Nicolobrica

Ciel profond atypique QHY290MM

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Une superbe série, des portraits galactiques façon Harcourt, fins et stylés !

J'aime beaucoup la cohérence et l'homogénéité de toutes les images, ton set-up convient parfaitement aux galaxies.

Merci aussi pour les explications détaillées.

Bienvenue sur la rubrique et bravo Nicolas :) 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme déjà dit, bravo c'est une superbe série :)

 

Chapeau !

 

Romain

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle collection de galaxies. xD

 

Fort bien joué. ^^

 

Edited by fljb67
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe série. Tu as bien fait de les mettre ici. Bravo :)

 

JF

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une magnifique série :) Une méthode certes atypique, mais les résultats sont vraiments plaisants, bravo :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires ^_^

 

Effectivement ce setup est parfaitement adapté pour "l'observation" des galaxies, et c'est principalement ce qui m’intéresse! Il est simple a mettre en oeuvre, peu onéreux, et donne accès a un nombre de cibles hallucinant, même si c'est a contre-emploi selon les canons en vigueur.

Edited by Nicolobrica

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sa me plaît bien cette façon de Fonctionner  , peut importe si ça ne rentre pas dans quelques cases , ce qui est vrai et valable c'est ce qui marche , et la , sa marche vraiment bien , j aimerai pouvoir en faire autant...

Bravo 👍:)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un magnifique tableau de chasse galactique. Je ne vois rien d'atypique....sauf que c'est a-typiquement réussi :D .

J’aime particulièrement M106 et M81.

La dernière montre bien que les poses "pas si rapides", sont pas forcement moins nettes et que le gain plus faible rend l'image plus "dynamique".

 

Bonne soirée,

Jacques

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe série !

Moi non plus je ne vois rien d'atypique...:D cela fait quelques temps qu'on voit ce genre de technique ! Même si ici c'est vraiment bien réussi !

Tu gagnerai peut-être en augmentant ton gain.... Encore que...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@exaxe ce que j'entends par atypique, c'est plus sur le matériel utilisé (avouons qu'on voit rarement ce type de matos conseillé pour faire de la photo CP, en tous cas pas en dehors des gens qui pratiquent déjà de la sorte) et sur le faible cumul pratiqué qui dépasse rarement 20mn, parfois beaucoup moins. Atypique aussi dans l'approche qui demeure avant tout axée sur "l'observation" en live, et qui n'a pas pour but de produire de belles images a posteriori. Et enfin atypique car en dehors de M81 et M82, toutes les autres ont été attrapées en une seule nuit (cette même nuit j'ai aussi fait M1 et M42 d'ailleurs).

Edited by Nicolobrica

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas conventionnel c'est vrai mais très regardable à l'arrivée :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

, c'est plus sur le matériel utilisé (avouons qu'on voit rarement ce type de matos conseillé pour faire de la photo CP, en tous cas pas en dehors des gens qui pratiquent déjà de la sorte

Non, cela fait bien longtemps que cela se fait. Par contre, avec un parcours comme le tiens c'est normal de le croire.

Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

et sur le faible cumul pratiqué qui dépasse rarement 20mn,

Avec les cmos d'aujourd'hui c'est monnaie courante.

Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

axée sur "l'observation" en live, et qui n'a pas pour but de produire de belles images

Cela c'est sur ! Après avec un temps de pose global plus long tu auras un meilleur rapport signal/bruit et pas besoin de couper l'histo trop a gauche pour de belles photos.

Il y a 4 heures, Nicolobrica a dit :

, toutes les autres ont été attrapées en une seule nuit (cette même nuit j'ai aussi fait M1 et M42 d'ailleurs).

Cela aussi c'est du commun avec la VAE.

Mais quoiqu'il en soit c'est vraiment du très très bon ! Avec une régularité exemplaire pour du Visuel Assisté Electroniquement.

Edited by exaxe17
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Nicolobrica a dit :

On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto,

Et on a drôlement bien fait, ( merci Stéphane ;) ) :)

Je trouve tes images absolument magnifiques et elles ont largement leur place dans cette rubrique, bravo ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, exaxe17 a dit :

Avec les cmos d'aujourd'hui c'est monnaie courante.

En VA peut-être, mais en astrophoto, je n’en suis vraiment pas sûr, sauf exceptions. A bien regarder les temps d’intégration typiques, par exemple sur astrobin (ou ici ou en face), on est loin des 20 minutes par galaxie. Évidemment il n’y a pas le même rapport signal/bruit, mais ce n’est pas rédhibitoire car finalement l’essentiel est là en assez peu de temps. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Clouzot a dit :

A bien regarder les temps d’intégration typiques,

oui c'est sur , mais en faisant un peu de VAE on se rends compte que le résultat arrive vite! la preuve ici!

Franchement ce qui m'epate le plus , c'est la qualité de son fond!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Clouzot tout à fait, quand on voit des cumuls inférieurs a 1h c'est souvent que la session a été abrégée pour raison météo. Je me souviens d'une remarque complétement hors sujet (qui plairait bien a notre camarade ducatiste) qui résume parfaitement le problème et qui peut s'appliquer a tous les domaines: il faut seulement 50cv a une Ducati 916 pour rouler a 200km/h, et 130cv pour atteindre les 250km/h... En astrophoto il faut souvent déployer beaucoup de temps/énergie pour grappiller les "derniers photons".

 

@exaxe Pour le fond, je pense que ça tient beaucoup au miracle du monochrome, a mon ciel de plaine pas trop pollué aussi. Peut être aussi l'équilibre des réglages de la caméra, mais je n'ai pas les compétences pour en juger, je procède par essais/erreurs. Tu peux voir sur les screens issus de Sharpcap ou il  y a encore à peine quelques minutes, que le fond n'est pas très bruité. Après avoir fait beaucoup de tests, j'en ai déduit que sur ce genre de cibles, la bonne fourchette pour  pouvoir exploiter le signal sans trop faire monter le bruit dans le fond tournait autour de 20mn, ce n'est donc pas un hasard si je me situe toujours dans ces eaux la. Je suis assez léger avec l'histogramme, les extensions diaphanes pourraient êtres mieux perçues en tirant un peu plus fort, mais j'évite. Je n'apprendrais à personne ici que tout est question d'équilibre!

 

 

Edited by Nicolobrica
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Totalement néophyte dans ce domaine, je trouve cet approche vraiment intéressante qui pousserait les gens comme moi à aborder le CP plus facilement avec beaucoup moins d'apriori.

La VAE semble vraiment une solution pour contenter l'observateur sur le fait d'avoir une vision très rapide de l'astre.

Ta méthode me fait donc envie. Finit tout le système de suivi qui alourdi le setup et complique la gestion de la prise de photo, c'est bien cela, j'ai bien compris pas de suivi ?

Comme tu l'as dit,  un setup et une méthode allégés pour au final des photos superbes ! Le fond de ciel est impressionnant, la cible se détache merveilleusement bien (M106 mais surtout M81)

On voit là tout même une compétence et une maitrise du matériel.

Alors bravo, Nicolas pour ces magnifiques images et ce partage !:x

Bruno

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@NONO35 tu as tout compris, il n'y a pas d'autoguidage, juste le suivi de la monture. Pas de Goto à calibrer non plus, je n'utilise pas la raquette de la monture.

 

Pour détailler la procédure complète en mode acquisition avec Sharpcap, donc en VAE:

 

°Je sors le setup dehors (en un seul tenant, j'ai 10 mètres a faire, en attendant de bricoler un petit observatoire dans le jardin) je branche les 3 prises qui sortent du sac a dos sur un enrouleur (l'alimentation de la monture, de la caméra et du focuser).

° j'ouvre Sharpcap, qui lance automatiquement la caméra, GSS (un soft de pilotage direct de la monture) et le focuser

° je lance un polar align avec Sharpcap

° quand c'est fini je met le suivi en route via GSS (après une remise en position home manuellement)

° J'ouvre Stellarium, je connecte la monture a ce dernier

° je pointe la cible de mon choix dans Stellarium (avec le plugin DSS activé c'est encore mieux)

° lors du premier pointage on est rarement dessus, donc un coup de platesolving depuis Sharpcap (qui est couplé a All Sky Plate solver)

° et en plein dans le mille

 

Ne reste plus qu'a lancer le live stacking avec les bons paramètres (avec les bons darks/flats) en fonction de l'objet et des conditions du jour. On peut appliquer un filtre sur la FWHM et sur le brightness (pour rejeter les poses au dela d'une certaine valeur de FWHM et celles qui sont en dehors des clous pour passage de nuages par exemple).

 

A écrire ça a l'air compliqué, mais quand on l'a fait une ou deux fois c'est très rapide.

 

On peut également enregistrer les brutes (ce que je fais) pour aller plus loin a posteriori. Tout ça est assez simple a mettre en œuvre, même pour quelqu'un qui n'a aucune expérience en la matière. J'ai ajouté un hub usb sur le tube pour y brancher l'ensemble du matériel, avec un unique cable RJ45 qui part du setup vers le PC, c'est assez confortable.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bien belle série! :)

Il y a 12 heures, Nicolobrica a dit :

En astrophoto il faut souvent déployer beaucoup de temps/énergie pour grappiller les "derniers photons".

C'est tout à fait ça : on peut assez rapidement avoir des images où on voit plein de choses, mais pour obtenir une image aboutie, sans trop de bruit, avec un rsb satisfaisant etc... on y passe des heures, d'acquisition comme de traitement. Tu as fait 90% du chemin, il faudra 10x plus de temps pour parcourir les 10% restant, mais ce n'est pas obligé, c'est l'avantage! :)

Ton approche est intéressante, mais il ne faut pas non plus sous-estimer les efforts réalisés : il faut quand même du matériel, mettre en station, maîtriser les logiciels, la chaîne optique dans son ensemble etc... ce n'est pas du tout cuit! ;)

Nathanaël

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Nicolobrica a dit :

même si c'est a contre-emploi selon les canons en vigueur.

L'important n'est-il  pas de se faire plaisir en pratiquant notre passion . En tout cas je trouve ton approche super ainsi que tes résultats. Je pense que tu viens de faire un émule . Merci 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, T450 a dit :

Ton approche est intéressante, mais il ne faut pas non plus sous-estimer les efforts réalisés : il faut quand même du matériel, mettre en station, maîtriser les logiciels, la chaîne optique dans son ensemble etc... ce n'est pas du tout cuit! ;)

Oui, notre @Nicolobrica est bien modeste dans son approche mais il faut être conscient qu'il a une parfaite maîtrise de son setup et une connaissance encyclopédique du ciel (tu le lances, tu n'arrives plus à l'arrêter :P)

 

Ceci dit les outils dont on dispose ont quand même bien évolué depuis quelques années et on arrive désormais assez facilement à obtenir un setup "d'imagerie modeste" qui soit facile d'utilisation, performant et pas trop cher.  Comme le dit @exaxe17 les CMOS ont énormément évolué depuis quelques années et permettent de "poser court" sans finir avec du bruit blanc partout, l'alignement polaire est guidé par Sharpcap, on peut se passer d'alignement goto grâce au platesolve, on peut se passer de guidage avec des poses contenues...il ne reste qu'à faire la MAP et à tirer sur l'histo. Ca permet de démocratiser la chose, c'est bien.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By MathieuSdu02-M14p-ASI1600
      Bonjour à tous, en vue de la préparation de notre prochaine demande de mission AstroQueyras je retransmet déjà le lien vers la page de Robert CAZILHAC sur les images de notre mission d'août 2020 :
      http://www.astrosurf.com/pixiel/missionAstroQueyras2020.htm
      Ensuite nous souhaitons toujours faire découvrir (et partager) la technique du Lucky Imaging en ciel profond et l'imagerie haute résolution de petits objets faibles à toutes les personnes intéressées par cette technique ou qui ont déjà cette expérience et qui veulent la mettre en pratique à l'observatoire avec du matériel de plus en plus adapté (en terme de caméra ou autres) et profiter de conditions quasi impossible à retrouver en plaine.
      N'hésitez pas à me contacter mathieu_senegas@yahoo.fr (assez rapidement maintenant).
      Cette année nous viserions probablement la semaine 41 (car j'ai la crainte que la semaine en or 40 soit très demandée - mais sera notre second choix).
      Le sujet sera les noyaux de galaxies actifs, les nébuleuses planétaires et l'amélioration des objets déjà imagés les années précédentes suivant l'évolution du matériel et les conditions météo (turbulence). Quelques autres défis à relever !
      Nous sommes déjà un groupe de 5-6 personnes qui nous permet de demander un télescope (de préférence un RC500) mais pour étendre nos activités et satisfaire le plus de participants nous souhaitons pouvoir demander le 620mm et échanger entre les 2 groupes en plus d'autres configurations qui pourraient être montées.
      A bientôt.
      Mathieu SENEGAS
    • By JO_94
      Salut à tous,
      Cela faisait 1 mois que j'avais pas mis la lunette dehors... c'est chose faite avec ce magnifique week end (et ça continue... je suis claqué !).
      Les résultats de cette M101 sont pas folichons à cause d'une mise au point dans les choux entre les changements de filtre (j'ai ajouté ça à ma routine maintenant ! On apprends de ses erreurs).
      Bonne semaine à tous !
       
      Lien vers la version Astrobin : https://astrob.in/4bul1z/0/


    • By Jean-Claude Mario
      Bonjour, après avoir imagé M 81 dont la taille apparente est très grande, je passe à du très petit et très faible, NGC 2500 est une galaxie spirale barrée distante de 40 Mal, sa dimension est estimée à 33 000 Al, ce qui lui confère une taille apparente de 3' x 3'. Elle est assez difficile à imager car sa magnitude surfacique est faible (13.6). On note de belle régions de formation d'étoiles qui apparaissent en bleu dans les bras, et sa structure barrée est bien visible.
      La couche verte est synthétique (50% de rouge et 50%de bleu), le seeing était excellent pour mon site.
      L'image présentée est une version cropée et réduite à environ 1200 pixels, elle est directement à la taille d'acquisition :

      Les données d'acquisition :


      Jean-Claude MARIO
    • By yapo
      Salut,
       
       
      Je vous propose quelques traces d'observations alpines de la semaine dernière (avant la pleine Lune), avec une récolte assez maigre. En effet, même si la neige n'est tombée que pendant 24h et que les journées étaient presque toutes coronales, un voile de nuages fins de haute altitude s'installait insidieusement et implacablement sitôt la nuit tombée. Dans ces conditions, je n'ai bénéficié que de trois nuits utilisables sur un séjour d'une dizaine de jours.
       

       
      Par contre, dès la première nuit, un orgasme astronomique (qui s'est répété depuis), le truc à vous faire hurler de joie en pleine nuit (enfin, vous voyez le tableau) : la Communauté de Communes du Guillestrois Queyras a décidé de la coupure de l'éclairage publique nocturne (entre 00h30 et 05h30). Enfin, une sage décision attendue pour ma part depuis une trentaine d'année (même si je l'imposais manuellement et localement à une époque, mais chut…). Comme mon télescope est sous le feu de 2 lampadaires dont je le protège des rayons directs par de larges bâches tendues, cette extinction est une bénédiction. Même si, intrinsèquement, cela n'affecte qu'assez peu la vision télescopique, quel gain en ambiance nocturne : enfin des montagnes noires sur fond de ciel, enfin des nuages sombres non éclairés par dessous, enfin une nuit…noire ! Orgasmique, je vous dis.  Ne reste plus que les dômes italiens (Turin, etc.), mais là, ça va être plus compliqué : un jour peut-être…
       
      Je n'ai pas eu le temps d'établir les daaos, alors ce sera du croquis brut de terrain sans Topaze Denoise, désolé.
       
      J'ai commencé par IC 351, une nébuleuse planétaire dans Persée, je ne l'avais pas encore dessiné au T445, c'est chose faite : brillante mais petite (d'ailleurs repérée au spectroscope à prisme à faible G). Sa zone centrale un peu ovale se détache d'une couronne circulaire à peine plus large et plus faible. Par contre, je ne suis pas parvenu à percevoir son annularité, ni son étoile centrale (même sous forme de trait continu au spectroscope), même si elle est plus brillante vers le centre. Sa couleur bleue est évidente à faible G et les filtres NPB et OIII donnent d'excellents résultats.
       

      T445x364, OIII
       
      Ensuite, un couple galaxie-quasar dans le Cancer : NGC 2611 et PG 0832+251. La galaxie est une nébulosité oblongue anodine et très faible et le quasar n'est qu'une étoile très faible (VI5), donc ce n'est pas l'esthétique qui étouffe le champ, mais plutôt comme souvent la vertigineuse mise en perspective cosmique : 264 millions d'années-lumière contre presque 5 milliards respectivement.
       

      T445x271 (le QSO est la dernière étoile en bas à gauche)
       
      Ensuite un petit trio de galaxies hétérogènes dans le Lynx : UGC 4704 accompagnée de LEDA 213556 et 2MASX J08584241+3917473. La principale est vue par la tranche et ses "satellites" assez quelconque si ce n'est que l'une (la dernière de la liste) se mêle subtilement à une étoile qui passe facilement pour un centre stellaire. Elles ne constituent qu'un rassemblement apparent, leurs vitesses radiales étant très disparates.
       

      T445x271
       
      Je suis retourné alors sur deux nébuleuses planétaires dont je voulais vérifier les détails, Minkowski 3-3 (PK 221+5.1) dans la Licorne et Kohoutek 1-11 (PK 215+11.1) dans le Petit Lion. La première m'a montré avec le filtre NPB une zone très légèrement plus brillante sur son côté Nord et la seconde un allongement Est-Ouest difficile à percevoir.
       

      T445x364, NPB en haut
      T445x182, OIII en bas
       
    • By jeffbax
      Bonjour à tous,
       
      une nouvelle image prise par @lamothe philippe depuis l'observatoire du Calvados avec son RC de 350mm et réducteur 0,8 x.
       
      Il s'agit de la belle NGC 2841 et son cortège de petites galaxies toutes mimi. Il y a 85 x 300 secondes avec une ASI 294 MC PRO, gain 200.
       
      Traitement ma pomme :
       

       
       
       
      La full ici :
       

       
      Bon ciel.
       
      JF
       
  • Upcoming Events