heliescope

verre optique et courbure de champ ?

Recommended Posts

Bonjour à tous.

Il est connu que les prismes de renvois coudés peuvent engendrer du chromatisme et une surcorrection.

Mais peuvent ils donner aussi de la courbure de champ ?

Cela concerne aussi les filtres posés devant les capteurs des APN, surtout pour des F/D faibles.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 5 minutes, heliescope a dit :

Cela concerne aussi les filtres posés devant les capteurs des APN, surtout pour des F/D faibles.

 

non

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

ca peut dans certaines applications.

la courbure de champ/astigmatisme due à la traversée d'un verre (lame à face parallèle) dépend du:

- du f/D du faisceau traversé par le verre (évolue dans l'inverse du carré du f/D)

- de l'angle d'incidence du "chief ray" (axe du cone de rayons) sur la lame (évolue dans le carré de l'angle)

- de l'épaisseur de la lame (directement proportionnel)

 

donc si le verre a une épaisseur très faible, jamais aucun problème.

si la lame est épaisse, les problèmes dépendent de ta configuration:

- si tu as un système ouvert, avec des angles fort des rayons au bord de ton capteur (pupille de sortie proche du capteur), alors tu auras des soucis. c'est le cas des objectifs photo très ouverts

- si tu as un f/D court, mais peu d'angle de chief ray, (pupille de sortie située loin), ou un f/D pas trop fort, tu n'auras pas de soucis

Share this post


Link to post
Share on other sites

restons simples xD

 

Sur les capteurs des APN, il y a des filtres anti-IR (et éventuellement passe-bas). Devant les capteurs des caméras astro, il y a des hublots. Et souvent, on met des filtres devant tout ça (anti-IR, colorés, narrowband, antipollution...). Et on utilise tout ça sur des instruments qui peuvent être très ouverts, genre 2,2 pour les RASA ou même des objectifs photo encore plus ouverts (instruments qui ont d'ailleurs souvent leur propre courbure de champ).

 

Or, a-t-on vu quelqu'un sur un forum disant : vous savez quoi, j'ai retiré le hublot de ma caméra (ou le filtre de mon APN), et j'ai moins de courbure de champ, et c'est visible sur mes images ?

 

Bref, vous connaissez la différence entre théorie et pratique xD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

sisi, ça peut arriver en vrai! Sur des objos de bonne qualité très ouverts, c’est net. je l'ai vu très nettement avec un vieux clip filter un peu épais (plus de 2mm), utilisé dans un A7S avec le sigma Art 85mm f/D1.4. La qualité en bord de champ à pleine ouverture était nettement dégradée par le filtre. Au point que je suis passé maintenant aux filtres pleine ouvertures qd je veux travailler avec des f/D très très courts 😉 !

 

Biensur, c’est des conditions un peu exotiques ! si on parle des f/D de telescope, ca ne se verra jamais meme avec des mm de verre

 

 

Edited by spoutnicko

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, spoutnicko a dit :

utilisé dans un A7S avec le sigma Art 85mm f/D1.4.

 

tiens j'ai une petite idée de ce qu'était le but de la manip xD J'essayerai avec le 135 ou le 85 et la 6200 pour voir

 

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne trouve rien à ce sujet sur le net. Ça doit être négligeable effectivement.

La courbure induite, s'il y a, est-elle négative ou positive ?

Est-ce calculable ? CAD y a t il une formule ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, heliescope a dit :

les prismes de renvois coudés peuvent engendrer du chromatisme et une surcorrection.

 

Euh oui et non ! tout dépend de la qualité de tes RC et surtout du F/D de ton tube !

 

en effet, pour des F/D> 7 voire 8 les RC à prisme sont meilleurs que les RC à miroir pour le planétaire en visuel : tu as plus de détails et de luminosité ; en CP, tu as accès à plus d'étoiles avec un RC à prisme ! aucun chromatisme avec les RC à prisme.

 

Pour les tubes rapides, F/D<7, il faut mieux prendre des RC à miroirs diélectric car tu as un léger chromatisme avec un RC à prisme !

 

J'ai pu faire ces tests avec un RC à prisme Taka, un RC Vixen à prisme et un Goto Optical en comparaison avec un RC TV Everbrite (miroir), un AP Maxbright dielectric et un Lumicon enhanced Silver Miror  sur les mêmes tubes .....tubes utilisés : C8 Ultima F10 (et avec reducteur F6.3) , Meade ED102 APO F9, Vixen 80L F15, Mak127 F12, Vixen ED130SS F6,6 et Bresser 152/760 F5 

 

Pour ce qui est de la courbure de champ cela vient eessentiellement du tube ! ce qui est encore plus vrai pour les tubes rapides qui génèrent plus de courbure de champ que ceux à F/D longs !

 

Pour en savoir plus : https://www.cloudynights.com/articles/cat/articles/mirror-vs-dielectric-vs-prism-diagonal-comparison-r2877

Edited by FRANKASTRO64

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Frankastro64. Ton lien est interessant et corrobore tes constatations.

j'avais entendu dire aussi qu'un prisme était meilleur en planétaire...

Rien sur la courbure de champ.

Il faut probablement  des f/d très faibles pour commencer à en ressentir les effets. F 1.4 ou 1.8. Probablement.

Je ferai qqes essais dès que possible.

merci à tous pour vos retours d'expérience, liens et réponses parfois très...tranchées :)

Edited by heliescope

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette phrase issue du lien https://www.cloudynights.com/articles/cat/articles/mirror-vs-dielectric-vs-prism-diagonal-comparison-r2877 donné ci dessus est édifiante :

 

"...a 100-layer coating with thickness variations of 2 percent across the surface (a typical coating uniformity tolerance) would distort the wavefront of the reflected beam by several wavelengths." (source www.photonics.com)

 

Traduction : 

 

Une variation d'épaisseur de 2% sur la surface (tolérance commune) appliquée aux 100 couches [d'un revètement diélectrique] déforme le faisceau réfléchi de plusieurs longueur d'ondes [lambdas].

 

Dubitatif je crois que je vais conserver mon RC à miroir non dielectrique du coup moi qui ne fait que du planétaire !

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Patry

Apparement un RC non dielectrique ne serait pas meilleur à cause d'une granulation de surface plus forte.

Astrosurf.com/luxorion/rapport-renvoidiagonal.htm

Nous voila dans de beau draps :o

Edited by heliescope

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cependant il faudrait certainement des conditions atmosphériques exceptionnelles pour pouvoir faire la difference !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, heliescope a dit :

Apparement un RC non dielectrique ne serait pas meilleur à cause d'une granulation de surface plus forte.

 

Pourquoi ? C'est pas plutôt l'inverse ?

La "surface" c'est avant tout un substrat en verre, poli avec le même amour :). A partir de là soit on y dépose une couche réflechissante (aluminium ou plus rarement en argent, voire en or pour certaines applications) puis une/plusieurs couche de protection, soit on va déposer de multiples couches de matériau diélectrique pour faire la même chose : refléchir la lumière. La dureté n'est pas la même mais le dépot reste toujours "statistique" (j'imagine les 2% de l'article qui concernait le dépot dielectrique). Du coup l'erreur statistique est multipliée par le nombre de couches ... cela me paraît logique.

Espérer un "plat pays" au bout du traitement me semble statistiquement improblable en tout cas.

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, patry a dit :

Du coup l'erreur statistique est multipliée par le nombre de couches ... cela me paraît logique.

L'erreur gaussienne ou statistique dépend de la racine carrée du nombre de couches. (Surfaces optiques - Méthodes de fabrication et de contrôle, recherches, JP Marioge, 2000 EDP Sciences)

Une bonne aluminiure protégée aura une réflectivité inférieure, mais deux couches bien faites sur un substrat bien poli, ça vaut mieux qu'un diélectrique réalisé approximativement.

Comme toujours, le savoir faire...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui bien sur je suis allé un peu vite, mais oui c'est proportionnel à la racine du nombre évidemment.

Avec 200 couches cela commence à faire de gros chiffres quand même !

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now