bruno beckert

Avi Loeb dans ... Télérama

Recommended Posts

Le 01/02/2021 à 19:06, biver a dit :

Pour les dimensions, 400x40m c'est l'extrême proposé sans une analyse poussée (et en supposant l'objet aussi sombre qu'un noyau de comète). D'autres articles qui prennent en compte l'effet de phase parlent plus d'un rapport d'axes maxi de 5, une rotation complexe et une dimension maxi de l'ordre de 160m... 160x35m c'est déjà moins inhabituel.

 

Pour info, dans le fil "Première comète interstellaire de l'histoire?", j'avais cité une étude ( https://arxiv.org/abs/1906.03696 ) qui avançait des dim. de 115 × 111 × 19 m pour `Oumuamua, en forme de disque mince (rapport 1:6), modélisée d'après sa courbe de lumière ...

 

http://www.astrosurf.com/topic/115229-première-comète-interstellaire-de-lhistoire/?page=6&tab=comments#comment-1679141

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 

https://news.agu.org/press-release/interstellar-object-oumuamua-is-likely-a-piece-of-a-pluto-like-planet


Traduction automatique :
 

 

L'objet est entré dans le système solaire à une vitesse un peu inférieure à celle attendue, indiquant qu'il n'avait pas voyagé dans l'espace interstellaire depuis plus d'un milliard d'années environ.

Sa forme de crêpe était également plus aplatie que tout autre objet connu du système solaire.

 

L'objet a acquis une légère poussée loin du Soleil, un `` effet de fusée '' commun dans les comètes lorsque la lumière du soleil vaporise les glaces dont elles sont constituées, mais la poussée était plus forte que ce que l'on pouvait imaginer.

Enfin, l'objet manquait d'un gaz qui s'échappait détectable, qui est généralement représenté visiblement par la queue d'une comète.

 

«À bien des égards, Oumuamua ressemblait à une comète, mais c'était assez étrange à plusieurs égards que le mystère entourait sa nature, et les spéculations couraient sur ce qu'il était», a déclaré Desch.

En tout, l'objet ressemblait beaucoup à une comète, mais à aucune jamais observée dans le système solaire.

 

Desch et Jackson ont émis l'hypothèse que l'objet était composé de différentes glaces et ont calculé à quelle vitesse ces glaces se sublimeraient (passant d'un solide à un gaz) lorsque 'Oumuamua passait devant le Soleil. À partir de là, ils ont calculé l'effet de fusée, la masse et la forme de l'objet et la réflectivité des glaces.

 

«Ce fut un moment passionnant pour nous», a déclaré Desch. «Nous avons réalisé qu'un morceau de glace serait beaucoup plus réfléchissant que ce que les gens pensaient, ce qui signifiait qu'il pourrait être plus petit. Le même effet de fusée donnerait alors à 'Oumuamua une plus grande poussée, plus grande que ce que les comètes éprouvent habituellement.'

Découpez un bloc semblable à Pluton

 

Desch et Jackson ont trouvé une glace en particulier - l'azote solide - qui correspondait exactement à toutes les caractéristiques de l'objet simultanément. Et comme de la glace à l'azote solide peut être vue à la surface de Pluton, il est possible qu'un objet ressemblant à une comète puisse être fait du même matériau.

 

«Nous savions que nous avions trouvé la bonne idée lorsque nous avons terminé le calcul de l'albédo (le degré de réflexion du corps) qui ferait correspondre le mouvement d'Oumuamua aux observations», a déclaré Jackson. «Cette valeur est apparue comme étant la même que celle que nous observons à la surface de Pluton ou de Triton, des corps recouverts de glace azotée.»

 

Desch et Jackson ont calculé la vitesse à laquelle des morceaux de glace d'azote solide auraient été projetés sur les surfaces de Pluton et de corps similaires au début de l'histoire de notre système solaire. Et ils ont calculé la probabilité que des morceaux de glace d'azote solide provenant d'autres systèmes solaires atteignent le nôtre.

 

Bien que la nature ressemblant à une comète d'Oumuamua ait été rapidement reconnue, l'incapacité de l'expliquer immédiatement en détail a conduit à spéculer qu'il s'agissait d'un élément de technologie extraterrestre.

 

«Tout le monde s'intéresse aux extraterrestres et il était inévitable que ce premier objet en dehors du système solaire fasse penser aux extraterrestres», a déclaré Desch. «Mais il est important en science de ne pas sauter aux conclusions. Il a fallu deux ou trois ans pour trouver une explication naturelle - un morceau de glace azotée - qui correspond à tout ce que nous savons sur 'Oumuamua. Ce n’est pas si long en science, et bien trop tôt pour dire que nous avons épuisé toutes les explications naturelles. »

Bien qu'il n'y ait aucune preuve qu'il s'agisse d'une technologie extraterrestre, en tant que fragment d'une planète semblable à Pluton, «Oumuamua a fourni aux scientifiques une occasion spéciale d'examiner les systèmes extrasolaires d'une manière qu'ils n'avaient pas pu faire auparavant. Au fur et à mesure que de plus en plus d'objets comme 'Oumuamua sont trouvés et étudiés, les scientifiques peuvent continuer à élargir notre compréhension de ce à quoi ressemblent les autres systèmes planétaires et de la manière dont ils sont similaires ou différents de notre propre système solaire.

 

Desch et Jackson espèrent que les futurs télescopes, comme ceux du Vera Rubin Observatory / Large Synoptic Survey Telescope au Chili, qui seront en mesure d'étudier régulièrement tout le ciel austral, pourront commencer à trouver encore plus d'objets interstellaires qu'ils et d'autres scientifiques peuvent utiliser pour tester davantage leurs idées.

 

«On espère que dans une décennie environ, nous pourrons acquérir des statistiques sur les types d'objets qui traversent le système solaire, et si les morceaux de glace azotée sont rares ou aussi courants que nous l'avons calculé», a déclaré Jackson. «Quoi qu'il en soit, nous devrions pouvoir en apprendre beaucoup sur les autres systèmes solaires et savoir s'ils ont subi les mêmes types d'histoires de collision que les nôtres.»

 

Remarque personnelle : On attend une communication détaillée plus explicite que ce simple article.
 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, Huitzilopochtli a dit :

Remarque personnelle : On attend une communication détaillée plus explicite que ce simple article.

 

Absolument ! Et en attendant on garde encore notre vaisseau E.T. sous le coude B|-_-.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, vaufrègesI3 a dit :

Et en attendant on garde encore notre vaisseau E.T. sous le coude B|-_-.

C’est clair par ce que l’hypothèse d’un morceau de pluton de 100x20 venu d’un autre système c’est un peu farfelu nan ? 
oui on garde le vaisseau E.T  !!

😀😀

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai reçu hier le nouveau numéro de Science & Vie (avril 2021), et je remarque cette page en plein milieu des articles "sérieux"

on appelle ça un "publi_communique"

Pas certain qu'un jeune de 15 ans comprenne la différence...

image.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

La prochaine conférence de la SAF portera justement sur les objets interstellaires:

 

Prochaine conférence : mercredi 14 avril à 19 h en ligne 

Les objets interstellaires
Sean Raymond
Astrophysicien, Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux

https://saf-astronomie.fr/conferences/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, dg2 a dit :

 

J'ai lu en diagonale (et sans prétention d'expertise), mais il me semble que les points forts des articles sont :

  • Si on considère que l'objet est un fragment d'azote, alors il a une albédo très élevée, et donc une taille très petite (bien plus petite que les estimations précédentes se basant sur un albédo plus faible), ce qui rend son existence d'autant plus probable puisque quelle que soit leur origine on s'attend à plus de petits objets que de gros.
  • Une composition de diazote s'érode bien plus lentement que du dihydrogène dans le milieu interstellaire, rendant l'espérance de vie de ces objets plus importante (suffisante pour être du même ordre que son estimation par l'étude de sa trajectoire par rapport au référentiel au repos local).
  • On sait que la surface de Pluton et Triton est majoritairement composé de glace de diazote et qu'il y a des collisions violentes même dans le système solaire externe (cf. le couple Pluton-Charon). Il n'est pas idiot d'imaginer que de petits fragment de ces surfaces soient produits/éjectés lors de collisions.
  • La petite taille et donc la plus faible masse permet de rendre compte plus facilement de la composante non gravitationnelle de l'accélération.
  • L'ablation est possiblement très isotrope, ce qui fait qu'un objet au départ très sphérique va peu à peu se transformer en objet très asymétrique. Cela explique aisément la propriété la plus inattendue de Oumuamua (tout le monde est d'accord sur ce point), à savoir d'être un objet très allongé (ou très aplati, peu importe ici de toute façon).
  • Un objet de très petite taille produit un rayonnement IR très faible, ce qui peut expliquer sa non détection par Spitzer (entre autres).
  • Une conséquence intéressante est que si l'objet est composé à presque 100% de glace d'azote, alors il s'est presque entièrement sublimé (à 90%) lors de son passage dans le Système solaire interne, quand bien même celui-ci a été très bref. Dans le même temps, son asymétrie peut passer de 2:1 à 6:1, conformément à ce qui a été observé.

Le second papier étudie quant à lui un scénario pour la formation puis l'éjection d'un objet de ce type depuis son système stellaire d'origine, à propos duquel il faudrait connaître l'avis de spécialistes afin de se faire une idée plus précise de ce que cela vaut.

 

  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now