fou d'astro

Optec FastFocus

Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous !

 

J'envisage l'acquisition du système FastFocus d'Optec pour mon C14 EdgeHD et je suis à la recherche de retours d'expérience.

Le but est d'effectuer la MAP par translation du miroir secondaire afin de conserver la distance idéale du capteur d'imagerie par rapport au correcteur de champ, et de bénéficier du montage du train optique "tout vissé". Le miroir primaire est bien sûr bloqué dans cette configuration.

 

Merci d'avance !

 

François

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir François,

 

Je me suis posé la question pour mon C11 edgeHD avant de partir sur un autre projet.

 

J'ai un RC avec moteur de mise au point du secondaire. J'en suis satisfait mais sans plus, la map est bien plus précise à mon goût au niveau de la sortie du porte-oculaire. Ce n'est pas la même chose de faire la map à F2 qu'à F10.

 

Si ton souci est d'éviter une éventuel shiffting, tu peux toujours bloquer le primaire et t'offrir pour un prix équivalent l'excellent Léo de la même marque. Il a été développé pour cela. Aucun tilt alors que j'ai perché 5Kg à 15cm. De plus, c'est un excellent PO qui pourra te servir pour n'importe quel autre télescope et principalement à des FD courts (112000 pas sur 8.9mm de tête).

 

Un autre truc qui m'a fait partir sur une solution en sortie est le fait de vouloir éviter les aigrettes disgracieuses des fils qui sortent de la lame. Tu as beau faire des boucles ou arcs, les aigrettes sont difficilement inévitables.

 

A+

Miguel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, fou d'astro a dit :

Le but est d'effectuer la MAP par translation du miroir secondaire afin de conserver la distance idéale du capteur d'imagerie par rapport au correcteur de champ, et de bénéficier du montage du train optique "tout vissé".

 

ce qui peut tout aussi bien se faire avec le système de translation d'origine du primaire, non ? O.o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Thierry,

 

J'ai beaucoup lu concernant le flop du miroir primaire en cours de session et le shifting lors de la MAP par translation de celui-ci. C'est pourquoi il me semble que beaucoup d'astrams utilisent un focuser type Crayford ou autres, voire le FastFocus, objet de mon post. Celestron permet d'ailleurs de bloquer le miroir primaire des EdgeHD.

Selon ton expérience est-ce que ces difficultés ne sont pas réelles ?

Quel dispositif de MAP compatible ASCOM recommandes-tu alors qui agit sur la molette de MAP de translation du primaire ?

 

Merci !

 

François

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'attends le mien... je te dirait bientôt, je l'ai vu fonctionner chez nos amis anglais, en ne mettant pas de câble en croix, pas d’aigrettes visibles.

Actuellement map avec de l'EAF ZWO, ASCOM.

mais bon en remote le mieux c'est le déplacement du secondaire, on garde le back focus disponible, il y en a peu sur ces SC.

A+

Pascal

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

A mon avis, un câble en croix va se comporter comme une araignée ordinaire donc tu auras à coup sûr des aigrettes.

Pour limiter ces aigrettes avec ce système, je pense qu'il faut faire comme pour l'hypertar en sortant les câbles en arc de cercle...

 

A+

 

image.png.c80f2228738d42a57c8bd2085f04017c.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour te répondre après usage.

le Fast Focus (sur un C11) est ultra précis, la solution la plus précise et efficace que j'ai trouvée. Aucun problème de précision, après réglage la compensation automatique en température est fonctionnelle.

via le boitier de contrôle on peut le connecter en usb ou en ethernet (je suis en ethernet) ASCOM

 

l’énorme avantage de cette solution est qu'elle conserve la backfocus pour d'autres usages

 

et oui la meilleure solution est de réaliser un câble en croix avec du câble réseau le plus fin possible, plus le câble est fin et moins les aigrettes sont visibles...

 

Mon primaire est bloqué et restera bloqué...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Colmic
      Bonsoir,
      la semaine dernière je suis allé chercher ma nouvelle acquisition : une superbe lunette APM LZOS 130/780 qui n'avait encore jamais vu le ciel (je salue au passage son ancien proprio qui se reconnaîtra et lui passe toutes mes amitiés !)

       
      Avec son bulletin interféro qui augurait du bon pour un réfracteur pourtant ouvert à F/6 seulement : Stehl 0.983 et lambda/47 RMS

       
      Fournie avec son correcteur APM Riccardi, elle couvre soit-disant le plein-format (champ plan de 60mm selon la doc), ce qui restait à voir...

       
      Premières impressions :
      - c'est du très beau matos, ça respire le costaud
      - la crémaillère 3.7" APM est une vraie œuvre d'art, largement au niveau d'un FeatherTouch, avec 2 colliers rotatifs intégrés et une MAP démultipliée très douce
      - la crémaillère dispose de 2 colliers rotatifs, le premier à l'avant de la crémaillère pour ajuster la position du chercheur, le second en sortie de crémaillère pour tourner la caméra sans bouger le chercheur
      - plein de bagues sont imbriquées, M82, M68, M63 et 2 click-lock coulant 2" et 31.7
      - une fois repliée elle mesure à peine plus que la FSQ106, elle peut largement passer en avion en bagage cabine
      - selon la doc elle pèse 9kg mais j'ai l'impression que c'est sans les colliers, de plus le poids du triplet la fait pencher vers l'avant
      - elle est livrée dans une très belle malle type flight-case mais le poids de l'ensemble est incompatible avec du nomade, donc je l'ai mise dans le sac de ma FSQ !
       
      Après avoir commandé les bagues allonges M68 pour atteindre le backfocus, j'ai pu tester le tout vendredi soir dans le Vexin (70km de Paris).
      Voici donc la toute première lumière de cette lunette, sous un ciel assez pollué, mais le but était de tester si tout allait bien (backfocus, tilt, MAP etc..).
      Ici, montée sur l'EM400 Temma2 avec ASiair Plus, ZWO OAG-L, tiroir à filtres ZWO et ASI6200MC + ASI290 mini pour le guidage et EAF pour la MAP :

       
      La nuit était relativement peu turbulente, mais des passages nuageux sont venus vers 1h30 du matin nous gâcher la fête.
       
      Voici M31 avec 25 poses de 180s seulement avec un gain fort de 300, aucun dark flat ou offset.
      On a un échantillonnage de 0.96" (802mm de focale avec le correcteur), ce qui est plutôt pas mal pour aller chercher un peu plus de résolution qu'avec la FSQ.
      Traitement SiriL (comme mon tuto) et finition avec CS5.
      Cliquez dans l'image et baladez-vous dans la full :

       
      Le Pélican (20x180s soit 1 heure de pose) avec le filtre L-Extrême, toujours aucun DOF :

       
      Et la trompe d'éléphant (10x180s soit seulement 30 minutes de pose), toujours avec le L-Extrême, aucun DOF :

       
      Le backfocus optimal pour le correcteur (91mm) a l'air correct et le tilt est plutôt bien contenu, les coins du full-frame sont relativement propres.
      Commande TILT de SiriL :

       
      Conclusions :
      - la mise au point via l'autofocus de l'ASiair donne une très belle courbe en V, et la MAP est confirmée au Bahtinov
      - Elle est à peine plus longue que la FSQ106 une fois repliée, mais avec le pare-buée déplié et la crémaillère sortie à 70mm pour atteindre la MAP, elle fait environ 1 mètre de long du bout du pare-buée à la base de la caméra
      - le piqué au centre est impressionnant, NGC206 (l'amas dans le bras gauche de M31) est bien résolu en étoiles :

       
      - elle couvre le full-frame avec son correcteur Riccardi ce qui est une très bonne nouvelle, et le vignetage est inexistant (si ce n'est celui de mes filtres en coulant 50).
      - il existe également un réducteur Riccardi 0.75x, s'il est du même accabit que le correcteur, ça l'amène à la même focale que la FSQ106 et F/4.5, sinon le QuadTCC de chez AP doit être compatible.
       
      En neuf on trouve cette lunette pour la moitié du prix d'une AP130 GTX (même segment à F/6), c'est une très bonne alternative à mon sens.
      La TOA à F/7.7 n'est pas tout à fait dans la même catégorie, beaucoup plus lourde et avec une focale de 1000mm, par exemple M31 ne rentre pas en entier sur le FF.
       
      Voilà pour les premiers essais, le setup est validé pour la fin du mois dans la Drôme où j'espère ramener quelques jolies images.
      A suivre...
    • By banjo
      Bonjour,
      j'ai un gros probléme avec le Laser de collimation Mark III Baader , 
      il est parfaitement collimaté aucune probléme de ce côté là ,  mais c'est la diode qui fait des miséres ,malgré le changement de pile ,
      elle s'allume normalement pendant quelques secondes puis faibli complétement ou clignote  , s'éteint puis se rallume normalement avant de recommencer son cirque .
      il pourrait s'agir d'un mauvais contact au niveau de l'inter d'allumage , mais je ne vois pas comment 
      pouvoir le nettoyer .
      Paul
       
    • By MickeFa
      Bonjour la communauté,
      Je viens vers vous ce soir car j'ai besoin de vos lumières concernant mon Setup Samyang 135 f/2 monture Nikon F + ZWO EFW + ASI 183MM Pro
      Normalement le back focus du 135 Nikon F est de 46,5mm et il est respecté avec l'adaptateur ZWO Nikon T2 (20mm) + ZWO EFW (20mm) + ASI 183MM Pro (6,5mm) (auquel il faut que je rajoute une bague d'env. 1/3 de l'épaisseur du filtre dans le chemin optique)
      L'omission de ce dernier point explique très probablement mes étoiles qui sont légèrement étirées vers les extérieurs dans les coins
      Par contre les deux points que je ne m'explique pas sont :
      1. quand j'atteins la mise au point, l'indicateur sur le boitier de l'objectif est autour de 10m et donc très loin du symbole infini ou du L
      2. quand je fais un platesolve via l'ASIAIR il me détermine une focale de 129 et non 135
       
      Est que le le 2 et concomitant au 1 ?
      Est ce que le 1 implique que je devrait significativement (par rapport à 1/3 de l'épaisseur du filtre) augmenter le distance de backfocus afin que la mise au point se fasse sur le symbole infini ou le L ?
       
      Merci d'avance de vos retours
      Bon ciel à tou(te)s 
       
    • By Jean-Paul OGER
      Bonjour les Amis, hier une jolie nuit blanche avec l'un des plus beau seeing de la saison c'est déroulé ! J'ai encore effectué un trio planétaires et pour cela j'ai comme à mon habitude poussé une collimation au Top. Ayant maintenant pour habitude d'utilisé la technique de @jldauvergne à savoir l'utilisation d'une cam couleur combinée à une monochrome et filtres Photométriques Sloan. Que dire de cette Nuit ?? bha splendide !! de magnifique détails sur Saturne ainsi que la détection d'une tempête au Nord de la planète puis une Jupiter tout aussi détaillée, en prime une jolie Mars . Equipements habituel utilisés Cassegrain Kepler 254, ASI 462 MC et 290 MM, ADC MK3 Pierro Astro, Tele Vue x2 et Filtres Baader : L, g' et r' 
       
       
      on commence avec Saturne  juste une brute en L 
       

       
      puis avec la tempête
       
       
       
      les images finales  de Saturne ( au total 7 captures dérotées ) 

       
      Arrive jupiter avec les filtres Sloan g' 

       
         Et les finales de Jupiter bien évidement il y a eu du r' et L aussi
      e
       
       

       
      et Mars  
       

       
      et a mon habitude petit Final
       

       

       
       
       
       
  • Upcoming Events