Recommended Posts

Salut,

 

Je viens de finir de daaoiser mes observations du PK alors je partage (pour quelques temps). Cela peut vous aider si vous prévoyez de vous frotter à des cibles PK, localiser les plus faciles ou bien comparer à ce que vous avez vu . Si il y en a quelques observations faites au T115 et T200, la majorité sont au T445 (ce qui ne veut pas dire qu'elles soient inaccessibles à plus faible ouverture).

 

C'est disponible à la page suivante : parking des PK

 

Je me rends compte que les dessins n'étant pas (très) légendés, on ne sait pas immédiatement si un filtre a été utilisé ou pas. Alors, en baladant la souris sur la vignette du dessin, vous pouvez voir l'adresse du fichier et donc sa référence PK, immédiatement suivie d'un des indices suivants: ssf=sans filtre, uhc=filtre UHC, oIII=filtre OIII, hb=filtre Hbeta, wr65a=filtre Wratten vert, bsc=Baader Solar Continuum. Généralement, c'est dans l'ordre alphabétique : carte de champ Guide en premier, hbeta, OIII, UHC, sans filtre et wr65A le cas échéant. En outre, un "daaosp" signifie l'usage d'un spectroscope (droit d'amici généralement, parfois blazé type Rainbow Star), mais les traits visibles sur les vignettes donnent un bon indice a priori.

 

Allez, je m'attaque à "l'index des IC" prochainement, puis suivra ultérieurement un "énième catalogue NGC", et comme j'ai une réputation, la "masterlist des Messiers" ne viendra qu'en dernier, non mais... :D

Edited by yapo
  • Like 1
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

MERCI oh grand Yann pour la volumineuse source d'infos pratiques pour ces nébuleuses que tu nous gratifies ;)

 

Reste plus qu'à attendre les éclaircies...pour le printemps prochain ?? Je n'ai même pas pu jeter un coup d'oeil avec mon 560 sur ta cible de ciel extrême KPG 151.
Par contre, je l'ai observé quelques années plus tôt avec un T 400 à 250x.

Voici le croa de l'époque :

UGC 4133

UGC 4133 = MCG+9-13-102
Lynx (Lyn) 08 00 08.5 +56 21 56
V = 14.4; Taille 1.7'x0.3'; PA = 165°
Très difficile, quelque chose de visible mais difficile de dire quoi...
UGC 4134
UGC 4134 = MCG+9-13-101
Lynx (Lyn) 08 00 12.8 +56 21 12
V(B) = 15.6
Moins difficile, ovale avec centre dense. A noter que ces 2 dernières galaxies sont à 17,5' SW de NGC 2488.

Ces 2 galaxies sont assez difficiles dans ce télescope (et je ne suis pas du tout sous un ciel de montagne).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah merci ! je vais penser à l'adjoindre à ma liste de favoris, même si je ne suis pas encore très porté sur ces petites NP.

Je pourrai ainsi comparer au fur et à mesure.

Ca fait plaisir en ces époques nuageuses ces compte-rendus !

Vraiment frustrant en ce moment de se tenir à un programme d'observation, quand on culmine à 2 ou 3 soirs clairs dans le mois. Et les prévisions ne sont pas optimistes, pourtant souvent en février cela s'améliore.

Pour info, je "profite" de cette sale météo pour re-balayer une seconde fois l'intégralité des Ciel Extrême (en essayant cette fois de m'intéresser plus aux aspects astrophysiques des dossiers spéciaux). Sacrée aventure à l'époque !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai oublié de dire 2 trucs.

 

D'abord, il y a ça et là quelques images non-visuelles obtenues dans les années 1990 avec un intensificateur (XX1390) au T620 d'Astroqueyras avec un camescope (HI8) derrière vu que mon fichier d'observations contient quelques (très rares) sessions d'imagerie/photographie (ou bien CCD ST4), bien vintage donc… :$

 

Ensuite et pour être complet sur le nom des dessins, assez explicite finalement :

 

"pk208+331oIII_daaoT445x125-0.608m157_YPr.jpg" signifie l'observation de PK 208+33.1 avec filtre OxygenIII en DAAO avec un télescope de 445mm de ø, à 125x de grossissement offrant un champ réel de 0.608° et une magnitude stellaire limite estimée à 15.7

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, etoilesdesecrins a dit :

Vraiment frustrant en ce moment de se tenir à un programme d'observation, quand on culmine à 2 ou 3 soirs clairs dans le mois. Et les prévisions ne sont pas optimistes, pourtant souvent en février cela s'améliore.

Je pars observer dans les Alpes le 10/02 donc il fera beau à partir de cette date (à l'Est de la Durance pour le moins), y a intérêt !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo! C'est un énorme travail te tu nous mets à disposition et les cartes de champ sont un réel plus bien utile

 

Une remarque néanmoins: ne pourrais-tu pas dans ton catalogue proposer aussi un classement de ces NP par constellation ou période de visibilité?

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, comme la référence PK est basée sur les coordonnées galactiques, tu peux considérer à la grosse louche que la période estivale (juin-juillet-août) s'étend de PK000 à PK100, l'automne (sep-oct-nov) va de PK100 à PK200, l'hiver (déc-jan-fév) de PK200 à PK300 et le printemps de PK300 à PK 360 (mar-avr-mai), surtout si la seconde partie de la référence (valeurs après le + ou le -) reste inférieure à 20° et ne l'éloigne pas trop de l'équateur galactique.

Je devrais pouvoir affiner en sortant un classement avec l'ascension droite en référence de tri ce soir.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah mince 360 PK ! ET dire que j'ai déjà les 338 Arp à voir ! xD:D (non je rigole pas mal ont déjà été vus car ils consistent aussi en NGC ou Messier même)

 

J'ai regardé tes deux premières PK, la mag décourage mon 300 et tu les notes extrêmement faible et très faible au 445, sous le ciel de Ceillac !!

Peut-être que je commencerai par d'autres catalogues en fait ...Si je ne m'abuse ils ont recensé surtout des NP de petite taille, donc jeunes ?

 

J'espère que tu auras beau temps là-bas. Je sors d'une soirée d'anthologie hier soir niveau météo pour ma région nuageuse (tous objets de Canis minor du NSOG + ceux de Canis major non vus la dernière fois)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, etoilesdesecrins a dit :

Ah mince 360 PK ! ET dire que j'ai déjà les 338 Arp à voir ! xD:D (non je rigole pas mal ont déjà été vus car ils consistent aussi en NGC ou Messier même)

Attention, la référence PK décrit la position galactique, et du coup PK 009+18.2 se retrouve à 9° de longitude le long de l'équateur galactique et à 18° au Nord de celui -ci (et la seconde dans la zone pour être précis). C'est pour ça que ça s'arrête à 359... degrés ! Mais il y en a plus que 360 exemplaires dans tout le catalogue, car si seulement 148 sont décrites ici (il y en a également pas mal dans le Messier, le NGC et l'IC bien sûr qui ont un toutes une référence PK), il y en plus d'un millier je crois dans le PK d'origine (publié vers 1967 il me semble), hémisphères nord et sud inclus.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, etoilesdesecrins a dit :

J'ai regardé tes deux premières PK, la mag décourage mon 300 et tu les notes extrêmement faible et très faible au 445, sous le ciel de Ceillac !!

Peut-être que je commencerai par d'autres catalogues en fait ...Si je ne m'abuse ils ont recensé surtout des NP de petite taille, donc jeunes ?

Pas mal de stellaires effectivement, mais certains (PK 318+41.1 ou PK 248+29.1 par exemple, généralement des Abell) dépassent généreusement les 60" et un bon petit peu sont entre 10" et 30" (même si faibles).

Edited by yapo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci le Yann ! 

Bien des idées.  Celles que j’ai sont très majoritairement australes. Et il est vrai que beaucoup sont stellaires , et donc ne m’inspirent pas un dessin.  Par contre, certaines avec un gros bouzin,  un grossissement d’ogre et pas mal de patience laissent deviner des structures exotiques et ça,  j’adore 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

..ou, à l'inverse, juste tenter la détection avec un tube des plus modestes, pas mal aussi comme exo. Ca permet de travailler ses gammes de repérage, de réflexes, d'acuité (différencier d'une étoile plus fine tout en montant en grossissement, et confirmer à l' OIII par ex)

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Aux RAP à Craponne sur Arzon

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      NGC3659
      Observation numéro 6746


      NGC3655
      Observation numéro 6747


      NGC3697A_B_C
      Observation numéro 6748


      NGC4146
      Observation numéro 6749


      NGC6309
      Observation numéro 6750

    • By toyof
      Bonjour à tous,
       
      Dans cette image pas mal de chose:
      Un bout de la nébuleuse de l'étoile flamboyante IC405
      Nébuleuse des Têtards IC410
      Nébuleuse de l'Araignée IC417
      Nébuleuse de la Mouche NGC1931
      Amas globulaire du Moulinet M36
      Amas globulaire de l’Étoile de Mer M38
      Et le petit amas globulaire NGC1907
       
      Un peu bas sur l"horizon mais très beau ciel ce soir là sans Lune. L'un dans l'autre, ça donne ça:

      Filtre Optolong L-Pro
      13x300s (1h05) / 55 darks, 20 darks de flat et 20 flats.
      TS 76EDPH f/4.5 (f=342mm)
      ASI2600MC (CMOS couleur APS-C): gain=100 / T= -20°C
      Autoguidage DO / ASI290MM mini
      Traitement Siril et PS.
       

       
       
    • By guilaume
      Bonjour,
      Je reste sur les rainures, j'ai observé Rima Hyginus, très longue et très belle faille. Elle est proche de Rima Ariadaeus croqué précédemment.
      Au c8, donc, avec un renvoi coudé.

      Bon ciel.
    • By Los_Calvos
      Nous reprenons nos publications après une petite interruption.
      Cette prise date de décembre 2020.
      Cette image est une partie des restes de supernovae avec 2 complexes N44 et N51 avec de nombreux amas ouverts intégrés.   
       
      Le complexe N 44 (en haut à gauche) a un contour distinctif qui est inratable dans un télescope. Le télescope spatial Hubble s’est posé sur la minuscule nébuleuse NGC 1929 au sommet nord-ouest du delta pour révéler une fleur sur une nébuleuse de tige où de jeunes étoiles soufflent une cavité dans la nébulosité similaire au processus se produisant avec M 42. Kont 822 est le grand amas ouvert au cœur du complexe créant la superbubble de forme presque ovale. Connue sous le nom de complexe de superbulles N44, cette tempête nuageuse est dominée par une vaste bulle d’environ 325 par 250 années-lumière à travers. Un amas d’étoiles massives à l’intérieur de la caverne a dégagé le gaz pour former une coquille creuse distinctive en forme de bouche. Bien que les astronomes ne soient pas d’accord sur l’évolution de cette bulle depuis 10 millions d’années, ils savent que l’amas central d’étoiles massives est responsable de l’aspect inhabituel du nuage. Il est probable que la mort explosive d’une ou plusieurs des étoiles les plus massives et de courte durée de l’amas a joué un rôle clé dans la formation de la grande bulle. L’image capte la lumière de couleurs spécifiques qui révèlent la compression des matériaux et la présence de gaz (principalement de l’hydrogène gazeux excité et des quantités moindres d’oxygène et de soufre « choqué ») dans le nuage. Plusieurs bulles plus petites apparaissent dans l’image sous forme de croissances bulbeuses s’accroissant au superbubble central. La plupart de ces régions ont probablement été formées dans le cadre du même processus qui a façonné le cluster central. Leur formation aurait également pu être « déclenchée » par la compression que les étoiles centrales poussé le gaz environnant vers l’extérieur. Notre vue sur cette caverne est considérée comme regardant à travers un tube allongé, qui donne à l’objet son aspect monstrueux en forme de bouche.
      Nous pouvons y observer de nombreux amas ouverts : NGC 1934-NGC 1955-NGC 1968- NGC 1974- NGC 1991
       
      Complexe N51 (en bas à droite) : ce complexe de nébuleuses fleuries est étonnamment semblable à la nébuleuse des tulipes, NGC 1966. Dans ce cas, les NGC 1968 et 1974 composent une tige à la floraison du NGC en 1955, lorsque l’Ouest est au sommet.. Une fois de plus, nous avons un scénario similaire à M 42 où l’amas central de NGC 1955 est la cause de la création d’un cratère dans la nébuleuse environnante.
      IC 2126 (NGC 1935) est une partie de la nébuleuse des émissions de ce complexe.
      On peut aussi y observer de nombreux groupes ouverts : NGC 1929-NGC 1934-NGC 1936-NGC 1937. 
      IC 2128 est un amas d’étoiles + une nébuleuse au sud du complexe
       
      Full et détails sur Astrobin : https://astrob.in/full/5e75n9/0/
       
       


    • By guilaume
      Bonjour, 
      Hier, j'ai sorti le c8 après le dîner, j'ai un peu observé la lune, mais elle est très vite été cachée par les arbres, du coup, j'ai fait un dessin pas très representatif de la richesse de la zone.
      Rima Ariadaeus est une belle balafre fine et élégante avec quelques reliefs de part et d'autre. Elle se termine dans la mer de la tranquillité entre une crique au nord (le cratère Ariadaeus H) et un double cratère (Ariadaeus et Ariadaeus A) qui donne un peu un aspect de repère de pirate. Elle est notée bien visible 6 jour après la nouvelle lune. C'était le cas hier.

      Ce matin, c'était au tour de Jupiter, je l'ai déjà observé dernièrement, mais ce matin, grosse turbulence. La gtr n'est pas franche, palote et grisatre, par contre la neb est très contrastée. J'ai tenté la couleur pour ce dessin:

      Bonne journée. 
  • Upcoming Events