zirkel 2

Programme d'observation Lunaire

Recommended Posts

Posted (edited)

@Anton et Mila le bouquin de Norma je l'ai déjà, acheté en même temps que le LAC, au principal intéressé.

 

@serge vieillard yo Serge ! Oui les résultats avec le RC à prisme sont bien meilleurs, j'ai pu le comparer avec mon RC SW miroir diélectrique SW 2" et mes RC WO durabright et Orion enhanced en 1.25".

Meilleur contraste, pas d'astigmatisme et Map plus "franche" avec des couleurs plus "douces" (difficile à décrire mieux).

Sur des f/d à 7 et supérieurs cela marche vraiment bien.

Pour ce que j'en ai lu, les RC à prisme corrigeraient en grande partie l'aberration de sphéricité.

Faudrait comparer avec des RC à miroir plus haut de gamme pour voir.

En fichier joint : les tests qui m'ont décidé à tenter l'aventure du RC à prisme...

Test Renvoi Coudé W.Paolini.pdf

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

merci Stéphane

je n’aurai pas cru de prime abord

 un prisme >>>  3 surfaces optiques à polir et à assurer leur parfaite géométrie les unes par rapport aux autres, 2 interfaces air/verre, passage du flux lumineux dans le verre

un miroir >>> 1 seule surface optique et c’est tout.

Très intéressant ton constat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 4 heures, serge vieillard a dit :

un prisme >>>  3 surfaces optiques à polir et à assurer leur parfaite géométrie les unes par rapport aux autres, 2 interfaces air/verre, passage du flux lumineux dans le verre

 

Je cite W.Paolini (traduction) :

 

"Enfin, la technologie la plus mature utilisée pour les RC est probablement le simple prisme en verre.

Le verre BK7 est le matériau typique utilisé pour les RC à prisme.

La réflectivité interne au prisme est de 100% sans perte de lumière, une petite perte de lumière se produit cependant due aux interfaces air-verre du prisme, comme pour toute
optique.

Avec les deux interfaces air-verre d'un prisme, si c'est un multicouche moderne typique à 99,5% qui est utilisé, alors la réflectivité attendue doit être de 99% pour le prisme, sans tenir compte de toute perte d'absorption par le verre, qui est d'environ 0,2% ou moins dans le spectre visible pour chaque 10 mm du chemin parcouru."

 

Très franchement entre mon RC à miroir et celui à prisme je n'ai vu aucune différence entre les deux en terme de luminosité.

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci !

donc OK pour la transmission

mais quand est-il de la qualité des 3 surfaces optiques à polir et à orienter correctement ?

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Là Serge je ne sais pas, mes compétences s'arrêtent là.

Je sais que celui que j'ai marche très bien après peut être que Lyl peut nous en dire plus ?

J'ai tout de même vérifié la collimation qui est ok sur une étoile avec et sans le RC.

Edited by zirkel 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ce soir à la Lunette 100 ED + RC à prisme APM de 2" + Pentax XW 5 mm, X 180/Ps 0.56 résolution estimée 5 km.

Turbulence échelle de Pickering : 7 à 8 début de soirée, variable 5 à 7 fin de soirée.

 

Suivi du terminateur avec comme point de départ le cratère Goldschmidt au nord, remonté vers le célèbre Platon (magnifique) puis les monts Tenerife et Pico et petit écart vers les monts Spitzbergen (sympas) puis le cratère Archimède avec la rimae et ses monts du même nom au sud.

Erastosthene pour filer sur la moitié visible de Copernic pour aller voir toujours en descendant au sud Rimae Parry puis plus proche du terminateur les monts Moro.

Le vieux cratère Hesodius me sert de point de départ pour l'impressionnante rima du même nom puis le cratère Wilhelm m'emmène sur la star de la soirée : Clavius.

Tout ce voyage m'a pris beaucoup de temps, m'attardant longuement sur les objectifs de la soirée.

 

Images piquées, contrastées avec une excellente résolution en particulier en début de soirée.

Edited by zirkel 2
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Cyrille30
       
      Bonjour à toutes et à tous,
       
         Je profite du WE pour vous envoyer mes derniers traitements. Ils concernent des images lunaires du 25 février dernier où les conditions se sont parfois nettement améliorées. Des détails parfois croustillants étaient visibles sur l'écran, alors on croise les doigts, le temps se fige, les yeux ne bougent plus...et on espère ne pas avoir la guigne côté mécanique ou électronique. Parfois, j'ai replacé des images de la veille afin de mieux comparer l'évolution de l'éclairage et des détails. 
       
      Côté technique:
       
      Celestron 8 orange de 1982
      Caméra Skynyx 2-0M
      Filtre Baader RG610 + IR cut
      Barlow Takahashi 2X + 5 centimètres de tirage
      Map crayford
      Pré-traitement AS3!, traitement Astrosurface Miranda, 10% d'images retenues sur des ser de 5000.
       
       
      Côté photographies:
       
      Clavius du 24 février (nouveau traitement): j'ai "retravaillé" la texture finale:
       

       
       
      Aristarque (du 24 février):
       

       
      Le lendemain soir:
       

       
      Gassendi (le 24):
       

       
      Le 25:
       

       
      Schikard le 24:
       

       
      ...puis le 25:
       

       
      Ensuite toute une série de nouveautés pour ma collection: Bailly:
       

       
      Pythagore:
       

       
       
      Rimae Sirsalis:
       

       
      Wilson:
       

       
      Et pour achever, Kepler et ses éjectas:
       

       
      Toutes vos remarques et vos commentaires seront les bienvenus.
      Amitiés à tous et prenez soin de vous!
      Cyrille
       
       
       
       
       
       
    • By soleil rouge
      Bonsoir , petites séries de photos que j'ai realisé, lors de la dernière lune avec ma lunette Evostar de 150 mm ED et Camera Altair GP 327C + Barlow 2x astrophysique.
       
       
       



    • By Bigcrunch
      bonjour à tous,

      Il faut réélement de la chance pour bénéficier de toutes les conditions nécéssaires pour photgraphier un bon transit d'ISS..
       
      la première c'est déjà de consulter les prévisons de passage aux alentours de son domicile; cela faisait des mois que je ne les consultais plus ,
      et par le plus grand des hasards j'ai consulté le site samedi dernier !!!
      et là , j'avais un transit le lundi suivant , visible depuis mon domicile ..incroyable..
      et pendant le couvre-feu à 19h31 HL, proche du crépuscule civil..
      en outre , la lune était haute dans le ciel , 68° , ce qui aide au niveau turbulence , ISS était à 450 km d'altitude , donc passage rapide 0.6s et  donc un bon diamètre apparent plus de 60".
      et la dernière pricipale condition c'est la météo bien sûr , et là aussi pas mal de chance , m^me si j'ai eu un de voiles d'altitude..

      j'ai décidé aussi de filmer plutôt que photographier , donc en 4k à 29.7F/s , à l'aide du XT2 de fuji + lunette SW 80/600 focale résultante 900mm...
       
      comme je stressais un poil j'ai déclencé la vidéo 20 s avant le passage ..

      voià..
       
      pour le traitement  :  la lune dans AS2 : 300 images gardées sur 900 , pour le chapelet réalisé dans SIRIL , merci aux interventions dans la rubrique AStropratique pour vos conseils..
       
      livier
       
       
       
       
       
       
      Olivier
       
       
    • By astrovicking
      Hello les Amis!
       
      Un vieux Janssen du 15 octobre 2011, ici avec un N200/1000 chinois "Kepler" avec primaire repoli par Jean-marc Lecleire, ce n'est pas le N200/1100 que j'utilise aujourd'hui, même si les deux miroirs primaires ont été soigneusement polis par les mêmes mains expertes!
      Fichier vidéo retrouvé dans un "coin" d'un disque dur, entièrement traité avec la dernière version logiciel Astrosurface développé par Lucien ...
      (Une première pour moi, mais je n'abandonne pas pour autant, du moins pour l'instant, le couple Autostakkert/ Iris, Iris  que je maîtrise pas trop mal pour les besoins que j'en ai, après des années de pratique.)
       
      Il s'agit de quelque chose d'un peu particulier, ce fichier ici traité n'est pas directement le fichier vidéo original sortit de la Lumenera SKYnyx 2.1M que j'avais à l'époque, mais d'un essai particulier que j'avais fait en refaisant un AVI avec une taille doublée grâce au logiciel VirtualDub...
      A l'époque, cette expérimentation ne m'avait pas du tout convaincu au traitement (déjà le fichier vidéo était bien lourd niveau hardware pour mon PC à ce moment là, sachant que maintenant je traite avec un Core i9 à 8 coeurs 16 thread et 40Go de RAM assemblé maison, ce qui n'a rien a voir avec le PC de supermarché que j'avais à l'époque, ainsi qu'au niveau logiciel), mais là visiblement le résultat est très convenable, puisque je pense être au taquet (ou vraiment pas loin) concernant la résolution avec un Newton de 200mm...
       
      Je vais faire des comparatifs avec le fichier original (en fait, j'en ai plusieurs) pour voir si on obtient ne serait-ce qu'un tout petit gain avec un logiciel ou l'autre, ou si c'est sans intérêt, ce qui est fort probable, voire destructeur (au vu de l'image, ça ne serait tout de même alors qu' assez légèrement)...
      Ce qui est bien en numérique, c'est que, comme je le dis souvent, la pellicule et les produits de traitement ne coûtent pas cher et qu'on peut sans crainte se livrer à toutes les expérimentations, et même oser les plus farfelues (ce qui est ici un peu le cas!)... On a parfois de bonnes surprises!
       
      "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait!"...
      ....Sauf en astrophoto!!!
       
      PS: une fois l'image affichée en plein format, je vous invite même à zoomer avec votre navigateur, ce n'est pas forcément dégoûtant et si parmi vous certains on la possibilité d'évaluer les dimensions des plus petits cratères, ça m'intéresse...
      PS bis: Question contraste, j'aime bien les grades un peu durs, d'autant plus qu'ici on est proche du terminateur, mais je pense tout de même sortir aussi quelque chose un peu plus soft... Histoire de ...
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Eh oui j'ai réussi à l'avoir juste avant d'aller travailler, ce n'est pas passé loin car même  j'aurai pu me réveiller avant mais en  étant caché derrière un immeuble.
      Basse à 23ème jour de  lunaison, néanmoins une turbulence assez mitigé malgré tous.
       

       
      Bon ciel lunaire
  • Upcoming Events