christian viladrich

Tests et mesures de filtres Ha (partie étalon)

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Le mauvais temps a ceci de bon que l'on peut en profiter pour s'occuper de projets que l'on a laissé en attente depuis longtemps. Cela faisait un moment que je voulais me lancer dans le test des étalons. Comme vous le savez, les filtres solaires Ha (ou Ca K) peuvent être assez (voire très) chers, et la qualité n'est pas toujours au rendez-vous. Il y a donc du sens à essayer de vérifier si les filtres sont conformes aux spécifications.

Des discussions avec Bob Yoele (USA), Oliver Smie (Beloptik), Serge Koutchmy et Cyril Bazin (IAP) et un peu de lecture ont permis d'identifier différentes méthodes de test dont une qui permet d'estimer les FWHM, FSR et delta CWL (=écart par rapport à la raie Ha) des filtres.

C'est François Rouvière qui a trouvé les formules de calcul. Un grand merci à lui !! Pour le moment, c'est préliminaire, mais les résultats semblent tenir la route.

Le principe du test est décrit ici (désolé, c'est en anglais, mais on peut faire une traduction rapide avec Google Translator) :

http://astrosurf.com/viladrich/astro/instrument/solar/F-P-interferometer/F-P-testing.html
 

En résumé, cela consiste à utiliser le filtre comme un interféromètre de Fabry-Perot : l'étalon est éclairé par un  diffuseur lui-même éclairé par une lampe Ha :

Setup-diffuse-coro40mm-ASI290.jpg

 

On observe alors un système de franges concentriques :

F-P-F4-625.jpg

 

A partir de la mesure de ces franges, on peut en tirer les valeurs de :

- FWHM (= largeur à mi-hauteur),

- FSR (distance entre deux pics de transmission successifs, cette valeur est en lien avec la FWHM des filtres bloqueurs),

- l'écart de longueur d'onde centrale par rapport à Ha (ce qui conduit à devoir incliner le filtre plus ou moins).

 

Il y a dans la page mentionnée plus haut les résultats de mesures pour un SM 40 mm, un SM III 60 mm et un SM III 60 mm RichField. Merci au passage à l'heureux propriétaire des deux SM III de bien avoir voulu me les confier pour ces tests 😁

En résumé, les deux SM III de 60 mm sont très bons (FWHM < 0.6A), mais demandent une inclinaison non négligeable pour être réglés sur Ha (0.8° à 1.1°).

On pourra reparler de tout cela aux ROS !

Christian
 

Edited by christian viladrich
  • Like 5
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Merci Christian,

désolé je ne comprend pas trop ( cerveau en panne ) , mais admiratif devant un sujet aussi fascinant que la vérification des étalons .

Va falloir faire un addendum à astronomie solaire xD 

Paul 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reste toujours confondu par la maitrise de ces sujets. RESPECTS !

Les ROS se font malgré la conjoncture sanitaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avoue que j'ai pas tout compris non plus; avec ou sans google traduction! :D

 

bon, alors, la conclusion : mes deux sm40 type I, ils sont bons ou pas ? ;)

 

a+

stéphane

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

 

C'est sûr que le sujet est très technique.

 

L'idée est d'avoir un test que l'on peut pratiquer tranquillement chez soi, sans avoir besoin du Soleil, sans avoir besoin d'un spectro haute résolution, et qui permette à chacun d'évaluer la qualité de son propre filtre Ha. Chacun a pu noter que la qualité n'était pas toujours au rendez-vous. Avoir une évaluation numérique de cette qualité permet d'objectiver la chose.

L'approche est donc un peu la même qu'avec un test de de Foucault (ou interféromètre de Bath), sauf qu'ici on cherche à mesurer la FWHM d'un filtre Ha, et non la précision d'un miroir de télescope.

 

La liste du matériel à avoir sous la main est très réduit :

- une lampe Ha : c'est l'élément le plus cher, et comme il s'agit d'une lampe haute tension, il vaut mieux prendre du matériel respectant les normes de sécurité,

- un papier calque pour diffuser la lumière : ça c'est pas cher ;),

- un appareil photo avec un bon objectif : la qualité de l'objectif joue sur la précision du test.

Et puis surtout, il faut être très rigoureux dans le processus de mesure.

 

Vu de maintenant, et sans parler à la place des organisateurs, il y a toujours l'objectif de faire les ROS, mais difficile de savoir ce que l'avenir nous réserve.

 

Stéphane, si tu me passes tes SM40, je pourrai les tester et te dire ce qu'ils valent ;)

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

Une petite mise à jour avec des résultats consolidés pour trois étalons :

image.png.8c4ade2a8a4f07cb0fb2851fabf75f99.png

 

La 1er colonne (FSR) est en relation avec la bande passante du filtre bloqueur (BF). Elle ne nous intéresse pas trop.

La 2e colonne (FWHM) est celle qui définit le contraste du filtre. On observe que les deux SM III 60 mm sont nettement meilleurs que la spec (0.7 A).

La 3e colonne (delta CWL) est celle qui décrit le décalage de la bande passante par rapport à Ha quand on est à incidence normale. Autrement, cette colonne est en relation directe avec l'angle qu'il faut donner au filtre pour qu'il soit sur Ha.

C'est là où les choses se gattent. En effet, quand on incline le filtre, la zone du ciel qui est sur Ha (le fameux sweet spot) rétrécie, et devient à un certain moment plus petite que le diamètre du Soleil. Autrement dit, seule une partie du Soleil est sur Ha.

De ce point de vue, "l'ancien SM 40" est alors supérieur (car pas d'inclinaison nécessaire) aux nouveaux SM III (qui ont besoin d'une inclinaison assez forte). C'est peut-être un des éléments expliquant pourquoi les Coronado "pre-Meade" sont considérés comme étant de "meilleure" qualité.

 

On pourrait alors se demander pourquoi les fabricants ne font pas des étalons qui ont à la fois une FWHM étroite (comme les deux SM III) et qui soient proche de Ha à incidence normale (comme le SM 40) ? La réponse est simple : c'est très difficile (dont très cher ...) d'être bon sur les deux critères à la fois. Si l'un est bon, l'autre est moins bon ....

 

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces compléments rejoignant ce que j'avais entendu déjà à l'époque sur les filtres post Meade mais là , c'est beaucoup plus scientifique comme approche :)

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bungert
      Bonsoir,
       
      Le 2 mars, à Zimming, le Soleil essaye un pas de dance.
       
      Bon ciel ( les nuits prochaines... !)
      f.
       
       
       

       

       

       

    • By Jean-Marc_M
      Bonjour les soleilleux (ou pas d'ailleurs) !
      J'ai fait une mise en station vers 10h du matin pour de la photo solaire, une MES de type jeté de monture en pensant pouvoir affiner avec une pseudo dérive et bien sûr, ça n'a absolument pas marché du tout.. J'ai enfin retrouvé le doc que j'avais sur le sujet mais je ne comprends pas tout et je doute que la précision soit au rendez-vous puisqu'on ne touche pas au réglage initial de latitude. Ce serait un sacré coup de bol qu'elle soit bien réglée du premier coup : Mise en station diurne.pdf
       
      Avez-vous testé ?
      Connaissez-vous une méthode fine autre que faire la MES la nuit précédente ou des repères au sol ?
      Merci
    • By banjo
      bonjour,
      au vu des images satellite et météoMerd. ,j'ai installé le matériel et toute la journée  ça ne c'est pas découvert 
      mais j'y croyais pas vraiment , je lance les acquisitions en automatique et le résultat est plus que remarquable au vu des conditions ,
      le Ha serait   la botte secrète (enfin avec la 150mm à la 60 c'était assez nul) ?
      pour donner une idée de la transparence , pour la surface habituellement gain=50  vitesse 4.5/6.5ms , sur ces prises gain=99 vitesse 10ms
      Paul
      Ps: désolé Alain en couleur c'est pas terrible
       
      les conditions des sites météo  , je rêve .


       
      les conditions réelles toute la journée
       

       
       
      c'est pas mal quand même , non ? 
       
       
      version  traitement  doux
       

       
      version traitement dur
       


      limite de conditions 
       

       
      un peu de protu
       

       

    • By Anton et Mila
      Bonjour à vous,
       
      Si vous voulez donner du boulot à un croate, et avoir l'une des meilleures bino du moment. J'ai un autre modèle zeiss mais sans quick lock, mais elle est au top...
      Attention: je n'ai aucun intérêt dans l'affaire. Je ne connais pas le vendeur, mais je crois que l'on peut faire confiance à Bill Paolini sur Cloudy Nights
      https://www.cloudynights.com/articles/cat/user-reviews/field-test-carl-zeiss-apochromatic-sharpest-czas-binoviewer-r3282

    • By Philippoïde
      Bonjour les héliophiles (et les autres :))
      J'ai ressorti le spectro de la naphtaline ainsi que mes souvenirs de son fonctionnement.
      voici quelques images prises vers la fin d'aprem'.  ça rentre au chausse-pied à cette période de l'année.
      Pas beaucoup d'activité mais ça va venir...

       
      Glob
       
  • Upcoming Events