jldauvergne

Le cas Topaz en imagerie planétaire

Recommended Posts

Il y a 8 heures, jldauvergne a dit :

tu es sûr que c'est Denoise

de retour a la maison , j ai attendu d être sur mon ordi et non sur le tel pour regarder en détail , suite a mon intervention et ta réponse en donnant les détails avec les flèches verte , franchement je ne suis pas convaincu , seule la  flèche en haut à gauche effectivement crée une chose en plus sinon , le reste pour moi est présent flou mais présent  ,  ....c est vraiment tiré par les cheveux  , la recherche de la perfection est compliquée de fait que l on passe par des intermédiaires, et il y en a pas mal , de l optique j usqu au logiciel de traitement , donc tout ces intermédiaires  de fait transforment , pour définir une amélioration ,il faudrait une image unique qui ferait référence....que l'on piocherai dans un dico ....la même pour tous ....

Mais bon....

n oublions pas que tout ceci n est pas sérieux et reste un loisir sans conséquences...........alors y amener une petite touche personnelle , quoi de plus naturel :)

6026cb7e69ae1_capture2.JPG.884c3cae52e1deaa6fbb307e0d10a72a.JPG

 

pour topaz version d essai que j ai en permanence.?? c est la 2.2 ;2...je ne sais si ça répond avec ta question , après je ne sais pas pourquoi j y es toujours accès

bonne soirée:)

 

Capture.JPG.b1c6ef4d4180d1ce8e11132ea54ab5ad.JPG

 

Edited by Achaim

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 20 heures, jldauvergne a dit :

A chaque fois les détails sont anormalement affinée, en AI Clear en particulier on tend vers les détails de 1 pixel ce qui n'a aucun sens physique quand on est à 0.1"/pix avec un 300. A l'œil ça peut être flatteur et donner l'impression que l'on utilise un télescope beaucoup plus gros, sauf que l'image est largement dénaturée. Les détails changent de taille et leur structure de petite échelle est inventée.

 

Il y a 8 heures, jldauvergne a dit :

Après je comprends ta réaction. Oui c'est très flatteur à l'œil. Moi aussi j'ai envie d'y croire quand je vois ça. C'est sans doute ça le gros piège, c'est un gros pot de miel : son interprétation est plausible. Plausible ne veut pas dire juste, ... Ce qu'il fait mal, il le fait drôlement bien :) (ça reste un super algo).

 

Il y a 8 heures, Thierry Legault a dit :

Il 'y aurait pas d'un côté les images "scientifiques" où tout devrait être "réel", et les autres où on pourrait avoir un mélange de vrais et de faux détails. Ou alors, si on commence à accepter des faux détails, prenons le pinceau et ajoutons-les directement à la main, ce sera plus amusant 

 

Il y a 8 heures, Thierry Legault a dit :

Ici, on parle de détails qui n'existent pas et qui peuvent être très difficiles à distinguer des vrais, même pour un oeil averti, ce n'est pas du tout la même chose.

 

 

Voilà c'est ça Topaz, un outil qui te fais croire que ton 250 en campagne peut etre un 500 dans l'espace, c'est hyper réaliste mais inventé. La Jupiter du GIF  Topaz AI Clear fait rever mais avec 300 c'est bien un rêve, une création...  mais c'est hyper bien fait malheureusement , tout comme les effets spéciaux d'Hollywood qui on remplacé Remy, mais au moins on était dans le vrai ! ;)

 

Edited by Billyjoe
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Achaim a dit :

pour définir une amélioration ,il faudrait une image unique qui ferait référence....que l'on piocherai dans un dico ....la même pour tous ....

On parle juste de lois physique. 
Explique moi comment Topaz irait un facteur 4 voir un facteur 5 dans un autre exemple publié sur ce forum, sous la limite de diffraction. Quelle confiance tu peut apporter à un détail à ce point plus petit que le pouvoir séparateur du télescope. 
Par quel effet de magie tu expliques que Topaz parvienne à voir des choses que l'on ne peut faire sortir avec aucun autre logiciel très pointus et spécialisés que l'on a à notre disposition. 
Que Topaz s'appuie sur des détails réels ça oui tu as raison mais dans ce détail il fait de l'interprétation est celle-ci est en roue libre comme démontré dans ce fil. 
Tu peux faire l'autruche pour te convaincre du contraire, mais ça ne change pas grand chose au problème. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, HAlfie a dit :

En 1 : je ne suis pas certain que du bruit soit ajouté, n'est-ce pas plutôt l'algo antibruit qui galère plus à retirer le bruit à cet endroit, plus difficile à lisser que la zone à droite de la flèche d'Alphonsus ;)?

TU as les yeux de la foi. Dans la zone en question il y a plus de bruit dans l'image débruitée que dans l'originale. 

 

 

Il y a 3 heures, HAlfie a dit :

En effet quand on bascule comme tu le montres entre 100% avec calque 20% et le 20% tout court, c'est très proche, mais ne peut-on pas faire la même démonstration avec l'accentuation Photoshop ou un autre logiciel?

Non plus. C'est vraiment un problème d'en arriver à mettre les paramètres le plus proche possible de 0 pour essayer de démontrer qu'un algo ne dénature pas une image. Bien entendu qu'à 10 ou 20% ça se voit moins qu'à 50 ou 100, mais  ça ne change rien au fait que le problème est là. 
Tu peux régler aussi fort l'accentuation de Phososhop que tu veux, tu feras monter du bruit mais pas des détails de 1 pixel. Au contraire avec Topaz même avec le réglage le plus faible (ci dessous 10%), on a déjà créé des détails magiques de 1 pixel. J'ai superposé une image accentuation Photoshop 500% à 1 pixel, et une image Topaz avec un coup de la même accentuation pour comparer. Même à 10% on a bien la création de ces détails aberrants en taille angulaire.

 topaz5.gif.8fcfb815d1df4b3327458c57e0a33d70.gif

C'est sûr que ça devient subtile à 10%, car l'image a conservé son intégrité à 90%. Mais même sans accentuer, juste en changeant le contraste on voit déjà que les détails de 1 pixel sont là. 
Si tu admets que ce qu'il fait à 100% est incohérent ça ne le devient pas plus en appliquant à 5% ou 10%. Ce n'est pas le % de l'algo le problème mais l'algo lui même inadapté pour ce que l'on fait. Le problème est juste moins visible à 10%, mais l'intégrité de l'image est déjà corrompue.

Je passe aussi sur la montée de tous les artefacts liés au lissage de bruit. 

 

Cette zone là est bien partie en vrille aussi juste avec du Topaz à 10% 

topaz6.jpg.8ec169222c7c34ec1cd2129663a74dba.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, HAlfie a dit :

Le Photoshop en 2 passes d'accentuation à 400% et pixel 0,3 se rapproche le plus du topaz sharpen à 100% mais avec des effets de pixellisation dégueu.

Je n'ai pas trop compris exactement ce que tu as fait comme traitement, mais c'est un bon exemple d'utilisation excessive des outils classique. Tu finis pas apporter toi même la démonstration de ce que je dis. 
Quand tu superposes ce que tu as fait  à Topaz il fait une image moins bruitée en montrant des détails à beaucoup plus petite échelle. 
Bref il y a une c.. dans le potage. 
Je pointe à nouveau quelques détails totalement absents de ton traitement malgré son niveau de surtraitement et l'emploi d'une savante panoplie d'outils.

 

Tu vois, le plus terrible sur cette exemple c'est que le AI Clear semble beaucoup plus naturel visuellement que ce que tu as fait. Et pourtant ton traitement a exagéré les contrastes, fait monté le bruit, mais il n'a pas créé d'information là où il n'y en a pas, donc il est bien plus cohérent et satisfaisant intellectuellement. D'ailleurs la dynamique de ce traitement fait que l'on voit des choses que l'image Topaz ne montre pas.  
C'est justement parce que ce qu'a fait Topaz fait bien illusion visuellement qu'il est à proscrire. Je peux facilement avec une image comme celle là faire croire que mon télescope à des performances qu'il n'a pas. 
A la base on parle d'une image dont Peach m'a dit que personne n'a jamais fait mieux en amateur pour une élévation aussi basse. Je n'en ai pas vu de mieux à n'importe quelle hauteur avec un Mewlon 300. Ce serait vraiment un problème à mon sens de lui faire dire ce qu'elle ne dit pas en la poussant de façon logiciel à une résolution équivalente à un T500 ou 600. 

 

topaz6.gif.580707a0ed05d0cc06ebed0ca2e883b9.gif

(il faut zoomer si besoin pour bien apprécier les problème ça se passe à l'échelle du pixel). 

 

Bref la question c'est de savoir où chacun met son curseur en terme d'invention de détails : un peu, beaucoup, à la folie, ... ou pas du tout. La réponse est très claire en ce qui me concerne. Ca doit être mon éducation luthérienne ;) 


 

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, jldauvergne a dit :

C'est justement parce que ce qu'a fait Topaz fait bien illusion visuellement qu'il est à proscrire. Je peux facilement avec une image comme celle là faire croire que mon télescope à des performance qu'il n'a pas. 
A la base on parle d'une image dont Peach m'a dit que personne n'a jamais fait mieux en amateur pour une élévation aussi basse. Je n'en ai pas vu de mieux à n'importe quelle hauteur avec un Mewlon 300. Ce serait vraiment un problème à mon sens de lui faire dire ce qu'elle ne dit pas en la poussant de façon logiciel à une résolution équivalente à un T500 ou 600. 

 

topaz6.gif.580707a0ed05d0cc06ebed0ca2e883b9.gif

(il faut zoomer si besoin pour bien apprécier les problème ça se passe à l'échelle du pixel). 
 

Là franchement on est dessus, on voit très bien que les détails qui sont séparés sur la version Topaz ne le sont pas sur la version Photoshop en mode à fond les ballons. La version Topaz lui invente une image encore plus fine  et elle reste en plus superbement lise, mais c'est du faux, de la création. Et  ni nous ni Topaz pouvons savoir si les détails la haut sur Jupiter son vraiment comme cela .Par contre on sait que dans  la réalité le télescope n'a pas séparés ces photons, et qu'en publiant une image comme ça on invente ni plus ni moins.

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On le trouve ici :

https://github.com/blackhaz/DStation

Et cerise sur le gâteau :

Additionally, the software distribution will have fantastic images of Jupiter, obtained by Jean-Luc Dauvergne at Pic Du Midi observatory, as well as DStation preset so you could see the algorithm in action.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, jldauvergne a dit :

Tu peux faire l'autruche pour te convaincre du contraire, mais ça ne change pas grand chose au problème. 

Ah .....donc du cp on se demande qui essaye de convaincre l autre :D....

Ça tourne au monologue ton histoire moi je dis juste que ds la plupart des cas les détails qui sont recentrés ou resserrés ,existent dejas sur la photo , mais pas autant puisque flou ...c est ce que j observe sans aller chercher le pixel , après oui il y a des beugs , et point besoin de magie pour ça , tous les log de réduc de bruit font ça si on les pousse ...

Par contre je suis dac avec :

Il y a 11 heures, Billyjoe a dit :

  ni nous ni Topaz pouvons savoir si les détails la haut sur Jupiter son vraiment comme cela .Par contre on sait que dans  la réalité le télescope n'a pas séparés ces photons, et qu'en publiant une image comme ça on invente ni plus ni moins.

Effectivement  ou le détail ds la réalité est etalé , ou recentré .on ne sait pas ....mais sur le même soucis je ne suis pas dac avec la suite , qui nous dit que la réalité qui sort de ton télescope est la vrai ....elle est souvent bien floue et changeante suivant le matériel qu il soit chinois ou japonais  et suivant la game de capteurs diverses  et  pour pouvoir juger de tout ça ....ba .....je reviens a mon image de référence ... 

Bref .....dans tes exemples , il faut convenir que topaz convient à la majorité des astrams et que cette majorité se fout pas mal du détail vu a la loupe ....il y a ceux qui recherchent la perfection, c est un but en soit et ceux qui juste se font plaisir .s en es un autre .....et si ...un modeste miroir chinois peut être transformé par la fée topaz en miroir mewlonesque ....ouahhhouu...pourquoi pas :D.....( Humour....au cas où )

Après oui ...il faudrait mettre comme convention les log employés a la publie du clicher , ça oui ...c est une question d honnêteté ....

Je vire du coup puisque je ne fais pas parti des perfectionnistes et donc ne peut  rien apporté à ton topic ....

Bonne journée et surtout  bonne croisade. Topazienne.  :) 

Edited by Achaim

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Achaim a dit :

moi je dis juste que ds la plupart des cas les détails qui sont recentrés ou resserrés ,existent dejas sur la photo , mais pas autant puisque flou

 

sauf que le détail "flou" existe bien, au contraire du détail "net" qui est une interprétation de Topaz. Dit autrement : deux télescopes utilisés dans les mêmes conditions, mais pas avec le même traitement, donneront quelque chose de proche sur le premier, mais de complètement différent sur le second.

 

Et on retombe bien sur les risques de ce type de traitement : certains y verront beaucoup d'artefacts, d'autres un peu, et d'autres n'y verront que du feu xD

 

il y a une heure, Achaim a dit :

tous les log de réduc de bruit font ça si on les pousse

 

pas franchement non. En général la réduction de bruit floute et lisse quand on la pousse, jusqu'à un effet "plastique" ou "poupée de cire". Elle n'affine pas les détails (jusqu'à en créer)

 

il y a une heure, Achaim a dit :

et si ...un modeste miroir chinois peut être transformé par la fée topaz en miroir mewlonesque ....ouahhhouu...pourquoi pas :D.....

 

il y a une heure, Achaim a dit :

topaz convient à la majorité des astrams et que cette majorité se fout pas mal du détail vu a la loupe

 

Ca commence à me rappeler la "réalité alternative" trumpesque : les fake news aussi, ça convient à beaucoup de gens, et alors ? Un sondage n'a jamais fait la réalité d'une information, pas plus que l'efficacité d'un soi-disant traitement contre un certain virus ;)). Après les fake news, les fake pictures, un subtil et séduisant mélange de vrai et de faux ? O.o:S

 

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au final c'est un sujet qui pourrait se traiter en MP car concernant très peu de copains. Il faut reconnaître tout de même que lorsque le débat est correct, son suivi est parfois intéressant. 9_9

Bonne journée 

Alain 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Achaim a dit :

il faut convenir que topaz convient à la majorité des astrams et que cette majorité se fout pas mal du détail vu a la loupe .

Ce que tu dis est faux en planétaire. Il est rejeté par les observateurs les plus pointus. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, jldauvergne a dit :

Ce que tu dis est faux en planétaire. Il est rejeté par les observateurs les plus pointus. 

Une jolie contradiction dialectique 

Affirmer que il y es des observateurs ( les plus pointus ) que les autres revient à définir une sorte de minorité....donc de fait l'affirmation est vrai 

Pour que ce soit faux il faudrait que la majorité des observateurs soient :  dit " pointu".....ce qui reste à prouver :)

Après on peut semer le doute en disant les observateurs ..pointus :P

Bref. .on s en fou en fait ........n empêche que le  sujet est même si le fond du soucis ne me touche finalement  pas,  sûrement par manque de expérience , technique ect....est 

Très instructif ....

..et mise a part mon ressenti basique que j' ai donné   , je ne m aventurerai au pas a contredire les cadors de la technique .....et vais continuer à lire maintenant ce post en toute intimité...

Bien à vous .

 

 

Edited by Achaim
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis mal exprimé : Topaz est utilisé par une petite minorité.  Je disais juste que les observateurs qui sortent les meilleures images s'en passent et c'est en toute connaissance de cause. C'est un argument d'autorité si tu veux, mais il est appuyé par la démonstration de ce fil de discussion et l'avis d'observateurs expérimentés. 

Et puis généralement ces observateurs là inspirent les autres techniquement. Ils innovent et si ils sautent cette innovation là ce n'est pas sans raison 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez parce que ça fait un moment qu'on parle de Topaz.

Un peu de retour sur un autre domaine : la 4K et les compresseurs.

Sur les algorithmes de compression HEVC, il y a aussi des denoiser. On utilise ça avec précaution parce que trop fort ça ne lisse plus, mais ça provoque des artefacts.

A supposer que Topaz soit issu des dernieres méthodes en date, rien d'étonnant.

Personnellement, je n'utilise aucun denoiser, uniquement des algorithmes dits réversibles à la troncature des calculs près.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, merci @jldauvergne, c'était pas clair pour moi (pas le temps de s'y intéresser) et bien maintenant ça l'est. En effet, de l'invention de détails...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Je prend connaissance de ce post et je reste dubitatif sur le fait de savoir si cela procure ou pas des artefacts (quelque soit le soft utilisé dés lors que l'on utilise des algorithmes de déconvolution).

Comment être sur de positionner le curseur au "bon endroit" sans rajouter une information qui n'existe pas à la base ? Cela reste de toute manière très subjectif ?


Autant un pré traitement classique dark flat offset est quelque chose qui fait appel à des calculs réversibles (on peut retrouver à l'envers les images de bases) autant dés que l'on touche à des algos de déconvolution il n'est pas possible de revenir à l'image de base brut à 100%. Ce qui montre que le process n'est pas reproductible.

 

Donc quelques part, on va par exemple accentuer le détail d'une poussière, d'un pixel chaud mal retiré du prétraitement ou autres pixels défectueux présents dans l'image.

 

et le but au final c'est de produire quoi ? Une belle image ou une image scientifiquement exploitable ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, OlivierG a dit :

Je prend connaissance de ce post et je reste dubitatif sur le fait de savoir si cela procure ou pas des artefacts (quelque soit le soft utilisé dés lors que l'on utilise des algorithmes de déconvolution).

Comment être sur de positionner le curseur au "bon endroit" sans rajouter une information qui n'existe pas à la base ? Cela reste de toute manière très subjectif ?


Autant un pré traitement classique dark flat offset est quelque chose qui fait appel à des calculs réversibles (on peut retrouver à l'envers les images de bases) autant dés que l'on touche à des algos de déconvolution il n'est pas possible de revenir à l'image de base brut à 100%. Ce qui montre que le process n'est pas reproductible.

 

Donc quelques part, on va par exemple accentuer le détail d'une poussière, d'un pixel chaud mal retiré du prétraitement ou autres pixels défectueux présents dans l'image.

 

et le but au final c'est de produire quoi ? Une belle image ou une image scientifiquement exploitable ?

 

Olivier,

S'agissant de ta dernière remarque : belle image ou scientifiquement exploitable. Je ne pense pas que cette opposition soit aussi tranchée. On part du principe qu'aucun amateur, même qui souhaite juste se faire plaisir sans aucune autre "ambition", n'a envie de se retrouver avec de faux détails dans son image. Donc l'interrogation sur l'effet du traitement sur les détails elle est parfaitement légitime. 

Comment être sûr de positionner le curseur au bon endroit ? Figures-toi qu'il y a des observateurs qui se pose cette question en ces termes depuis longtemps et qui ont voulu apporter des éléments de réponse. Il y en a plein dans ce topic. J'en propose moi-même depuis plusieurs années (et qui se retrouvent à plusieurs endroits dans ce fil, mais il y en a eu d'autres sur le même thème). 

Donc ne pas rester sur une posture de faux relativisme. L'objectivité dans l'imagerie, c'est possible, mais c'est quelque chose qui se réfléchit.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, OlivierG a dit :

Je prend connaissance de ce post et je reste dubitatif sur le fait de savoir si cela procure ou pas des artefacts (quelque soit le soft utilisé dés lors que l'on utilise des algorithmes de déconvolution).

Comment être sur de positionner le curseur au "bon endroit" sans rajouter une information qui n'existe pas à la base ? Cela reste de toute manière très subjectif ?

J'aurais tendance à séparer les artefacts et l'invention de détails. Topaz part tout de suite sur l'invention de détail quelque soit le réglage du curseur. 
Les artefacts que l'on a en imagerie planétaire sont essentiellement d'origine optique, mais pour moi ça fait partie de l'image. Il faut essayer de ne pas trop les souligner, mais ce n'est pas une invention d'information, cette information elle est bel et bien là. Et c'est en grande partie pour ça que l'on va chercher en planétaire à avoir l'optique qui génère le moins possible de défauts. On applique aussi les traitement qui font contenir le mieux possible les artefacts d'origine optique. Après il y a le bruit, mais le bruit ne me pose pas de problème, l'œil sait très bien le reconnaître comme sur le 1er exemple de ce fil avec SOFIA. Le but est de ne pas le faire sortir mais dans certains cas on n'y coupe pas (image CH4 par exemple). 

 

Optiquement on se prend vraiment la tête pour éliminer tous les défauts qui peuvent l'être, ce serait assez illogique une fois tous ces efforts faits d'ouvrir la porte à d'autres défauts (même si ils flattent l'oeil) au traitement alors que l'on a la possibilité et la liberté de les éviter. Ce n'est pas comme si Topaz était le seul outil d'accentuation des détails et de réduction du bruit. Ceux d'Astrosurface et de Photoshop par exemple sont efficaces et performants. 

 

 

Il y a 1 heure, OlivierG a dit :

et le but au final c'est de produire quoi ? Une belle image ou une image scientifiquement exploitable ?

Dans le cas de l'imagerie planétaire, beaucoup de personnes partagent leurs images sur des bases de données et je ne peux qu'encourager chacun de le faire. Du coup c'est mieux si l'image est scientifiquement exploitable. 
Depuis toujours je suis sensible à la belle image aussi. Mais créer les détails dans un logiciel je ne vois pas ce que ça a de satisfaisant. Pourquoi se donner tout ce mal à la prise de vue si on peut finalement doubler le diamètre de son télescope (en apparence et en apparence seulement) au traitement ? C'est un peu comme partir à la chasse dans un zoo, ou lâcher des animaux en liberté juste avant de tirer dessus. 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on fait de l'imagerie planétaire, on fait une synthèse d'un grand nombre d'images qui présentent chacune des détails qui lui sont propres.

Mais pour Jupiter, par exemple, l'atmosphère change avec le temps. Donc, on rassemble des détails qui n'étaient pas présents aux mêmes instants. On ne sait pas s'ils étaient effectivement présent sur Jupiter durant toute la durée de la prise de vue.

Donc, cette image finale reflète-t-elle bien la réalité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Oodini a dit :

Donc, on rassemble des détails qui n'étaient pas présents aux mêmes instants. On ne sait pas s'ils étaient effectivement présent sur Jupiter durant toute la durée de la prise de vue.

 

Sauf erreur ultracrépidentiste toujours possible, Jupiter mesure à la louche 140 000 km et 50 arcsec. Une arcsec sur Jupiter représente donc 2800 km. Les très bonnes images d’amateurs montrent quoi, 0.3 arcsec ? Si oui, ça ferait en gros 800 km. Le vent sur Jupiter, à la louche, c’est maxi, disons, 500 km/h, soit 0.25 arcsec en une heure, toujours à la louche. Si une vidéo sur Jupiter dure dix minutes, je vois mal comment les nuages joviens pourraient changer de forme pendant la prise de vue…………………

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Oodini a dit :

Donc, cette image finale reflète-t-elle bien la réalité ?

On voit assez vite des détails changer sur Jupiter, mais il faut quand même laisser passer 1 à 2h (et avoir de très bonnes images pour voir ces changements). Pour la résolution que l'on a , sur l'échelle de temps de la prise de vue 10 à 20 min grand maxi, l'aspect n'a pas changé. 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement il faut au minimum quelques heures pour voir du changement dans les nuages de Jupiter, et encore ça ne concerne qu'une seule information : le déplacement des détails de la zone équatoriale par rapport à tout le reste. 

Sinon le vrai minimum, c'est une rotation jovienne.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello ;),

 

Je vais tenter autant que possible de prendre un maximum de hauteur (voire d'altitude :D) et d'être le plus objectif possible, malgré une charge émotionnelle et chappe de plomb sur ce sujet, qui rend l'exercice difficile pour moi.

Je vais donc essayer de rester assez synthétique et ne pas rebondir sur divers arguments (d'autorité etc.) lus un peu plus haut, pour éviter de partir dans des ping pong interminables non constructifs.

 

Voici une petite animation en reprenant les essais sharpening montrés plus haut. Ce GIF animé montre en effet ce qui me semble être "une extrapolation des informations existantes" prise en défaut par une sorte de "reconstruction" (que mentionnait Thierry plus haut) dans la mesure où le trait indiqué avec les flèches est "plat". Ce qui n'est pas le cas des autres versions avec un sharpening que j'avais exprès dosées excessivement tout en me rapprochant le plus possible de l'image de base "étalon", sur le plan de la finesse et du contraste :

topaz_sharpen.gif.1de96df894d361db236aecfcef42b1a1.gif

 

Il serait intéressant de différencier plusieurs types d'utilisation, car j'ai l'impression qu'on les essaye un peu toutes en même temps ?

 

1. Utilisation exclusive de Topaz AI en sortie de stack avec sharpening poussé fort uniquement et denoise à 0 : risque de surinterprétation, je suis d'accord avec vous, j'avais encore un doute lors de mes essais d'il y a qqes jours (gif de jean-Luc et celui que je viens de poster ci-dessus).

2. Utilisation exclusive de Topaz AI en sortie de stack avec Sharpening moyen et/ou fort et denoise moyen et/ou fort (ça dépend de la taille de l'image, plus elle est petite plus il faut y aller molo), idem : là on part sur une Jupiter venant d'un 300mm qui se transforme en 600mm en terme de finesse, ok avec vous (depuis le début d'ailleurs).

3. Utilisation modérée de Topaz AI en sortie de stack avec sharpening "léger" (dur à quantifier, dépend de la taille de la planète) et denoise "léger" voire nulle : c'est déjà moins évident et franchement il faut parfois s'y reprendre à plusieurs fois, voire plonger sa tête dans l'écran, faire un GIF animé pour distinguer par endroit une légère surinterprétation. Pas de quoi utiliser des superlatifs, la différence n'est pas forcément "flagrante", mais elle semble exister. Est-ce acceptable? Scientifiquement non. Artistiquement peut-être que oui?

4. Utilisation d'un logiciel astro plus traditionnel en sortie de stack (Astra, Iris, Astrosurface, Registax, ou même Photoshop) pour 'débroussailler" et la touche finale avec Topaz AI de façon soft : toujours pas convaincu que ce cas de figure soit vraiment problématique car là il ne faut plus plonger sa tête dans l'écran, mais carrément l'enfoncer et grossir à 400% pour espérer trouver quelque chose dont on n'est pas sûr qu'il s'agit d'une surinterprétation, bref on est loin de transformer une image de 300mm en 600mm.

 

Il semble cependant ressortir que le risque de franchissement de la ligne rouge, augmente proportionnellement avec l'importance de son utilisation/effet sur l'image, et que le risque est d'autant plus grand qu'utilisé avec un oeil non averti ;).

Edited by HAlfie
Correction fautes d'orthographe
  • Like 2
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now