jldauvergne

Le cas Topaz en imagerie planétaire

Recommended Posts

En passant par Astrosurface et un rééquilibrage couleur.

Quand on zoome on voit l'effet de ta déconvolution de Wiener. (grain)

JLDJup.jpg.3819e045934d4148185b7c8f59abbe12.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Je vais me risquer, le sujet est peut être autre, car ce soft depuis des images moyenne, permet sans un effort, ni une competence ouf, ou un instrument ouf ( réglé ouf ) d'obtenir une image qui inspire celle des meilleurs.

 

Il y avait eu le cas du Huawei, qui avait une IA qui depuis une photo prise de la lune, en faisait une version tres haut résolution bluffant.

 

Dans ces 2 cas, la raison est simple, le besoin d'avoir des photos OUF et "c'est moi qui l'est fait" prévaut trés trés largement sur le risque d'artefact ou l'invention de detail.

 

Car comme cela a été dit, des détails ( contrasté ou pas ) à 3 ou 5 fois le pouvoir séparateur sont de l'invention, c'est une évidence sauf à remettre en cause la loi de optique et croire en à magie.

 

N'oublié pas le fonctionnement d'une IA, on lui donne à manger plein de photo qui on été flouté et bruité, pour lui apprendre le lien entre les details flou, et les details net, puis on l'utilise sur la photo, elle va "deviner" les details sur la base de ce qu'elle à appris.

 

 

Une fois cela compris, il est tout à fait logique d'avoir un visage qui apparait, ou tout autre forme de cratère sur la lune, ou nébulosité sur Jupiter, d'ailleurs ce qui limite la qualité de l'IA est le peu de photo TRES haut resolution de ces cibles et leur détail spécifique.

 

Mais alors se pose la question, l'image resultat est-elle plutot une amélioration de la photo d'origine, un photo montage des images donné à l'IA, ou encore autre chose ...

 

Pour moi ce qui élimine de genre de traitement, c'est plutot le faite que des données vienne d'ailleurs, et donc "c'est pas moi qui l'es fait" et alors autant télécharger la photo de JLD et dire "c'est moi qui l'est fait".

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout à fait d'accord.

 

J'ajouterais que quand je lis le mot "artistique", je me demande si on ne confond pas art et barbouillage xD

  • Like 3
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, proceau a dit :

Pour moi ce qui élimine de genre de traitement, c'est plutot le faite que des données vienne d'ailleurs, et donc "c'est pas moi qui l'es fait" et alors autant télécharger la photo de JLD et dire "c'est moi qui l'est fait

c'est parfaitement résumé

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Thierry Legault a dit :

J'ajouterais que quand je lis le mot "artistique", je me demande si on ne confond pas art et barbouillage

 

Ben tu sais, le mot "art" est tellement galvaudé, depuis quelques années/Décennies, qu'on peut s'autoriser à peu près n'importe quoi.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, proceau a dit :

N'oublié pas le fonctionnement d'une IA, on lui donne à manger plein de photo qui on été flouté et bruité, pour lui apprendre le lien entre les details flou, et les details net, puis on l'utilise sur la photo, elle va "deviner" les details sur la base de ce qu'elle à appris.

 

Est-ce que la solution qui réconcilierait tout le monde ne serait pas que quelqu'un développe une sorte de Topaz dédié astro, c'est à dire basé sur le même principe mais nourri dans la phase d'apprentissage de l'IA avec exclusivement des images astro?

Edited by LucaR
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, proceau a dit :

N'oublié pas le fonctionnement d'une IA, on lui donne à manger plein de photo qui on été flouté et bruité, pour lui apprendre le lien entre les details flou, et les details net, puis on l'utilise sur la photo, elle va "deviner" les details sur la base de ce qu'elle à appris.

en fait cette approche là peut être efficace. Si tu as un flou de mise au point, tu peux reconstruire l'image à partir de l'image d'un point ou une estimation et une simulation de ce point. C'est ce que font Focus Magic et le filtre de netteté optimisée de Photoshop. Le problème en imagerie planétaire c'est que l'on n'a non pas du flou mais de la diffraction, ce qui n'est pas du tout la même chose. Du coup, ces filtres ne sont pas adaptés à ce type d'image, sauf éventuellement à être un peu juste en échantillonnage. 

Pour continuer la démonstration sur Topaz Denoise je n'ai comparé justement à Focus Magic et la netteté optimisé, car ils affinent les détails, éventuellement à l'excès, mais n'en inventent pas. 
On voit nettement que Topaz va plus loin encore dans l'interprétation. On n'est néanmoins pas très loin de l'outil de netteté optimisée, dont l'utilisation est également déconseillée en planétaire car encore une fois la diffraction ce n'est pas du flou, c'est une limite physique. 

topaz7.gif.f8d6a9d720718398887f959964a3d3ed.gif


 

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, LucaR a dit :

Est-ce que la solution qui réconcilierait tout le monde ne serait pas que quelqu'un développe une sorte de Topaz dédié astro, c'est à dire basé sur le même principe mais nourri dans la phase d'apprentissage de l'IA avec exclusivement des images astro?

Pour moi ca reviens à m'approprier des photos de tier, et si on pousse l'idée au bout en faisant une photo de Jupiter avec un smartphone, on aura une photo realiste de Jupiter en T1000

 

D'ailleurs Quid des droits des images utilisé dans l'entrainement ...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, proceau a dit :

D'ailleurs Quid des droits des images utilisé dans l'entrainement ...

Je suppose que la même question s'est posée avec les photos utilisées pour l'apprentissage de Topaz. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, LucaR a dit :

Est-ce que la solution qui réconcilierait tout le monde ne serait pas que quelqu'un développe une sorte de Topaz dédié astro, c'est à dire basé sur le même principe mais nourri dans la phase d'apprentissage de l'IA avec exclusivement des images astro?

L'image obtenue n'en serait pas moins une interprétation de ce que l'on a imagé, donc de "l'art" et absolument pas la réalité. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'enfin bon là j'avoue... J'ai essayé de passer cette peinture de jeune fille dans TOPAZ et voilà ce qu'il me sort :

150468625_10224614775262035_5574768779896265655_n.jpg.4d328645aa8e77e7c0997eb706b1da50.jpg


PS : Pour la petite histoire je l'ai vraiment passé dans Denoise Ai, ça a bien nettoyé les artefacts jpg notamment... :D

  • Haha 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/02/2021 à 20:44, LucaR a dit :

Est-ce que la solution qui réconcilierait tout le monde ne serait pas que quelqu'un développe une sorte de Topaz dédié astro, c'est à dire basé sur le même principe mais nourri dans la phase d'apprentissage de l'IA avec exclusivement des images astro?

Il faudrait des principes adaptés à notre domaine, de l'IA peut être, mais pas à la sauce Topaz. 
Je pense que ce qui serait intéressant c'est d'avoir un algo d'IA qui teste différentes PSF pour faire la déconvolution avec différents défauts (coma, astig, etc). 
J'ai l'impression que selon la qualité et la cohérence de l'information dans l'image déconvoluée et un apprentissage avec une image de référence, il doit être possible de développer quelque chose. 
On peut même rêver pourquoi pas d'avoir une déconvolution image par images dans les brutes pour corriger la turbulence. Pour faire ça peut être que l'on se heurte au bruit. Mais on peut imaginer que l'algo essaye X déconvolution et essaye toutes les combinaisons possible sur les X milliers d'images (ok je m'emballe il faudrait un ordinateur quantique pour calculer le résultat :) ) 

Ce qui est certain en tout cas c'est que ce qui a le plus fait progresser nos smartphones par exemple ce sont les algos et non pas le matériel comme on peut le penser (le matériel a évolué aussi, mais moins que les algo). Donc dans le domaine astro et en planétaire en particulier je pense que l'on a encore de grosses marges de progression. 
La seule limite c'est les moyens humains, on est sur des logiciels généralement gratuits et il faut avoir les compétence. J'ai souvent des idées d'algo (je ne sais pas si elles sont viables), mais en tout cas je n'ai pas les compétences pour les coder. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour faire une "IA" il faut

  - une cible clair ( dans ton cas une image niquel )

  - une source clair ( dans ton cas l'image du telescope )

 

on parle de traitement d'image haut resolution donc des millions de neurone, donc il faut enormement de d'image pour l'entrainé.

 

une solution possible est de parti d'image theorique parfaite, et d'y appliqué dessus les deformations que tu cite et entrainé l'IA dessus, avec l'espoir qu'elle généralise.

 

Cela aurait comme avantage, que l'amélioration de l'IA ne serait pas issue d'image "d'autre instrument" ( avec les risques que j'ai cité ), mais de la physique de l'imagerie.

 

Apres rien ne garanti qu'elle généralisera les rendus theorique, ni qu'il est possible de faire assez de simulations pour l'entrainé.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now