Sign in to follow this  
PhVDB

Une Terre dans la Terre ?

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Posted (edited)

Il me semble que personne ne conteste que la Terre est le résultat de l'accrétion successive d'une dizaine de planétoïdes de la taille de Mars, la Lune étant le vestige de al dernière de ces collision. Par ailleurs, si on sait avec certitude que la Terre est différenciée (les trucs denses tombent au centre), le déroulé de ce processus de différenciation est très peu, voire pas connu. En particulier, on ne sait pas si elle s'est faite de façon continue ou par étapes.

 

Ce que les simulations (et les observations) disent avec une quasi certitude est que le dernier impact, celui ayant été à l'origine de la Lune a vu le noyau de Théia s'écraser sur la Terre alors d'une partie de son manteau de l'a pas pas été. C'est la raison pour laquelle la Lune a, comparativement à la Terre, un petit noyau (d'autant que le manteau lunaire  a pu aussi être alimenté par une partie du manteau terrestre arraché par la collision).

 

D'après les auteurs, rien n'empêche que le manteau de Théia ait été un peu plus dense que le manteau terrestre. Il aurait donc coulé à la base du manteau terrestre. Leur propos est alors de dire qu'il ne se serait pas disloqué par la suite et aurait formé des entités individualisées et pérennes. En un sens, la différentiation du manteau ne serait donc pas tout-à-fait complète.

 

Cependant, si je comprends bien, les auteurs ne prétendent pas expliquer pourquoi ce serait le cas (en fait ils ne discutent pas du fait que cela représente ou non unebizarrerie), leur propos est de voir si l'hypothèse d'un manteau de Théia plus dense que le manteau terrestre pourrait expliquer diverses anomalies chimiques (et isotopiques) des échantillons lunaires et en prime le fait des éclats de Théia puissent se trouver à la base du manteau car plus dense. La survie ultérieure de ces éclats n'est pas ce qu'ils étudient ici.

 

Les auteurs ne comparent pas non plus cette hypothèse d'éclats de Théia à la base du manteau avec celle plus communément admise d'anciennes plaques tectoniques qui coulent après subduction à la base du manteau (je ne me souviens plus de pourquoi elles se mettent à couler, mais il y a une raison).

 

Ceci dit, il existe une énorme littérature sur ces superpanaches (un des noms donnés à ces structures, qu'elles soient ou non des éclats), donc il est difficile de situer ce travail dans le contexte général.

Edited by dg2
  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Est-ce que le manteau lunaire pourrait nous en dire plus sur Théia afin d'avoir plus infos sur Théia et sa densité? 

Edited by BERNARD GAUTIER

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this