vigon

montures AVALON

Recommended Posts

bonjour

je suis à recherche de retours d'expériences à l'utilisation des montures Avalon et notamment les modèles M-zéro et M-Uno

fiabilité?

stabilité?

qualité de suivi?

utilisation avec PC ou tablette...etc

merci par avance

Eric

Edited by vigon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir, je ne connais pas les montures AVALON, mais je connais leurs motorisations et le logiciel tout en un qui les pilotent.

J'ai acheté, lors du premier confinement une G11 avec le kit AVALON. Après quelque utilisation, j'ai revendu mon autre G11 avec  motorisation LOSMANDY.

C'est surtout le logiciel de pilotage qui m'a plu: un seul logiciel pour tout faire, pointage au goto, gestion de la camera de guidage, gestion de la camera imageur, pilotage du moteur de mise au point (FEATHERTOUCH).

Et, le petit plus, pilotage via une tablette avec le logiciel de son choix par wifi ou bluetouth suivant l'option choisie.

J'ai, du coup, racheté des moteur pour ma GM8.

Si les montures sont à la hauteur de la motorisation, c'est du très bon.

à +

Edited by higgins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je possède une M-Uno version Bluetooth.

Si je pouvais résumer cette monture en qq mots, je dirais qu'elle sait se faire oublier, tellement elle est facile à utiliser :)

Au niveau mecanique et finitions, c'est du haut de gamme et surtout très bien pensé (passe câble, système de contrepoids à différents endroits suivant les configurations, réglages possible de la position du bras suivant le type de télescope....).

De par son système à courroies, elle n'a pas de Backlash, donc on doit adapter ses habitudes de guidage (on guide agressif et à haute fréquence) et même si Ies graphs sont parfois erratiques, on obtient des étoiles rondes, de manière assez magique :)

Les axes sont super fluides, donc pas de soucis pour l'équilibre, qui n'a pas besoin d être asymétrique comme sur d'autre montures équatoriales.

Le soft de pilotage est simple et robuste et c'est ce qu'on lui demande (voir la liste des fonctions sur le site d Avalon) : je pilote ça avec SGP et PHD2, une fois lancé c'est partis pour la nuit. Je n'ai jamais utilisé ça avec une tablette, toujours avec un portable.

Enfin le support est super réactif, le boss d' Avalon réponds lui-même site le forum du site ^^

Je l'ai utilisée avec un 200/800 ainsi qu'une petite lunette, guidage au chercheur puis au DO pour éviter les flexions site les poses de 10min.

En espérant que ça réponde à tes questions.

 

PS : afin d'être transparent, ma monture est en vente dans les PA - je m'en sépare uniquement car maintenant que je suis jeune papa, je ne peux plus trimballer autant de matos qu'avant :( sinon je n'aurais jamais souhaité m'en séparer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une M-Uno depuis 2019 avec un C8 dessus. Avant j'avais (j'ai toujours) une G11 avec le Gemini-2 (et tous ses bugs toujours pas réglés...). Je travaille avec un réducteur de focale mais j'ai un focuseur qui allonge le train optique et je suis à 1640mm de focale avec une CCD et des pixels de 9 microns, soit 1.13"/pixel. Je fais essentiellement de la photométrie: astéroïdes, exo-planètes et étoiles variables. Le setup fonctionne toute la  nuit avec Prism et le mode observation automatique.

 

J'avais pris la M-Uno pour ne plus avoir le problème du retournement au méridien, car la gestion de ce retournement en observation automatique complexifie les choses: il faut recentrer le champ, de manière équivalente, il faut retrouver une étoile guide au même endroit pour ne pas décentrer le champ, il faut refaire la MAP après le retournement donc on perd du temps, si le retournement intervient à un moment critique comme l'entrée ou la sortie du transit d'une exo-planète ben c'est mort, le décalage de champ lié au retournement génère des petites différences en photométrie. Bref le retournement c'est la plaie. Avec la M-Uno ce problème disparait et c'est un vrai bonheur. Pour planifier les observations c'est aussi plus simple puisqu'on n'a pas ce problème à gérer. Donc c'est le grand avantage de cette monture.

 

Maintenant la M-Uno est beaucoup trop sensible au vent (en comparaison avec la G11). Je suis dans le 13 avec du mistral, la sensibilité au vent est un vrai problème. Et je suis avec un C8, donc un tube court. Je n'imagine même pas avec quelque chose de plus long et/ou plus lourd.

 

Au niveau auto-guidage, je suis mitigé. J'ai une CCD avec double capteur (un pour l'image et un pour l'autoguidage). Certes les étoiles sont rondes mais si j'ai une FWHM de 3" sur une pose de 3 secondes non guidée, sur une pose longue guidée (120 sec et plus), la FWHM va monter à 3.5", 3.7", je perds facilement 0.7" du fait de la pose. Moi faisant de la photométrie, ce n'est pas trop gênant. Mais pour quelqu'un qui veut avoir de la résolution sur une galaxie par exemple, ce sera un problème. Ou bien alors je m'y prends comme un manche pour guider (je fais des poses de guidage de 1 à 2 secondes avec une agressivité autour de 0.7 à 1 sur une échelle qui va jusqu'à 2).

 

Ma monture avait aussi un problème de réglage initial (ce que je trouve anormal vu le prix du bestiau). Par moment, l'autoguidage partait vraiment en sucette, avec une dérive énorme sur l'axe d'ascension droite et perte de l'étoile guide qui sortait du champ. Donc un pic haute fréquence et de très forte amplitude que l'autoguidage n'arrivait même pas à compenser en 1 seconde. La monture est retournée chez le fabriquant pour révision puis revenue. Depuis (cela fait 14 mois maintenant) je n'ai constaté à nouveau le problème que 2 fois (sur 110 nuits). Je ne sais pas exactement ce qu'il se passe.

 

J'ai aussi un problème bizarre, parfois avec le soft de la monture, la connexion avec le PC ne se fait pas (je suis sous Windows 10). Il faut que je coupe électriquement la monture (il n'y a pas d'interrupteur) et que je remette le courant pour que cela fonctionne à nouveau.

 

Niveau pointage et centrage de champ, la M-Uno marche très bien, pas de backlash, un vrai bonheur à comparer avec la G11 et son backlash de la mort en déclinaison.

 

Dernier truc, le soft Avalon pour faire un modèle de pointage ne reconnait que les CCD avec un driver Ascom, donc ma CCD SBig n'est pas utilisable. Je n'ai donc pas de modèle de pointage. Mais je m'en passe avec Prism et un coup d'astrométrie (j'ai Astrometry.net en local) pour recentrer le champ pointé.

 

En conclusion, je suis mitigé, la monture a des avantages (pas de retournement, pas de backlash) mais trop forte sensibilité au vent et auto-guidage bof bof (en tout cas pour moi).

Si le retournement n'est pas un problème, alors ce n'est pas la monture que je conseillerai.

 

Marc

Edited by Gribol

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour Vigon

 

j'ai une M-zero depuis 4 ans avec une T100Q dessus ou une ts61edph. acheté chez OU pendant les soldes

je l'utilise via NINA

 

avantage :

- légère, je déplace l'ensemble sur 3 pavés japonais orienté nord, fait mise en station avec sharpcap et c'est prêt en 5 min.

- fluide et réactive voir trace PHD (désolé, j'ai pas meilleure définition de screenshot, là je tournais à un RMS de 0.26 sous une bonne condition de nuit), 

- pas de retournement de méridien ni de backslash

 

défaut :

- sensible au vent (oubliez l'astrophoto si vent > 20km/h)

- prix pour une capacité de 8 kilo max !!!

- pas complétement compatible avec l'asiair (des soucis selon ceux qui l'ont testé sur le forum avalon), et d'une manière général nécessite un PC pour le suivi, donc pas "full nomade"

- design non compatible avec les longs tubes

 

le design est particulier et limite les choix d'instruments :

passe avec un C8edge (grand max) en configurant le bras dans l'axe de gravité, je n'irais pas mettre un RC8 (tube trop long, trop déporté)

ok pour les lunettes jusqu'à 600mm de focale, pas au dessus sinon butée quand on vise autour de la polaire

doit être équilibré au poil.

 

En gros : c'est une monture pour C8edge et/ou lunette petite focale, pas chronophage le soir, reposante la nuit, qui ne met pas à mal la motivation en astrophoto.

 

perso, c'est une monture à vie, mais il faut un peu de temps pour la maitriser au début (équilibrage ...)

 

J'ai depuis peu une avalon linear (dans une cabane) et suis en phase d'apprentissage dessus sur un RC10 (semble être le max en poids)

 

image.png.8dfa0391558d7f68819ee229be785e3c.png

image.png.094b930b51ff5107a853f1a475faf7c9.png

 

Edited by la louche du Nord

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un exemple de guidage de la M-Uno avec Prism. C'est un peu l'exception, étoile guide très brillante (35000 ADU), seeing correct et guidage 1 seconde.

guidag10.png

 

Mais en général, c'est plutôt 0.8" à 0.9" en alpha et 0.5" en delta.

 

Marc

Edited by Gribol

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Gribol a dit :

Pixels ou seconde d'arc ?

 

pixel, 0.31 seconde d'arc. ce fut une très bonne nuit, je suis généralement autour de 0.5

au début je galérais pas mal, il faut bien rentrer les valeurs qu'avalon préconise et bien équilibrer.

 

https://www.avalon-instruments.com/13-troubleshooting/117-phd2-guide-suggested-parameters

 

 

Edited by la louche du Nord

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, la louche du Nord a dit :

il faut bien rentrer les valeurs qu'avalon préconise et bien équilibrer.

Oui j'ai bien lu ce document, que j'ai appliqué à un moment, mais sans résultat concluant. J'ai passé finalement la vitesse de guidage à 0.5 fois la vitesse sidérale.

Et la monture est bien équilibrée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Gribol a dit :

Oui j'ai bien lu ce document, que j'ai appliqué à un moment, mais sans résultat concluant. J'ai passé finalement la vitesse de guidage à 0.5 fois la vitesse sidérale.

Et la monture est bien équilibrée.

 

je suis plutôt autour de 0.35 pour la m-zero (focale 600) et 0.25 pour la linear (focale 2000).

là où je ne suis pas totalement d'accord avec avalon c'est leur temps de pose, 1s c'est beaucoup trop cours par moment, et la monture guide sur de la turbulence.

j'ai moins ce soucis en focale courte mais au RC10 (au do) c'est flagrant, il suffit de voir la forme de l'étoile guide qui change d'aspect en envoi l'autoguidage en oscillation autour de 2 s d'arc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois surtout qu'il faut une étoile guide bien brillante pour que le calcul du centroïde soit le plus précis possible.

Je te rejoins sur les poses unitaires de 1 sec, je pense qu'on guide sur la turbulence. Mais j'ai essayé de guider avec des poses de 5 secondes et c'était encore pire. Maintenant je suis dans la tranche 1sec/3sec, en général 2 sec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de vos retours 

j en conclu que la linéar serait au final un bon choix

poids équivalent et prix à mi chemin des modèles mono bras

Share this post


Link to post
Share on other sites

à Vigon

 

j'ai tellement de plaisir avec ma lunette de 600 de focale sur ma M-Zero que s'il s'agit d'un epsilon à 500 de focale je prendrais plus sur un M-UNO pour le flip meridien. Son design est prévu pour.

après il y a le fait que les M-UNO/M-ZERO t'enferme dans des choix de tubes courts (SCT, lunette 600, newton parabolique epsilon ou hypergraph ...). (voir commentaire de Florent ci-dessous)  Avec la Linear, tu es plus polyvalent.

 

 

Edited by la louche du Nord

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, la louche du Nord a dit :

t'enferme dans des choix de tubes courts (SCT, lunette 600, newton parabolique epsilon ou hypergraph ...).

Avec un extender en Dec, on peut monter des tubes plus longs sans soucis , on est plusieurs à le faire me semble? Dans mon cas un 200/800 avec tube allongé (à la base un AT8IN de chez astrotech)

 

 

101043-1613904523.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, FlorentG a dit :

Avec un extender en Dec, on peut monter des tubes plus longs sans soucis , on est plusieurs à le faire me semble?

 

bonjour Florent

 

très beau ton setup, on avait plutôt tendance à voir des lunettes avec cet extender, en particulier sur le site d'avalon coté utilisateur.

Pas trop de difficulté à guider ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci :)

Franchement non, une fois la philosophie comprise (je venais d'une EQ6....), pas de soucis pour des poses unitaires entre 5 et 10min. Après n'étant pas un ayatollah des chiffres, je me suis toujours contenté de l'aspect de mes bruts, sans jamais vraiment rien mesurer. Si c'etait rond et ponctuel, good pour moi :)

Je suis par contre passé au DO, le chercheur montrait des signes de flexions à plus de 5min.

Il y avait parfois du déchet le matin au réveil, mais je n'ai jamais réussi à savoir si cela venait de nuages devant l'étoile guide, d'une petite rafale de vent au autre chose (vu que je dormais ^^).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now