symaski62

Michael Collins 90 ans décès 1930-2021 Apollo 11

Recommended Posts

Michael Collins  90 ans  décès  

 

Apollo 11  

 

image.png.e13c4ea122ece452b8c695caecf0f812.pngmicheal 

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Sad 19

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 

Triste... son livre de mémoire, « Carrying the fire », est un vrai régal ! Poétique, beaucoup d’humour et d’autodérision, beaucoup d’humilité, son histoire est passionnante, et on y apprend ce qu’il pensait autour de la lune, à répéter les 18 procédures de secours en cas de problème des ses coéquipiers.

 

Un grand bonhomme, admirable !

 

Jacques

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Colmic a dit :

Sans doute celui des 3 qui a dû avoir le plus gros mental.

 

Difficile de trancher... Armstrong en avait sur les épaules en tant que pilote effectif du LM pour sa première descente complète... Et Aldrin pour rester souriant en tant que second sur le sol lunaire...

 

Collins avait des tâches cruciales : retourner le CSM pour aller accrocher le LM installé au bout du S-IV-B, réussir la mise en orbite lunaire, réussir le départ de l'orbite lunaire, se glisser dans le mince corridor de rentrée.

 

C'est lui qui était Capcom pour Apollo 8 et a donné le feu vert à Borman et ses collègues "You are go for TLI", pour l'injection sur la trajectoire menant à la lune. Il raconte à quel point, rétrospectivement, il a compris la solennité historique de cette phrase qui autorisait le premier équipage à quitter l'orbite terrestre, pour le premier voyage entre deux astres. 

Edited by starjack
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Colmic a dit :

et surtout parce que je me suis toujours demandé tout ce qui a pu passer par la tête de ce gars pendant les quelques longues heures où il s'est retrouvé seul sans ses collègues.

 

"...Bordel c'est moi qui a la place du con ! Les deux autres sont au paradis et vont être célèbres à tout jamais mais moi je continue à tourner autour en attendant qu'ils reviennent..."

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Salut à tous

 

Quelle époque, belle époque avec la conquête de la lune et le premier pas de l'homme sur un autre monde que le sien.  Je m'en souviens comme si c'était hier, et devant un écran noir et blanc. 

Et lorsque l'on sait ce qu'étaient les technologies de l'époque par rapport à celles d'aujourd'hui, on peut dire que ces 3 hommes étaient des Héros.

 

Sans oublier ceux qui suivirent.

A+

Pierre

Edited by PierreB
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Souvent en observant la lune je pointe les petits cratères Amstrong, Collins, Aldrin, les seuls nommés du vivant de leur fondateur, et je pense à ces garçons dont la vie tout à fait banale s'est configurée d'une façon extraordinaire en contrepartie d'avoir été des serviteurs de leur pays. Ils furent de purs produits de l'Amérique, pilotes hors pairs qui prirent part à la guerre, aux essais en vols puis au programme Apollo. Le 24 juillet 69, ils devinrent des demi-dieux, des démiurges qui accomplirent la plus grande des utopies de tous les temps. Dès lors, leur existence au regard du monde s'est métamorphosée en allégorie ambulante. Je me demande alors comment ont-ils pu ensuite continuer à mener une sereine existence terrestre, eux qui à l'instar d'Hercule, d'Achille, d'Ulysse se sont hissés au plus élevé des mythes face à l'éternité et parvenus après cela à conserver leur intégrité psychologique. Soit qu'ils n'aient pas conceptualisé leur exploit, soit à l'inverse qu'ils aient su en venir à bout au prix d'une force d'esprit colossale. Michael Collins était sans doute de la part de ceux-là.

Qu'ils soient ou ne soient plus ici bas, leur souffle planera là haut pour toujours.

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Personnage attachant : sa mission était la moins spectaculaire, mais pas la moins difficile : il a pu se décrire comme le seul américain qui n'a pas vu les premiers pas de l'homme sur la lune ou encore l'homme le plus seul de l'histoire de l'humanité, et toujours avec humour et simplicité : je pense qu'aujourd'hui nous sommes quelques milliers à l'accompagner en un dernier hommage...

Edited by Eratosthene
  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, PierreB a dit :

Quelle époque, belle époque avec la conquête de la lune et le premier pas

 

Bonjour: Bien malheureusement non! La nostalgie déforme nos souvenirs de cette horrible époque!

 

La vie est courte et passe bien trop vite.

 

Michael Collins, Rest In Peace and thank you.  :-(

  • Like 1
  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Adlucem a dit :

Je me demande alors comment ont-ils pu ensuite continuer à mener une sereine existence terrestre, eux qui à l'instar d'Hercule, d'Achille, d'Ulysse se sont hissés au plus élevé des mythes face à l'éternité et parvenus après cela à conserver leur intégrité psychologique.

 

En fait, ils n'ont pas vraiment pu conserver tous les trois leur intégrité psychologique. Notamment pas Aldrin, comme il le raconte dans "Magnificent desolation". Michael Collins a un peu bourlingué de jobs en jobs, et a fait un excellent directeur du National Air and Space Museum. Armstrong est modestement devenu prof en université. Ils n'ont en tout cas plus volé après leur exploration lunaire, alors que d'autres marcheurs lunaires, John Young ou Alan Bean par exemple, sont restés astronautes et ont revolé, sur la navette pour le premier et sur Skylab pour le second.

 

Il y a 8 heures, Adlucem a dit :

puis au programme Apollo.

 

N'oublions pas Gemini, auxquels tous les trois ont participé, avec la démonstration de son sang-froid par Armstrong sur Gemini 8 et des EVA très réussies par Aldrin et Collins (qui a eu l'honneur ou le plaisir ou la chance de voler avec John Young).

 

Il y a 8 heures, PierreB a dit :

Et lorsque l'on sait ce qu'étaient les technologies de l'époque par rapport à celles d'aujourd'hui, on peut dire que ces 3 hommes étaient des Héros.

 

Oui, c'est vrai, mais c'était les meilleures technologies de l'époque qui étaient mises à leur disposition. Ils accomplissaient quelque chose de très difficile où le droit à l'erreur était quasi-inexistant, mais avec les meilleurs moyens possibles et la volonté farouche et totalement focalisée de réaliser parfaitement leur travail, longuement répété en simulateur.

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, VNA1 a dit :

Bonjour: Bien malheureusement non! La nostalgie déforme nos souvenirs de cette horrible époque!

 

C'est le Vietnam qui te fait dire ça ?

Sinon, Aldrin a eu de gros problèmes avec l'alcool à son retour si je me souviens bien... N'empêche qu'il aura enterré les 2 autres ! L'alcool conserve... :)

Et RIP pour Collins, un grand merci à ces formidables explorateurs.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma petite contribution à la mémoire de Collins, cet homme qui fut physiquement et l'espace d'une mission, l'homme le plus seul au monde en 1969.

Ce qui probablement a été son lot à l'heure de rendre son dernier souffle, après avoir connu le souffle épique d'une aventure, une Première hors normes.

 

Mais quelles que soient nos pérégrinations, nos aventures, les exploits à la mesure de notre vie, ce sera notre lot à tous au moment de rencontrer ce que Paulo Coelho appelle " L'indésirable " :ph34r:

 

Alors, désirer un peu plus de rêves et d'épopées où que l'on soit, s'envoyer en l'air, prendre l'air, des grands airs parfois, l'air de rien , ça adoucit la perspective de l'ultime solitude.:) 

Et c'est pas pécher -_-

 

 

Amitiés à tous les rêveurs du forum et des environs....9_9;)

 

 

 

" Une Lune presque pleine avec ses mers bien visibles, dont celle de la "Tranquillité" qui agita le monde un jour, une nuit de juillet 1969. Quelque part en Bourgogne le 31 Août 2020. La majesté jamais démentie de Séléné suffit à vous transporter de la Terre à la Lune...et retour. Photos de l'auteur avec un bridge Sony . " 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, starjack a dit :

C'est lui qui était Capcom pour Apollo 8 et a donné le feu vert à Borman et ses collègues "You are go for TLI"

Les trois d'Apollo 8 sont eux encore tous en vie.

C'est le seul équipage Apollo encore au complet.

 

En somme, le premier équipage à rejoindre la Lune, et le dernier qui quittera (le plus tard possible) la Terre ...

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 18 heures, VNA1 a dit :

Bonjour: Bien malheureusement non! La nostalgie déforme nos souvenirs de cette horrible époque!

 

Salut VNA1

Citation

"Cette Horrible époque " .

 

 

Ce Fil n'a rien à voir avec ce que tu dois sous-entendre. (si cela est le cas)

Ce fil n'est que pour la mémoire d'un astronaute qui avec ces 2 équipiers d'apollo11 ont fait pour la conquête spatiale.

Il et lis ont ouvert la voie au spatial à tant d'autres et jusqu'à encore aujourd'hui.

Navré que mes propos aient pu te choquer. Mais je ne m'en tiens qu'à ce fil, et à rien d'autre, car lorsque je dis, la belle époque, je ne fais allusion qu'à la conquête spatiale et à la technologie de l'époque. Point

 

Il y a 15 heures, Kaptain a dit :

C'est le Vietnam qui te fait dire ça ?

 

C'est une possibilité Kaptain,

 

A+ à tous

 

pierre

Edited by PierreB
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 15 heures, starjack a dit :

Oui, c'est vrai, mais c'était les meilleures technologies de l'époque qui étaient mises à leur disposition

 

Tu as raison. Mais tout évolue. regardons ne serait-ce qu'en imagerie. énorme progrès par rapport à 1969.

 

Pierre

Edited by PierreB

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

A table en famille, j'ai balancé: "aujourd'hui j'ai un copain d'enfance qui est mort".

Drôle de réaction autour de moi, surtout quand j'ai expliqué de qui il s'agissait. Certains d'entre nous parlaient de solitude dans ce post. C'est exactement ce que j'ai éprouvé à ce moment là entouré pourtant des miens. Ce que nous avons vécu ces années là, ensemble, toute une génération enthousiaste,  avec eux autour et sur la Lune, les "belles années" comme disait Pierre, c'est difficilement communicable. Réservé aux initiés on va dire....

 

 

Edited by Bernard Augier
  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 8 minutes, Great gig in the sky a dit :

On va finir par dire : j' y étais ! xD

 

Oui oui on y était vraiment. Et personnellement je n'en suis jamais  revenu. Dans tous les sens du terme :). Pas indemne en tout cas, décalé à vie, citoyen de l'univers.

 

Il y a 14 heures, PierreB a dit :

regardons ne serait-ce qu'en imagerie. énorme progrès par rapport à 1969.

 

Vous vous rappelez avec quoi on observait à l'époque dans nos clubs...:D Ce qui me frappe c'est, qu'avec le recul du temps, et l'accès aux données permis par le ouaibe,  je me rends compte de l'écart prodigieux qu'il y avait alors entre notre quotidien et cette stupéfiante aventure technologique. Nous ne nous en rendions pas réellement compte. Le fossé était gigantesque. Et finalement il s'est réduit de manière à ce que notre quotidien dépasse  la science fiction d'alors. Et de manière tout à fait inattendue.

Edited by Bernard Augier
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Si l'on me demande dans 10 20 30 ans (à condition que je sois encore parmi vous ;)) qu'est ce qui m'aura marqué coté actualité spatiale, je répondrais sans hésiter, le premier pas de l'homme sur la Lune, avec trois grands HOMMES lancés sur une bombe, dans sa direction, à plus de 300 000 km de la terre. 

Et je le pense encore aujourd'hui. Il fallait oser, et ils l'ont réalisé. 

  

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, PierreB a dit :

avec trois grands HOMMES lancés sur une bombe

 

Les 18 suivants étaient assez c.....us aussi, il faut dire !

 

A chaque mission ils y avaient du nouveau : deux sorties, la rencontre ave Surveyor III, trois sorties, la brouette (le MET), le rover, quelques heures de séjour jusqu'à presque trois jours, de plus en plus d'échantillons rapportés, atterrir en plaine, puis au final dans les montagnes. Avec une petite EVA entre Lune et Terre sur le chemin du retour pour le troisième homme.

 

Et à chaque mission ses pépins à gérer. Un éclair qui frappe la fusée, un radar d'alunissage qui flanche, évidemment un réservoir d'oxygène qui explose, une camera couleur qui crame, un parachute qui ne s'ouvre pas, des crochets qui ne s'accrochent pas pour extirper le LM, un garde-boue qui casse...

 

Oui, l'étoffe des héros, pas faux, mais aussi des héros travailleurs ! Et ceux qui prenaient leur mission un peu trop à la légère, dehors !

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now