Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Je suis curieux de trouver le modèle de formation d'une anti-étoile.

Parce que quelques anti-noyaux d'hélium, passe encore, même si ce n'est pas encore des atomes, et puis qu'ils sont approximativement seuls et que donc leur section efficace pour réagir avec autre chose est assez ténue.

Mais réunir des quantité d'anti-atome d'hydrogène (ou d'hélium), et là on parle de ~1057 atomes (à la louche 1030kg pour le soleil, 10-27kg pour un atome d'hydrogène) tout au même endroit, sans qu'il n'y ait eu de réaction importante avec la matière "ordinaire" qui sied dans les nuages de gaz moléculaires et somme toute un peu partout ... là cela me semble un peu plus compliqué.

Mais c'est passionnant en tout cas !

 

Marc

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on imagine que la matière  noire entoure  tous les systèmes ( la matière  noire su système  solaire  occupe  environ  2 al ) comme cette chose n'est  ni matière  ni antimatière, Proxima  du Centaure  pourrait  être  en antimatière  et ça ne gênerait personne !

Maintenant  comment  cette antimatière  serait arrivée  là  ,cest une bonne question !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais qu'est-ce qu'il se passe lorsque de la matière passe à proximité de ces "anti-systèmes stellaires"?

L'héliopause, franchie par les Voyager 1 et 2  correspond à la rencontre entre le vent solaire et le vent interstellaire: dans le cas d'une anti-étoile qui serait dans le disque galactique comme le soleil, cette héliopause d'anti-étoile serait une source de rayons gama assez importante - peut-on estimer sa luminosité?

Et Les objets interstellaires type 1I/'Oumuamua ou 2I/'Borisov qui doivent traverser les exo-systèmes solaires par milliers chaque année, ne causeraient-ils pas des sursaut gama à chaque traversée des exo-héliosphères (et ne parlons pas des collisions...)?

 

Ces anti-étoiles, j'imagine, sont dans des périphéries très isolées? Vagabondes integalactiques?

Nicolas

Edited by biver

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis contrarié !  par les observations, ça  ne correspond  pas à  ma logique ! 

Une première  explication  consiste à  dire que suite à  un léger déséquilibre  entre matière  et antimatière ce qu'il  reste aujourd'hui  dans l'univers  c'est  ce qui reste après annihilation  c'est  une explication  qui vaut ce qu'elle  vaut mais elle a  le mérite  de conserver la matière  qui nous entoure !

S'il reste des anti étoiles  des anti galaxies c'est que la première  hypothèse ne fonctionne pas, mais dans ces conditions pourquoi pas autant de matière que d'antimatière ? Mais juste quelques  cas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now