Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Vraiment une très belle image Jean-Marc :)

Un cadrage soigné et les couleurs me vont bien, bravo ;)

Bonne soirée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente cible et aussi bien les couleurs que l'acquisition sont au top :)

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un trio bien présenté, une image bien composée et beaucoup d'objets dans ce champ !

Bravo Jean-Marc :) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très chouette ce trio, on ne le voit pas assez souvent :)

Bravo !

Romain

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires très sympa et pour vos likes :x

Et visiblement j'ai compris comment fonctionne la sonde de calibration de l'écran !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très beau trio ;) Bravo :)

 

XavS

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe champ ! Une prochaine cible pour moi , assurément ¬¬

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bien belle image et pour les couleurs je trouve çà parfait ;)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle image grand champ avec des détails intéressants sur ngc5985......Bravo....:)

La sonde de ton écran est donc bien calibrée ;)

Bonne journée

Romain

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos commentaires, je vais finir par rougir :x

Il y a 9 heures, pmoine a dit :

Une prochaine cible pour moi , assurément

Sûr, elle vaut le détour ! J'ai trouvé ce lien bien fait sur ce trio : https://saplimoges.fr/limage-du-mois-doctobre-2015-le-trio-du-dragon/

 

il y a 7 minutes, rompitt a dit :

La sonde de ton écran est donc bien calibrée ;)

Je me suis platement excusé auprès de mes filtres RVB que je traitais de bons à rien depuis quelques mois ! Sans compter la facilitation du traitement, les couleurs bougent comme prévu par les curseurs :) Encore un accessoire qui vient alourdir la liste du matériel...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une très belle image rien à redire et surtout un qui ne  met  pas un FDC  noirci aux charbon ..:x

 

Bravo JMarc

Olivier

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Bigcrunch a dit :

un qui ne  met  pas un FDC  noirci aux charbon ..

Merci Olivier :) Je préfère gris foncé, enfin si il n'y a pas ou plus de misère à cacher ce qui n'est pas toujours évident à avoir..

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très joli triplé qui finalement n'est pas seul.

 

Il y a du monde en arrière plan

 

Bravo

 

Bon ciel

Patrick

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, elles sont superbes.

Comme les copains, j'aime beaucoup le FDC.

Par contre, pourquoi le CLS sur la couche L ? J'avais cru comprendre que en image de galaxie, il ne fallait mieux ne pas mettre de filtre du tout, ce que j'ai un peu de mal à comprendre si on photograpie en ville ou milieu assez pollué.

Amitiés

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Cyril a dit :

Par contre, pourquoi le CLS sur la couche L ? J'avais cru comprendre que en image de galaxie, il ne fallait mieux ne pas mettre de filtre du tout, ce que j'ai un peu de mal à comprendre si on photograpie en ville ou milieu assez pollué.

J'ai lu ça effectivement mais pour avoir essayé chez moi en centre-petite-ville à 10 km de Lyon, je trouve le résultat moins bon. Le fond de ciel monte beaucoup plus vite d'où beaucoup plus d'images à empiler et les contrastes sont moins bons.

J'ai également lu le contraire avec une utilisation de CLS en ciel sans PL pour améliorer les contrastes justement. Je n'ai pas essayé..

D'autres mettent le CLS en entrée de correcteur/réducteur comme ça tout le monde en profite, le L mais aussi les RVB et même les SHO. Là je reste perplexe :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Cyril a dit :

J'avais cru comprendre que en image de galaxie, il ne fallait mieux ne pas mettre de filtre du tout

Au moins un Luminance

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Discret68
      Vu qu'il y en a qui aiment bien jouer sur ce site (ils se reconnaitront ), je rajoute pour même pas 1 euro de plus, une image de NGC2403.
       
      Cette galaxie m'a donné un peu de fil à retordre lors du traitement, notamment vu le faible nombre de poses réalisées. Les images ont été prises en février 2015 .... Mais elles sont restées intact sur mon disque dur.
       
      Setup : newton 300 f/d4, Caméra Moravian G3-8300 sur l'EQ8. Autoguidage par ASI120MM sur lulu de 80 en parallèle.
       
      En résumé, pour cette galaxie, ce ne sont pas 300 poses, ni même 50, mais seulement 9 de 300s pour la couche luminance (Je dis bien neuf brutes !). Et le pire, c'est que je les ai faite en bin2 - Allez savoir ce qui m'est passé par la tête . Je pense que le rhum consommé pour me tenir chaud y est pour quelque chose. En fait, c'est une fausse excuse vu que je suis en remote, bien au chaud.
       
      Pour la couleur, ce sont 8 de 200s en bin2 pour chaque couche RVB. Le capteur CCD était à -22°.
       
      Le pré-traitement a été effectué avec AstroPixel Processor. Une petite reprise avec Pix pour appliquer un HDR MultiScaleTransform (layer 5) sur un clone de l'image. Mixage des 2 images à 50% de chaque avec PixelMath pour donner un peu de relief.
       
      J'ai peaufiné un peu le résultat en utilisant quelques scripts "Astronomy Tools" sous Photoshop.
       
      Eu égard au nombre de poses, je vous demande d'être un peu (mais juste un peu) indulgent :
       

       
      Et la version annotée pour y localiser de petites copines. Il y a PGC0021288 en bas à droite, une petite galaxie spirale vue de  trois quarts qui a l'air bien sympathique. Distance 300 millions d'annnée-lumières :
       

       
      Bon, je sens qu'on ne va s'éterniser très longtemps sur cette image.
       
      Jean-Pierre
    • By Los_Calvos
      Bonjour,
      cette fois nous changeons de type de cible pour vous proposer une galaxy naine et donc diffuse avec quatre de ses six amas globulaires.
      La position des amas est répertoriée dans l’image « version originale » sur astrobin.
       
      La galaxie naine Fornax MCG-06-07-001
       
      La galaxie naine Fornax est l’une des galaxies naines voisines de la Voie lactée. La galaxie naine Fornax (alias MCG-06-07-001, PCG10093) est située dans la constellation du Fornax. La galaxie est un essaim ellipsoïdal de vieilles étoiles, qui se sont formées à peu près en même temps que la galaxie et sont similaires à celles des amas globulaires. Cette galaxie est un satellite de notre Voie lactée, distant d’environ 500 000 années-lumière et contient six amas globulaires ; la plus grande, NGC 1049, a été découverte avant la galaxie elle-même. La galaxie s’éloigne également de la Voie lactée à 53 km/s. En raison de la faible brillance de surface de la galaxie et de sa grande extension, c’est une cible difficile pour l’observation visuelle à mag 9 avec les étoiles les plus brillantes autour de la 19ème magnitude.
      Les observations de six amas globulaires – de grandes boules d’étoiles qui orbitent autour des centres des galaxies – trouvés dans Fornax montrent qu’ils sont très similaires à ceux trouvés dans notre galaxie, la Voie lactée. La découverte est en contradiction avec les principales théories sur la façon dont ces amas se forment – dans ces théories, les amas globulaires devraient être nichés parmi de grandes quantités de vieilles étoiles – et donc le mystère de la façon dont ces objets sont venus à exister s’approfondit.
      Dans la galaxie sphéroïdale naine Fornax, les amas globulaires conservent leur distribution spatiale diffuse malgré le fait que l’échelle de temps de désintégration orbitale des amas est beaucoup plus courte que l’âge estimé de la galaxie hôte. Nous proposons que ce paradoxe puisse être résolu si (1) Fornax contient des trous noirs avec une fraction importante de la masse de ces amas ou si (2) il subit actuellement une perturbation des marées. Pour le scénario du trou noir, une distribution vitesse-dispersion à pic central est prévue, mais n’a pas été confirmée par observation. Le deuxième scénario exige que Fornax ait perdu une fraction importante de sa masse d’origine. Le deuxième scénario est possible si la masse de la matière noire galactique est d’environ 1012 M☉ à la distance actuelle de la galaxie sphéroïdale naine Fornax ou si Fornax est proche de son apogalacticon (Le point de l’orbite d’une étoile où elle est la plus éloignée du centre de sa galaxie locale) et a une orbite similaire à celle du Grand Nuage de Magellan.
      En utilisant le télescope spatial Hubble, les scientifiques ont dérivé un diagramme couleur-magnitude pour Fornax 4, un amas globulaire au sein de cette galaxie. Contrairement aux amas globulaires Fornax 1, 2, 3 et 5, qui ont des branches horizontales sur une large gamme de couleurs et incluent des variables RR Lyrae, Fornax 4 n’a que du rouge dans sa branche horizontale. Fornax 4 est également ~3 Gyr plus jeune que les autres amas globulaires. Le diagramme couleur-magnitude de Fornax 4 a une forte similitude avec le « jeune » globulaire galactique Ruprecht 106.
      On ne sait pas pourquoi les sphéroïdales permettent la formation d’amas globulaires comme Fornax 4 et Terzan 7 (de la naine du Sagittaire) longtemps après que les amas globulaires ont cessé de se former dans le corps principal du halo galactique. Une autre possibilité est que de « jeunes » amas globulaires du halo externe comme Ruprecht 106 ont été formés à l’origine dans des sphéroïdales naines aujourd’hui disparues.
       
      Full & Details sur Astrobin : https://astrob.in/xyujol/B/

       

       

    • By Discret68
      Bonjour à tous
       
      Pour commencer une petite série d'images dont j'ai relancé le traitement complet (évolution des logiciels oblige ), je vous propose le portait de M81, un peu plus jeune qu'aujourd'hui, les photos datant de mars 2015😃  Mais je vous rassure, elle n'a pas eu le temps de prendre une ride !
       
      Les images ont été prises avec le setup de l'époque : newton 300 f/d 4, caméra Moravian G3-8300 avec filtres LRGB avec cette fois-ci .... une couche Ha. La monture était l'EQ8 avec guidage en parallèle par une lulu de 80 avec une ASI120MM.
       
      La luminance regroupe 64 images prises en bin1 de 200s. Pour les RVB, 16 de chaque en bin2 et 100s de temps de pose unitaire. Et pour la couche Ha, 11 poses de 400s en bin2. Le capteur CCD était à -15°.
       
      Le pré-traitement et une partie du traitement ont été effectués avec AstroPixel Processor. Un petit passage sous Pix pour effectuer un petit coup de process HDR MultiscaleTransform avec un layer de 7 retenu. Mixage de l'image d'origine avec l'image HDRMT à raison de 50% chacune avec PixelMath.
       
      Et voila la belle :
       

       
      Et la version annotée pour repérer les petites galaxies de la zone :
       

       
      Jean-Pierre
       
    • By banjo
      Bonjour à tous,
      lors de suivi avec le mode solaire , j'ai une dérive en déclinaison , je sais que le soleil suis une déclinaison journalière autre que le suivi sidéral ,  , en AD c'est Ok , mais la dérive en déclinaison  n'a pas l'air intégrée dans ma raquette Synscan  qui est ancienne ~8/9ans  .
      Cette raquette existe en V4 & V5 , intègre-t-elle cette correction ?
      Paul
       
    • By Bungert
      Bonsoir,
       
      Fait rare ces derniers mois en Lorraine, les nuits du 13 et du 14 janvier étaient claires, avec une grosse Lune bien gênante pour le ciel profond  l'on pouvait tenter Sirius B.
      C'est assez facile, c'est peut-être pour cela que c'est peu imagé.
      Assez facile malgré une collimation faite en septembre à 25°C, une opération à -6°C..., une Barlow juste passable, Sirius assez basse, et la diffraction de l'araignée.
      Désolé donc pour les imperfections des photographies.
       
      Bon ciel
      f.
       
      Marcon T300 N F1500 + Barlow X2
      APN Canon 750 D 
       
       
       
      Champ pose 10s ISO 6400

       
      Sirius A Sirius B pose 6S ISO 400

       
      Superposition 

  • Upcoming Events