John deuxsource

Premières lumières Dobson 508mm 3,3 ARP 83/Fullum

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Moi j'ai à peu près le même (520mm à f 3,7) qui a été fabriqué juste avant le tien. Je confirme tout ce que tu dis. Le barillet est au top. La collim ne bronche pas. Par de ventilos latéraux. 

Concernant les observations c'est aussi beau en mono qu'avec la bino; mais je n'ai pas les mêmes instruments que toi. En mono j'utilise le correcteur TS 4 lentilles qui est neutre en terme de focale, et qui fonctionne à merveille ( il faut juste rajouter un porte-oculaire qui se visse sur le filetage du correcteur pour optimiser la distance entre la lentille arrière du correcteur et la lentille avant de l'oculaire). En bino j'utilise la Mark V avec le glasspath correcteur de 1,7 (le gros glasspath) et ça marche du feu de dieu et je grossis autant en bino qu'en mono. 

C'est du beau et bon matériel. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette magnifique acquisition et ce CROA pour les premières lumières :D!!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Quel instrument splendide!! @zeubeu a fait un beau travail!!

Edited by Adamckiewicz
  • Like 1
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahou ! il est superbe, tout comme la présentation ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est quoi au fait ton avatar? Un miroir d’observatoire en maintenance?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très très bel instrument, propre, avec une cage primaire bien ramassé, un rocker trapu et une triangulation serrurier symétrique comme il faut. Après la cage secondaire cela ressemble à de l'obsession classico-classique, ça se discute ;)  On fait maintenant des cages secondaires pyramidales (surtout pour les gros instrument et là ça commence à parler) avec un secondaire qui reste protégé. Et c'est réconfortant qu'il y a toujours des pratiquants du Telrad sans Goto :)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe engin ! 

Ça doit cracher sur un ciel avec un tel sqm ! 

 

il y a 12 minutes, maire a dit :

Très très bel instrument, propre, avec une cage primaire bien ramassé, un rocker trapu et une triangulation serrurier symétrique comme il faut. Après la cage secondaire cela ressemble à de l'obsession classico-classique, ça se discute ;)  On fait maintenant des cages secondaires pyramidales (surtout pour les gros instrument et là ça commence à parler) avec un secondaire qui reste protégé.

 

Il me semble que Stellarzac aussi est resté sur un design classique de cage double anneau. Il me semble que le dernier de @Roch est comme ça. Quand un système est efficace des fois faut pas chercher à réinventer la roue :D. Mais c'est vrai que le système pyramidal doit fonctionner aussi. Il n'y a sûrement pas qu'une façon de faire. 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les images des ventilos :)

Quand tu aurais pu faire quelques séances d'observation avec, ce sera intéressant que tu nous dises ton retour d'expérience sur les ventilateurs latéraux.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La cage à l’air bien moins haute et lourde que celle des obsession classiques !

 

apres c’est vrai que l’araignée type strock permet une cage encore moins haute. Mais ça va pas forcément beaucoup jouer sur le poids non plus...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi faire une caisse primaire fermée au fond ? Si du coup il faut la ventiler?

C’est une question pas une critique :D 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Adamckiewicz a dit :

Pourquoi faire une caisse primaire fermée au fond ?

 

Le primaire est à l'abri quand tu n'utilises pas le dobson non ? 

Peut être aussi qu'une partie du barillet et dans le fond de la caisse ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

bel instrument. Juste un point de detail : les roulements d'appui latéraux sont en acier/metal? J'avoue qu'un contact direct metal / verre sur 2 génératrices de cercle qui se touchent en 1 seul point me laisse toujours un peu sceptique. Peu de risque une fois monté, mais si le miroir reste dans le barillet pour le transport, je trouve celà un peu risqué pour le miroir. Perso je recommanderais des roulements avec une cage extérieure en plastique dur.

 

Fermer la caisse primaire présente l'avantage d'éviter l'empoussièrement du primaire durant les phase de sockage.

 

Fullum ne colle pas de pastille de collim au centre de ses optiques?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe engin, me rappelle sur pas mal de points mon 600 fait maison. Simple et efficace.

Sinon: 

Il y a 1 heure, A Gerbert Gaillard a dit :

J'avoue qu'un contact direct metal / verre sur 2 génératrices de cercle qui se touchent en 1 seul point me laisse toujours un peu sceptique.

  

Moi aussi. J'avais coupé des morceaux d'un tuyaux en plastique dur qui avaient le même diamètre que les quatre roulements à bille.

 

1vmq.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, A Gerbert Gaillard a dit :

les roulements d'appui latéraux sont en acier/metal? J'avoue qu'un contact direct metal / verre sur 2 génératrices de cercle qui se touchent en 1 seul point me laisse toujours un peu sceptique.

 

il y a 6 minutes, rolf a dit :

Moi aussi. J'avais coupé des morceaux d'un tuyaux en plastique dur qui avaient le même diamètre que les quatre roulements à bille.

 

Quel est le risque ? C'est uniquement par peur qu'il y ait des dégâts pendant le transport ?

Pendant un transport on peut intercaler un bout de liège ou autre chose entre les roulements et le primaire. A l'opposé celui-ci est en buté contre une vis en plastique.

 

Fred

 

PS : @rolf je sais pas en quoi elle est la tige qui est très près de la surface de ton primaire, mais elle me fait plus peur que le roulement latéral... :-)

 

Edited by zeubeu
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, zeubeu a dit :

la tige

En bois tendre à 3 à 5 mm de la surface.

Le risque du contact acier verre se devine facilement, non? Par exemple pendant le transport ou quand on enlève le disque. Et pourquoi le prendre si on peut l'éviter facilement.

Edited by rolf
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Exact Rolf. Le verre est un matériau fragile, sur une surface très réduite avec un matériau plus dur en vis à vis il ne faut parfois pas grand chose pour initier une micro fissure. Si le miroir est retiré le risque est un choc direct sur le bord inférieur à sa remise en place.

 

A l'inverse je n'ai jamais vu un miroir posé directement sur des triangles qui auraient des têtes de vis comme appui, et pourtant mécaniquement ça serait le plus simple à réaliser...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, A Gerbert Gaillard a dit :

A l'inverse je n'ai jamais vu un miroir posé directement sur des triangles qui auraient des têtes de vis comme appui

 

Skymeca fait des touches en inox sur les triangles, pour la souplesse du matériaux on repassera aussi... 

Autrement on peut faire comme Skywatcher et mettre du liège sous le primaire xD  Ça colle et c'est souple : tout ce qui fait un bon barillet... 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By lyl
      Un projet de réfracteur replié de 190-200mm : probablement 196mm est en cours.
      Basé sur le modèle Emil Schaer qui avait été validé par la SAF.
      Le f/D peut être très long.
      Une utilisation lunaire / planétaire en vision binoculaire est la cible.
      Focale adoptée : 4m50 pour utilisation entre 187 et 281x (Brandon 16 et 24mm)
      On sera autour de 1D et 1.5D, ce qui laisse de la marge confortable pour le chromatisme.
       
      Les matériaux choisis : classique N-BK7 et F2 (au plomb, pas le N-F2 moderne), source Schott AG
      Le montage sera Steinheil collé ou huilé, avec asphérisation légère du flint (pas vraiment nécessaire).
      Le piqué individuel des couleurs est conforme au tautochronisme de Danjon et Couder. C'est la qualité de fabrication qui décidera de tout.
       
      La décision est de faire au plus simple et potentiellement précis.
      Plan de mise en forme optique : rodage/polissage
      Le flint sera initialement plan-convexe : contrôle de focale.
      Le crown sera plan-convexe rodé sphérique contre le flint pour une courbure la plus approchante possible.
      Premier test de chromatisme en huilage.
      Le flint sera ensuite légèrement parabolisé (conique -0.05)
      Assemblage et contrôle
      Huilage ou collage (Huile Cargille type "BK7 like" -> O_NSL36) ou Norland NOA65.
       
      Potentiellement :
      Décalage des Focii calculé (mm)
      C = 2.44202, F = 2.63638, e = 0.02703, Y (573) = 0.04819, d = 0.25213
      f/D = 22.96 => RC= 4.41
      diff limited (lunaire) : 520-607 c'est beaucoup de flux -> le filtre Baader jaune sera utile les jours exceptionnels pour crever le plafond de grossissement vers 300 à 350x utile (bino). Pouvoir de résolution : 1.3km sur la Lune 0.7". moins pour les rimas

      Pour 1.3D en planétaire .80 pic : plage contrastée exploitable 500 (cyan)-625(rouge)
      Qualité attendue 50" pour 0.7" résolution -> 72 lignes soit la dizaine de bandes principales et quelques détails internes.
      Saturne avec la lunette de 15 pouces (380 mm d'ouverture) de l'observatoire de Harvard par Trouvelot, puis la lunette de 26 pouces (660 mm) de l'U.S. Naval Observatory : http://oncle.dom.pagesperso-orange.fr/sciences/astronomie/histoire/anneaux/nature/nature.htm

      Je ne connais pas la fabrication mécanique : l'utilisateur/fabricant est déjà en train de tirer les plans.
    • By Jmtrochu
      Bonjour,
      Je n'arrive pas à aligner correctement mon C8 avec starsense,  il reste toujours une erreur d'environ 30'. 
      Je suspecte que cela pourrait venir du fait des erreurs dues au rebond mais je n'arrive pas à faire ces réglages.
      Merci par avance...
      Jean-Marc
       
    • By Icarulus
      Bonjour,
      Je suis à la recherche de conseils (littérature, liens, ...) sur la collimation laser d'un Maksutov de type Rumak (réglage possible  du miroir primaire et du miroir secondaire).
       
    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      J'ai avancé un peu mais pas beaucoup avec le test de Hartman mais  j'ai des problèmes avec ma source. Pour qu'elle soit au plus proche de l'axe afin d'éviter l'astigmatisme de montage, j'ai essayé avec un prisme, c'est mieux, mais c'est un peu difficile à régler j'ai peur que ça ne fasse pas un éclairement très uniforme.
      Dans un autre fil (sur la méthode de Hartman)
       
       
      J'ai donc une question (de plus!) : si je mets une diode, une fibre et un trou, c'est dans quel ordre? Diode, fibre et trou à la sortie de la fibre? Ou diode, trou et fibre?
      D'une façon générale, j'ai toujours un peu de mal à me représenter une source ponctuelle. Je ne sais pas si la source c'est le trou ou la diode qui est derrière. Et donc si l'hétérogénéité de l'éclairement de la led peut se retrouver dans l'image. J'ai un peu cette impression sur mes mesures.
      Quand à la fibre, je ne sais pas comment considérer la lumière qui en sort : une source uniforme du diamètre de la fibre?
      Merci par avance,
      Nathanaël
       
      PS : je fais référence à ce fil et celui-ci aussi.
    • By ANAKLO
      Bien qu'aillant été ma principal occupation durant les soirées cette été, je n'ai pas fais que de la photo. En me basant sur des souvenirs, j'ai dessiné, vite fait sur un carnet, des objets observés. Il n'est donc pas question de ressemblance avec la réalité car ses dessins sont réalisés avec l'émotion qu'il met resté du moment. Jupiter a donc des détails inventés, mais avec une résolution similaire à ce que l'on aurait pu voir. Il en est de même avec les objets du ciel profond, et notamment avec les étoiles qui sont placés avec une mesure précise environ (). Avec mes jeunes yeux, j'ai pu aussi admirer quelques couleurs, mais comme les dessins sont monochromatiques, vous les verrez par votre imagination grâce aux commentaires.
      Voici donc cette petite page de dessins, j'espère qu'elle vous plaira ! ^^
       

       
      Ces observations ont été réalisés avec les télescopes de l'association Copernic (T520, T635, T760).
       
      - Noms de l'objet ###Conditions, info sup, commentaire. Note /10 (personnel)
       
      Au T520 :
      - Jupiter et ses Lunes ###Une nuit 5/5, un seeing chilien (moins de 1"), qui nous a permit de découvrir des détails dans la grande tâche rouge. On voyait un hexagone orange dans la tâche rouge avec un centre orange clair. Je n'exagère pas en disant que le détail était aussi bon qu'une photo de J.L. Dauvergne, mais avec de meilleurs couleurs, car vu en direct. Une expérience innoubliable ! 10/10
      - les Piliers de la Création et l'Aigle ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, l'aigle se détache nettement avec des détails dans la nébuleuse obscure, le groupe d'étoile à gauche est bien défini. Les piliers sont timides, il faut utiliser la vision périphérique pour bien les dicerner. Moi qui est toujours voulu les voirs. Avec ce grossissement c'était super ! 7/10
      Au T635 :
      - la nébuleuse Trifide ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le trèfle est bien discernable, on peut clairement voir les nuages de gaz et en apprécier les détails. Une légère teinte rougeâtre colore les feuilles de ce trèfle. La partie en réflexion est bien difficile à voir, avec un peu de patience, un bleu/cyan très timide se laisse appercevoir en vision périphérique. 7/10
      - la galaxie d'Andromède ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le centre est brillant comme une comète ! Il est baigné dans un nuages lenticullaire très contrasté avec la bande du bas. Le centre est légerement jaune et les bras blancs. Je ne trouve pas la couleur très belle, ce qui est rare avec les objets du ciel. Finalement assez peu de détails, et de toutes manière je n'ai pas assez regardé, je suis assez déçu en comparaison de ce que j'avais vu avec la grande lunette des baronnies provençale, peut-être le ciel n'était pas assez clair ? 4/10
      Au T760 :
      - la galaxie du Cigard ###Ciel moyen, pas de filtre, elle est bien belle celle-ci ! De beaux détails sont au centre, le divisant à la manière du trèfle. Et puis c'est lumineux ! J'en ai été bien étonné d'ailleurs, je l'aurais pensé comme un trait diffût. Grande surprise donc ! 8/10
      - la galaxie de Böde ###Ciel moyen, pas de filtre, la galaxie d'andromède en plus petit et sans couleurs. Elle ne m'as pas donné envie de voir plus longtemps, comme pour le Cigard, j'ai été très étonné, mais de manière négative. Ce n'est pas lumineux, c'est moche, bref, rien pour plaire à un jeune comme moi ! 2/10
      - la galaxie des chiens de chasse ###Ciel moyen, pas de filtre, celle-là n'est pas à voir après un passage sur Jupiter ! Elle est ténu dis donc ! Mais avec un peu de patience... Oh ! Magie ! Des couleurs ! Oui, vraiment. Le bleu de M51, et le jaune de son compagnon. C'est quasiment à la limite des mes yeux, mais en comparant attentivement avec le fond de ciel, on distingue bien la différence de teinte. Les détails sont plus subtiles encore, mais présents ! Elle est bien jolie... Mais sombre. 6/10
      - l'Oeil de Chat ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, un centre vers/bleu et turquoise transperçe le fond noir et ténébreux de l'espace, cette oeil, nous regarde. Elle n'est pas très impressionnante, les détails pas faciles à dicerner par sa taille, nécessitant de bonnes conditions. Mais on pourrait en faire tout un poème ! L'étoile au centre se parre de ses deux virgules plongeant dans un noir profond, quel contraste ! Elle à revoir de manière plus attentive... 6/10
      - NGC 6552 ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, pas loin de l'oeil de chat se trouve cette petite "galaxie repère" me permettant de fixer mes records. C'est donc l'objet à la fois le plus sombre et le plus loin que j'ai pu voir en vision direct avec ses 14.6 de magnitude et 360 millions d'années lumière de distance ! Le tout dans une petite tachouille pas bien visible si il n'y avait pas le centre de la galaxie pour repère ! Voici donc ce que je dois battre ! 9/10
       
      J'espère que ce récit vous aura plut. Je pense que le dessin va être de plus en plus présent dans ma vie d'astronome. Je vais essayer d'en faire plus souvent et avec plus d'exactitude. Car même si ue caméra nous dévoile clairement les objets, c'est une image sans l'émotion de l'observateur.
       
      Bon ciel à tous !
  • Upcoming Events