Sign in to follow this  
DSobserver

NGC5395 au C14

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bien joli ce Héron :)

Mais je le préfère dans ce sens là xD

 

Stack_16bits_59frames_3540s.jpg.4773a1ac40c3f0053b1ac926c2b84014.jpg.09d2fa684dd56ffcd03c758d2057196c.jpg

 

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

C'est un bel objet Arp, bravo pour le choix de la cible.

 

Un avis :

 

1/ Il meriterait d'être capturé avec un échantillonnage plus court, on verrait d'avantage de détails.

2/ L'image est petite, est ce la taille d'acquisition du capteur ?

2/ Les étoiles sont bien rondes mais je vois un sérieux problème de flexion et une trame en fond de ciel bien présente.

 

Je dis cela pour les prochaines, au cas ou.

 

Amicalement

 

 

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour et merci pour vos commentaires 

- pour le sensé j’y prêterai dorénavant plus attention !

- L’image est déjà légèrement croppe : j’utilisais un filtre L en 31.75...

- J’utilise un réducteur optec x0,62 et j’ai imagé en bin4 pour respecter au mieux l’échantillonnage : une erreur ?

- pour la trame aucune suppression de dark et la caméra n’était pas refroidie : certainement l’explication 

- pour la flexion peux-tu m’expliquer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a du signal dans ton image mais elle paraît effectivement étonamment petite (croppée donc), avec un fond de ciel bien noir et un coeur de héron proche de la saturation.

38 minutes ago, DSobserver said:

- pour le sensé j’y prêterai dorénavant plus attention !

Oh oui, sinon Alain ne te lâchera pas xD:D

 

38 minutes ago, DSobserver said:

- J’utilise un réducteur optec x0,62 et j’ai imagé en bin4 pour respecter au mieux l’échantillonnage : une erreur ?

Si je ne me trompe pas, çà te donne une focale de 0,62 * 3556 mm = 2205 mm et donc un échantillonnage de 0,43 arc/pixel en binning 1x1 avec tes pixels de 4,63 microns.

A moins que la nuit n'ait été hyper turbulente, çà devrait passer au moins en binning 2x2 (0,86 arc/pixel) ou au pire en binning 3x3 (1,29 arc/pixel), oui c'est dommage d'aller jusqu'au binning 4x4 sachant que c'est un gros tube avec du potentiel de résolution du coup.

 

Sur le fond, tu as fait du binning à l'acquisition ? ou bien au traitement ?

Dans le premier cas, tu ne peux pas revenir en arrière, dans le second cas tu peux comparer les deux, il n'est pas trop tard ;)

 

De ma (courte) expérience en CMOS, je trouve que le binning à l'acquisition n'apporte absolument rien à part de saturer moins vite l'espace de stockage.

Pour la comète Lenoard, je la devine par exemple faiblement sur des poses de 60s en binning 1x1 alors qu'elle est indétectable sur des poses de 120s en binning 2x2...

Rien à voir avec la CCD et son binning physique.

Du coup, j'en arrive à la conclusion de ne faire que du binning du lendemain (au traitement) :

  • soit en réduisant l'image finale après prétraitement, registration et compositage,
  • soit à l'étape du dématriçage (juste après le prétraitement) en choisissant le mode "super-pixels"
46 minutes ago, DSobserver said:

- pour la trame aucune suppression de dark et la caméra n’était pas refroidie : certainement l’explication 

Oui, tu gagneras beaucoup grâce aux DOF, ce n'est pas une option mais une nécessité.

Mef aussi au dithering avec les CMOS : ton soft de guidage en fait ou pas ?

 

N'empêche que pour un premier test, c'est très prometteur, vivement la suite !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour,

 

Ok pour tout, en voyant l'optique mise en oeuvre je m'attendais à une image de l'objet plus grande. Mais avec du bin4 je comprends.

Je ne sais pas s'il s'agit d'une erreur de passer en bin4, mais le fait d'adapter l'échantillonnage au seeing est une bonne démarche. Il serait sans doute intéressant d'évaluer le niveau de seeing moyen sur quelques nuits pour déterminer l'échantillonnage optimal. En principe on peut exploiter un échantillonnage égal au 1/3 du seeing moyen et ici, vu la taille de l'objet, je pense qu'il doit avoir de la marge. On peut mesurer le seeing avec la valeur de FWHM obtenue en courtes poses, 2 à 3 secondes par exemple, temps suffisant pour intégrer la turbu et sans avoir de dérive de suivi.

 

Pour la trame, oui, sans dark ça complique les choses en effet, mais j'ai compris que c'était un essai.

Il serait sans doute opportun de faire du dithéring, cela permet d'attenuer les pixels déviants du capteur. 

 

Quant à la flexion elle se voit avec l'alignement des pixels chauds qui forment des petits traits lumineux. Elle favorise également l'apparition de la trame (= alignement du bruit) . A mon avis il existe un glissement entre l'axe imageur et l'axe guideur au fil des poses. Mais ce n'est qu'une supposition; surtout constatée dans le cas d'un guidage paralléle.

 

 

Amicalement et bonne continuation

 

 

Christian

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la flexion je me doutais bien que tu mentionnais cela: j’ai l’impression qu’un événement a fait que d’un coup l’angle a changé : la caméra de guidage est sur un RC : un deserrage ?

J’utilise sharpcap en live stack 

ce qui me surprend c’est que l’auto guidage a très bien fonctionné mais pour autant il y a une dérive des points chauds???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

ce qui me surprend c’est que l’auto guidage a très bien fonctionné mais pour autant il y a une dérive des points chauds???

 

 

Oui l'autoguidage fonctionne bien, les étoiles sont bien rondes.

Le décalage de quelques pixels a lieu entre 2 poses à la reprise du guidage car ton étoile guide s'est legerement décalée par rapport à l'axe imageur. Comme l'étoile guide se décale, les objets se décalent également sur le capteur imageur, entre 2 poses bien entendu.

 

Tu as donc toutes une séries de poses "bien guidées" mais légérement décalées les unes par rapport aux autres. Quand tu les alignes à la registration, les étoiles sont bien empilées les unes sur les autres, mais les pixels chauds sont décalés et ils forment une ligne (= une succession de points).

Tu pourrais faire l'inverse : faire la registration sur les pixels chauds et non sur les étoiles, dans ce cas les étoiles formeraient un trait et les pixels chauds resteraient ponctuels... et tu n'aurais pas de trame... bon, c'est juste pour expliquer.

 

Une flexion se voit également sur l'image finale qui est amputée sur 2 de ses cotés, du au décalage.

 

 

Amicalement

 

 

Christian

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle galaxie. ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By Matthieu Conjat
      Bonjour à tous,
       
      Je suis en train de terminer ma toute dernière campagne de mesure des variables de  la galaxie d'Andromède, après 2018, 2019 et 2020.
      J'ai utilisé le Cassegrain de 400 mm de l'Observatoire de Nice (coupole Schaumasse) avec une QSI 583 ws au foyer primaire à f/5, avec des séries d'une trentaine d'images de 2' de pose (~1h par mesure), sans filtre. Les prétraitements sont fait avec Iris, et la photométrie avec un logiciel que j'ai écrit, qui me permet de faire de la photométrie automatique sur plusieurs images, et plusieurs étoiles en même temps.
      Dans cette dernière partie qui me manquait, j'ai trouvé 59 variables, donc ~31 céphéides, 9 pulsantes à longue période (Mira, supergéantes...), 6 binaires à éclipses (de notre Voie Lactée apparemment) et 4 novae (dont M31N 2021-08a, une récurrente de période ~4 ans que je suis le 1er à avoir détectée lors de ce nouveau sursaut )
      J'ai commencé cette campagne il y a 150 jours (juillet), et j'ai pu faire 34 nuits.  J'aurais pu en faire d'avantage, mais il faut que les conditions soient optimales (faible turbulence essentiellement) pour mesurer correctement des étoiles qui vont jusqu'à la magnitude 21.
      Je finirai ces mesures d'ici la fin de l'hiver, pour essayer d'affiner les mesures sur les variables à longue période.
       
      Les 4 champs:

       
      Finalement, depuis 2018, j'ai trouvé ~295 variables, dont 160 céphéides, 65 pulsantes à longue période >100 jours, 15 novae, 16 binaires à éclipses, et ~35 irrégulières.
      La plupart d'entre elles étaient déjà répertoriées, mais certaines sont classées comme amas globulaires (sans variation, donc), comme simple étoile non variable, ou comme région HII... Une mise à jour des catalogues s'impose 
      La variable m31dv7, trouvée cette année, était connue comme pulsante (une RR lyrae de notre galaxie), mais sa période officielle (1.277 jours) est fausse (ça lui fait 2 pics par période, incompatible avec une pulsante).
       
      Beaucoup d'entre elles sont accessibles à un télescope de 20cm de diamètre, donc n'hésitez pas à tenter votre chance.
      Dans quelques semaines, je mettrai à jour mon post sur M33, car depuis cet automne, je suis passé de 172 à 242 variables répertoriées
       
      Voici quelques-unes des céphéides de cette année (magnitude 18 à 20.5):

       

       

       

       

       

       
      Des pulsantes à longue période:

       

       
      La nova M31N 2021-08a (qui a présenté plusieurs sursauts assez évidents en 2 mois:

       
      2 binaires à éclipses:

       

       
      La RR lyrae m31dv7:

      Et le champ pour les retrouver:

       
      Matthieu
    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Toujours le C8 en mode ciel profond.
      Avec le réducteur f6.3
       
      NGC891 a déjà eu ma visite avec d'autres setups.
       
      Là on s'en approche plus.
       
      Direction Andromède pour ceux qui la cherchent encore....
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 + réducteur f6.3
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      112x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      Le tout mouliné et mijoté:
       
       

       
      Fond de ciel pas top top, réducteur assez sale, pas bien corrigé pas les flats...
      on fera mieux plus tard   
    • By ANAKLO
      Voici donc mes essaies les plus convaicants en pose rapide ! Au T520 de l'asso copernic et la 462MC !
      Ce soir là était mauvais niveau seeing. Donc c'est plus de la purée qu'autre chose pour ce type de prise de vue et ce diamètre.
       

       
      Nous commençons par M33 - La Galaxie Du Triangle en pose rapide, en "grand champs" avec le 350D, puis montage des deux.
       
      ASI 462MC, 100*2.5sec (38%) -4min- , 330 de gain


      Avec l'eos 350D, 85*30sec (50%) - 42min- , à 800 iso

       
      Montage des deux poses

       
      ---------------------------------------
       
      M31 - La Galaxie D'Andromède
       
      note : c'est un objet très difficile à photographier à cause de son fort contraste
       
      ASI 462MC, filtre IR 850, 100*1.8 (20%) - 3min- , gain 270

       
      ---------------------------------------
       
      M1 - La Nébuleuse Du Crabe
       
      ASI 462MC, 100*2.65sec (38%) -4min- , gain 330

       
      ---------------------------------------
       
      Voici donc mes images en pose courte ! Il manque beaucoup de pose mais c'est déjà prometteur !
      J'ai quelques questions,
      Quel gain est le plus optimal ? Un filtre UHC permet-il de réduire la taille des étoiles, et/ou, améliorer les nébulosités ?
      Merci d'avance ! Je compte revenir avec 1h sur le trapèze. ça va être du lourd !
    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Changement de calibre en ciel profond.
      Après avoir testé la lunette 80ED, le newton 150/750, place à plus gros pour des cibles plus petites : le C8 203/2000 + réducteur f6.3
       
      Direction NGC7331 et ses copines, dans Pégase:
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 + réducteur f6.3
      Asi294mc pro + filtre Optolong L-pro
      sur HEQ5 Rowan
       
      80x120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, PS.
       
      Une brute de 120s:
       

       
      image finale:
       

       
       
       
       
    • By jpl34390
      Bonsoir, voici M  74 prise dans la soirée du 29.11.2021, de mon domicile dans le nord l'Herault.
      182 poses de 40 secondes,iso 800
      lunette Evostar 100 ED
      monture NEQ 5 goto
      Canon 550 D non défiltré
      pas d'auto guidage.
      traitement Siri, Gimp .
      Bon ciel à vous,
      Jean Pierre.
       

  • Upcoming Events