eroyer

idée pour outil de polissage allégé

Recommended Posts

Bonjour,

j'ai repris la parabolisation de mon deuxième miroir de 600mm. Je ne suis pas loin de la parabole mais avec un astigmatisme un peu irrégulier de l'ordre de lambda/2 PV que j'ai du mal à faire disparaitre. Je vais tenter quelques retouches locales. Ca avait marché sur le premier miroir mais sur le deuxième,je pars d'un défaut plus important et je crains que ça ne me mène nulle part. D'après ce que j'ai pu lire sur divers forums, la manière la plus efficace de supprimer l'astigmatisme est de polir longtemps avec un outil pleine taille. Jusqu'à présent j'ai utilisé un outil de 480mm (80% du diamètre du miroir) mais ça ne semble pas suffisant pour vraiment contrôler l'astigmatisme.

Bref, j'envisage de faire un nouvel outil pleine taille et de revenir à la sphère. Le problème c'est qu'un outil  en plâtre de 600 va peser pas loin de 25kg et ça va être dur de le poser délicatement sur le miroir. Je cherche donc des idées pour faire un outil allégé (15kg serait bien). J'ai pensé à un outil en béton cellulaire avec plusieurs morceaux collés puis mis en forme à la rape pour avoir à peu près la courbure. Ou peut-être un noyau en béton cellulaire coulé dans un outil en platre moulé sur le miroir ? à moins de faire un outil en platre avec des évidements dans le même style que certains miroirs allégés :

miroir Strock 270 - Copie.jpg

 

d'autres idées ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Yo Eric !

il existe des bétons allégés, sans être du SIporex pour autant. A voir.

pour le plâtre, le staturoc est costaud, on peut le rigidifier davantage en y incorporant de la filasse, ou de l'armer avec un treillis métallique genre grillage, et donc en diminuer l'épaisseur à rigidité égale.

mais aussi, de faire des outils en bois, on a poli des trucs d'anthologie ainsi, les télescopes de l'OHP il me semble....

ou alors pourquoi pas en composite.....

 

la chiotte cet astigmatisme sur les gros blanks, on s'y ait bien cassé les dents..... pas facile le choix entre une retouche locale une fois bien identifié l'axe du défaut, et/ou de repartir à zéro avec des heures de polissage.

 

chapeau pour ta rare besogne !!!!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il me semble que les outils entrposés à l'obsevatoire de Paris.

Ceux de l'OHP ou du picc???

Sont faits d'un couche de bois, puis de croisillons de lattes.
J'ai pas pensé à photographier le dos...Sorry

image.png.d21dd4e89dc97312c4c3e303be18e647.pngPierre

 

 

 

image.png

Edited by Strock Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le contreplaqué semble recueillir pas mal de suffrages. Ca tombe bien, j'ai un stock de grosses chutes de la bonne dimension. Et j'ai l'idée d'une méthode pas trop galère pour le mettre à un rayon de courbure qui approche celui du verre. Je ferais ça dans quelques jours si les retouches locales ne donnent rien.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'utilise avec bonheur le CP de LeroyMerluche qui est filmé brun pour faire des planches de coffrages ou des planchers antidérappants.

Il y a quasiment pas de trous dedans....

J'y ai fait des outils concaves et convexes.

Au début à la disqueuse pour avoir la forme approchée et ensuite avec des carrés de papier de verre, collés au double face comme des carrés de poix...

Et ça m'a fait des outils très très précis. pile poil au bon rayon de courbure !

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'utilise plus que des outils en contreplaqué depuis plus de 25 ans, et jusqu’à 1.50m de diamètre. Aucun problème, c'est vraiment l'idéal.

Pour encore alléger, il est toujours possible de faire des trous dedans avec des gros forets plats à bois, puis de les recouvrir d'une fine plaque de CTP pour éviter les problèmes de nettoyage.

 

Pour l'astigmatisme des grands disques, penser a bien dresser les dos, sinon les défauts laissés au dos ont une fâcheuse tendance à se répercuter sur la face optique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu que tu as un plateau tournant motorisé, tu peux t'en servir en y déposant le disque en bois et en ébauchant la courbure à la main avec une rappe à bois. Tu fignoles ensuite avec des rappes plus fines ou du papier verre en contrôlant la courbure avec un gabarit. Cela dit la précision de la courbure n'a pas à être exceptionnelle. Avec certains contre-plaqués, il peut être nécessaire de procéder à quelques rebouchages entre les plis.

On a procédé ainsi pour le 400 du club.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos conseils. Je me laisse encore ce week-end pour tenter la retouche de la dernière chance et si ça ne donne rien, je fais un outil en contreplaqué.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

David a proposé une bonne solution.

En mai 2019, j'ai participé aux Internationales Teleskop Treffen du Vogelsberg où nous avions présenté le nouveau dobson lowrider 708 F/3,7 de mon ami Timm Klose. Je  me souviens que son précédent propriétaire Kai Uso, qui avait également taillé ce miroir, avait parlé d'une solution analogue à celle de David. Stathis Kafalis, qui fait des miroirs à Munich, et Gerhard Stropek qui était venu avec un 500 sandwich, participaient à notre discussion et approuvaient aussi cette méthode.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now