Recommended Posts

Bonjour,

 

3 hours ago, christian_d said:

Quand j'écris "poser davantage" je veux dire augmenter le temps de pose global, bien entendu, et non le temps de pose unitaire

D'accord, mais il faut être précis: comme l'expliquent Mathieu, ainsi que T.Legault et d'autres, il faut découper ce temps total en poses unitaires qui, si elles sont trop courtes ou trop longues (compte tenu de ton capteur et de ton ciel), ne donnent pas un résultat  optimal. D'ailleurs, il n'y a pas que la question du bruit:  les imprécisions du guidage, et les variations du seing jouent aussi. Donc il ne suffit pas de dire qu'il faut poser plus longtemps. C'est un peu sommaire.

 

3 hours ago, bpollet said:

pour la trame j'ai eu la même chose l'autre jour, cumulé à un problème de flexion, donc:

Oui la piste de la flexion c'est pas mal, je n'y aurais pas pensé

On m'a parlé aussi de walking noise , typique de dark prises à la mauvaise température et/ou à un manque de dithering.

 

Merci pour ces remarques. J'ai fait un essai cette nuit (complètement raté pour d'autres raisons xD) avec du dithering et  en effet, le bruit de l'image a une bonne tête bien aléatoire et sans trame donc je ne vais pas chercher plus loin. A propos de de flexion, il ne faut pas rêver non plus. On peut faire le maximum pour la limiter, mais comme tout matériau présente une certaine élasticité, il se déforme sous des variations de contraintes, même faibles. Plus la précision est requise plus on va en trouver un peu partout: le tube, le PO, la monture. Ça travaille, ça se dilate, ça vieillit; ça se dérègle et on se débat de son mieux dans ce foutoir. Mais où serait le plaisir si on y arrivait facilement du premier coup ?

 

Bien cordialement,

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Détails sympa, attention au Kirchner, ce n'est pas un outil de la palette d'astrophoto.

Toujours soft le traitement, que du travail sur les niveaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Bonsoir, 
       
      Direction le Petit Lion en ce mois de Mars 2022.
      Toujours le C8 en mode apprentissage.
      Backfocus pas optimisé encore à ce moment là.
       
      NGC 3344 est une galaxie spirale barrée rapprochée et située dans la constellation du Petit Lion à environ 26 millions d'années-lumière de la Voie lactée. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.
       
      (source Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_3344 )
       
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro avec filtre Optolong L-pro.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Altair GPcam (IMX224) / PHD2
      acquisition NINA
       
       
      76 x 120s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 120s
       

       

       
       
    • By lefredo
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Je vous présente un grand champ s'étendant de la galaxie du moulinet à celle des chiens de chasse.
       
      J'ai réalisé cette image avec un pentax k3-II non défiltré et un ancien objectif pentax smc 135/2.5 à f4 montés sur une vixen photo guider gp2 sans autoguidage. J'ai empilé 105 poses de 3 min à 800 iso.
       
      Ces objets restent très petits à 135 mm mais je suis tout de même content d'avoir pour la première fois pu imager 2 galaxies sans doute parmi les plus belles ...
       
      Côté autocritique :
      - le fond du ciel est très moche (j'avais des zones colorées que j'ai tout bonnement désaturé ce qui a atténué par la même occasion les aberrations chromatiques des étoiles)
      - les étoiles sont très déformées sur les bords
      - il y a de vilains halos autour des étoiles les plus brillantes
       

       
      D'avance merci pour vos critiques et commentaires !
    • By pmoine
      Salut, 
       
      Une belle nuit samedi soir par ci, enfin en apparence car j'ai eu le sentiment qu'il n'a jamais vraiment fait nuit ;-) On est pourtant à un mois du solstice...
      M51 avec la FSQ 106 au foyer et l'Asi 2600 MC Pro
      57 poses de 180 sec. DOF
      Siril, Photoshop et Denoise.
       
      Philippe

    • By sebseacteam
      Hello,
       
      Objet difficile au menu: le système de Keenan ou ARP104, dans la Grande Ourse.
      C'est pas grand, mais c'est magique à voir: 2 galaxies en intéraction.
       
      Les infos ici:
       
      NGC 5216 est une galaxie elliptique située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 133 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5216 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1790.
      En compagnie de NGC 5218, NGC 5216 forme un couple de galaxies en interaction gravitationnelle. D'ailleurs, l'image obtenue des données du relevé SDSS montre clairement un pont de matière reliant les deux galaxies. Ce couple de galaxie figure dans l'atlas des galaxies particulières de Halton Arp sous la cote Arp 104. Ce couple de galaxies porte aussi le nom de système de Keenan, du nom de l'astronome américain Philip Childs Keenan qui a été celui qui a noté cet extraordinaire filament de matière entre les deux galaxies.
       
      NGC 5218 est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de la Grande Ourse à environ 130 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5218 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1790.
       
      Le groupe de NGC 5218 est un trio de galaxies situé dans la constellation de la Grande Ourse. La distance moyenne entre ce groupe et la Voie lactée est d'environ 41,2 Mpc (∼134 millions d'a.l.).
       
       
       
      (Source: Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_5216 https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_5218 )
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro sans filtre.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Altair GPcam (IMX224) / PHD2
      acquisition NINA
       
       
      99 x 60s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 60s
       

       
       
       

       
      La map est dans les choux, la lune trop présente, manque total de poses mais il me semble apercevoir le pont de matière..
      A refaire assurément  
       
       
    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Du ciel dégagé me permet de continuer à shooter en ciel profond, toujours avec le C8.
      Niveau backfocus ça devient bon.
      Il faut maintenant atteindre 23H passé pou avoir un ciel sombre.
       
      Direction le Dragon.
       
      NGC 5905 est une vaste galaxie spirale barrée située dans la constellation du Dragon à environ 154 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 5905 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788.
      Grâce aux observation du télescope spatial Hubble, on a détecté un disque de formation d'étoiles autour du noyau de NGC 5905. La taille de son demi-grand axe est estimée à 390 pc (~1 270 années-lumière)
       
      NGC 5905 et NGC 5908
      NGC 5905 et 5908 forment un très intéressant couple de galaxies situé à une distance d'environ 140 millions d'années-lumière, visible en arrière plan du groupe de galaxies centré sur NGC 5986 dans la constellation du Dragon.
      En haut de l'image, NGC 5905 est une galaxie spirale barrée vue de face avec une barre d'étoiles bien visible traversant le noyau. Elle présente des dimensions apparentes de 4,2' par 3,2' d'angle.
      En bas, sa compagne NGC 5908 est une spirale vue par la tranche ressemblant étrangement à la galaxie du sombrero M104 en réduction. On remarque aisément une bande de poussières. Ses dimensions apparentes sont de 3,2' par 1,3' d'angle.
      Ces 2 galaxies sont de magnitude 12.
      NGC 5905 est de type "SBb", et NGC 5908 de type "Sb" suivant la classification de Hubble.
       
       
       
       
      (Source: Wikipédia: https://fr.wikipedia.org/wiki/NGC_5905 
       et  https://fr-academic.com/dic.nsf/frwiki/1215467 )
       

       
      Les infos:
       
      Celestron C8 (203x2000) + réducteur Meade f6.3
      Asi294mc pro sans filtre.
      monture HEQ5 Rowan
      autoguidage lunette 70x400, Altair GPcam (IMX224) / PHD2
      acquisition NINA
       
       
      200 x 60s
      Gain 120
      -10°C
       
      Traitement Sirilic, Siril, Pixinsight, Photoshop.
       
       
      Une brute de 60s
       

       

       
       
       
       
  • Upcoming Events