starjack

« On a trouvé des preuves de l’émergence d’une vie microbienne sur Mars ! »

Recommended Posts

Le 09/07/2021 à 12:14, Kirth a dit :

En revanche, advienne que nous ayons la preuve d'une vie intelligente, présente ou passée, ailleurs, j'ai l'impression que l'effet sera autre.

Je suis assez d'accord avec le début, je crains que ce soit un feu de paille dans l'opinion, s'il s'agit de vie microbienne (qui était mon hypothèse de départ).

 

Mais je me demande, une vie intelligente mais lointaine, qui ne nous rende pas visite, est-ce que cela change vraiment quelque chose ?

 

Nous sommes déjà tellement éloignés les uns des autres que les malheurs de l'autre côté de la Méditerranée ne nous touchent.. que quand ils nous touchent vraiment, je veux dire quand des malheureux tentent la traversée et arrivent (ou pas) sur nos côtes...

 

Donc j'aurais tendance à penser que même une vie intelligente, ne nous rendant pas visite ou avec laquelle la communication est lente (quelques décennies entre la question et la réponse), ne fera pas longtemps la une des journaux !

 

Merci pour l'avis !

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/07/2021 à 13:04, RL38 a dit :

Je pense que c'est un peu minimiser l'impact qu'aurait une telle découverte... Même si ce serait évidemment moins "spectaculaire" que de tomber sur une civilisation extraterrestre, ça resterait une des plus grandes (la plus grande?) découvertes de toute l'histoire de l'humanité. 

 

Oui, ce serait une très grande découverte, unique en son genre dans l'histoire de l'humanité, comme le premier pas du premier homme sur un autre astre que la Terre l'a été. Et le premier pas sur Mars (s'il a lieu un jour) ne sera pas, à mon humble avis, aussi unique et marquant.

 

Mais si c'est la plus grande découverte de l'histoire de l'humanité mais qu'elle n'a aucun impact sur la vie de la majorité de l'humanité, est-ce encore une grande découverte ? Ou alors seulement pour les scientifiques et les philosophes ?

 

Merci pour l'avis !

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/07/2021 à 13:12, vaufrègesI3 a dit :

Pardon à tous pour le "pavé"..

 

Et bien voilà un pavé qu'il est intéressant de recevoir en plein figure, merci ! :)

 

Le 09/07/2021 à 13:12, vaufrègesI3 a dit :

Plus de 400 ans après Galilée, les religions ont aujourd'hui totalement intégré la possibilité de pluralité des mondes...

 

Merci pour ces explications. Espérons que ce soit, le moment venu, la réaction la plus courante. Mais à écouter certaines églises dire que le précédent président américain était un don de Dieu ou que Dieu protégera l'homme du changement climatique, j'ai parfois des doutes.

 

Le 09/07/2021 à 13:12, vaufrègesI3 a dit :

Ou bien on adhère à la thèse de Jacques Monod : "L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'univers d'où il a émergé par hasard. Non plus que son destin, son devoir n'est écrit nulle part. A lui de choisir entre le royaume et les ténèbres".

Je ne suis pas forcément loin de penser comme Monod (modestement 9_9). Pas sûr que l'homme soit seul, mais quand on regarde le réglage si fin d'une multitude de constantes universelles ou de paramètres qui, si un seul d'entre eux avait été différent d'un simple un pour cent, auraient produit un univers stérile, on se demande si effectivement le hasard n'est pas la première "force créatrice" dont nous sommes le fruit.

 

Le 09/07/2021 à 13:12, vaufrègesI3 a dit :

Alors bien sûr, on peut laisser libre court à notre imagination débordante voire "science-fictionnesque", mais sur quelles bases ?? Il n'existe aucune raison objective permettant d'imaginer que la vie utiliserait des formes et des processus qui nous seraient totalement étrangers et/ou inaccessibles..

Même les Klingons ne peuvent être nés que de la chimie du carbone -_-.

Oui, j'adhère à tout ceci. Si nous sommes bâtis sur le chimie du carbone, ce n'est pas par hasard, c'est parce que l'atome de carbone est le meilleur pour ça, et la nature ne cherche pas toujours la complication !

 

Le 09/07/2021 à 13:12, vaufrègesI3 a dit :

Si une vie extraterrestre existe en dehors de notre système solaire, elle est le plus souvent en dehors de nos moyens d'action et assez parfaitement protégée de nos intrusions, voire même de nos investigations. C'est pourquoi il est déjà crucial d'observer Mars, seule planète véritablement accessible aujourd'hui, et ayant connu une période de relative "habitabilité".

Oui, avec peut-être la nuance que dans quelques années on sera capable de trouver des biosignatures dans les atmosphères d'exoplanètes, n'est-ce pas ?

 

Merci !

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/07/2021 à 09:29, Kaptain a dit :

Les religions, quelles que soient les découvertes scientifiques, s'en accommoderont toujours.

 

J'ai des doutes, mais ce n'est pas le plus important. Ceux qui refuseront la nouvelle (je pars de l'hypothèse qu'elle la découverte est scientifiquement prouvée) resteront dans leur refus, "et pis c'est tout".

 

Le 10/07/2021 à 09:29, Kaptain a dit :

En effet, la science ne pourra jamais répondre à l'interrogation ultime de Leibnitz, à son célèbre "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien". C'est la question de l'existence même qui est posée de toutes façons, vie extraterrestre ou pas...

Je suis bien d'accord avec cette réponse... mais ce n'était pas ma question, merci de l'avoir élargie ! :)

 

Le 10/07/2021 à 09:29, Kaptain a dit :

Compter sur un triomphe définitif de l'athéisme à la suite d'une découverte de vie sur Mars semble du coup parfaitement illusoire...

Ah, là non plus, ce n'est pas un objectif qu'il me paraît désirable de rechercher en soi. Facile à dire dans un pays qui a posé la laïcité en principe fondamental...

 

Merci pour le point de vue !

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/07/2021 à 11:33, vaufrègesI3 a dit :

Sauf qu'on observe aujourd'hui beaucoup de systèmes solaires plutôt exotiques, bien différents de notre système stable Terre/Lune en zone habitable. Mais rien ne permet encore vraiment d'affirmer que la Terre soit une exception totale et définitive, et le fouillis du cosmos a tendance à fertiliser l'imagination -_-.

Oui, ce qui me frappe, c'est qu'à ce jour on n'a pas trouvé de système solaire qui ressemble un peu au nôtre. Biais observationnel seulement ? A suivre pendant les années qui viennent !

 

Le 10/07/2021 à 11:33, vaufrègesI3 a dit :

Les ceusses qui postulent que nous sommes seuls dans l'Univers, même s'ils s'en défendent, redonnent de l'homme une vision vertigineuse, mystique, un peu comme celle que défendait l'église chrétienne autrefois.. Ils demeurent toutefois en position de force dans la mesure où ils ne sont pas près d'être contredit par les observations.

Si je peux me permettre d'être un peu en désaccord. Aujourd'hui, rien ne permet de démontrer que le développement de la vie sur Terre et d'une vie intelligente (je n'ouvre pas le débat : l'homme est-il vraiment intelligentB| ?) n'est pas unique dans l'Univers, et ce n'est pas forcément une vision mystique, c'est juste le constat scientifique du jour. Pas de vanité à cela. Bien sûr, absence de preuve n'est pas preuve d'absence, mais tant qu'on na pas trouvé cette vie, microbienne ou pas, on ne peut rien dire. Et ne pas mettre pour autant l'homme, qui salope son lieu de vie, sur un piédestal !

 

Merci !

Jacques

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/07/2021 à 11:59, Bruno- a dit :

Il peut y avoir des sceptiques si ce qu'on découvre − et je crains que ça se passe comme ça − est un truc à la limite entre l'inerte et le vivant, et si on ne découvre que des traces indirectes.

 

Par facilité, je me plaçais dans l'hypothèse où les preuves étaient scientifiquement indubitables....

 

Le 10/07/2021 à 11:59, Bruno- a dit :

(Qu'il y ait des choses plus urgentes n'empêche pas de faire aussi des choses moins prioritaires. Sinon personne d'entre nous ne ferait de l'astronomie.)

Tout-à-fait en phase !

 

Merci pour l'avis !

 

Jacques

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, starjack a dit :

Oui, ce serait une très grande découverte, unique en son genre dans l'histoire de l'humanité, comme le premier pas du premier homme sur un autre astre que la Terre l'a été. Et le premier pas sur Mars (s'il a lieu un jour) ne sera pas, à mon humble avis, aussi unique et marquant.

 

Mais si c'est la plus grande découverte de l'histoire de l'humanité mais qu'elle n'a aucun impact sur la vie de la majorité de l'humanité, est-ce encore une grande découverte ? Ou alors seulement pour les scientifiques et les philosophes ?

 

Merci pour l'avis !

 

Jacques

 

J'ai tendance à penser (mais c'est purement subjectif) que les plus grandes découvertes scientifiques sont celles qui ont un impact philosophique. La Terre qui n'est pas le centre de l'univers, l'existence de milliards de galaxies en plus de la nôtre, la découverte d'une forme de vie extraterrestre...

La découverte des antibiotiques ou des vaccins ont été infiniment plus utiles à l'humanité que toutes ces choses mais est-ce que ça fait rêver ou se questionner sur notre place dans l'univers? Bof...

C'est juste mon avis! :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/07/2021 à 12:26, George Black a dit :

Nous vivons dans un monde où pour 80% des gens, celui-ci se résume à métro-boulot-dodo et loisirs le tout mâtiné de croyances sur son fonctionnement. 

 

Merci pour les deux exemples, qui sont frappants. J'avais vu aussi la réaction d'une journaliste persuadée qu'on avait déjà fait revenir des échantillons martiens.

 

Ce qui me frappe (je m'éloigne un peu) c'est que quel que soit le sujet dont on veut parler, on va trouver sur Internet des floppées de sites, de blogs, de vidéo par des gens qui en connaissent un rayon, que ce soit la pèche à la mouche, la manière de faire sa bière, de tailler ses fruitiers ou de se servir d'une ponceuse à bande.

 

Mais après tout chacun fait ce qu'il lui plaît tant qu'il n'embête pas son voisin. Nous c'est l'astro, eux c'est la tuning de voitures de sport...

 

Faut-il ensuite mettre une échelle de valeurs ? Je m'y refuse, mais je "ferai" de l'astro jusqu'à mon dernier souffle (ou celui de mes yeux), c'est mon choix parce que je ne peux pas ne pas regarder par la grande fenêtre de la nuit noire (quand la nuit était noire... >:() pour voir où je vis. Et essayer de comprendre un peu (un tout petit peu).

 

Merci pour le témoignage et l'avis !

 

Jacques

 

 

Edited by starjack
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, starjack a dit :

Par facilité, je me plaçais dans l'hypothèse où les preuves étaient scientifiquement indubitables....

 

Tu veux dire comme le fait que la Terre soit ronde ou que les vaccins à ARNm fonctionnent à merveille ? ;) 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/07/2021 à 20:20, JML a dit :
Le 09/07/2021 à 12:14, Kirth a dit :

En revanche, advienne que nous ayons la preuve d'une vie intelligente, présente ou passée, ailleurs, j'ai l'impression que l'effet sera autre.

Mouais...Il n'adviendrait rien de plus qu'une psychose obsessionnelle, positive peut-être, pendant quelques mois, voir quelques petites années...Et puis le train-train, les démocraties, les dictatures reprendraient le récit...

A' moins que ET ne vienne s'installer chez nous et révolutionner notre monde !

 

Pareil, les gens sont abreuvés de films de SF depuis les années 50, pour la plupart d'entre eux c'est une évidence, donc passé le premier choc de la découverte la vie reprendra son cour habituel.

 

Evidement s'ils déboulent sur terre pour nous sauver des catastrophes à venir ou pour nous défoncer la tronche, là ce serait différent ! ;)

Edited by michelR
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, starjack a dit :

 

Le 10/07/2021 à 11:33, vaufrègesI3 a dit :

Les ceusses qui postulent que nous sommes seuls dans l'Univers, même s'ils s'en défendent, redonnent de l'homme une vision vertigineuse, mystique, un peu comme celle que défendait l'église chrétienne autrefois.. Ils demeurent toutefois en position de force dans la mesure où ils ne sont pas près d'être contredit par les observations.

Si je peux me permettre d'être un peu en désaccord. Aujourd'hui, rien ne permet de démontrer que le développement de la vie sur Terre et d'une vie intelligente (je n'ouvre pas le débat : l'homme est-il vraiment intelligentB| ?) n'est pas unique dans l'Univers, et ce n'est pas forcément une vision mystique, c'est juste le constat scientifique du jour. Pas de vanité à cela. Bien sûr, absence de preuve n'est pas preuve d'absence, mais tant qu'on na pas trouvé cette vie, microbienne ou pas, on ne peut rien dire. Et ne pas mettre pour autant l'homme, qui salope son lieu de vie, sur un piédestal !

 

 

Il n'existe pas vraiment de "constat scientifique" ni de consensus sur le fait que la Vie soit présente uniquement sur Terre... ou qu’elle puisse exister ailleurs. Ce ne sont que des postulats.

Compte tenu de ce que nous savons aujourd'hui, et même si la biologie contemporaine considère le plus souvent que la Vie sur Terre est apparue à partir de conditions et d'un hasard extraordinaires, et qu'il est compliqué d'imaginer que le phénomène ait pu se reproduire ailleurs, aucune option n’est à exclure. tant que l'on n'observe pas concrètement de manifestations de vie E.T., la question reste bien sûr posée, irrésolue.

 

Selon Jacques Monod et quelques autres , nous sommes seuls, exilés dans le cosmos sur un bout de terre, errants au sein d' un territoire vide et hostile..

C'est une vision qui se veut rationaliste et qu'il tente de justifier longuement dans ses écrits. 

Mais même à leur corps défendant les partisans de ce postulat ne peuvent pas nier ce que cette vision comporte de vertigineux et de mystique. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de religions se sont longtemps accrochées à ce dogme.

 

Ce qui est clair, c’est que les questions de fond sont toujours métaphysiques, et il est impossible de ne pas se les poser.. Il n'existe pas d'articles scientifiques, surtout en vulgarisation, qui puisse vraiment s'en abstenir. Si la littérature et les  magazines scientifiques se vendent, c'est que s'y posent aussi parfois, de façon sous-jacentes, pas mal de questions métaphysiques que la science tente parfois d'aborder, sans avoir véritablement les moyens, ni surtout la vocation, d'y répondre.. Mais c'est bien la métaphysique qui a fondé les sciences... sans jamais se confondre avec elles.

 

Sauf qu’aujourd’hui, l’ensemble des sciences, du savoir ressemble aux bombes à fragmentation, ces bombes qui éclatent dans d'autres bombes plus petites. Une discipline se subdivise et se subdivise à l'infini, le savoir de notre époque est à ce point pulvérisé qu'aucun spécialiste ne parvient plus à embrasser la totalité de sa propre discipline et de son évolution. Il n'existe plus de savant qui serait dépositaire de la biologie ou de la physique de son époque. On dit donc, par exemple, que l'on est chercheur en biologie cellulaire ou en thermodynamique des fluides. Et pour le pékin moyen, inutile de dire combien il est difficile d'avoir la moindre vue synthétique de l'ensemble et de la problématique actuelle. 

 

Sur la base de la seule existence de vie terrestre, il est clair en tout cas qu'il paraitrait pour le moins audacieux de prétendre que le fait de découvrir un micro-organisme martien serait anecdotique, un "non-événement".. Ce serait la démonstration que l'émergence de la Vie est un évènement relativement banal dans l'Univers, un changement de perspective philosophique et scientifique fondamental.

Que ça n'émeuve pas les foules n'a rien de surprenant, c'est un autre débat.

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, vaufrègesI3 a dit :

aucune option n’est à exclure. tant que l'on n'observe pas concrètement de manifestations de vie E.T., la question reste bien sûr posée, irrésolue.

 

Je suis bien en phase avec cette affirmation et donc l'hypothèse d'une vie uniquement sur Terre dans l'ensemble de l'Univers ne peut aujourd'hui être exclue.

 

Je dois être un peu bourrin, mais si j'en perçois le caractère vertigineux, ce n'est pas le mot "mystique" qui me vient à l'esprit.

 

Puisqu'on est plutôt dans les convictions ou opinions, pour ma part je penserais plutôt que les statistiques jouent en faveur de l'apparition de la vie, compte tenu de l'évaluation du nombre de planètes dans notre Galaxie (et donc dans les autres) et... de la taille de l'Univers.

 

Mais voilà que je suis moi-même hors sujet du questionnement que j'ai proposé... :o.

 

Qui la nouvelle émouvra t-elle ? 0,5% de l'humanité... ? Mais oui, ce sera une très grande nouvelle !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, starjack a dit :

e suis bien en phase avec cette affirmation et donc l'hypothèse d'une vie uniquement sur Terre dans l'ensemble de l'Univers ne peut aujourd'hui être exclue.

Je dois être un peu bourrin, mais si j'en perçois le caractère vertigineux, ce n'est pas le mot "mystique" qui me vient à l'esprit.

 

 

Depuis le début de l'humanité, les hommes ont été les créateurs de mythes. Confrontés à la hantise de la mort ou à la peur de l'inconnu, ils se racontent des histoires pour tenter de comprendre l'univers qui les entoure ou faire face à la souffrance

Blaise Pascal énonçait : "Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie"

Il poursuivait ainsi : "Je ne sais qui m’a mis au monde, ni ce que c’est que le monde, ni que moi-même. Je suis dans une ignorance terrible de toutes choses.

 

Non seulement la science n’a pas aboli la pensée mythique, mais l’approche objective du savoir ne peut pas la chasser pour plusieurs raisons.

Auguste Comte avait voulu fixer à deux les principes fondamentaux de la science : le premier était que la science ne porte que sur les phénomènes et non sur la nature ou l'essence des choses ; le second, que la science renonce à saisir le mode de production des choses, c'est-à-dire la causalité, pour ne considérer que les lois. En d'autres termes, la science a pour but de lier entre eux les phénomènes, de les déterminer les uns par les autres, non de les "expliquer", l'explication relevant de "l'état théologique" ou de "l'état métaphysique".

La science n’est ni une morale, ni une religion. Elle n’est pas non plus une philosophie. Elle laisse donc la place au mythe. Et force est de constater que la science n'a pas fondamentalement changé la compréhension que l’homme peut avoir de lui-même, de l’univers, de la place qui y est la sienne, sinon pour y ajouter parfois encore plus de complexité en brouillant la perspective.

 

En effet le savoir scientifique est par nature limité, fragmentaire et provisoire. Il ne peut délivrer des réponses aux questions portant sur le Sens de la vie. La force du mythe au contraire, c’est de présenter d’emblée une vision du monde riche, unifiée qui donne des réponses aux interrogations de l’esprit humain. C’est d’ailleurs ce qu’un scientifique comme François Jacob concède :

"C'est probablement une exigence de l'esprit humain d'avoir une représentation du monde qui soit unifiée et cohérente. Faute de quoi apparaissent anxiété et schizophrénie. Et il faut bien reconnaître qu'en matière d'unité et de cohérence, l'explication mythique l'emporte de loin sur la scientifique. Car la science ne vise pas d'emblée à une explication complète et définitive de l'univers. Elle n'opère que localement. Elle procède par une expérimentation détaillée sur des phénomènes qu'elle parvient à circonscrire et définir. Elle se contente de réponses partielles et provisoires".

 

Il y aura donc toujours place pour la représentation mythique de l’univers à côté de l’explication scientifique de l’univers. L’une et l’autre ne se situent pas sur le même plan.

Il importe de conjuguer la science et le mythe pour que le savoir serve la vie et l’aide à se connaître elle-même. Et si la conscience collective s’empare des mythes nouveaux, comme elle conserve les mythes les plus anciens, c’est que le mythe correspond à un besoin de l’esprit, à une soif de comprendre, à un besoin de donner un Sens aux choses et pas seulement, comme le fait la science, de les expliquer dans des observations limitées. "Le mythe donne une réponse… aux questions de l'homme curieux de connaître la raison des choses. Il s'agit donc d'un phénomène purement intellectuel. La mythologie comme la science est donc un produit de l'intellect... Ce qui la distingue de la science, c'est qu'elle donne infiniment plus de poids à l'imagination et pas assez à l'observation."

 

La contradiction entre une représentation mythique du monde et une représentation scientifique n’est qu’apparente. Comme l’écrit Claude Lévi-Strauss : "Peut-être découvrirons-nous un jour que la même logique est à l’œuvre dans la pensée mythique et dans la pensée scientifique, et que l'homme a toujours pensé aussi bien." Opposer mythe, science et philosophie est stérile et illusoire. C’est croire naïvement que la pensée scientifique se suffit à elle-même, alors qu’elle appelle aussi le mythe. C’est croire que les mythes ne sont que des contes d’enfants fabriqués par des esprits incultes, ce qui est loin d’être le cas".

 

Ce qu’il y a de rationnel dans la démarche objective et critique de la science réside d'abord dans son caractère dynamique, c’est-à-dire dans la possibilité d'accroître nos connaissances. Si cette croissance s’arrêtait un jour, ce ne serait pas parce que la vérité définitive serait atteinte, ce qui n’a pas de sens, mais parce que la méthode critique serait abandonnée.

Lorsque nos connaissances s'enrichissent, elles ont un prix. Le prix à payer est qu'elles conduisent généralement à nous poser une foison de nouvelles questions. Ce que J.P. Luminet traduisait magnifiquement à la fin d'un épisode d'"Entre Terre et Ciel" ( j'ai du citer cette phrase une dizaine de fois sur ce forum tant elle est essentielle) : "L'océan de la connaissance aura toujours un horizon, et l'horizon s'élargit à mesure que nos connaissances s'agrandissent. On ouvre constamment de  nouvelles portes, et l'océan de l'inconnu reste toujours aussi vaste". 

 

 

Je n'ai rien d'autre à dire
Notre chance est d'ignorer d'où viennent les lointains
Et de quel azur s'alimentent les fournaises
Nous avons vocation d'ignorer tant de choses

Denis Clavel, "La théorie de Delphes" (2002)

 

  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/07/2021 à 16:55, George Black a dit :

Tu veux dire comme le fait que la Terre soit ronde ou que les vaccins à ARNm fonctionnent à merveille ? ;) 

 

Veux-tu insinuer que le Docteur Raoult serait platiste ? O.oxD

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/07/2021 à 18:26, michelR a dit :

Pareil, les gens sont abreuvés de films de SF depuis les années 50, pour la plupart d'entre eux c'est une évidence, donc passé le premier choc de la découverte la vie reprendra son cour habituel.

Tant qu'ils sont vert ou gris voire reptilien c'est pas un problème on à tous vu la série V9_9

Le 12/07/2021 à 18:26, michelR a dit :

Evidement s'ils déboulent sur terre pour nous sauver des catastrophes à venir ou pour nous défoncer la tronche, là ce serait différent

On va leurs laisser les Mc Donald  :D

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, vaufrègesI3 a dit :

En d'autres termes, la science a pour but de lier entre eux les phénomènes, de les déterminer les uns par les autres, non de les "expliquer"

 

Je me permets un bémol.

 

Pour lier des phénomènes entre eux, il faut avoir une représentation de ces phénomènes dans le cadre d'un modèle. Donc il faut tenter une explication. 

Quand Einstein propose de décrire la gravitation non comme une force mais comme un effet consécutif à la déformation de l'espace-temps, il "explique" l'origine de la gravitation dans le cadre de sa théorie.

 

Donc la science explique dans le cadre de modèles. Quitte à ce que la description du monde qu'apportent ces modèles soit remise en question ultérieurement. Car il s'agit bien d'une question de description. La théorie de la gravitation universelle fonctionne très bien dans certaines limites d'un point de vue calculatoire. Toutefois, les faits montrent que dans d'autres situations, seule la relativité générale se conforte aux mesures d'un point de vue calculatoire. Cependant, la relativité générale explique les phénomènes observés différemment de la gravitation newtonienne.

 

En revanche, la science n'explique pas "pourquoi". Elle explique "comment", mais pas "pourquoi".

 

Il y a 18 heures, vaufrègesI3 a dit :

Et force est de constater que la science n'a pas fondamentalement changé la compréhension que l’homme peut avoir de lui-même, de l’univers, de la place qui y est la sienne, sinon pour y ajouter parfois encore plus de complexité en brouillant la perspective.

 

Auprès du grand public c'est probablement souvent le cas. Et encore, cela dépend des sujets. Cf. les autres discussions sur la diffusion des connaissances.

 

Par exemple, le darwinisme repose fondamentalement la place de l'humain dans l'univers d'un point de vue philosophique. Alors qu'à une époque la majorité des humains occidentaux considéraient l'Homme comme une création d'un Dieu avec toute la théologie consacrée, aujourd'hui, si on prend le cas de la France, une majorité d'individus est consciente que l'humain est un animal comme les autres sans position particulière ni statut d'être élu. 

Il est probable (ce n'est pas moi qui le dit) que cela contribue à reconsidérer notre position en tant que consommateurs de viande. 

 

Dans un autre registre, j'ai un souvenir d'une conversation avec Armand Abécassis il y a bien longtemps au sujet de l'entropie comme caractérisant le désordre par rapport à une des caractéristiques propre du vivant soulevée par Prigogine : Le vivant s'oppose au "nivellement thermodynamique" de la matière.

Je sais que certains physiciens un peu mystiques mais athées y voient une sorte d'allégorie de la lutte entre le bien et le mal et de leur caractère indissociable (Eros vs Thanatos).

 

Et comme tu le disais plus haut :

Le 12/07/2021 à 22:09, vaufrègesI3 a dit :

Ce qui est clair, c’est que les questions de fond sont toujours métaphysiques, et il est impossible de ne pas se les poser.. Il n'existe pas d'articles scientifiques, surtout en vulgarisation, qui puisse vraiment s'en abstenir.

 

même si dans les publications scientifiques, on s'autocensure sur les aspects métaphysiques.

Edited by George Black
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour à tous ! 

On me pose souvent la question de la légitimité de faire de la recherche dans le spatial et les implications si on détectait des formes de vie ailleurs dans l'Univers même à l'état bactérien. Je pense que ce serait une révolution scientifique, philosophique et théologique. J'ai eu l'occasion il y a deux mois de traiter le sujet dans un talk TEDx : 

 

N'hésitez pas à partager vos points de vue en commentant la vidéo où en répondant sur le forum :) Bonne fin de de week-end ! Astroamicalement,

Tristan 

Edited by AstroTristan
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Les monothéistes croient en un Dieu omnipotent. Il a toutes les perfections et ces perfections sont sans limite m'a t'on appris au caté de mon enfance.

Alors comment peut on envisager une seconde que ce Dieu là n'a créé qu'une humanité (au sens large) dans un seul univers.

En toute logique, il ne lui a pas fallu 8 jours pour faire notre univers, pas même une femto seconde( d'ailleurs "avant" le temps n'existait pas). Et il ne se serait pas limité à un seul univers. Il en aurait créé ... une infinité, ou plusieurs, voir une ...infinité.

Non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, michelectron a dit :

Bonjour à tous,

Les monothéistes croient en un Dieu omnipotent. Il a toutes les perfections et ces perfections sont sans limite m'a t'on appris au caté de mon enfance.

Alors comment peut on envisager une seconde que ce Dieu là n'a créé qu'une humanité (au sens large) dans un seul univers.

En toute logique, il ne lui a pas fallu 8 jours pour faire notre univers, pas même une femto seconde( d'ailleurs "avant" le temps n'existait pas). Et il ne se serait pas limité à un seul univers. Il en aurait créé ... une infinité, ou plusieurs, voir une ...infinité.

Non?

C'était l'argument de Giordano Bruno, me semble-t-il. Mais si vous anonymisez l'humanité parmi une multitude d'autres, vous affaiblissez le lien que vous prétendez avoir avec le Créateur, aussi les autorités religieuses ne voulaient pas en entendre parler. D'où l'idée d'un monde clos, fini dans l'espace et dans le temps.

 

Sinon, cela fait belle lurette que le concept de Dieu omnipotent est connu pour être logiquement incohérent. On s'en rend compte via le "défi" suivant : Dieu est-il capable de créer une pierre si lourde que lui-même ne pourrait pas la soulever ? Quelle que soit la réponse (oui ou non) à cette question, il y a quelque chose que ledit Dieu est incapable de faire. L'omnipotence n'existe donc pas, elle est forcément limitée par les loi de la logique...

  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Semez quelques graines d'Ignorans, de Proxime, d'Hypothesis Ignea, de Absentia Manifesto Facto et c'est en toute joie et petit bonheur que vous récolterez, pêle-mêle,  les plantes Dieu ou E.T.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arf, j'ai vraiment cru qu'il y avait eu une découverte, ça sera pour le prochain topic.

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Arf, j'ai vraiment cru qu'il y avait eu une découverte

 

C'est en instance.. mais faut préparer le truc, le choc :ph34r: !...

J'ai des contacts avec l'équipe toulousaine de Curiosity.. et des infos... mais chuuuut..

Je livre juste cette image confidentielle (on est entre nous hein) :

Dino.thumb.jpg.d45572f18eee104d37f7890bfa6d9e4b.jpg

  • Like 2
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, dg2 a dit :

L'omnipotence n'existe donc pas, elle est forcément limitée par les loi de la logique...

Taratata. L'omnipotence permet par définition de s'affranchir des lois de la logique.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, vaufrègesI3 a dit :

Je livre juste cette image confidentielle

ça c'est du microbe ! 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now