Jamededij

Debuts avec camera refroidie , questions sur la création de banques de DOF

Recommended Posts

bonjour a tous,

ayant déjà pratiqué l'astrophoto avec apn et une asi224 pour du planétaire , je vient de faire l'acquisition d'une ASI533 mc pour du ciel profond avec une WO Zenithstar73.

Mes questions portent sur la création de banques de darks / offsets ( pour les flats je ne pense pas que cela soit judicieux car le nombre et la position des poussières  peut varier).

Comment puis je créer ces banques et comment dois je les structurer ? Avec quels logiciel ? ( tous en sont capables peut-être ?).

Je pense ne photographier qu'au gain unitaire donc il faudra que je module les temps de poses et les températures ? 

J'envisage des darks a 0° / -5° / -10°  , et a chacune de ces températures des expos de  60 / 120 / 180 / 240 / 300 minutes ;  tout cela vous parait il correct ou que dois je changer ?

La banque d'offsets est elle judicieuse ?

Une fois toutes ces images de calibration réalisées dois je les laisser sur mon disque dur comme telles ou puis-je ( ou dois je) les empilées pour creer des Masters ( darks / offsets) et n'utiliser que ceux ci ?

Je commence a regarder ( a peine hein ) SIRIL et je j'ai bien compris l'importance de sa structure de dossiers de travail ( brutes / darks /...) et est ce que ce logiciel ne veut que les fichiers de DOF pour les empiler lui même 

et réaliser ses propres masters ou peut on ne lui donner que les masters que j'aurai réalisé avant ?

Merci a tous pour votre aide et vos réponses

Bon ciel a tous 

James

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Posted (edited)

Bonjour. :)

 

Voici mes remarques perso qui ne valent que ce qu'elles ne valent ^^ :

 

1°) Niveau "Flats", de mon côté : bibliothèque effectuée "une fois pour toutes", mais en prenant bien soin à chaque fois de nettoyer correctement la vitre de protection du capteur.

 

2°) Niveau "Darks" : bibliothèque en fonction du gain et de la durée unitaire. Pour la température, je la fixe toujours à la même valeur ( -10 °C ).

 

3°) Niveau "masters" ( Darks et Flats ) : le logiciel d'empilement que j'utilise ( DSS ) en crée un après le premier empilement ... et du coup, il est réutilisable les fois d'après.

Concernant Siril, j'avoue ne pas savoir.

 

Edited by fljb67
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
7 hours ago, Jamededij said:

J'envisage des darks a 0° / -5° / -10°  , et a chacune de ces températures des expos de  60 / 120 / 180 / 240 / 300 minutes ;  tout cela vous parait il correct ou que dois je changer ?

Tu as rationalisé le choix des températures (tous les 5°C) et du gain et c'est le principal : oui, il ne faut pas s'amuser à faire des acquisitions avec des temps d'intégration dans tous les sens, sinon derrière çà multiplie le nombre de noirs à faire...

Tu pourras sans doute rajouter -15°C (l'hiver) et les temps plus courts genre 15s, 30s (nuits turbulentes).

 

Pour ma part, je n'utilise pas d'offsets et pas d'optimisation du noir avec les CMOS (donc noir toujours de même température que l'image).

Une bibliothèque de noirs (master darks) s'utilise plusieurs mois (années ?) sans soucis.

Les flats, je les refais par précaution à chaque lunaison.

 

Pour Siril, si tu prétraites en manuel, tu mets des images de calibration dans les répertoires que tu veux : il suffit de lui indiquer où aller chercher le noir et le flat.

Avec les scripts, c'est sans doute différent effectivement.

 

Bon ciel à toi !

Edited by COM423
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, COM423 a dit :

Pour Siril, si tu prétraites en manuel, tu mets des images de calibration dans les répertoires que tu veux : il suffit de lui indiquer où aller chercher le noir et le flat.

Merci de ta réponse tout d'abord, 

Donc en traitant en manuel , je met les darks , flat,.... Dans les répertoires adéquats,  ok . Et si j'y met les masters créés précédemment c'est bon ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

les scripts utilisent les images brutes pour les flats, darks et autres. Si on ne veut conserver que les masters, il faut modifier les scripts pour passer l'étape de création des masters à partir des brutes, ou alors faire le traitement en manuel comme décrit dans le tutoriel.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
1 hour ago, Jamededij said:

Donc en traitant en manuel , je met les darks , flat,.... Dans les répertoires adéquats,  ok . Et si j'y met les masters créés précédemment c'est bon ?

En manuel, tu vas créer les master-darks un par un. Le plus simple est donc d'avoir rangé les darks individuels dans des répertoires dédiés, j'ai una arboresecnce type :

Noirs/-15deg/300s

Noirs/-15deg/180s

Noirs/-15deg/120s

...

Noirs/-10deg/300s

Noirs/-10deg/180s

etc

 

pas de marquage sur le gain, j' n'en utilise qu'un :D

 

Pour chaque série successivement :

1/ Définir le répertoire par défaut comme celui où se trouve la série de noirs en cours

2/ Onglet Conversion, Add... et sélectionner les 15 (ou autre nombre adéquat) noirs individuels (ne pas cocher le dématriçage !) puis cliquer sur Convertir

3/ Onglet Empilement, moyenne avec rejets (aucune normalisation) puis cliquer sur Débute l'empilement

==> le 1er noir est prêt, il n'y a plus qu'à recommencer pour le suivant.

 

Pour ma part, je nomme le master-dark de façon explicite :

image.png.4ebf4555019b172cbadcb97f866de009.png

et je range à nouveau ces master-darks par dossier en fonction de la température (avec juste les master-darks,).

Ils sont alors faciles à retrouver (et identifier) lors des prétraitements.

 

Le fait de mettre la date dans leur nom me permet de savoir s'ils sont vieux ou pas.

 

Après chacun a ses habitudes, à toi de trouver ce qui te convient le mieux ;)

Edited by COM423
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup COM423 , je vai bien évidement m'inspirer de tout ca !  Me reste plus qu'a regarder cette histoire de modification de scripts mentionnée par Vincent-FA. Merci a tous . Je reviendrais vers vous si problèmes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 minutes ago, Jamededij said:

Je reviendrais vers vous si problèmes !

N'hésite pas, le forum est fait(entre autres) pour çà :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/07/2021 à 17:48, fljb67 a dit :

1°) Niveau "Flats", de mon côté : bibliothèque effectuée "une fois pour toutes", mais en prenant bien soin à chaque fois de nettoyer correctement la vitre de protection du capteur.

Merci de ta réponse

Pour le master flat fait une fois pour toutes  je ne sais pas trop car moi j'ai beau nettoyer mon capteur j'ai toujours des poussieres qui se trimbalent , bon après je parle pour mon asi224 en planetaire , la 533 je n'ai toujours pas eu l'occasion de la tester ( fait trop beau dans le Dijonnais ! :( )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 21 minutes, Jamededij a dit :

.... j'ai beau nettoyer mon capteur j'ai toujours des poussieres qui se trimbalent ...

 

Clair que l'idéal est d'effectuer des flats après chaque session. :)

 

 

Perso, comme c'est une manip qui me gaverait, je fais avec :

 

 

- Nettoyage de la vitre du capteur avec coton tige légèrement imbibé d' alcool à 90° acheté au rayon pharmacie.

 

- Re-nettoyage avec coton tige après avoir mis de la buée en ayant légèrement soufflé dessus avec mon haleine.

 

- Dégageage des dernières poussières invisibles à l'aide d'une bombe de nettoyage de composants électroniques située assez loin de la vitre ( en faisant gaffe préalablement qu'elle ne dégage pas de gouttelettes .. et pour cela, je donne quelques coups brefs "dans le vide" préalablement ).

 

- Si utilisation d'un filtre : vissage rapide de ce dernier.

 

- Si pas de filtre : vissage rapide sur l'optique.

 

- Enfin : si des poussières sont visibles après empilement ( cela fait un genre de "grosses taches" ) ---> je les dégage par post-traitement en prenant le temps qu'il faut.

 

Edited by fljb67
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now