githo

oscillation de l'orbite lunaire

Recommended Posts

Bonjour à tous. petite question,  on peut lire sur certains sites qu'en 2030 une oscillation de la lune va entrainer des inondations records. la NASA expliquerait que durant la moitié de ce cycle de 18,6 ans la lune inhibe les marées sur terre donc marées plus faibles et dans l'autre moitié, les marées sont amplifiées. Avez-vous des infos concernant ce phénomène ?. Bon WE .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

il existe un cycle de 18 ans 11 jours pour la lune ; c'est le cycle de la période de révolution de la ligne des noeuds.

Les orbites de la Lune et de la Terre n'étant pas dans le même plan, leur intersection est une droite ( la ligne des noeuds ).

Les 2 noeuds étant les 2 points ou la lune coupe l'écliptique.

C'est surement plus clair avec ce petit dessin :

image.png.188ed7f758d9aa56e857b9a9a658e912.png

Il y a un noeud ascendant et un descendant.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, githo a dit :

on peut lire sur certains sites qu'en 2030 une oscillation de la lune va entrainer des inondations records

les inondations seront due au fait qu'on aura ces très grandes marrées associées à la hausse du niveau de la mer, du réchauffement climatique...

bref, pas du tout bon pour les années à venir apparemment.

 

edit : grillé par Bernard ;)

Edited by franklin_jr
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses rapides. C'est clair, je pourrai expliquer ce phénomène si un de mes amis me pose la question:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous, 

Je crois avoir compris... C'était pas gagné... N'hésitez pas à me "corriger" 

La ligne des nœuds "tourne" autour de la terre.

Quand cette ligne est dans l'axe du soleil les variations des marées sont au plus haut. Les marées hautes sont très hautes et la marrées basses très basses. 

Quand la ligne des nœuds est "perpendiculaire" à l'axe terre/soleil les variations des marées sont atténuées. 

Donc les phénomènes de grandes marées se font tous les 9 ans (alignement du nœud ascendant puis 9 ans après du noeud descendant avec le soleil.)

Or Si mon raisonnement est juste et si le phénomène doit se produire en 2030, soit dans 9 ans cela voudrait dire que nous sommes en plein dedans actuellement... Ou alors c'est une demi période qui fait 18 ans donc une période en ferait 36.

La ligne des nœuds met 36 ans pour faire un tour. Mais vu que les phénomènes de très grandes marées sont subis tous les 18 ans alors il a été défini qu'un cycle était égal à la demi période de révolution.... Je ne sais pas si je suis clair... Et surtout si mon raisonnement est juste. 

Séb. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, SebLeSicilien a dit :

La ligne des nœuds met 36 ans pour faire un tour.

 

Le plan de l'orbite lunaire fait un angle de 5° avec le plan de l'écliptique au maximum de son inclinaison et de 0° quand la Lune si situe sur l'un des nœuds (schéma de  @Diziet Sma ci-dessus). A la manière d'une toupie, comme le phénomène de précession des équinoxes sur la Terre, il tourne en effectuant une rotation complète dans le sens rétrograde en 18,6 années ( 6790 jours) et non 36 ans.

 

L'explication détaillée ci dessous : Florence Messineo, Observer le Soleil et la Lune, Ed Ellipses 2008.

 

IMG_20210718_0001.thumb.jpg.93f4b76fae87cc6373006901f3a1e335.jpg

 

IMG_20210718_0002.thumb.jpg.3596be410760a466f3b364d9ee23b624.jpg

 

 

 

Pour revenir à la question, si j'ai bien suivi le propos, cette différence de marée serait due à la variation d'angle entre celle de l'équateur terrestre et le plan de l'orbite lunaire qui peut varier entre 18,4° et 28,4° selon l'orientation du nœud ascendant ou descendant de la Lune par rapport au point vernal.

 

Mais quelque chose m'échappe dans cette histoire de marée…Le nœud ascendant va se retrouver en direction du point vernal aux alentours de 2025, donc la déclinaison de la Lune pourra varier chaque année entre 0° et 28,4° dans les années suivantes… Si l'angle est maximal, le Soleil, la terre et la Lune seront moins alignés, alors pourquoi les marées devraient être amplifiées ? Ce qui à mon sens devrait plutôt se produire dans la phase descendante lorsque l'angle est compris entre 0° et 18,4°?

 

 

Edited by Adlucem
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/07/2021 à 09:46, githo a dit :

Bonjour à tous. petite question,  on peut lire sur certains sites qu'en 2030 une oscillation de la lune va entrainer des inondations records. la NASA expliquerait que durant la moitié de ce cycle de 18,6 ans la lune inhibe les marées sur terre donc marées plus faibles et dans l'autre moitié, les marées sont amplifiées. Avez-vous des infos concernant ce phénomène ?. Bon WE

 

Pour faire court, la théorie des marées avec sa palanquée de termes périodiques, diurnes, semi-diurnes, annuels, lunaires, lunisolaires, elliptiques, évectionnels, etc., c'est dû à Laplace sans doute vers 1800, puis à Darwin qui a identifié/gardé 91 termes périodiques (en 1883, la plus plupart négligeables), puis Doodson (378 termes en 1921, la plupart négligeables). Les plus tatillons (j'ai oublié les noms) ont recensé ensuite plus de 12000 termes en 1995, mais tous ces termes étaient étaient... négligeables, voire invisibles dans les données de marées qui courent pourtant sur largement plus d'un siècle (plus d'un millier de ces termes sont en fait dus aux effets de marées causés par les autres planètes, autant dire que ça n'est pas grand chose).

Donc :

  • Impossible qu'on ait raté un terme décennal ou autre de grande amplitude ;
  • S'il y en avait un, eh bien, son amplitude de longue période varierait sinusoïdalement donc présenterait une montée fort progressive.

Par contre, si je réassemble vos mots, le phénomène de nutation et sa période de 18,6 années est lui-même un "effet de marée", c'est-à-dire une perturbation périodique provoqué par le fait que la Terre n'est pas un objet à symétrie sphérique. C'est peut-être à cela que font allusion vos sources. Mais ça n'a rien à voir avec les marées au sens où on interprète le mot, à savoir des mouvements d'eau sur Terre.

Edited by dg2
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, dg2 a dit :

c'est dû à Laplace sans doute vers 1800, puis à Darwin qui a identifié/gardé 91 termes périodiques (en 1883,

 

Précisons pour ceusses qui se posent la question qu'il s'agit de George Darwin, le fils du célèbre Charles Darwin...

 

jf

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/07/2021 à 09:46, githo a dit :

on peut lire sur certains sites qu'en 2030 une oscillation de la lune va entrainer des inondations records

 

L'article de Futura-sciences cité plus haut "Montée des eaux + cycle lunaire = inondations extrêmes" parait tout de même un tantinet racoleur si on se réfère à l'étude qui en est la source :

Global influences of the 18.61 year nodal cycle and 8.85 year cycle of lunar perigee on high tidal levels Ivan D. Haigh, Matt Eliot, Charitha Pattiaratchi First published: 29 June 2011.

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1029/2010JC006645#jgrc11900-bib-0012

 

A la lecture (rapide), c'est le cycle des nœuds de 18,6 ans et le cycle du périgée lunaire de 8,8 ans qui induiraient des effets sur l'amplitude des marées terrestres, mais pas partout ni tout le temps, l'un ou l'autre cycle ayant un effet différent et dans des conditions bien déterminées de marées diurnes ou semi-diurnes et sur des formes de marées bien localisées, déjà dans des marnages > à 4 voire 6 m. Les effets calculés dans l'étude pourraient avoir une influence de 0,5 à 0,8 m dans la hauteur de marée.

Évidemment ce n'est pas négligeable, mais il y a aussi d'autres paramètres qui peuvent accroitre localement les marées, notamment les vents.

Quoi qu'il en soit, l'étude ne parait pas envisager la corrélation des deux cycles pour expliquer une majoration importante de l'amplitude à un moment donné.

 

 

Pour ceux que ça intéresse, une traduction début et fin de l'étude.

 

Abstract

[1] Les périodes de marées hautes générées par les astronomiques contribuent à l'apparition de niveaux de mer extrêmes. Sur des échelles de temps interannuelles, deux précessions associées à l'orbite de la Lune provoquent une variation systématique des marées hautes. Une évaluation globale du moment où ces modulations de marée se produisent permet de prévoir les périodes où le risque accru d'inondation côtière est probable dans différentes parties du monde. Cet article utilise des marées modélisées pour évaluer l'influence du cycle nodal lunaire de 18,61 ans et du cycle de 8,85 ans du périgée lunaire (qui affecte les niveaux de marée élevés comme un cycle de quasi 4,4 ans) sur les niveaux de marée élevés à l'échelle mondiale. Les constituants des marées du modèle mondial des marées TPXO7.2 sont utilisés, avec des corrections de modulation par satellite basées sur les prévisions de marées à l'équilibre, pour prédire des séries chronologiques horaires multidécennales de marées sur une grille globale d'un quart de degré. Ces séries chronologiques sont utilisées pour déterminer l'amplitude et la phase des modulations de marée à l'aide d'une analyse harmonique adaptée aux signaux sinusoïdaux de 18,61, 9,305, 8,85 et 4,425 ans. Les variations spatiales de l'amplitude et de la phase des modulations des marées sont liées à la distribution globale des principaux constituants et caractéristiques des marées (diurnes ou semi-diurnes et amplitude des marées). Les résultats indiquent que le cycle nodal de 18,61 ans a la plus grande influence dans les régions diurnes avec des marnages > 4 m et que le cycle de 4,4 ans est le plus important dans les régions semi-diurnes où le marnage est > 6 m. On montre que la phase des modulations interannuelles des marées est liée à la forme de la marée.

 

6. Conclusions

[48] Cet article a analysé les marées modélisées pour cartographier la contribution du cycle nodal lunaire de 18,61 ans et du cycle de 8,85 ans du périgée lunaire (qui affecte les niveaux de marée élevés comme un cycle de quasi 4,4 ans) aux niveaux de marée élevés à l'échelle mondiale. Des régions des océans du monde où ces modulations interannuelles contribuent le plus aux niveaux de marée élevés ont été identifiées. Les variations spatiales de l'amplitude et de la phase des modulations de marée ont été liées à la distribution des principaux constituants de la marée ainsi qu'au facteur de forme et à l'amplitude de la marée. Les résultats ont montré que la modulation nodale est la plus importante (entre 0,5 et 0,8 m dans le niveau de marée du 99,9e centile) dans les régions diurnes avec des marnages > 4 m, et la modulation de 4,4 ans est la plus importante (entre 0,3 et 0,6 m dans le 99,9 e percentile du niveau des marées) dans les régions semi-diurnes où l'amplitude des marées est > 6 m. Dans les zones où le facteur de forme de la marée est > 0,6, la modulation nodale domine sur la modulation de 4,4 ans dans les niveaux de marée élevés, et la phase de la modulation nodale est en corrélation avec N = 0° (c'est-à-dire la déclinaison lunaire maximale). Dans ces régions, la modulation nodale était maximale en 2006 et culminera à nouveau en 2024. Dans les zones où le facteur de forme des marées est < is0,6, la modulation de 4,4 ans domine la modulation nodale dans les niveaux de marée élevés. Dans ces régions, la phase de la modulation nodale est en corrélation avec N = 180° (c'est-à-dire la déclinaison lunaire minimale), et la modulation nodale était maximale en 1997 et atteindra de nouveau son pic en 2015. La phase de la modulation de 4,4 ans a également été montrée se rapportant à la forme de la marée à un endroit donné. Une comparaison des résultats modélisés présentés dans cet article avec l'ensemble de données marégraphiques quasi-globales mesurées GESLA constituera la base des travaux futurs.

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now