Vivlepic

PIC DU MIDI, les derniers travaux d'Hercule ...

Recommended Posts

Il y a 4 heures, Meade45 a dit :

Est-ce une bonne chose d'ouvrir à vau-l'eau ce lieu qui se doit d'être protégé des  agressions modernes ?

Le dieu Economie autorise t-il l'ouverture des vannes au tourisme qui deviendra de masse si comme on le voit, on lui en donne les moyens ?

 Sans le tourisme l'observatoire du Pic serait fermé depuis belle lurette !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir

 

Ca fait quelque chose de voir partir le T60! Triste nouvelle je trouve, il a tellement connu d' aventures. Donc il n'y a plus association T60? Plus de coupole peut être ou peut être un autre instrument à la place.

Merci pour les réponses .

Alain.L

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je suis assez d'accord, ça fait un coup, mais l'AT60 est encore présente la haut, Arnaud Leroy son président est sur le forum, il pourra t'en dire plus.

 

Pour ma part, demontage du miroir 3 fois, aluminure, rectification du miroir chez Dany Cardoen avec Arnaud (bloqué sous la neige a Carcasonne lors du transfert)... GST avec Cyril Cavadore, Mise en station méthode de King avec Jean Montanné.  Et 5 ans comme secrétaire de l'asso.....

Sans compter les missions qui m'ont donné un peu de notoriété (C'est quand même là qu'on a fait les premières manips d'interferométrie des tavelures amateur, les premiers essais en EMCCD.......). Une bonne quinzaine de missions au total à mon actif.

C'est tout de même là que sont né la CCD amateur, la spectro amateur grâce à Christian Buil, et chez les pro, c'est avec ce télescope qu'a été découverte la rotation de l'atmosphère de Vénus (par Pierre Lacques si je ne me trompe pas). Il mérite sa place au musée, j'espère que le télescope suivant aura un avenir aussi rempli que ne l'était le passé de ce télescope.

 

Pour résumer l'évolution du scope qui est destiné a le remplacer, ALCOR SYSTEM (Cyril Cavadore) a obtenu en Juillet dernier le marché public émis par l'Université Paul Sabatier (Toulouse) et l'observatoire Midi Pyrénées pour le remplacement du telescope de 60cm (T60) Il se compose d'une monture NOVA 120 alcorSystem sur pied special et d'un CDK20 Planewave. L'installation devrait se faire avant la fin de l'année à l'observatoire du Pic du Midi. Un projet en collaboration avec Astrindustries Cedric et Skymeca.

Donc l'aventure amateur au pic devrait pouvoir se poursuivre....

Bernard

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Meade45 a dit :

Perso je m'interoge en tant que citoyen Lambda, je n'ai pas eu l'opportunité d'y passer une nuit mais je l'accepte si cela aide à la préservation de l'endroit.

Guy

J'avoue être du même avis comme pour le vol de cette nuit qui ouvre la porte à l'espace mais pour en faire quoi. Y aller me fait rêver mais en même temps je veux préserver ce qui nous ermeveille chaque nuit.

Vu ce qu'est devenu notre belle planète c'est plutôt inquiétant ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Juste un petit correctif, Brizhell : "c'est avec ce télescope qu'a été découverte la rotation de l'atmosphère de Vénus (par Pierre Lacques si je ne me trompe pas)."

 

En fait, oui pour la rotation de l'atmosphère de Vénus, mais c'est Henri Camichel qu'il l'a perçu avec ce télescope et demanda à Charles Boyer, son disciple (alors en Afrique, me rappelle plus de la ville) de confirmer cela, ce qui fût réalisé bien sûr.

 

Ce télescope a bien une place au musée du Pic.

 

Nous avons eu la chance à la SAP de Toulouse de cotoyer Camichel et Boyer, deux personnes attachantes aux personnalités ... comment dire "à l'opposé". Camichel qui ne tient pas trois secondes en place, Boyer au contraire plutôt sur la réserve, calme, et toujours prêt à dispenser des conseils aux jeunes (dont j'étais).

 

Il y a eu au Pic le télescope perso de Boyer monté sous abri sur la terrasse de T1M (abri dénommé "le petit mammouth" car de forme identique au grand collecteur laser appelé lui "le grand mammouth") / à la place de celui ci se trouve à présent la coupole des coros.

 

Franck Vaissière

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sacré 'scope! Merci pour les précisions, il est ouvert à 3,3 non?

Dommage de finir au musée surtout qu'il n'y a pas trop de place dans celui du pic, aucun projet pour lui donner une seconde vie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Skyraph a dit :

Sacré 'scope! Merci pour les précisions, il est ouvert à 3,3 non?

Dommage de finir au musée surtout qu'il n'y a pas trop de place dans celui du pic, aucun projet pour lui donner une seconde vie ?

Toc toc je suis preneur sinon 😁

Oui c'est triste mais sûrement trop vieux ! 

Edited by dob250

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous

 

Merci pour les quelques précisions, aussi à notre époque on met les vieux au placard ou au musée Grevin! Dans tous les cas tous on bien bossé dessus pour rendre sa vie la plus longue possible.

Bonne retraite à cet objet fantastique.

Alain.L

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, brizhell a dit :

c'est avec ce télescope qu'a été découverte la rotation de l'atmosphère de Vénus (par Pierre Lacques si je ne me trompe pas).

je croyais que c'était l'amateur Boyer le premier ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Franck V a dit :

En fait, oui pour la rotation de l'atmosphère de Vénus, mais c'est Henri Camichel qu'il l'a perçu avec ce télescope et demanda à Charles Boyer, son disciple (alors en Afrique, me rappelle plus de la ville) de confirmer cela, ce qui fût réalisé bien sûr.

 

ha j'avais pas encore lu ce message

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Franck V a dit :

En fait, oui pour la rotation de l'atmosphère de Vénus, mais c'est Henri Camichel qu'il l'a perçu avec ce télescope et demanda à Charles Boyer, son disciple (alors en Afrique, me rappelle plus de la ville) de confirmer cela, ce qui fût réalisé bien sûr.

Brazzaville avec un T256 mm. 

https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-642-74020-6_9

Il était astro amateur en fait. C'est marrant. Il faudrait que j'essaye Vénus avec un filtre violet en visuel voir si ça ressort. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

Merci Jean-Luc,  Brazaville ...., bon, j'étais pas bon en géo et ma mémoire fait des bugs ..., bref   ;0)

 

Oui, amateur qui a été ensuite intégré à l'observatoire du Pic du midi et de Toulouse (OPMT comme l'on disait en ces temps), si je me trompe pas, donc devenu pro d'une certaine manière.

 

Marcopole,  oui effectivement l'histoire a retenu le nom de Boyer; l'article transmis par JLD indique bien que les observations étaient conjointes, alors qui des deux fût le premier, je sais pas dire. Martine Castet alors présidente du T60 m'avait transmis une publication de Camichel (article ou communication SAF ?) c'était bien disait elle le T60 qui avait découvert ce dont on parle. Bon, ensuite c'est un peu l’œuf ou la poule   ;0)

 

Franck V

 

Edit: à la relecture de l'article de JLD, Camichel a retrouvé cette rotation en 4 jours, il avait donc réalisé les images avant au T60 et demandé à Boyer de confirmer ?

Edited by Franck V

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Concernant la découverte de la rotation de l'atmosphère de vénus, si ma mémoire ne me fait pas défaut, c'est Camichel qui aurait suggéré à Boyer d'étudier Vénus en UV.

En effet, en 1927 Franck Ross au Mont Wilson avait détecté sur des images UV de vénus des taches sombres et brillantes qui changeaient d'aspect d'une nuit à l'autre.

http://articles.adsabs.harvard.edu/pdf/1927PA.....35..492R

Boyer aurait demandé à Camichel un sujet d'étude pour profiter de sa situation géographique à Brazzaville. Il lui aurait donc suggéré de reprendre l'étude de vénus en UV...

Boyer va découvrir la rotation en quatre jours, en faire part à Camichel qui va utiliser le télescope de 60cm du Pic pour la confirmation.

http://articles.adsabs.harvard.edu/pdf/1960LAstr..74..375D

http://articles.adsabs.harvard.edu/pdf/1961AnAp...24..531B

Il faudra toutefois de nombreuses années avant que la communauté astronomique accepte cette valeur. Ce n'est que lors du survol de Vénus en 1974 par Mariner 10 que le doute sera définitivement levé...

 

Stéphane

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon souvenir d’une nuit passée au Pic en simple touriste :-)

Je trouve dommage qu’un instrument de 600 mm soit remisé au musée, si le tube peut être exposé c’est une chose mais il devrait être offert une nouvelle vie au miroir, ce n’est jamais périmé un miroir de 600 mm, non ?

Bon, cela a bien dû être réfléchi par les locaux j’imagine, qu’est-ce qui a invalidé cette option ?

Fabien

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci JLD pour cet article qui remet les évènements dans l'ordre.

 

Franck V

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Meade45 : tu as tout résumé en 1 phrase :  "Perso je m'interroge en tant que citoyen Lambda, je n'ai pas eu l'opportunité d'y passer une nuit mais je l'accepte si cela aide à la préservation de l'endroit."

 

Personnellement savoir le Pic du Midi réservé qu'aux scientifiques je trouve ça complètement absurde, déjà faut trouver des sous, puis la science est tellement mal menée à l'heure actuelle que s'adresser au plus grand nombre et partager ce lieu est tout à fait dans l'esprit de son histoire, et on restera bien loin des fréquentations du type Tour Eiffel ou Taj Mahal faut pas pousser non plus !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Je trouve dommage qu’un instrument de 600 mm soit remisé au musée, si le tube peut être exposé c’est une chose mais il devrait être offert une nouvelle vie au miroir, ce n’est jamais périmé un miroir de 600 mm, non ?

Bon, cela a bien dû être réfléchi par les locaux j’imagine, qu’est-ce qui a invalidé cette option ?

Fabien

 

Aller je veux bien accueillir ce tas de ferraille et cette vieille galette !

 

Albéric

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/09/2021 à 23:41, 6fab a dit :

Je trouve dommage qu’un instrument de 600 mm soit remisé au musée, si le tube peut être exposé c’est une chose mais il devrait être offert une nouvelle vie au miroir, ce n’est jamais périmé un miroir de 600 mm, non ?

Hum je ne suis pas tout à fait du même avis. L'instrument et en particulier l'optique sont le cœur et l'âme du télescope, c'est surtout ça surtout qui a traversé 110 ans. Le reste a pas mal changé avec le temps. 
Je pense que pour utiliser le miroir à faire autre chose il faudrait un projet très construit, qui garde un lien et une logique par rapport à l'historique de l'instrument et qui soit en lien avec l'OMP. Pour le principe il faut que l'OMP reste propriétaire de l'optique. 
Je pense que si quelqu'un pousse un projet dans ce sens il sera largement défendable. Tu peux te lancer. Mais en l'état il n'y a pas le moindre début de projet. 
Et puis si on va par là, des optiques de qualité qui pourrissent dans les observatoires ça ne manque pas. Elles ne sont pas dans des musées et ça ne dérange personne (quoi que, ...), et elles n'ont pas cette histoire, donc elle pourrait plus facilement être cédées à des projets associatifs. Vous n'avez même pas idée de tout ce qui traine à l'OHP (entre autre). 
 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n’ai aucune prétention et ne suis pas capable de sortir un projet pour ce télescope 😉!

Mon intervention visait à connaître la raison qui a conduit à ce qu’il n’y ait pas de réutilisation de cet instrument.

On lit souvent que les astronomes cherchent du temps de télescope, donc la pénurie ne semble pas être du côté du nombre des scientifiques…

Il y a des chercheurs, il y a des instruments inutilisés… Le facteur limitant est donc le budget 😉!

Je crois tenir ma réponse !

Reste que c’est dommage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Et puis si on va par là, des optiques de qualité qui pourrissent dans les observatoires ça ne manque pas. Elles ne sont pas dans des musées et ça ne dérange personne (quoi que, ...), et elles n'ont pas cette histoire, donc elle pourrait plus facilement être cédées à des projets associatifs. Vous n'avez même pas idée de tout ce qui traine à l'OHP (entre autre). 

 

Salut Jean-Luc,

 

Dans ce cas, pourquoi ne pas revendre ce qui est vraiment inutilisé à des amateurs ?

Ca ferait toujours une petite source d'argent supplémentaire pour financer de nouveaux projets, des manips,

des améliorations, etc.

 

Albéric

Edited by xs_man
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas facile.... Car même dans les clubs, il y a plein de belles choses qui dorment et prennent la poussière. Il faut une sacrée dynamique de club et des personnes à l'initiative vraiment motivées  pour en faire quelque chose de pérenne passés les premiers instants jubilatoires de l'acquisition.

L'idée d'une association genre Astro Queras pour le T600 du Pic de Château Renard est une excellente piste qui offre un potentiel remarquable aux amateurs. Mais dans le temps, on voit que l’intérêt s’émousse, ceux à l'initiative n'y sont plus trop (le temps passe....)  et ce noble 600 est un peu boudé au profit des imageurs qui y ont été installés.  Pi ce sont des bestiaux dont il faut s'occuper avec maitrise, comme l'aluminure à refaire assez souvent, revoir l'imposante mécanique, etc.... Ca ne s'improvise pas avec uniquement de la bonne volonté.

 

Ça m'inspire un avis très personnel,

je pense qu"on approche une période de saturation des biens matériel (pour ceux qui sont du côté de pouvoir se les offrir) au regard des usages qui peuvent en être fait. Aujourd’hui, on peut hériter (ou trouver à la brocante, aux PA) de l'armoire normande de tantine Lulu, mais aussi pour bientôt d'un bel instrument de papy Jojo, ces trucs ne s'usant pas trop dans le temps.... Aussi je me demande si la frénésie de consommation par achat de trucs neufs ne va pas s'essouffler au profit de faire revivre d'anciens bidules encore bon pour le service- outres les conjonctures économiques. C’est une belle opportunité pour les instruments qui prennent tristement la poussière...... Mais pour les gros bazars dont il est question ici, il faut tout de même une sacrée motivation pour les faire revivre de belle façon.

 

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors autant le ré-utiliser sur place :

Sous la coupole charvin, à la place du 400mm de la ferme des étoiles qui sert à l'animation des nuits au Pic...si Patrick Lécureuil passe par là :) Cela permettrait de changer la monture de cette coupole conçue pour un suivit solaire (magnétomètre solaire à l'époque je crois).

 

Ou dans un coupole bien à lui mais là, il faudrait une rallonge budgétaire de l'OMP et de la régie du pic.

Il y a la coupole qui, à une époque, servait d'écran de projection de l’ascenseur d'accès au musée, qui ne sert plus aussi...

Edited by Skyraph
complément

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now