HAlfie

NGC6960 dentelles en HOO + Jupiter et Saturne du 14/08 au Doctelescope 382mm

Recommended Posts

Punaise ça dépote grave !

Belle maîtrise, beau travail et du talent, de la patience, de l’ apprentissage et du "y faut oser se donner les moyens".  Bref, la maîtrise parfaite de la chaîne (pas que optique donc). Respect !

Bonne journée 

Stéphane 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Hello ^_^,

 

@Daniel B : un grand merci Daniel ^_^! Pas évident de trouver la juste mesure en traitement. On passe un temps monstrueux à faire du fine tuning sur la fin, à bouger un curseur de couleur de 1% par ci, 1% par là. Le lendemain tu regardes l'image et hop, tu trouves qu'elle tire un peu trop vers le bleu, c'est sans fin, un moment il faut arrêter xD.

 

@polo0258 : Merci beaucoup Polo ^_^!  concernant le CROA, c'est sûr que les images ne sont que la partie émergée de l'iceberg, car il y a eu des nuits de tests et réglages avec parfois des gros moments de découragement associé à la fatigue et les attaques récurrentes de moustiques lol... Comme quoi, c'est quand tu as envie de tout envoyer ch** que finalement il se passe quelque chose!

 

@Marc684 : merci à toi Marc xD! Clair qu'il y en a eu de l'optimisation, et c'est pas fini!

 

Pour la turbulence locale, je n'ai pas fini d'explorer toutes les pistes. Je pense que je ferai un post spécifique sur le sujet de la turbu locale tellement il y aurait à dire.

Mais en gros, la meilleure piste est de protéger tes murs/terrasse du soleil avec des stores. Une autre possibilité est une bâche type camping avec revêtement alu pour refléter la lumière du soleil, mais c'est chiant à poser,enlever quand tu as une terrasse de 40m²...

On peut compléter avec des stores latéraux de 1.8m voire 2M de haut type songmics, à installer tout autour de la terrasse, quand le soleil est bas et que les stores du dessus ne suffisent pas à protéger le sol/murs du soleil.

 

2° meilleure piste complémentaire, le processus d'évaporation de l'eau qui équivaut à une grosse clim industrielle en nombre de BTU dégagé. Il faut donc arroser sa terrasse, juste de quoi mouiller, pas la peine d'en mettre trop car trop d'eau n'apporte rien de plus et laisser le processus d'évaporation faire son effet.Tu peux l'accélérer avec un ventilateur au besoin. L'objectif, est d'avoir une différence max de 2°C entre la température au sol, de ton miroir et la température ambiante.

 

Après il faut comprendre le comportement de son miroir, en fonction de son épaisseur et de sa composition (supremax, quartz etc) avec l'excellent logiciel :

https://www.cruxis.com/scope/mirrorcooling.htm

 

J'utilise aussi un pistolet de mesure de température IR à 40e sur amazon, qui mesure aussi la température ambiante, l'humidité et me donne le point de rosée, bien pratique. Je mesure du coup le côté de mon primaire. Avec ventilo tout le temps allumé, j'arrive à -1,5°C vs la température ambiante ce qui est cohérent avec les simulations du lien ci-dessus cruxis.com

 

Une piste que je creuse en complément c'est des ventilateurs de chantier, genre celui-ci à 140€ pour 61cm  de diamètre : 

image.png.a64287a934bdbaad1d5ff01363d2d578.png

 

Ou les trucs gigantesques abusés à la mode US ahaha mais gare au bruit car ça monte vite à plus de 90db. Bref à suivre! :D

image.png.13856add9d7433b7c42612063415b3d7.png

 

 

 

@M28 : merci beaucoup Michel :)! Je sais oh combien la turbu est un combat dans ta zone, si mes recherches de gestion de la turbu locale peuvent t'aider à gagner l'une ou l'autre bataille, je serai très content pour toi car ton 400mm en Zerodur doit péter du feu de dieu!

 

@Jacques VAN DER MEER : Merci beaucoup Jacques, si l'esthétisme du télescope peut joindre celui des images qu'il restitue tant mieux hihi :D!!

 

@Superfulgur : Merci Serge pour ton passage et ton commentaire :D!!

 

@COM423 : un grand merci pour ton commentaire ^_^!

 

@M.Porte : Merci à toi ^_^!!

 

@exaxe17 : merci beaucoup :D! Jupiter est un cran au dessus de la Saturne en effet, que j'ai shootée sans conviction pendant que la cheminée du toit du voisin me gênait sur Jupiter, et avant que je me décide à déplacer le télescope. Après c'est sûr qu'on a d'un côté capteur NB avec pixels de 2,4µm vs capteur couleur avec pixels de 2,9µm + 8° de différence en altitude, le capteur couleur ne peut pas faire le poids. 

 

@dfremond : Merci beaucoup à toi xD! Tout à fait, la connaissance de la turbu locale de son lieu de prise est vraiment primordial. Le scénario le plus compliqué, une planète à viser dès le début de la nuit. Sans préparation, c'est casse pipe assuré. En fin de nuit ça pardonne beaucoup plus. Mais il y a tellement à faire sur le sujet c'est fou!

 

@Maïcé: merci Maïcé pour ton gentil commentaire :D! J'essaye de mettre toutes les chances de mon côté en effet, les nuits blanches et le boulot sont difficiles à combiner.

Pour le miroir tu as tout à fait raison, il est très "à l'air libre. C'est à la fois un inconvénient et une bonne chose. Ce qui est sûr, c'est que je dois focaliser une attention toute particulière sur le  1m² sous le rocker/primaire, et ensuite sur les 2 ou 3m² sous la longueur du tube une fois pointé bas sur l'horizon, puis les murs proches et tout ce qui sera dans la zone visée (toit du voisin etc.). 

 

@Christophe Pellier : merci Christophe, j'espère réussir à le maîtriser dans le temps et sur la durée! Mais je voulais au moins une bonne nuit de turbu pour tester l'optique, me voilà rassuré. Reste à peaufiner la collim et soigner la gestion de la turbu locale. Je pense rester sur la barlow APM comacorr avec du tirage. Elle semble bien réagir si on reste dans une plage raisonnable de +-20/25% des 2,7X d'origine. Ca permet aussi sur un grand capteur type ASI178MM d'avoir un satellite à l'autre bout du champ, plus facile pour la dérotation et cool d'avoir un satellite même éloignée sur l'image finale. Ca ne serai pas possible sans correction de la coma. A voir si ma barlow Siebert 4x telecentric / ASI290MM va beaucoup me servir du coup si je peux avoir le même échantillonnage avec APM 2,7X@3,33x et ASI178MM avec correction de la coma.

 

@wilexpel : merci beaucoup will ^_^!! Je suis content de lire ton commentaire car c'est exactement l'effet que je voulais donner à Jupiter, détaillée et fine (mais on perd un peu en contraste forcément vu qu'on tape sur les ondelettes un peu plus fines, on ne peut pas tout avoir). Hâte de voir ton nouveau cassegrain 350mm à l'oeuvre car il va aussi cracher des flammes, vu les images que j'ai vues passer prise d'un balcon parisien :D!! 

 

@st2phane : Merci à toi pour tes encouragements xD! C'est vrai qu'une partie du travail d'optimisation a commencé à payer. J'ai aussi eu la chance d'avoir pu bénéficier d'une bonne nuit de turbu, et d'une température stable durant la nuit et je remercie le ciel de m'avoir donné ça car après plusieurs nuits de tests sur plusieurs semaines tout seul dans mon coin, ça fait du bien d'avoir un résultat qui donne envie de continuer. Bon il reste encore du chemin, mais ce résultat et tous vos commentaires donnent du baume au coeur car jusque là, c'était "j'en chie en silence". Là au moins je vois pourquoi je me suis fait ch**" pendant mes congés :D

Edited by HAlfie
  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, juste une petite question par rapport au barillet de ce Dobson Doctelescope:

Y a t il des rotules sous chaque triangle ainsi qu'au niveau des barres reliant les triangles? permettant un bon isostatisme du miroir?

Merci

 

Bravo pour ces images dans tout les cas!!

JB

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment superbe. Tant les images que le télescope 👍

 

JF

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

lol euh merci hihi, mais le post date d'il y a un an, c'est un beau déterrage :D!

 

@lerefugeauxetoiles : ce ne sont pas des rotules mais il y a une zone arrondie sous chaque triangle ainsi que sous chaque barre qui supporte les 2 triangles ce qui permet un certain degré de liberté le tout est bien "flottant". C'est un 18 points car je n'aime pas trop les 9 points pour des miroirs > 300mm même si on peut trouver des 400 avec du 9 points.

De toute façon les images de ce topic et celles de Jp-brahic rassurent sur la qualité du barillet car si c'était mal conçu, on ne sortait pas ce genre d'images avec des planetes aussi basses (20° et 28°). A ce niveau de hauteur, ça ne pardonne pas avec un Dobson si problème de conception ou mécanique.

Entre temps Marco de Doctelescope a amélioré les supports latéraux et propose maintenant des supports  "whiffletree"  avec un système qui ressemble  à ceci (c'est le meilleur système possible je pense pour un dobson) :

 image.png.ee56e0867d217b072d3a98eb8bf1c0bc.png

Article de référence sur les supports latéraux (en anglais) :  http://www.loptics.com/articles/mirrorsupport/mirrorsupport.html

 

Pour ma part j'ai encore "l'ancienne" version des supports latéraux à savoir 2 gros roulements espacés à 90° générant une erreur RMS de 1nm quand le telescope est pointé à l'horizon donc négligeable.

image.png.75263888c64a4983563332a92e41851f.png

Source : https://www.cruxis.com/scope/mirroredgecalculator.htm

 

On peut continuer par MP si jamais.

Edited by HAlfie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jeffbax a dit :

C'est vraiment superbe. Tant les images que le télescope 👍

 

Lol. Bah, 10 mois on a vu mieux 😄

 

Oui, mais c'est superbe quand même. Je les avais ratées l'année dernière 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, jeffbax a dit :

Lol. Bah, 10 mois on a vu mieux 😄

 

Oui, mais c'est superbe quand même. Je les avais ratées l'année dernière 😉


merci beaucoup c’est sympa 👍😊! 
 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'image de Jupiter est vraiment superbe... Dommage, la différence de traitement de son satellite et le cadre de Jupiter se voient trop... Je me suis permis...

 

- Marc

 

 

Jupiter.png

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi qui hesitait a faire un setup pour le planetaire...

enfin pour faire aussi bien,...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que dire qui n'ait déjà été dit? Juju est magnifique de résolution et de douceur. Un grand chapeau ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Philippe

Ah non fallait pas nous montrer des images superbes comme ça !

Va falloir que je me lève tôt pour m'y mettre aussi.

Moi le soir j'arrose les dalles autour du 625.

Bonne journée.

Luc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lol merci mais tout ceci date de l'année dernière hihi, ce n'est pas une image prise en 2022!

 

@Marc2b : ah merci jen,'avais pas vu et en effet, en poussant la luminosité au max, j'ai vu 2 zones noires autour de Io et de Jupiter (quand j'ai appliqué la couleur vu que les 2 ça ne rentraient pas ds le capteur ASI462MC alors que sur la luminance si ASI178MM). Mon écran ayant des noirs assez profonds, ça ne ressortait pas!

 

@lansiaux : n'hésite pas à viser, le plus gros diamètre possible, avec un certain niveau de qualité optique et mécanique et pas trop chiant pour la mise en température si possible (et pas trop lourd non plus pour son diamètre si pas en poste fixe) ^_^!!

 

@Ermaz : merci beaucoup :)!

 

@rené astro : un grand merci :)!!

 

@CATLUC. : aarf merci Luc :D mais cette image date de la saison 2021, je ne pense pas possible de sortir un truc pareil avec mon télescope actuellement car la planète n'est "haute" qu'en fin de nuit. 

Je ne m'y suis pas encore mis non plus car c'encore un peu trop tôt à mon goût pour les très gros diamètres. J'attends fin juillet pour Jupiter et doit faire une nuit de star test d'ici là pour tester différentes combinaisons de placement de l'ADC car j'ai 1 piste plutôt prometteuse allant à contre courant de la norme établie "jamais d'ADC < F10" à creuser ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Ok j'avais pas fait attention à la date bon merci je peux encore dormir un peu.:D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon sang c'est pas vrai, comment j'ai réussi à louper ces merveilles de l'été dernier? :$

Bravo Philippe, avec un gros retardement, pour ces gazeuses de 2021 absolument stratosphériques!! :x

Pour tout dire, quand j'ai vu Jupiter, elle est tellement ciselée et propre que j'ai cru une seconde à une simulation... xD

Ça promet du lourd pour cet été...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 8 heures, HAlfie a dit :

en poussant la luminosité au max,

 

Si tu dois pousser la luminosité à fond pour voir la différence, c'est que ton moniteur n'est pas calibré correctement au niveau des contrastes et de la luminosité, voir de la gamma.

 

Regarde cette mire: Si tu ne distingues pas 2 fois  16 nuances de gris, c'est que ton moniteur est mal réglé ;)

 

Mire.jpg

 

- Marc

Edited by Marc2b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau mélange, et matériel fort sympathique. En visuel cela doit être le pied. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Simon Fabre : merci beaucoup Simon :), yes je suis très content du niveau de détails surtout au niveau de l'équateur, les pôles sont un peu plus mous mais bon, les conditions ne m'ont pas permis de faire mieux...de toute la saison 2021..! Rendez-vous à partir d'août 2022!

 

@Marc2b : yes mon écran est calibré d'usine et je vois parfaitement chaque distinction de la mire que tu as posté, en fait cela vient plus du fait que comme j'ai une dalle IPS, les noirs sont assez profonds et du coup ça ne se voyait pas :-). Si j'avais du TN, ça se serait vu direct vu que les noirs sont beaucoup moins profonds.

 

 @peg51b : merci beaucoup et je confirme qu'avec la tête bino sur la lune, c'est le pied :)!!

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Philippe,

Moi aussi j'étais passé à coté, pendant mon hibernage astro ;) C'est superbe !

Bon je pense que tu fais chauffer le tromblon (ou refroidir plutôt ;)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By LucaR
      Voici la nébuleuse de l’aigle – une des rares bien nommée, tant sa forme peut facilement évoquer un aigle qui déploie son envergure pour prendre son envol !
       
      EDIT nouvelle version avec détails renforcé et correction des artefact d'alignement:

       
       
       
      Précédente version:  https://storage.googleapis.com/dso-browser.com/astrophotography/picture-d4422c01523d2f1ffc09278cb585dd3d-original.png
       
       
       
      En soit cette cible n’a rien de particulier par rapport aux nombreuses nébuleuses qui parsèment notre ciel. Il s’agit d’un gigantesque nuage de gaz et poussières qui, secoués par des courants gravitationnels, s’effondrent parfois localement sur eux-mêmes pour former une boule de matière tellement dense que des réactions de fusion nucléaires s’y déclenchent : une nouvelle étoile s’allume ! C’est donc une véritable pouponnière d’étoiles qui, une fois allumées, éclairent et font luire les gaz et poussières de la nébuleuse, mais aussi les sculptent en les dardant de particules énergétiques qu’on nomme les vents stellaires, nous offrant in fine ce beau spectacle.
       
      Pourtant cette nébuleuse tient une place toute particulière dans l’histoire contemporaine :  c’est son cœur que Hubble a photographié en avril 1995 pour produire une photographie célèbre, restée iconique, et qui a changé la donne : les fameux « piliers de la création ».
       

       
      Si vous zoomez dans le cœur de ma photo, vous les verrez… évidemment, pas avec la même qualité :-D
       

       
      Hubble et la Nasa sortaient alors de quelques années bien chaotiques, notamment une erreur de conception qui avait rendu myope le télescope spatial lors de son lancement en 1990. Trois ans plus tard, une couteuse mission de maintenance avait enfin permis de le chausser de lunettes pour lui rendre sa vue. Hubble était alors la risée du grand public, cible d’attaques récurrentes : les gens ne comprenaient pourquoi de telles fortunes étaient dilapidées dans des projets qui ne semblaient servir à rien !
       
      Bien sûr ce n’était pas vrai. La communauté scientifique profitait de résultats fantastiques du télescope, malgré ses défauts, et des découvertes importantes étaient déjà faites grâce à lui. Mais rien de très vendeur pour le grand public… Il fallait trouver un moyen de réconcilier les gens avec le processus, surtout si on voulait à l’avenir obtenir d’autres financements pour d’autres projets (tel que le James Webb !). C’est surtout pour ça – une opération de séduction/communication – que cette image à été produite. Et elle a largement dépassé cet objectif !
       
      Les techniques pour la réaliser n’étaient pas nouvelles (bien que rendues un peu compliquée du fait que tout se passait à distance en orbite :-D) pourtant le soin donné à sa prise et son traitement, et les choix de colorisation à la foi scientifiques et esthétiques, en ont fait une image tel qu’on n’en n’avait jamais vraiment vu auparavant.
       
      L’impact culturel de cette photo à été particulièrement fort (voir cet article si vous voulez en savoir plus). Non seulement elle a fait taire la plupart des critiques à l’égard de Hubble, mais plus profondément elle nous a fait découvrir une nouvelle façon de voir l’univers. Plus que jamais auparavant, cette photo nous a fait prendre conscience de l’immensité de ce qui nous entoure en dehors de ce minuscule caillou sur lequel nous évoluons.
       
      Et bien sûr elle a fait naître des vocations, dont sans doute la mienne - même si j’ai mis un peu de temps derrière à la concrétiser 😊 Elle a créé un nouvel étalon standard pour la photographie astronomique, donnant des orientations pour les caméras, filtres, etc… que les astrophotographes amateurs utilisent de plus en plus aujourd’hui. Et comme justement je viens d’acquérir cet été du matériel me permettant de faire des photos « à la Hubble » comme dit – à mon échelle, évidement, qui n’est largement pas la même !), c’est tout naturellement que j’ai voulu pointer cette cible dès qu’elle a pointé le bout de son nez !
       
      Quant aux « piliers de la création », on pense qu’ils n’existent probablement plus, soufflés il y à 6000 ans par l’explosion catastrophique d’une supernova à proximité. Mais comme ils sont situés à 7000 années lumières de nous, on ne sera fixé sur leur sort que dans 1000 ans… Si on est encore là !
       
      EXIFS (données techniques) :
      Fait pendant 12 nuits de canicule la première moitié d'aout :-) Au début sans lune, à la fin à la pleine lune. Environs 15h de pose, 2/3 Ha, 1/6 Oiii, 1/6 Sii, filtres Antlia 3nm (Ha et Oiii) et 4.5nm (Sii). + Couleurs d’étoiles : 20x20s chaque couche R/G/B en bin2x2 avec les filtres Baader CCD Zwo 2600mm pro (-10°C/Gain 100/Offset 50) Lunette APO TS Photoline 102mm f/5 (avec réducteur) + focuseur Baader Steeldrive Monture AZEQ6 Guidage au chercheur + zwo 178mm Logiciels : Kstar/Ekos sur Stellarmate RPI4, PHD2, Siril, Photoshop Ciel Bortle 4
    • By xs_man
      Salut les planéteux !
       
      CLIQUER SUR L'IMAGE DE JUPITER POUR L'AFFICHER A SA TAILLE MAXIMALE !
       
      Comme pas mal de monde j'étais moi aussi "sur le pont" lors de cette superbe nuit du 02/03 Août.
      Celle qu'il ne fallait pas rater, surtout après des années de disette Jupitérienne, trop basse sur l'horizon !
      Je commençais à désespérer et j'ai failli ne me concentrer que sur la couleur de NGC7217 en poses
      courtes... Heureusement que l'appel du planétaire a fini par être le plus fort.
       
      J'ai dû attendre un peu puis cela s'est calmé sur Saturne et j'ai tenté ma chance même si elle plafonne
      à 25° sur l'horizon. Ca avait l'air calme mais j'ai eu le meilleur vers 3 H 15 / 3 H 30 heure locale.
      Quelques captures puis direction Jupiter. Bonne surprise, au traitement la petite tempête déjà signalée
      est bien là même si elle reste discrète malgré la dérotation.
       
      Sur Jupiter, j'ai eu le meilleur vers 5 H 15 / 5 H 30 heure locale. Enfin !
       
      Évidemment, regret éternel : ne pas avoir mis en batterie le T400 cette nuit-là... Mais il est peu
      commode à mettre en service puis à démonter. En plus, je travaillais cette semaine-là. Et cette
      nuit, en cumulé, je n'ai dormi que 4 heures au mieux, donc pas de temps à perdre. Enfin, après
      des années de "bouillasse jupitérienne"  et d'images décevantes au T300 comme au T400, ça ne
      motive pas trop à galérer avec la grosse Berta...

      Donc ce qui est fait.. est fait...
       
      Comme images de référence, la même nuit et à peu près aux mêmes horaires de capture, je
      citerais ces 4 réalisations jupitériennes  :
       
      Il y a celle de Simon, au C14, correcte mais sans plus au vu du diamètre du télescope :
       
      La 2e image de ce post de Christian Arsidi au C11, pas mal pour 280 mm :
       
      Il y a la somptueuse image de Pascal qui a très bien exploité son C14 :
       
      Et la stratosphérique image d'Astroqueyras (Christian Viladrich), intouchable au T500 :  
       
       
      Niveau résolution Simon et Christian sont battus pour cette fois mais Pascal est lui
      clairement au-dessus, le diamètre, l'opérateur et le seeing parlent.
       
       
      SETUP :
      -----------
      Télescope Newton 300 F/D 5.3 Orion Optics optimisé sur monture LXD 750 "kitée EQ-6"
      Imageur : ZWO ASI 385 MC couleur.
      Barlow 5x + ADC + Filtre Ir/UV Cut.
      Images finales en RVB (pas de luminance).
       
      Jupiter :
      -------------
      Expo de 12 ms et Gain= 400.
      Captures de 2 minutes environ, soit environ 10000 images.
      4 captures exploitées, de 3H14 à 5H31 heure locale.
      Export des images avec PiPP puis séparation de chaque capture en deux.
      Pré-tri sous AS3! (Autostakkert 3.0) de chaque demi-capture, export des
      images pré-triées.
      Elimnation direste des plus mauvaises images et tri vuisuel des image
      "moyennes".
      Registration des images triées sous Autostakkert 3.0,
      Premier traitement sous Astrosurface de chaque demi-capture.
      Iris pour balance des blanc/saturation.
      Dérotation Winjupos des images intermédiaires de chaque demi-capture
      Photoshop pour le cosmétique (détourage, nettoyage du fond et ajout des
      satellites traités à part).

      Saturne :
      --------------
      Expo de 19 ms et Gain= 485.
      Captures de 5 à 6 minutes environ, soit environ 16000 à 20000 images.
      3 captures exploitées, de 3H14 à 3H34 heure locale.
      Pas de pré-tri, uniquement tri d'AS3! et registration de 20 à 25% des
      meilleures images.
      Mélange 50%/50% d'un traitement fin sous Astrosurface et d'un second
      traitement ondelettes sous Iris pour chque capture.
      Iris pour balance des blanc/saturation.
      Dérotation Winjupos des images intermédiaires de chaque capture pour
      le globe.
      Photoshop pour le cosmétique (détourage, ajout globe "déroté" et ajout
      des satellites traités à part).
       
       
      Images réduites à 85% pour Jupiter et 90% pour Saturne.
      Pour Saturne, les satellites sont fortement réhaussés pour les rendre facilement visibles
      (facteur 10x sous Iris, de mémoire).
       
       

       

       
      Albéric
    • By ALAING
      Bonsoir les planéteux,
       
      Je me tâtais ( ben oui ) voir si j'allais poster ces images.
      Cette nuit du 14 au 15 était plutôt fraîche ( suite aux orages pluvieux ) assez humide et brumeuse.
      Mais c'était aussi quelques heures après l'opposition de Saturne
      Alors j'y suis allé quand même
      Toujours le M809 (200mm à F10) barlow 2x, barrette à filtre avec IrCut, ADC ASH et ASI 224MC.
       
      J'ai démarré vers 1h50 TL et fais quelques films de 300 sec  jusquà 2h40.
      Premier traitement par lot avec AS3 et traitement du meilleur film avec Astrosurface, 4500 images conservées, Sharpen, balance et finition PSP.
      C'est pas vraiment top mais l'opposition, c'est pas tous les jours
       
      Voici donc ma meilleure Saturne à 2h44 TL :

       
      Ensuite j'ai jeté un oeil rapide sur Juju qui présentait sa belle tache rouge
      Mais là encore, une turbu de type fond de piscine n'a pas permis l'image du siècle.
      Films de 120 sec, traitement rigoureusement identique mais seulement 3000 images conservées.
       
      La meilleure du lot à 3h08 TL :

       
      Voilà les amis, c'était juste pour faire avancer le chimilimili . . .
       
      Je vous souhaite une excellente soirée/nuit à ceux qui, sortent,
      AG
       
  • Upcoming Events