Adamckiewicz

La lagune et les dentelles

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Joli coup de crayon :)

Ta boule de neige ressemble furieusement à la grande dentelle ;)

Bonne journée,

AG

Tu dessines avec un renvoi coudé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @ALAING :D  
Erreur de manip pour le dessin. J’ai pas dessiné la boule de neige :) 

 

oui je dessine avec un renvoi coudé :) pas encore de dobson :D 

Edited by Adamckiewicz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rendu de tes dessins est très sympa! On reconnait bien la lagune et les dentelles malgré la pollution lumineuse dont tu parles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon, à la condition que les habitués du dobson aient d'abord fait l'inversion miroir pour retrouver leurs petits ;)

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très joli, bravo, ces dessins restituent bien le ressenti à l'oculaire d'un C8 ! ;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Nuit du 9 au 10 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme
       
      13 dessins : 9582 à 9594.

      22h40 sonne le début de séance par des galaxies de la Grande Ourse dont des Arp.

      Observation 9582 : NGC3738 = Arp234.
      Vue à 85x, elle est assez faible à considérablement faible à 201x, et montre à 276x des nodosités difficiles VI3 à VI5.


      Observation 9583 : NGC3756.
      Elle est très diffuse et très faible à 201x.Les détails sont difficiles, je note son centre plus brillant flou en vision indirecte.


      Observation 9584 : NGC5250.
      Cette galaxie est condensée à 201x, considérablement faible au centre.


      J'en profite pour dessiner quelques galaxies des Chiens de Chasse sur la même carte Uranométria, ce n'est plus trop de saison maintenant, je me rattrape de ce printemps de confinement puis couvre-feu dû à ce satané Covid.

      Observation 9585 : NGC5225.
      Elle est vue petite et faible à 85x. A 201x, le centre est considérablement faible et le reste est faible.


      Observation 9586 : NGC5238.
      A peine visible à 85x, elle est très diffuse à 201x, très faible, avec son centre difficile à détacher en vision indirecte.


      Je reviens vers le ciel d'été, destination une nébuleuse diffuse du Cygne.

      Observation 9587 : Sh2-101.
      A 85x, elle est très diffuse mais sûre, très faible, aussi vue avec le filtre Oxygène 3 qui réagit très bien, et avec le filtre HBêta répondant assez faiblement.


      Sur le chemin des toilettes sèches du parking, vers 1h30, je regarde Jupiter dans le télescope de 400 de Nicolas Biver. A chaque fois que je passe chez lui il est sur un objet du système solaire, notamment cométaire. Un hasard?

      Je dessine ensuite un amas ouvert du Cygne du côté de la Nébuleuse du Croissant.

      Observation 9588 : IC4996.
      Cet amas ouvert est superbe, brillant et concentré à 201x.


      J'ai chaud avec le manteau.
      La position d'observation devient malcommode au zénith pour le dessin, j'ai mal au dos.

      Tel un martyr du zénith faisant fi de ses courbatures, je regarde malgré la douleur une nébuleuse planétaire du Cygne.

      Observation 9589 : NGC6881.
      Repérée à 85x par blinking avec le filtre Oxygène 3 qui répond bien, elle montre un petit diamètre à 201x, considérablement faible. Le centre est plus brillant mais la turbulence de 4 sur 5 limite la résolution pour en voir plus à 631x. Elle s'efface avec le filtre HBêta.


      Je soulage mon dos en visant plus bas le reste de la nuit, d'abord Neptune et Triton dans le Verseau vers phi-96.

      Observation 9590 : Neptune et Triton.
      A 631x Neptune est brillante bleu ciel pâle. Son satellite Triton est faible, et déjà soupçonné à 85x.


      Je suis retourné faire le plein d'eau au jerrican de ma tente.
      Association d'idée avec la constellation suivante? Car les galaxies pointées ensuite nagent dans les champs stellaires des Poissons à proximité angulaire de l'autre planète bleue du système solaire.

      Observation 9591 : NGC7700 et NGC7701.
      Du côté de Neptune, je regarde cet autre duo, mais extra-galactique cette fois. NGC7700 est assez faible à considérablement faible, et NGC7701 est faible et allongée à 201x.


      Toujours sur le thème de l'eau, j'observe un groupe de galaxies Arp dans le Verseau.

      Observation 9592 : PGC70127/PGC70130 = Arp314.
      Je vois les 2 à 85x. PGC70127 est considérablement faible et PGC70130 est faible à très faible. 201x, 276x.
      Une troisième tache VI5 donc limite n'est pas réelle (un faux positif, zut je regarde trop les infos!).


      J'assiste au rendez-vous de la comète 67P Churyumov Gerasimenko dans les Poissons avec une galaxie dans le champ.

      Observation 9593 : comète 67P Churyumov Gerasimenko et galaxie IC182.
      A la position prévue (4h30 sur le dessin), elle révèle à 201x sa coma faible à très faible et sa queue en vision décalée. Elle va vers une galaxie faible à très faible, diffuse, IC182.
      Amusante conjonction!


      Une sauterelle sur le carnet de dessins m'a fait sursauter avant d'elle-même sauter vers d'autres horizons.

      Je termine avec des galaxies Arp dans le Bélier.

      Observation 9594 : IC195/IC196 = Arp290.
      Vues dès 85x, elles sont respectivement faible et considérablement faible, allongée et incurvée vers IC195 à 201x.


      Le vent s'est levé, et a apporté des nuages gênants dans l'aube.
      Les affaires sont restées sèches cette nuit.
      Je remballe à 5h07, le couperet de l'aube étant tombé sur mes cibles d'observation.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
       
      Me revoiloup n'est-ce pas,  évidemment très occupé avec madame qui a bien voulu se faire surprendre, très dévoilé..... presque coquine me direz-vous.
      De la photos de l'imagerie et du dessin au programme.
      On commence par une lune bleu Arsidi du 13, et puis la séquence du 14 avec une lune en version saturé, suivi de vues de détail réalisé soit avec le solar continuum  où le filtre vert.
      La barlow s'ajoute pour les "gros" plans.
      Quand au dessin il s'agit de Mersenius une formation circulaire de 85 km de diamètre à proximité de la mer des humeurs, il a un fond convexe  et d'après l'atlas virtuel de la lune il s'agit d'une formation d'exception pendant cette période de lunaison, près de 4 milliards se sont écoulés depuis sa création. Avec les conditions atmosphériques je n'ai pas vue de formations complémentaires.
       

       
      MARE IMBRIUM-SINUS IRIDUM-20_46_46

       
       
      REGION-SUD-TYCHO-20_36_24

       
       
      MARE IMBRIUM-SINUS IRIDUM-20_46_46

       
      COPERNICUS-21_05_21

       
       
      MARE HUMORUM-GASSENDI-21_13_44

       
       
      MAGINUS-CONGOMONTANUS-CLAVIUS-STREET-TYCHO-21_11_00

       
       


       
       
      Bon ciel & dessin lunaire
    • By xavierc
      Nuit du 8 au 9 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme
       
      13 dessins : 9568 à 9580.

      Je suis prêt à observer à 22h15. Le crépuscule nautique est commencé.
      Je commence par du lourd, le gros amas globulaire M22 du Sagittaire dessiné pendant une heure.

      Observation 9568 : M22.
      138x. Bleuté ciel. Très riche, le dessin reste approximatif vu le nombre d'étoiles.


      Puis je croque une nébuleuse planétaire dans la même constellation, mais la turbulence forte de 5 sur 5 floute tout ça.

      Observation 9569 : IC4732.
      Repérée par blinking Oxygène 3 (réponse bonne) à 85x, elle est faible et stellaire à 201x.
      A 631x la turbulence est immonde 5 sur 5, il est impossible d'atteindre une mise au point fine.


      Des chouettes discutent au sud-est.

      Je pointe ensuite quelques nuages obscurs vers gamma de l'Aigle.

      Observation 9570 : B334.
      85x. Sombre mais à bords flous. Forme serpentante.


      Observation 9571 : B335.
      85x. Sombre, assez délimité du côté sud-ouest et flou ailleurs.


      J'ai froid aux mains ayant fait l'impasse sur les gants.
      Un coup de barre à 1h me freine temporairement.

      Je pars alors vers des galaxies entre la Petite Ourse et le Dragon dont des membres du catalogue Arp.

      Observation 9572 : NGC5939.
      Considérablement faible, allongée sans équivoque à 201x.
      A 276x des nodosités VI4 à 5 sont vues dedans.


      Observation 9573 : Arp109 = IC1146 et PGC56057 et PGC56063.
      IC1146 est considérablement faible à faible, PGC56057 est très faible à VI1, et PGC56063 est très diffuse et faible à très faible.


      Fatigué à 2h30, je fais une micro-sieste dans le siège de camping, ça marche car je suis requinqué pour le reste de la nuit.

      Suite des galaxies entre la Petite Ourse et le Dragon.

      Observation 9574 : NGC6015.
      Facile à 85x. A 201x assez faible à considérablement faible, très diffuse. Cotonneuse, zone centrale plus brillante, nodosités.


      Observation 9575 : NGC6048.
      85x, 201x. Vue dès 85x. Turbulence moyenne à 201x. Faible.


      Observation 9576 : NGC6071.
      201x. Soupçonnée à 85x. Repérage difficile. Très faible à VI1. Centre très discret.


      La turbulence est de 3 sur 5.

      A 3h30 je me permets une pause sous forme de tour sur le parking.
      J'ai vu la comète "Churyumov Gerasimenko" 67P dans le télescope de 400 de Nicolas Biver et la nébuleuse de l'Iris NGC7023 dans le télescope de 600 de Magnitude 78.

      Je retourne à mes petites galaxies de la Petite Ourse.

      Observation 9577 : NGC6079.
      201x. Centre faible, pourtour très faible.


      Observation 9578 : NGC6091 et IC1204.
      201x, 276x. la NGC est très faible, et l'IC est très faible à VI1, je doutais que ce soit une galaxie sinon une étoile double faible.


      Je regarde la comète P/Finlay 15P dans le Taureau à l'aube à 4h40.

      Observation 9579 : Comète P/Finlay 15P.
      Très très faible, elle est très diffuse et soupçonnée à 85x, confirmée à 201x sur fond de ciel s'éclaircissant.


      Puis une galaxie Arp de la Baleine finie à 5h06 dans le ciel devenu trop clair.

      Observation 9580 : NGC702 = Arp75.
      201x, 276x, 402x. Considérablement faible à faible. Une zone en panache part au nord. Des détails fins se dévoilent vers le noyau à 402x.


      L'aube est là.
    • By Adamckiewicz
      Au C8, 225x (morpheus 9mm)
      Lune à j10 

    • By xavierc
      Nuit du 7 au 8 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme

      10 dessins : 9558 à 9567.

      Après un orage, le ciel est redégagé vers 22h. Je remonte la partie haute du télescope, démontée par précaution suite aux forts vents de ce matin.
      On aura encore de l'humidité toute la nuit vu que le Soleil était couché avant que ça se découvre.

      J'entame la nuit sur des galaxies Arp et d'autres galaxies du Bouvier.

      Observation 9558 : Arp117 = IC982/3.
      J'ai repéré la principale IC983 à 85x, considérablement faible, puis j'ai vu sa copine IC982 faible à 201x et 276x. Les 2 restent assez faibles à 276x, alors que la turbulence est très forte (5 sur 5) à ce grossissement.


      Observation 9559 : NGC5490 et Arp79 = NGC5490C.
      NGC5490 est assez faible à considérablement faible à 201x, condensée, avec une orientation que je juge indécise. Sa voisine NGC5490C alias Arp79 n'est vue qu'en vision indirecte VI2 à 3, très diffuse, plus difficile qu'attendue, et de la catégorie des Arp ne me montrant pas de détails malgré le diamètre respectable de mon télescope.


      Observation 9560 : NGC5492.
      Cette galaxie faible à très faible est clairement très allongée à 201x.


      Observation 9561 : Arp199 = NGC5544/45.
      J'ai repéré le duo comme un tout à 85x. Leur duplicité se révèle à 201x et 276x.
      Elle sont faibles à 201x, bien séparées. Mais les nodosités de la plus longue NGC5545 restent délicates, et plus facilement visibles à 276x.


      Observation 9562 : NGC5557.
      Cette galaxie se distingue avec son centre assez brillant, tandis que le reste est assez faible à perceptible et diffus à 201x.


      A 1h30 je connais un début de buée sur le chercheur.
      Je pars faire un tour sur le parking.

      J'ai vu Jones 1 la grosse nébuleuse planétaire de Pégase dans le télescope de 1m de David Vernet arrivé hier.
      Au retour sur ma "moitié de 1m", j'en pointe une plus discrète dans l'Aigle mais la turbulence immonde de 5 sur 5 n'aide pas.

      Observation 9563 : PK45-2.1.
      Je la repère par blinking Oxygène 3 à 85x, elle y répond bien.
      Elle est assez faible à considérablement faible, et reste ponctuelle à 201x.
      J'essuie trop de turbulence à 631x pour la différencier des étoiles. Elle disparaît presque totalement avec le filtre HBêta.


      J'en pointe une autre avant que l'Aigle se couche dans les arbres.

      Observation 9564 : PK40-0.1.
      L'apport du filtre Oxygène 3 est probant, puisque sans, elle est à la limite VI4 à 5 à 201x, alors qu'avec, elle est presque facile en vision indirecte VI2 à 3. J'ai achevé de mémoire le dessin car elle finit dans les arbres.


      Je rends ensuite visite aux galaxies du Triangle.

      Observation 9565 : NGC769.
      Elle est diffuse et considérablement faible à 201x.


      Observation 9566 : NGC777/78.
      Observé à 201x et 276x, ce duo est formé de NGC777 à centre assez brillant et pourtour faible, et de NGC778 faible. Elles sont vues dès 85x.


      J'ai dû désembuer le miroir secondaire avec le sèche cheveux récalcitrant grippé par la longue période d'inutilisation.
      Des nuages orographiques traînent sur l'Aup encore cette nuit.

      La buée est vraiment invasive à 4h, puis moins présente une demi-heure plus tard.

      J'observe la comète P/Faye dans le Taureau sous les Pléiades, avant qu'elle soit submergée par les lueurs de l'aube.

      Observation 9567 : Comète P/Faye 4P.
      A l'emplacement prévu, elle se révèle facilement dès 85x. Elle demeure petite, à noyau considérablement faible, et son aspect concentré n'est pas déparé par la queue vue en vision indirecte VI2 à 201x. Elle s'efface dans l'aube à 5h. Nicolas Biver a confirmé avoir vu cette queue du même côté avec son télescope de 400mm.


      Les affaires trempées, comme le papier dessin imbibé d'eau, témoignent qu'effectivement l'air ambiant n'a pas pu sècher après l'orage d'hier.
       
  • Upcoming Events