Adamckiewicz

La lagune et les dentelles

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Joli coup de crayon :)

Ta boule de neige ressemble furieusement à la grande dentelle ;)

Bonne journée,

AG

Tu dessines avec un renvoi coudé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci @ALAING :D  
Erreur de manip pour le dessin. J’ai pas dessiné la boule de neige :) 

 

oui je dessine avec un renvoi coudé :) pas encore de dobson :D 

Edited by Adamckiewicz

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rendu de tes dessins est très sympa! On reconnait bien la lagune et les dentelles malgré la pollution lumineuse dont tu parles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bon, à la condition que les habitués du dobson aient d'abord fait l'inversion miroir pour retrouver leurs petits ;)

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très joli, bravo, ces dessins restituent bien le ressenti à l'oculaire d'un C8 ! ;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By eroyer
      Bonsoir,
      lundi soir, les prévisions météo étaient bonnes pour le lendemain matin, j'ai donc programmé le réveil à 4h30 pour tenter de voir la comète C/2021 A1 Leonard. Finalement, une envie pressante m'a décidé à me lever à 3h30. En pantoufles par -2°C, j'ai aperçu sans difficulté la comète aux jumelles 15x70 malgré le croissant de lune qui illuminait le ciel. Malgré sa petite taille, la forme caractéristique d'une comète avec sa coma et un début de queue était visible. Cela m'a incité à sortir les jumelles 25x100 sur le trépied pour faire un dessin.
      Les conditions d'observations s'améliorent de jour en jour avec le départ de la lune et le rapprochement de la comète. Si on peut bénéficier d'un trou dans les nuages dans les prochains jours, ça vaut le coup de se faire violence et de se lever tôt.
       

       
      Eric
       
    • By ANAKLO
      Bien qu'aillant été ma principal occupation durant les soirées cette été, je n'ai pas fais que de la photo. En me basant sur des souvenirs, j'ai dessiné, vite fait sur un carnet, des objets observés. Il n'est donc pas question de ressemblance avec la réalité car ses dessins sont réalisés avec l'émotion qu'il met resté du moment. Jupiter a donc des détails inventés, mais avec une résolution similaire à ce que l'on aurait pu voir. Il en est de même avec les objets du ciel profond, et notamment avec les étoiles qui sont placés avec une mesure précise environ (). Avec mes jeunes yeux, j'ai pu aussi admirer quelques couleurs, mais comme les dessins sont monochromatiques, vous les verrez par votre imagination grâce aux commentaires.
      Voici donc cette petite page de dessins, j'espère qu'elle vous plaira ! ^^
       

       
      Ces observations ont été réalisés avec les télescopes de l'association Copernic (T520, T635, T760).
       
      - Noms de l'objet ###Conditions, info sup, commentaire. Note /10 (personnel)
       
      Au T520 :
      - Jupiter et ses Lunes ###Une nuit 5/5, un seeing chilien (moins de 1"), qui nous a permit de découvrir des détails dans la grande tâche rouge. On voyait un hexagone orange dans la tâche rouge avec un centre orange clair. Je n'exagère pas en disant que le détail était aussi bon qu'une photo de J.L. Dauvergne, mais avec de meilleurs couleurs, car vu en direct. Une expérience innoubliable ! 10/10
      - les Piliers de la Création et l'Aigle ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, l'aigle se détache nettement avec des détails dans la nébuleuse obscure, le groupe d'étoile à gauche est bien défini. Les piliers sont timides, il faut utiliser la vision périphérique pour bien les dicerner. Moi qui est toujours voulu les voirs. Avec ce grossissement c'était super ! 7/10
      Au T635 :
      - la nébuleuse Trifide ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le trèfle est bien discernable, on peut clairement voir les nuages de gaz et en apprécier les détails. Une légère teinte rougeâtre colore les feuilles de ce trèfle. La partie en réflexion est bien difficile à voir, avec un peu de patience, un bleu/cyan très timide se laisse appercevoir en vision périphérique. 7/10
      - la galaxie d'Andromède ###Nuit correct sans plus, pas de filtre, le centre est brillant comme une comète ! Il est baigné dans un nuages lenticullaire très contrasté avec la bande du bas. Le centre est légerement jaune et les bras blancs. Je ne trouve pas la couleur très belle, ce qui est rare avec les objets du ciel. Finalement assez peu de détails, et de toutes manière je n'ai pas assez regardé, je suis assez déçu en comparaison de ce que j'avais vu avec la grande lunette des baronnies provençale, peut-être le ciel n'était pas assez clair ? 4/10
      Au T760 :
      - la galaxie du Cigard ###Ciel moyen, pas de filtre, elle est bien belle celle-ci ! De beaux détails sont au centre, le divisant à la manière du trèfle. Et puis c'est lumineux ! J'en ai été bien étonné d'ailleurs, je l'aurais pensé comme un trait diffût. Grande surprise donc ! 8/10
      - la galaxie de Böde ###Ciel moyen, pas de filtre, la galaxie d'andromède en plus petit et sans couleurs. Elle ne m'as pas donné envie de voir plus longtemps, comme pour le Cigard, j'ai été très étonné, mais de manière négative. Ce n'est pas lumineux, c'est moche, bref, rien pour plaire à un jeune comme moi ! 2/10
      - la galaxie des chiens de chasse ###Ciel moyen, pas de filtre, celle-là n'est pas à voir après un passage sur Jupiter ! Elle est ténu dis donc ! Mais avec un peu de patience... Oh ! Magie ! Des couleurs ! Oui, vraiment. Le bleu de M51, et le jaune de son compagnon. C'est quasiment à la limite des mes yeux, mais en comparant attentivement avec le fond de ciel, on distingue bien la différence de teinte. Les détails sont plus subtiles encore, mais présents ! Elle est bien jolie... Mais sombre. 6/10
      - l'Oeil de Chat ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, un centre vers/bleu et turquoise transperçe le fond noir et ténébreux de l'espace, cette oeil, nous regarde. Elle n'est pas très impressionnante, les détails pas faciles à dicerner par sa taille, nécessitant de bonnes conditions. Mais on pourrait en faire tout un poème ! L'étoile au centre se parre de ses deux virgules plongeant dans un noir profond, quel contraste ! Elle à revoir de manière plus attentive... 6/10
      - NGC 6552 ###Nuit correct sans plus, filtre OIII, pas loin de l'oeil de chat se trouve cette petite "galaxie repère" me permettant de fixer mes records. C'est donc l'objet à la fois le plus sombre et le plus loin que j'ai pu voir en vision direct avec ses 14.6 de magnitude et 360 millions d'années lumière de distance ! Le tout dans une petite tachouille pas bien visible si il n'y avait pas le centre de la galaxie pour repère ! Voici donc ce que je dois battre ! 9/10
       
      J'espère que ce récit vous aura plut. Je pense que le dessin va être de plus en plus présent dans ma vie d'astronome. Je vais essayer d'en faire plus souvent et avec plus d'exactitude. Car même si ue caméra nous dévoile clairement les objets, c'est une image sans l'émotion de l'observateur.
       
      Bon ciel à tous !
    • By Guillaume BERTRAND
      Hello,
      J'ai enfin scanné les dessins de mes sorties de Septembre et Octobre, je peux donc (avec un peu beaucoup de retard) vous partager mes CROAs.
       
      NGC6751 - 5 Septembre 2021 - T406 f/4.3 -  Saint-Pazanne (44)
      Soirée compliquée ! J'avais prévu beaucoup (trop) de cibles extrêmes et au final beaucoup d'échecs et de déception. Un ciel pas assez noir, moins transparent que ce que j'imaginais et la fatigue cumulée durant la journée n'ont pas fait bon ménage. Bref histoire de ne pas rentrer bredouille je me suis rabattu sur une cible que je n'avais pas prévu : la petite nébuleuse planétaire NGC6751 située dans la constellation de l'aigle. La nébuleuse est perçue assez facilement sans filtre. Elle est petite, je pousse donc le grossissement à 742x. J'ai effectué quelques tests avec filtre OIII et UHC-S mais pas d'amélioration notable à ce grossissement. L'étoile centrale de magnitude ~15 est vue facilement. Une structure annulaire avec un trou assez petit est discernable. Je perçois difficilement quelques irrégularités dans l'anneau.
       

       
      NGC40 - 8 Octobre 2021 - T406 f/4.3 -  Saint-Gervais (85)
      Test d'un nouveau spot en Vendée à Saint-Gervais, au cœur du marais Breton. Qualité du ciel très correct, bonne transparence (T3) et assez peu de pollution lumineuse (P3). J'en ai profité pour observer pas mal de chose sans dessiné. J'ai notamment eu une magnifique vue de la galaxie M33 que j'aurais du dessiner.
      Au final j'ai eu le temps de dessiner que deux nébuleuses planétaires NGC40 et IC289 avant que mon télescope se retrouve complètement trempé à cause d'un taux d'humidité très fort ce soir là. NGC40 est très facile même sans filtre. Bien lumineuse. Etoile centrale vue. Forme annulaire ovalisée perçu facilement. Je note deux renforcements de chaque coté de la nébuleuse. A refaire avec un bon seeing qui était assez moyen lors du dessin.
       

       
      IC289 - 8 Octobre 2021 - T406 f/4.3 -  Saint-Gervais (85)
      Je pointe ensuite une cible un peu plus compliquée : IC289 Nébuleuse vue sans filtre à 218x. Le contraste est bien meilleur avec le filtre UHC-S. Forme annulaire perçue en vision décalée avec une zone plus sombre sur une portion de l'anneau. La nébuleuse m'apparait très légèrement ovalisée. Je n'ai pas réussi à voir la centrale. Peut être pas accessible à un T400 ? Je n'ai pas pris le temps de vérifier la magnitude.
       
      Bonne soirée !
      Guillaume
       
       
    • By yapo
      Pendant que Serge ratait une éclipse, je plantais complètement mon exposé à la Villette pour cause de connectique récalcitrante…
       
      De retour au bercail, je me suis refait le "film" et je vous le propose en deux séquences sur Youtube, ce qui donnera l'occasion aux covidriaques d'en profiter quand même :
       
      1ère partie= https://youtu.be/g6FuUGJzKlQ
       
      2ème partie= https://youtu.be/HV6UCsKlY1E
       
       
      Je ferais bien une troisième partie en détaillant le fonctionnement des macros de magnitudes sur Aladin et leur adaptation à votre instrument et votre ciel, mais je pourrais également en profiter pour y répondre à vos questions ou bien pour détailler d'autres paramètres qui vous semblent peu clairs. Donc allez-y ici avec vos questions et remarques afin d'enrichir cette dernière partie. Merci d'avance.
       
    • By xavierc
      Nuit du 7 au 8 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme

      10 dessins : 9558 à 9567.

      Après un orage, le ciel est redégagé vers 22h. Je remonte la partie haute du télescope, démontée par précaution suite aux forts vents de ce matin.
      On aura encore de l'humidité toute la nuit vu que le Soleil était couché avant que ça se découvre.

      J'entame la nuit sur des galaxies Arp et d'autres galaxies du Bouvier.

      Observation 9558 : Arp117 = IC982/3.
      J'ai repéré la principale IC983 à 85x, considérablement faible, puis j'ai vu sa copine IC982 faible à 201x et 276x. Les 2 restent assez faibles à 276x, alors que la turbulence est très forte (5 sur 5) à ce grossissement.


      Observation 9559 : NGC5490 et Arp79 = NGC5490C.
      NGC5490 est assez faible à considérablement faible à 201x, condensée, avec une orientation que je juge indécise. Sa voisine NGC5490C alias Arp79 n'est vue qu'en vision indirecte VI2 à 3, très diffuse, plus difficile qu'attendue, et de la catégorie des Arp ne me montrant pas de détails malgré le diamètre respectable de mon télescope.


      Observation 9560 : NGC5492.
      Cette galaxie faible à très faible est clairement très allongée à 201x.


      Observation 9561 : Arp199 = NGC5544/45.
      J'ai repéré le duo comme un tout à 85x. Leur duplicité se révèle à 201x et 276x.
      Elle sont faibles à 201x, bien séparées. Mais les nodosités de la plus longue NGC5545 restent délicates, et plus facilement visibles à 276x.


      Observation 9562 : NGC5557.
      Cette galaxie se distingue avec son centre assez brillant, tandis que le reste est assez faible à perceptible et diffus à 201x.


      A 1h30 je connais un début de buée sur le chercheur.
      Je pars faire un tour sur le parking.

      J'ai vu Jones 1 la grosse nébuleuse planétaire de Pégase dans le télescope de 1m de David Vernet arrivé hier.
      Au retour sur ma "moitié de 1m", j'en pointe une plus discrète dans l'Aigle mais la turbulence immonde de 5 sur 5 n'aide pas.

      Observation 9563 : PK45-2.1.
      Je la repère par blinking Oxygène 3 à 85x, elle y répond bien.
      Elle est assez faible à considérablement faible, et reste ponctuelle à 201x.
      J'essuie trop de turbulence à 631x pour la différencier des étoiles. Elle disparaît presque totalement avec le filtre HBêta.


      J'en pointe une autre avant que l'Aigle se couche dans les arbres.

      Observation 9564 : PK40-0.1.
      L'apport du filtre Oxygène 3 est probant, puisque sans, elle est à la limite VI4 à 5 à 201x, alors qu'avec, elle est presque facile en vision indirecte VI2 à 3. J'ai achevé de mémoire le dessin car elle finit dans les arbres.


      Je rends ensuite visite aux galaxies du Triangle.

      Observation 9565 : NGC769.
      Elle est diffuse et considérablement faible à 201x.


      Observation 9566 : NGC777/78.
      Observé à 201x et 276x, ce duo est formé de NGC777 à centre assez brillant et pourtour faible, et de NGC778 faible. Elles sont vues dès 85x.


      J'ai dû désembuer le miroir secondaire avec le sèche cheveux récalcitrant grippé par la longue période d'inutilisation.
      Des nuages orographiques traînent sur l'Aup encore cette nuit.

      La buée est vraiment invasive à 4h, puis moins présente une demi-heure plus tard.

      J'observe la comète P/Faye dans le Taureau sous les Pléiades, avant qu'elle soit submergée par les lueurs de l'aube.

      Observation 9567 : Comète P/Faye 4P.
      A l'emplacement prévu, elle se révèle facilement dès 85x. Elle demeure petite, à noyau considérablement faible, et son aspect concentré n'est pas déparé par la queue vue en vision indirecte VI2 à 201x. Elle s'efface dans l'aube à 5h. Nicolas Biver a confirmé avoir vu cette queue du même côté avec son télescope de 400mm.


      Les affaires trempées, comme le papier dessin imbibé d'eau, témoignent qu'effectivement l'air ambiant n'a pas pu sècher après l'orage d'hier.

       
  • Upcoming Events