HAlfie

AutoStakkert! : combien dois-je compositer d'images? Quelques résultats NB, IR et couleurs

Recommended Posts

Hello tout le monde,

 

continuant ma courbe d'apprentissage pour raccrocher les wagons en imagerie planétaire, j'effectue pas mal de tests en parallèle des prises de vue.

 

Je souhaitais partager avec vous quelques tests effectués.

 

1. Question de départ  : combien d'images faut-il empiler pour trouver le meilleur équilibre nombre d'images empilées (et donc meilleur ratio signal/bruit) et préservation des détails?

Cela dépend bien entendu des conditions, de son télescope etc.

 

2. Protocole de test

Newton 382mm F4.5 échantillonné à 0,08" en NB et IR (ASI178MM 2,4µm) et  0.10" en couleurs (ASI462MC 2.9µm), dans des conditions correctes sans plus.J'ai donc fait des essais en nombre d'images compositées couleurs et NB de 5%, 15% 25% 35% et même 50% pour l'IR.

Afin que la comparaison soit "fair" vu que le nombre d'images compositées augmente, j'ai à chaque fois traité de plus en plus fort de sorte d'arriver à chaque fois au même niveau de bruit.

Car c'est ce qu 'on cherche tous : avoir un max de netteté/détails avant que le bruit ne ressorte trop.

 

3. A lire avant d'aller plus loin : 

image.png.e178d0d264932ee8aff144e3ef73041e.png

Entouré en rouge : 1376/3933 indique qu'il y a 1376 images (35%) qui ont été empilées sur un film de 3933 images au total.

Entouré en bleu : ici 35% des images ont été empilées,

Entouré en Jaune : à 35% d'images empilées sur ce film, la qualité des images est "encore" de 54,7%.

 

4. Question en filigrane : jusqu'à quel niveau inférieur de qualité en jaune peut-on aller pour préserver à la fois les détails mais aussi améliorer le rapport signal/bruit?

 

 

5.1 TEST caméra couleur ASI462MC filtre Astronomik L Type 2c  : 

animation_couleur.gif.0f514394568328df4932c845d37bf123.gif

 

 

5.2 TEST caméra NB ASI178MM filtre Astronomik L type 2c  : 

animation_luminance2.gif.92b5396d49e16c81fcdb14035b403174.gif

 

 

5.3 TEST caméra NB ASI178MM IR Astronomik Pro planet 642nm-842nm :

animation_IR.gif.c04ed30c2de754b4aa9642c5c696fda0.gif

 

 

5.4 BONUS : TEST caméra couleur ASI462MC filtre Astronomik L Type 2c avec  : obturation courte vs gain fort, et inversement soit :

 

  • Image 1 : 7,3ms gain 272 et 1000 images compositées
  • Image 2 : 15,3ms gain 210 et 1000 images compositées
  • Image 2 : 15,3ms gain 210 et 2000 images compositées

 

animation_temps_de_pose.gif.81f8e6e8c16411c71fc731c9816cc440.gif

 

Je ne vais faire aucun commentaire afin de ne pas vous influencer, je vous laisse en tirer vos propres conclusions.

 

Bon ciel

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 43 minutes, HAlfie a dit :

1. Question de départ  : combien d'images faut-il empiler pour trouver le meilleur équilibre nombre d'images empilées (et donc meilleur ratio signal/bruit) et préservation des détails?

Cela dépend bien entendu des conditions, de son télescope etc.

Et de la planète, et du filtre utilisé, et du type de détail observé... et sans compter l'utilisation de WinJupos qui en fait bouleverse tout, vu qu'il allonge considérablement les temps de capture potentiel !

Règle de base : plus les détails sont contrastés et plus le rapport signal/bruit est élevé, et moins on a besoin d'additionner d'images. Cette règle en tête suffit pour aborder n'importe quelle situation. Il ne me semble pas possible de donner des nombres fixes.

AS3 permet de délivrer plusieurs tailles de stack différents. Ca suffit à couvrir toutes les situations sans avoir besoin de faire de calculs compliqués. Après tu sais vite si les tailles vont plutôt s'échelonner en 5/10/15% ou bien plutôt en 15/20/25... voire plus.

50% par contre aujourd'hui je n'imagine plus quelle situation pourrait déboucher sur une proportion aussi importante sauf si WinJupos n'est pas de la partie. Même en méthane je suis à 25/33%. Mais c'est ça c'est grâce à WinJupos, quand j'ai commencé avec ce filtre j'étais à... 100% !

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une règle contradictoire à conserver en tête, cependant : augmenter le nombre d'images permet de mieux mettre en évidence des détails de grande taille relative, mais de très faible contraste, puisque ces derniers ne sont plus sensibles à la résolution, mais au rapport signal/bruit. Exemple sur ton image en 742, la limite entre la NEB "disparue" (rose en couleur) et la NTrZ.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Etant loin d'être expert sur le sujet, voici tout de même mon raisonnement. Je me base un peu sur le graphe fourni à l'analyse. De ce que j'avais pu tester, il semblerait que les bornes du graphes soit relatives : il prend le min et le max de la qualité des brutes. Ca ne donne pas d'info sur la qualité globale des images mais sur la dispersion de cette qualité au sein de la population d'images.

Ex : sur un film où on a ce résultat :

image.png.92ac0ea389cec0d75103d5bcad9434b4.png

si on tronque la 2ème moitié et qu'on la repasse à la moulinette, il sort ça :

image.png.3e2be9c7cb1021b9a00e6b1b20b08e63.png

 

Du coup, je contrôle la variation de la courbe verte (qui donne la médiane) notamment sur sa partie tout à gauche. Si elle est trop raide, ça veut dire que la qualité se dégrade rapidement (quand on regarde par ordre décroissant de qualité) donc je m'étends pas trop autour de la limite 50% (souvent, la MAP est foirée pour moi). Si c'est plutôt plat, je m'autorise à garder plus d'images car le RSB va s'améliorer plus vite que la qualité ne se dégrade si on en rajoute.

Bon après, ce qui fait foi, c'est le test de traitement derrière. S'il y a trop de bruit difficilement éliminable, il y a pas assez d'images et en général, ça finit à la poubelle parce qu'en rajouter plus mais avec une qualité médiocre, ça marche pas très bien...

 

J'ai du mal à voir sur ton gif mais je voterais pour les 2000 images, gain 210.

Mais du coup effectivement, en fonction du seeing, des fois ça peut être l'inverse où c'est mieux de monter le gain, ça fait apparaître du bruit mais ça dégrade moins l'image que d'augmenter l'exposition et c'est plus rentable d'en conserver moins au stack. Pour moi, l'info peut-être donnée par le graphe de qualité mais peut-être que les experts ont un truc plus efficace à part leur expérience :) 

 

Edited by Florian_Vn

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Christophe Pellier : merci pour ton retour. Intéressant la notion de contraste et de rapport signal/bruit. C'est clair que parfois quand la turbu se calme d'un coup l'image est bien plus contrastée. Ca milite aussi dans le sens d'avoir une bonne optique pour un peu mieux gérer la turbu.

Pour les 50% c'était valable dans mon cas uniquement en IR ^_^. D'habitude je tourne plus à 15% mais en restant à 25% voire 30%, je me suis rendnu compte que parfois, il y avait un gain sur certains fins détails. Mais dans tous les cas, la différence n'est pas flagrante donc pas de "mauvais" choix en tant que tel tant qu'on reste ni trop bas (<5%) ni trop haut > 35%. 

 

@Florian_Vn : merci pour ton retour. Oui ton approche est logique, analyser la pente de la mediane en vert est aussi un autre moyen de voir dans quel sens tu iras.

Pour le temps de pose, j'étais surpris de voir qu'avec 7ms je n'accrochais pas plus de détails qu'à 15ms (soit 2x plus!). Cerise sur le gâteau, le gain plus faible à 15ms fait que l'mage est moins bruitée. Moi qui suit sur 10ms en luminance, je me demande si je e vais pas monter à 12 ou 13ms et réduire un peu le gain.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La règle que j'ai retenu perso c'est qu'il n'y a pas de règle. 
Soit il faut y aller au pif avec l'habitude, soit il faut tester 3 tailles de stack différentes et voir. 
Ce que je constate très souvent (mais pas tout le temps), c'est que mettre plus d'image apporte du flou mais permet d'accentuer plus. Si on traite plus fort pour avoir un rendu de bruit équivalent au stack plus petit et plus détaillé, on fini par faire ressortir le même niveau de détail. Bref, souvent on finit par plafonner en quelque sorte dans prendre un trop grand risque à stacker trop d'image. J'insiste sur le fait que cette règle n'est pas universelle, juste un constat fréquent. 

Edited by jldauvergne
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, HAlfie a dit :

j'étais surpris de voir qu'avec 7ms je n'accrochais pas plus de détails qu'à 15ms (soit 2x plus!).

Ca ça ne me surprends pas du tout. 

1. le temps de cohérence de la turbu par une nuit moyen (et à plus forte raison une mauvaise) est le plus souvent plus court que ça, genre 1 à 5 ms. 
2. En posant plus court on se cogne plus de bruit de lecture. 
3. Il ne faut pas rêver : si à l'œil c'est tellement bruité qu'on ne voit plus de détails, il ne faut pas espérer qu'AS3 parvienne à les accrocher. Le cas caricatural est Saturne. J'arrive facilement à voir Encke même des nuits moyennes. AS3 s'éclate grave sur les anneaux, à f/24 je descendais parfois à AP48 avec succès, ce qui sauve de situation vraiment périlleuses parfois. Par contre à la surface de la planète c'est une autre histoire. 
Sur ma dernière nuit d'observation avant l'hiver (été 2021 à Paris : 1-09/12-09), je n'ai fait que du Saturne, j'ai bien Encke sur toutes les vidéos, et une seule mon montre des détails sur la planètes en longitude. Du coup je ne peux pas vraiment en tirer partie sur l'image finale car ça manque de signal. Il m'en faudrait 6 des vidéos comme ça pour y arriver. 
2021-09-12-1956_1-L-Saturn_QHY5III462C_lapl6_ap103.png.be3805ca9a8f32cccd32fa7b9ea0d6a7.png

Version traitée proprement : 

61407974b9993_2021-09-12-2001_8-L-Saturn_QHY5III462C_lapl6_ap103anneauxwienercopie.png.3dec69533700bcc732811a7419df19c0.png

 

Bref, AS3 est formidable, mais ne lui demandez pas l'impossible.

Dans le même registre, il m'est arrivé quelques fois d'avoir une image finale de Saturne meilleure sur sur Jupiter. Sur certains type de turbu AS3 se débrouille avec les anneaux de Saturne alors qu'il n'arrive pas à accrocher comme il faut les détails sur Jupiter. 

Juste un dernier truc. Je pense que tu aurais intérêt à plutôt observer autour de 0,1"/pix . Ca fait 3 fois la résolution à 500 nm. Ca te donnerait justement plus de dynamique pour que AS3 bosse dans de bonnes conditions (50% de signal en plus par pixel quand même, ....). A revoir si un jour tu vois que tu es taquet de résolution à 500 nm, mais avant d'arriver là, .... Peut être dans quelques années avec des planètes plus hautes. 


 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Jean-Luc Dauvergne : hello et merci pour ton retour.

En effet, plus j'essaye de sortir une règle, et finalement moins j'arrive à quelque chose car chaque nuit a un résultat sensiblement différent.

J'arrive aux mêmes conclusions que toi, en effet au bout d'un moment, on tourne en rond à compositer plus. On doit du coup traiter plus fort, pour gratter parfois un peu de détails faibles mais pas toujours.

J'ai l'impression que de mon côté, sur la Luminance, rester autour de 7 000 à 9000 images/video et compositer entre 15% et 25% selon les conditions est une valeur sûre quand la turbu est au moins correcte.

 

Pour les temps de poses yes, j'avais vu David Carlish en Floride qui faisait des videos de 2,5min à 6ms et un gain > 330, mais du coup il compositait genre 30 à 35% de ces 24 000 images mdr!

Bon ça semble plutôt lui réussir mais je pense plus choisir l'option d'être vers 12-13ms et un gain plus faible genre 230 au lieu de 10ms et 255 mais qui marche déjà bien.

 

C'est vrai que la combinaison AS3 et Winjupos (et les caméras toujours plus sensibles/moins bruitées et rapides même si on plafonne depuis quelques temps)  a quand même bien révolutionné l'imagerie planétaire. Il y a des videos qu'on pense jeter et finalement on peut être parfois surpris une fois dans Autostakkert, surprenant!

 

Pour l'échantillonnage à voir en effet.
Avec la barlow APM à 3,66X soit échantillonnage de 0,078"  ça semble un peu trop.

Avec la barlow APM à 3,50X soit échantillonnage de 0,082, ça semble bien, peut-être la limite haute vue la hauteur actuelle des planètes, 

Avec la barlow APM à 3,33X soit échantillonnage  de 0,086" semble parfait, (ma Jupiter d'août qui reste la plus détaillée surtout au niveau de l'équateur où ça fourmille de détails avait cet échantillonnage,  mais les conditions étaient aussi meilleures que les 04 et 05/09).

A tester sur la durée.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, HAlfie a dit :

J'ai l'impression que de mon côté, sur la Luminance, rester autour de 7 000 à 9000 images/video et compositer entre 15% et 25% selon les conditions est une valeur sûre quand la turbu est au moins correcte.

Ben non même pas, les bonnes nuits aucun problème pour montre à 60, 70, voire 80%. Toutes les années précédentes j'ai eu des nuits comme ça. 
En 2021 je ne me souviens pas avoir dépassé 50%, .... Mais en temps normal, je suis entre 30 et 60. 

 

 

Il y a 2 heures, HAlfie a dit :

Pour les temps de poses yes, j'avais vu David Carlish en Floride qui faisait des videos de 2,5min à 6ms et un gain > 330, mais du coup il compositait genre 30 à 35% de ces 24 000 images mdr!

Il est probable que ça fonctionne dans certains cas. Mais dans son cas en particulier, rien n'indique qu'il n'aurait pas la même chose à 10 ou 12 ms, voire mieux côté bruit. On sait que la Floride est une région propice. Donc si ça se trouve ça fonctionne parce qu'il a peu de déformations. 

 

 

Il y a 2 heures, HAlfie a dit :

Avec la barlow APM à 3,66X soit échantillonnage de 0,078"  ça semble un peu trop.

Avec la barlow APM à 3,50X soit échantillonnage de 0,082, ça semble bien, peut-être la limite haute vue la hauteur actuelle des planètes, 

Avec la barlow APM à 3,33X soit échantillonnage  de 0,086" semble parfait, (ma Jupiter d'août qui reste la plus détaillée surtout au niveau de l'équateur où ça fourmille de détails avait cet échantillonnage,  mais les conditions étaient aussi meilleures que les 04 et 05/09).

Y a pas trop à tortiller, La valeur la plus basse est déjà bien forte. Là tu es optimisé pour du x3 la limite de diffraction à 390nm. Autant dire que tu seras tout le temps suréchantillonné, sauf à attendre des années que les planètes remontent. Et investir dans un filtre dédié pour déborder sur l'UV. Et avoir un site qui supporte le proche UV sur un 15" (hum, hum, ...). Et encore pouvoir observer trés régulièrement pour saisir les nuits propices à aller faire le kéké dans le bleu (mon sport préféré).

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, jldauvergne a dit :

Ben non même pas, les bonnes nuits aucun problème pour montre à 60, 70, voire 80%. Toutes les années précédentes j'ai eu des nuits comme ça. 
En 2021 je ne me souviens pas avoir dépassé 50%, .... Mais en temps normal, je suis entre 30 et 60. 

Ah oui tant que ça entre 30 et 60, je ne pensais pas autant!

 

Il y a 1 heure, jldauvergne a dit :

Y a pas trop à tortiller, La valeur la plus basse est déjà bien forte. Là tu es optimisé pour du x3 la limite de diffraction à 390nm. Autant dire que tu seras tout le temps suréchantillonné, sauf à attendre des années que les planètes remontent. Et investir dans un filtre dédié pour déborder sur l'UV. Et avoir un site qui supporte le proche UV sur un 15" (hum, hum, ...). Et encore pouvoir observer trés régulièrement pour saisir les nuits propices à aller faire le kéké dans le bleu (mon sport préféré).

Mmmh en effet, je n'avais pas vu ça comme ça. Oui le proche UV avec 15", je n'en rêve pas trop, déjà le filtre vert ça sera déjà énorme.

Je ferai des essais en grossissant moins, snif moi qui voulait avoir une énooorme Jupiter, bon au pire si c'est ultra net, on peut toujours redimensionner à 110% ou 115% :D.

Mais du coup si je suis ta logique, n'es tu pas quelque part sur-échantillonné avec ton Mewlon 300? A en regarder la taille de tes Jupiters autour de 520pixels de diamètre soit environ 0,09" d'échantillonnage, ne devrais-tu pas être à 0,12" ou 0,13" si je dois être à 0,10" idéalement avec 382mm?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, HAlfie a dit :

Ah oui tant que ça entre 30 et 60, je ne pensais pas autant!

Un biais est possible. Il se peut que si la nuit est partie pour que seulement 1% des images soient exploitables, ... j'aille me coucher :)

 

il y a 12 minutes, HAlfie a dit :

Mais du coup si je suis ta logique, n'es tu pas quelque part sur-échantillonné avec ton Mewlon 300? A en regarder la taille de tes Jupiters autour de 520pixels de diamètre soit environ 0,09" d'échantillonnage, ne devrais-tu pas être à 0,12" ou 0,13" si je dois être à 0,10" idéalement avec 382mm?

Oui et non. Alors déjà j'avais une barlow 2 x, je suis passé à 1,8x pour limiter le problème.
Ce qui se passe c'est que je parviens certaines nuits à y allé faire le kéké dans le bleu, et j'ai un filtre qui passe jusqu'à 380 nm. 1.22.x380/D= 0.32 . 
Si on veut tirer par les cheveux on peut aussi prendre le critère de Sparrow en 1.02L/D et on tombe à 0.27. Tu divises ça par 3, tu tombes sur le 0.09"/pix. 
On est sur du purement théorique. Il serait intéressant pour moi certains soirs de descendre à f/20. Techniquement je peux, mais je manque alors de tirage sur l'ADC. Donc le 0,09 est principalement dicté par cette contrainte. 
Dans la pratique mon filtre qui monte à 380 nm a dépassé le G" qui monte à 400 nm qu'un nombre très limité de fois. En tout cas sur un espace de 1,2 m de large je ne vais pas pouvoir monter plus haut en diamètre (et on se demande bien pour quel tube de toute façon). Donc il faut miser sur la qualité optique pour jouer de la longueur d'onde lorsque le ciel permet de monter en résolution. D'ailleurs il faut que j'améliore un peu les performances. M1 a besoin d'être nettoyé et j'aimerais bien enlever ce qui reste d'astig si c'est possible. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, jldauvergne a dit :

Un biais est possible. Il se peut que si la nuit est partie pour que seulement 1% des images soient exploitables, ... j'aille me coucher :)

 

aha c'est sûr quand c'est trop pourri, point de miracle, autant aller dormir :D.

 

Il y a 11 heures, jldauvergne a dit :

Oui et non. Alors déjà j'avais une barlow 2 x, je suis passé à 1,8x pour limiter le problème.
Ce qui se passe c'est que je parviens certaines nuits à y allé faire le kéké dans le bleu, et j'ai un filtre qui passe jusqu'à 380 nm. 1.22.x380/D= 0.32 . 
Si on veut tirer par les cheveux on peut aussi prendre le critère de Sparrow en 1.02L/D et on tombe à 0.27. Tu divises ça par 3, tu tombes sur le 0.09"/pix. 
On est sur du purement théorique. Il serait intéressant pour moi certains soirs de descendre à f/20. Techniquement je peux, mais je manque alors de tirage sur l'ADC. Donc le 0,09 est principalement dicté par cette contrainte. 
Dans la pratique mon filtre qui monte à 380 nm a dépassé le G" qui monte à 400 nm qu'un nombre très limité de fois. En tout cas sur un espace de 1,2 m de large je ne vais pas pouvoir monter plus haut en diamètre (et on se demande bien pour quel tube de toute façon). Donc il faut miser sur la qualité optique pour jouer de la longueur d'onde lorsque le ciel permet de monter en résolution. D'ailleurs il faut que j'améliore un peu les performances. M1 a besoin d'être nettoyé et j'aimerais bien enlever ce qui reste d'astig si c'est possible. 

 

Ok je comprends mieux.

Du coup plus l'optique est bonne, plus on peut se permettre un léger suréchantilonnage si je comprends bien?

M1 c'est le primaire? Tu parles de la contrainte qui apparait une fois que tu fais le retournement au méridien au niveau du support du primaire  avec le liège?

Tu peux toujours commander le même que le 350mm que William sinon, ça semble bien passer chez toi :D.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, HAlfie a dit :

Du coup plus l'optique est bonne, plus on peut se permettre un léger suréchantilonnage si je comprends bien?

Oui mais il faut le ciel qui suive ce qui n'est pas du tout le cas en 2021 (grrr). Ca me soule de savoir que ma meilleure Jupiter je l'ai faite à 17° de hauteur. Une nuit comme celle là si elle avait été 7° plus haut ça aurait été terrible. Dans tous les cas si je passais de 0,09 à 0,1 ou 0,11 je serais encore bien je pense (sur la Lune faut voir). 

 

Il y a 1 heure, HAlfie a dit :

M1 c'est le primaire? Tu parles de la contrainte qui apparait une fois que tu fais le retournement au méridien au niveau du support du primaire  avec le liège?

Non ce n'est pas une contrainte juste un gros tilt qui fait ch... Ce télescope a voyagé, donc peut être que quelque chose s'est desserré dans l'avion. 

En tout cas l'astig résiduel peut être de réglage. 
 

Il y a 1 heure, HAlfie a dit :

Tu peux toujours commander le même que le 350mm que William sinon, ça semble bien passer chez toi :D.

Ma meilleure Jupiter de l'année je l'ai faite aves son télescope, c'est clair. Mais quelle tannée à utiliser sur un balcon étroit. Le télescope est 10 cm plus large que le balcon. Joie. 
Elle est au niveau en gros de ce que donnerait le µ300 au taquet je pense car la nuit était sous sauf parfaite. . La détection de Prometheus sur Io ça troue. 

6141cbfc47922_2021-07-21-0110_6-Jupiter_ZWOASI290MMMini_lapl5_ap391.png.ab57b0d0fdd14bd5919eef9dbb72c79f.png

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, jldauvergne a dit :

La détection de Prometheus sur Io ça troue. 

 

C'est clair.

En IR aussi?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, olivdeso a dit :

C'est clair.

En IR aussi?

Je ne fais pas d'IR sauf le CH4. Si ça ne passe pas dans le visible je vais me coucher plutôt que d'aller dans l'IR :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok. Je dis ça parce que IO répond bien en IR. Ça fait un petit trognon de pomme ;)

On le voit bien en visible ici aussi.

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, olivdeso a dit :

Ok. Je dis ça parce que IO répond bien en IR. Ça fait un petit trognon de pomme ;)

pas tant qu'en B ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question béotion 1.0 @HAlfie : ta fenêtre de Wavelet Sharpen, elle sort de quel logiciel ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Astra image en effet, ils ont aussi des plug in photoshop (wavelet, denoise, multi scale sharpen) bien pratiques et normalement bientôt automatisables via script dans une prochaine version. 
 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est marrant je comptais ouvrir le même sujet !

Car de mon côté, j'avais la même démarche que Florian, à savoir : la pente nous indique l'arbitrage entre perte de qualité et gain de "profondeur" au traitement. Si elle est assez plate : vaut mieux stacker beaucoup. Pentue : être plus sélectif. Perso en moyenne et intuitivement, je stacke les bons films à 50% (voire 75%) et les mauvais à 25% (histoire de les intégrer quand même dans une dérotation sans ruiner la résolution).

 

J'ai donc testé différents stacks sur ma capture de Jupiter au C8 du 25 août (donc ce sera bien moins fin que les tiennes Halfie ;)).

Bonnes conditions (sans valoir celles du 11 :x), mais une pente tout de même "moyenne" donc dilemme :

 

6143a40439ef5_QualitygraphAS3.png.48f1b3de89df2353ef2d9480f2a7f1c6.png

 

Mon protocole : consiste à faire une chaine de traitement complète même si simplifiée

1/ Sur 4 vidéos, 5 stacks sur chacune à 5%, 25%, 50%, 75% et 99% puis accentuation mini pour Winjupos

2/ Dérotation de chaque ensemble de 4 (les 4 à 5%, les 4 à 25% etc...)

3/ Accentuation égale sur les 4 pour voir la différence toutes choses égales par ailleurs

4/ Enfin, accentuation différenciée avec comme objectif un niveau de bruit à peu près égal.

 

Voici ce que cela donne pour l'étape 3 : à partir de 25%, la différence ne saute pas aux yeux...

 

6143a72ae98e8_20210825-Jupiterderot_5trait1_pipp.gif.b258dbc1a7b18ddad84b70e3fec309cd.gif

 

Puis pour l'étape 4 : je trouve que l'image s'améliore vers 50% puis se dégrade mais vraiment pas beaucoup.

 

6143a767c0b8b_20210825-Jupiterfinal_5_pipp.gif.99e2a69a5ae77a4084b241e242e79bcc.gif

 

Ma conclusion : Un bon soir, 50% semble un bon pari. Mais je teste toujours plusieurs stacks sur un des bons films de la session d'abord (avec un test des bons AP size aussi) avant de lancer la grosse "prod".

Après c'est peut-être mon traitement qui est à parfaire :P

 

Julien

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By HAlfie
      Hello ,
       

       
      Petit bonus de la nuit du 25/09 avec une tentative réussie de mosaïque de 4 images (25MP) de tout le pole sud :  la full en cliquant sur l'image ci-dessous, vous verrez du noir une fois cliqué car par défaut, vous vous retrouverez en haut à gauche de l'image, mais il suffit de bouger et le spectacle va commencer,  bonne balade .
       

       
      Un filtre rouge a été utilisé pour avoir une chance de rester homogène sur les 4 images (s'est passé tout juste), doctelescope 382mm ALT AZ F4.5, barlow APM ED 2,7X et ASI178MM .
      Avec la rotation de champ c'est passé tout juste, Clavius a failli être coupé.
       
      Toute la difficulté a été de traiter l'image pour qu'elle reste homogène. Exercice plus difficile qu'il n'y parait. Quand se côtoient à la fois une partie très éclairée à droite et une partie plus sombre à gauche, les 2 ne réagissant pas pareil, il faut trouver un compromis.
      Malgré le filtre rouge, je suis resté à 100% de la taille d'acquisition, ce que je pensais devoir réserver plutôt au filtre vert. Mais la netteté me semble rester satisfaisante, vous confirmez sur la full ?
       
      Bon ciel!
       
      PS : photo du précieux  :
        
       

       
       
       
    • By Rerowifix
      Deuxième version de mon sorcier (8h55min d'exposition) fait avec ce que j'ai appris de pixinsight pendant plusieurs test. 

    • By Penn
      Bonjour, 
       
      J'ai enfin fini de traiter ma deuxième et dernière image d'octobre (météo catastrophique).
       
      Celle-ci a été faite en pose rapide (4s) + pose moyenne (10s) sur M76, la petite Dumbell toujours en ville et avec la caméra planétaire non refroidie.
      3h par pose unitaire de 10s et 3h par pose unitaire de 4s
      ciel devenant brumeux pendant les poses de 4s
      On la reconnait quand même.
       
      asi290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5
      sharpcap + siril et photoshop
      Bortle 6
       

       
       
       
    • By yanneric
      Salut,
       
      Je partage ma dernière version de NGC 55. C'est une de mes galaxies favorites de l'hémisphère sud. Elle a l'avantage d'être accessible avec pas mal de détails pour ma petite lunette et de passer pas loin du zenith à ma latitude 22S.
      C'est ma 3ème tentative de collecte de photons pour cette cible après 2018 et 2019. Cette année j'ai changé de camera et suis passé à la QHY 268M, plus sensible et avec de plus petits pixels que mon venérable KAF8300. Je suis passé d'un échantillonngae de 1.72"/pix à 1,2".
      J'ai effectivement gagné en finesse et en capacité de résolution stellaire dans la galaxie..
       
      Niveau acquisition, je reste fidèle à mon approche un peu particulière pour mon ciel pas vraiment noir (bortle 5-6) : pas de filtre L qui laisserait passer la totalité de la PL.
      J'utilise juste les filtres RVB qui ont l'avantage de filtrer une bonne partie de la PL (Sodium) au détriment du rapport signal bruit, il me faut donc poser plus longtemps. J'ai ajouté cette année une bonne quantité de Ha pour faire ressortir les nébuleuses en émission.
       
      J'aime bien les images colorées avec un peu de saturation, pas trop du  bruit et des détails un peu renforcés, mon traitement correspond à cela. J'ai vu beaucoup d'images de cet objet avec des colorimétries très différentes.
      De là où je shoot, après calibration colorimétrique photométrique (PCC PI), ce sont les couleurs que j'obtiens. Je pense que les couleurs des étoiles dans la galaxies (rouges/bleues) montrent que je ne dois pas être trop loin des bonnes valeurs.
       
      Bon voilà, j'aimerais un  jour la shooter d'un vrai dark site mais pour l'instant je me contente des progrès effectués sur cette cible pour moi cette année.
       
      Lunette CFF 105, QHY268M, MESU 200
      Astrodon RGB 36mm, Baader Ha 7nm 
      R:G:B:Ha 29:39:39:42 x 600s : 25 heures
       
      FULL resolution : https://www.astrobin.com/full/fhqyyh/0/?mod=&real=
       

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Et voilà Sélène qui émerge des nuages pour nous diffuser sa lumière bienveillante , de la turbulence dans les faibles grossissement y compris après 1h30 d'ascension..
      Toujours un setup bien calibré, image saturé avec le célèbre ASTROSURFACE.... bien sûr !
       

       
      Bon ciel lunaire
  • Upcoming Events