nicephore

Quel est le meilleur chercheur? Lunette de chasse?

Recommended Posts

Il y a 19 heures, jldauvergne a dit :

Perso j'ai toujours détesté les chercheurs coudés. On ne peut pas visé les 2 yeux ouverts, c'est vraiment trop difficile à utiliser.

 

Pareillement, sur mon C11, perché un peu haut, j'observe évidemment derrière et je n'utilise plus le chercheur coudé mais un droit pout être dans l'axe de la visée.

Par contre, le réticule est très fin ce qui permet de mettre quasiment dans le mille (de la caméra) ou à minima pas loin du centre d'un orthoscopique de 7mm quand l'objet est centré au chercheur.

Sur le mak, j'ai eu vite fait de ne pas utiliser le "point rouge" (sauf à voyager ultra léger) et à y mettre un chercheur de 50mm également.

 

Marc

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 56 minutes, zirkel 2 a dit :
  Il y a 16 heures, serge vieillard a dit :

Un oculaire grand champ faible grossissement est une tuerie totale, l'arme absolue pour débusquer l'objet hypothétique, mais un pré-pointage s'impose souvent.

 Surtout avec une longue focale....

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un chercheur Russe de marque NPZ TAL 9X50 5.5° de champ, réticule éclairé rouge, avec absence de réticule au centre de l'image pour pouvoir centrer parfaitement l'étoile. L'objectif est de qualité supérieur. Optique parfaite. Difficile à trouver sur le marché.

https://bearoptics.com/telescopes-tal/other-accessories-spare-parts/ Pas de LED pour éclairer disponible chez eux, en 9X50 et non 8X50 comme indiqué. C'est mon fournisseur. J'ai bricolé pour monter une LED.

Autre source:

http://www.talteleoptics.com/finderscopes.html sans le support, mais avec la LED. Ce n'est pas donné chez eux.

 

Avis:https://www.cloudynights.com/articles/cat/user-reviews/reveiw-of-two-tal-finderscopes-r2875

 

j'ai aussi le NPZ TAL 6X30 7° mais il ne fait que 30mm. Pas d'éclairage possible.

 

PS: Par principe, je ne prends jamais le tout venant asiatique.

 

 

Edited by Anton et Mila

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mon côté,  sur le Dobson, c'est ceinture et bretelles:

 

- Telrad pour commencer

puis

- chercheur 7 x50 coudé redressé réticulé éclairé... J'avoue qu'atlas à la main, je trouve plus facilement ce que je cherche comme ça : la visée le long du Dobson quand ce n'est pas coudé, c'est la colonne vertébrale qui ne suit pas...  ou pas longtemps et pour les objets peu lumineux, ça peut prendre un peu de temps... donc le coudé c'est du confort ! 

 

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Oodini a dit :

C'est un point rouge bien réalisé ? c'est vraiment plus lumineux (les etoiles pas le point rouge) qu'un point rouge standart? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur mon 500, j'ai une petite 70 avec renvoi et oculaire réticulé éclairé.

Sur ma lulu et mes grosses bino, pas de chercheur, juste un pointeur telrad.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/9/2021 à 18:06, jldauvergne a dit :

Perso j'ai toujours détesté les chercheurs coudés.

J'étais de ton avis mais depuis que je suis sous les tropiques, la Lune et les planètes sont "toujours" au zénith, le chercheur coudé évite de se tordre le cou avec ma lunette :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

toutafé ! un coudé redressé c'est le confort absolu, j'adore !!!!

Pour l'éclairage du réticule, j'ai jamais vu mieux que 2 fines rayures garnies de truc phosphorescent >>>> un coup de lampe dans le chercheur et zou ! pas de pile, jamais en panne, on gère la luminosité à sa guise en éclairant plus ou mois longuement ce réticule. Vu sur l'ancienne lunette chercheur d T600 de St Véran avec l'ami JP Sareyan, que je profite pour le saluer ici.

Sur ce même concept, j'ai tenté - sans succès faute de ne pas m'y avoir suffisamment appliqué - de mettre juste une aiguille de vieille montre phosphorescente dans le plan focal de mon chercheur, mais le montage était bancal. Mais pour sûr, c’est une sacrée piste à suivre !!!!!

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, jm-fluo a dit :

J'étais de ton avis mais depuis que je suis sous les tropiques, la Lune et les planètes sont "toujours" au zénith, le chercheur coudé évite de se tordre le cou avec ma lunette :-)

pour ça on n'est pas emmerdé ici :D. Dans ces conditions ça peut avoir du sens c'est sûr mais dans ce cas je doublerais avec un laser pour au moins avoir ce que je vise dans la champ du chercheur

Share this post


Link to post
Share on other sites

toutafé,

mais si tu dois faire du cheminement d'étoiles en étoiles carte à la main sur des zones peu généreuses, ça devient vite trèèèèèèèèèèèèèèèèèèès pénible....

j'dis ça mais c’est la config de mon T400 dont le chercheur droit  est des plus minimalistes ce qui m'impose de finir le pointage des cibles hypothétiques par un cheminement à l'oculaire.

peut -être que c’est la nuance d'emploi entre un "pointeur" et un "chercheur"

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, serge vieillard a dit :

mais si tu dois faire du cheminement d'étoiles en étoiles carte à la main sur des zones peu généreuses, ça devient vite trèèèèèèèèèèèèèèèèèèès pénibl

Oui, c’est ce que je fais, moteurs débrayes, avec le tube plus ou moins équilibré :D pour ça le coudé ça doit être bien :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Suite à ce sujet vous trouverez l'article sur le chercheur fait avec une lunette de chasse dans le dernier Ciel et Espace de Dec 2021-Janv 2022.

Merci beaucoup à @jldauvergne pour son support.

 

David Greset.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un petit passage pour ramener quelques infos et quelques réactions sur le sujet surtout après plusieurs années de pratique avec la lunette de visée Khales 3-12x56 pour la chasse aux canards sauvages (bien que M11 se débusque à l'oeil nu !) :

- en plus de l'article cité par David G., pour ceux qui veulent connaître les raisons qui ont conduit à ce choix, voir "la quête du chercheur idéal" Astrosurf mag n°21, juillet-août 2006, je n'y reviendrai donc pas trop... J'ai été surpris que David se lance rapidement dans l'aventure et il a pu en plus dégoté un instrument à bas prix qui respecte l'histoire du champ invariant (l'épaisseur du réticule ne  change pas avec l'action du zoom). Et connaissant le niveau d'expertise de David, je lui fais pleinement confiance pour son choix.

- pour ceux qui ont peur du positionnement de leur oeil directeur sur l'oculaire de la lunette, ils ont raison. La parade, j'ai acheté dès l'achat une bonnette caoutchoutée en accordéon qui me donne une distance de relief d'oeil idéale. C'est le même accessoire qu'utilisent les chasseurs sauf que dans leur cas, c'est pour éviter l'oeil au beurre noir !

- avec le temps, j'ai bien vu que chacun a sa méthode de recherche et même avec celle du cheminement d'étoiles, on trouve encore beaucoup de façons de faire. Par ex, j'ai vu que certains avaient besoin de trouver leur champ adéquat et d'avoir recours à changer d'oculaire pour finir l'ébauche du pointage. Avec la lunette de visée équipée du zoom, vous êtes en général pile sur la cible et en général, l'objet est dans le champ du 8 Ethos (env. 300x pour moi). Certains ont besoin aussi de connaître le champ précis que leur délivre leurs oculaires ou d'avoir des cartes précises de champ autour de l'objet. Dans mon cas, juste l'atlas de Ronald (IDSA) me suffit.

- avec le recul, bien sûr, je n'ai pas le confort d'un dispositif coudé mais cela se passe bien pour mes recherches d'objets diffus. Au 600, je travaille en général assis sur une plateforme avec siège réglable en hauteur. La remarque de Lyl est pertinente sur le rendu en luminosité : c'est un peu sombre à 12x. En tout cas, j'avais de meilleurs souvenirs avec l'ancien chercheur de luxe, la petite FS60 de TAKA que j'avais équipée pour sortir du 14x réticulé éclairé donc une  14x60. Son champ était de plus parfaitement corrigé. Mais pour ma méthode de cheminement, je n'ai jamais regretté d'avoir échanger FS60 + TELRAD avec la la lunette de chasse citée ci-dessus.

- le "prix" de cette arme de pointage de précision, c'est que je dois aligner l'engin à chaque début de séance après la collim, et juste avant la "mise en station" altazimutale (Servocat sans GOTO). L'alignement consiste dans le cas de la Khales à déplacer le réticule en X/Y à l'aide de boutons crantés, je ne touche donc pas la platine. Et après ça roule...        

- le principal, c'est de ne pas rentrer brocouille...comme aurait pu dire l'ami Serge.      Fabrice M.

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now