Sign in to follow this  
Nathanael

Fonctionnement d'un secteur lisse en vidéo

Recommended Posts

Bonjour à tous,

C'est à la limite de la section astrophoto, mais comme il y a des étoiles sur le time lapse... ;)

Je me suis aperçu en parlant avec les astrams en général, que tout le monde avait déjà vu ou entendu parler des secteurs lisses mais que peu de personnes sont au fait de son fonctionnement. Bien sûr, c'est un peu anachronique, à l'heure des montures direct-drive, le premier étant apparu, si j'en crois Jean Texereau à la page 226 de "La construction du télescope d'amateur", vers 1908! Néanmoins, cela reste étonnamment une bonne alternative d'entrainement précis dès lors qu'on monte un peu en diamètre et qu'il faut une monture costaude pour supporter l'engin. Avec l'imagerie électronique et la mécatronique, le principal inconvénient du secteur lisse, qui est de devoir interrompre les poses pour le rembobinage, disparaît. Il n'en reste pas moins qu'il faut savoir pointer à l'aide d'un chercheur, car le goto n'est pas une option! :D

Voici donc un gif réduit et un lien vers la mp4. Un peu plus de détails techniques ici et surtout le lien vers "la bible" ci-dessus. :)

Nathanaël

 

secteur%20lisse.gif              la vidéo.mp4

 

 

Edited by Nathanael
  • Like 2
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Après la nuit du contrepoids etc... un nouvel épisode très pédagogique. J'ai pu croiser l'engin et en feuilletant rapidement la bible Jean Texereau, je vois que tu as été fidèle aux plans de construction jusqu'au chercheur à base de demi-jumelle !

chercheur.jpg.2651fe52c1bb2d0554998311de8e4625.jpg

 

Si Jean Texereau voyait cette bulle faite avec ce télescope...;)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By frédogoto
      pour les débutant qui nous rejoignent, il existe un blog sous forme de BD extrêmement bien fait qui explique aux astram (astronomes amateurs )
      Lepithec
      génial, lecture O BLI GA TOIRE 
      © Sylvain Rivaud alias Lepithec
      http://lepithec.blogspot.fr/2016/12/regardez-le-ciel-episode-2-je-veux-un.html
       
      pour vous donner envie, la première planche 

       
      je vous recommande le reste du Blog , très bien fait, admirable...
      http://lepithec.blogspot.fr/
       
       
       
       
       
       
    • By patry
      Ne faisant que du planétaire, je me contente le plus souvent de faire une mise en station au pire grossière (orienter vaguement la monture vers la polaire), au mieux, au viseur polaire avec l'angle horaire de l'étoile.
      Mais je m'essaye aussi à faire du CP, et là ce n'est plus la même histoire ; la monture doit être alignée "au mieux".
      Alors évidemment, le viseur polaire est de mise, je me prends même à mettre l'étoile +/- à droite ou à gauche dans le cercle indiqué pour prendre en compte la précession.
      Mais bon, j'avais toujours une dérive +/- prononcée (EQ6+80ED ou EQ6+mak127), donc j'ai fouillé un peu et je suis tombé sur la mise en station par plate solving(*).
       
      A part SharpCap dont à ce que j'ai compris, ne propose cette mise en station que pour la version Pro, quels autres logiciels proposent ce genre d'aide ?
       
      Marc
       
      (*) La MES par plate solving Kesako ?
      Le plate solving c'est tout simplement de déterminer, à partir d'une seule image, les coordonnées de ce que l'on pointe.
      Algorithmiquement (vu que c'est mon métier) on réduit l'image à ses seules étoiles, dont on détermine ensuite les coordonnées (dans l'image) en X,Y. Ensuite on identifie des patterns qui vont servir ensuite à chercher dans une base de données, des patterns équivalents. Quand on trouve un nombre significatif de correspondance, on a identifié nos étoiles et par là même leur coordonnées. Bon il n'y a rien de nouveau, c'est ce qu'il y a dans pratiquement (?) tous les satellites (qui tournent autour de nos têtes) pour définir leur attitude (orientation sur les 3 axes), mais j'avoue ne jamais m'être intéressé à la chose (je demanderais à des collègues comment ils font).
       
      Mais comment faire une mise en station ?
      Et bien on pointe (vaguement vers le pôle) et on fait une image dont on identifie les coordonnées. Puis on tourne, en AD de 30 à 90° (peu importe) et on fait une seconde image => nouvelles coordonnées. Entre les deux on a donc appliqué une rotation autour de l'axe mécanique de la monture.Sauf qu'avec les coordonnées, le logiciel "SAIT" où se trouve le centre de rotation de la monture. Et donc il donne instantanément ce qui doit être fait sur la monture pour que la monture pointe le pôle céleste.Avec SharpCap fraîchement installé (à priori disposant de toutes les fonctionnalités pendant un certain temps), une caméra sur mon chercheur, j'ai ainsi pu évaluer mon erreur de MES au viseur polaire (~10 minutes d'écart, je n'avais pas forcément bien léché la procédure), et mon erreur finale (< 10 secondes d'arc, excellente valeur). Le suivi est bien sur transfiguré et tout cela en moins de 1 minute, réglages de la monture non compris (ajouter 2 minutes). Inconvénient, il faut pouvoir "voir" le nord mais en réalité, cela doit marcher pour toute zone du ciel (cela ne dépend que de la base de données qui contient l'environnement polaire ... ou tout le ciel ce qui sera plus long à parcourir).
       
    • By esoub83
      Bonjour à tous,
      suite au passage de W10 à W11 sur mon PC, j'ai perdu la liaison PC-télescope via la raquette Nexstar+ et le logiciel CPWI (Monture AVX en remote via liaison USB). Evidemment, je m'en suis aperçu qu'en début de soirée d'observation, c'est rageant car mes opportunités sont rares. J'ai tout tenté pour sauver du temps de télescope, en vain. Finalement le lendemain en consultant le troubleshooting guide de la raquette Celestron, la solution a été de télécharger le driver à priori manquant et que j'ai trouvé ici : http://www.prolific.com.tw/us/showproduct.aspx?p_id=225&pcid=41
      Voilà, c'est juste pour info, si cela vous arrive c'est une piste.
      Bon ciel
       
       
    • By aubriot
      bonjour,
       
      ne voulant pas passer trop de temps a initialiser une monture équatoriale pour faire du planétaire  (en plus du poids ), je voulais savoir quelle gamme de monture Alta se fait en ce moment  (les + et - )
      c'est pour du visuel et de la photo lunaire dans un premier temps
       
      merci d'avance
       
    • By GERONIMES
      Bonjour
      J'ai installé une bague T2 sur mon télescope. Malheureusement je n'arrive pas à stabiliser mon appareil photo. Systématiquement le poids de l'appareil le fait basculer et je ne peux bloquer le tube. Y aurait il une solution ? Merci 
  • Upcoming Events