Sign in to follow this  
ndesprez

altitude sur Terre

Recommended Posts

Bonjour,

Une info récente indiquait l'altitude du mont blanc à 0,2 m près. Comment, du ciel puisque la mesure fut réalisée par satellite (source journalistique. Vous comprenez mieux mon doute ...), réalise-t-on cette mesure ? 

:) 

Edited by ndesprez

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Pour partie, je le comprends. Vu la précision affichée, il convient de citer le référentiel et je suppose là le géoïde. Une mesure en deux temps alors ? Et je n'aborde pas l'épaisseur de glace qui ajoute encore à mon doute ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ndesprez a dit :

Pour partie, je le comprends. Vu la précision affichée, il convient de citer le référentiel et je suppose là le géoïde. Une mesure en deux temps alors ? Et je n'aborde pas l'épaisseur de glace qui ajoute encore à mon doute ...

 

Je n'ai pas vraiment de réponse à ta question de départ, mais tu as soulevé ce qui me semble être les deux problèmes majeurs :

 

1) Le calcul du niveau moyen des océans. Ben oui, le niveau de la mer n'est pas le même partout tout le temps...

 

2) On mesure avec ou sans la glace/neige du sommet ?

 

jf

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Quelques précisions glanées ici et là :

 

 

Ce que l'on mesure, c'est en fait la hauteur du mont Blanc au sommet du manteau neigeux qui le recouvre. Dans le reportage de TF1 en tête de cet article, le géomètre-expert Jean des Garets, qui a participé à l'expédition, explique la méthode : "On ne mesure pas la toute dernière neige, on en gratte 40 cm au sommet, pour atteindre la glace, et on mesure ça. Le point sommital, c’est la glace". Plantée à ce point précis, une antenne va recevoir des signaux satellite pendant une trentaine de minutes, qui affineront les données. L'épaisseur de glace et de neige qui coiffe le mont Blanc fluctue entre 15 et 23 mètres. Le sommet rocheux, lui, culmine à l'altitude presque intangible de 4792 mètres : il poursuit en fait sa très lente "croissance" de 1 à 3 mm par an, du fait du soulèvement tectonique continu du massif.

Neiges éternelles ?

Depuis 2001, les mesures sont mises à jour tous les deux ans, nécessitant chaque fois une expédition pour des relevés in-situ extrêmement précis. L'exercice est l'occasion de mettre en œuvre les dernières techniques de mesure, en évolution constante à la faveur de l'amélioration des données satellite ou de la modélisation 3D. 

Mais il permet surtout d'observer les variations de l'épaisseur de neige et de glace sur la durée, et de les corréler (ou non) au réchauffement climatique. Car si une baisse de l'altitude du mont Blanc est souvent attribuée au réchauffement climatique, son impact au-dessus de 4000 mètres n'est pas (encore) avéré, au contraire des glaciers qui en dévalent. La poursuite de l'étude dira si les neiges qui coiffent les sommets sont bien "éternelles".

 

 

https://www.lci.fr/environnement-ecologie/video-4807-metres-le-mont-blanc-retrecit-et-retrouve-sa-hauteur-emblematique-2197565.html

 

 

Pour effectuer ce relevé, une équipe de 27 personnes, des géomètres experts et des guides de haute montagne ont effectué une expédition les 16, 17 et 18 septembre derniers. Ils ont gravi le sommet et réalisé leurs mesures via des antennes satellites, pendant deux heures, au moyen de deux antennes et plusieurs satellites en triangulation.

 

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/le-mont-blanc-culmine-desormais-a-4807-81-metres-1632905895

 

 

 "C’est une belle occasion de faire connaître le métier de géomètre et de montrer toute la diversité d’applications », reconnaît Jean des Garets, lui-même géomètre expert à Annecy, qui a participé à la dernière expédition, mi-septembre. L’occasion aussi pour Leica et les partenaires techniques de tester leurs équipements de mesure dans des conditions extrêmes.

Une couche de glace et de neige d’épaisseur variable

À l’issue de plusieurs heures d’ascension, l’équipe a posé des balises sur le sommet enneigé. La mesure est effectuée par satellite, avec une précision de l’ordre de 5 à 10 centimètres. «L’acquisition de données dure une bonne heure, décrit Denis Borrel, également membre de l’expédition. Ces données sont ensuite retraitées et corrigées par l’IGN.» Pas question pour les géomètres d’en tirer de quelconques conclusions : « Nous, on mesure, on laisse l’interprétation aux scientifiques et aux climatologues. »

 

https://www.la-croix.com/Le-mont-Blanc-4-80781-metres-comment-evaluer-hauteur-dune-montagne-2021-09-29-1201177917

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien voilà : je vais retenir 4792 m ! 

Edited by ndesprez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this