Psynergie

Où placer une fente dans un chemin optique?

Recommended Posts

Bonjour,

Je possède un telescope TS-Optics PHOTOLINE 130 mm f/7 FPL53 Triplet Apo - 3.7" Focuser avec un réducteur TS-Optics REFRACTOR 0.79x 3" ED Reducer Corrector for big sensors. J'ai également un Paton Hawksley Spectroscope StarAnalyser 200 - blazed diffraction grating for spectroscopy. Je l'ai installé dans une roue à filtre et ça fonctionne. J'aimerais maintenant y ajouter une fente afin d'être plus spécifique. Je sais que ce n'est pas fait pour. Néanmoins, tous les schémas que je regarde (dont http://www.astrosurf.com/buil/us/loris/loris.htm et http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/spectroscopy_4.htm ) proposent de refaire un chemin optique avec un collimateur et un objectif. Pourtant, dans mon telescope, il y a déjà tout ce chemin optique. Si j'installe une fente en avant du Focuser ou en avant du Refractor 0.79, ne serait -ce pas suffisant? Je ne comprends pas pourquoi il faut un chemin spécifique pour gérer la fente.

Merci d'avance de vos commentaires et conseils.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

La fente doit être au foyer de ta lunette ET le capteur+SA200 doit être focus sur la fente, il faut donc forcément une optique collimatrice entre la fente et le réseau ; regardes le montage décrit par Robin Leadbeater, l'oculaire sert de collimateur.

Attention aussi, sans dispositif de guidage qui regarde la fente, c'est du sport +++ de placer l'étoile cible sur la fente. Il faut a minima un flip-mirror, ou un dispositif plus sioux comme le "cube de pointage" sur le starex : http://www.astrosurf.com/solex/sol-ex-etoiles.html

Jean-Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans fente, le télescope (lunette) sert de collimateur traverse le réseau et c'est l'oculaire qui va faire objectif.

 

Si tu veux placer une fente, il faudra concentrer l'image de l'étoile sur la fente; si tu ne places pas de collimateur l'image va continuer à se disperser et tu n'auras plus de signal pour traverser le réseau.

Le collimateur va mettre à l'infini les rayons venant de l'étoile puis traverser le réseau; il te faudra ensuite un objectif (de chambre) pour concentrer ces rayons sur un oculaire (visuel) ou une caméra  (image)

C'est la base de tout spectroscope. 

Pour les sites liés au SA100 et 200 avec fente tu peux regarder :   (ou saisir sepsa sepctro) 

https://astroalpes.pagesperso-orange.fr/spectro/sepsa.htm

http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/spectroscopy_18.htm

https://www.webastro.net/forums/topic/70069-spectrographe-sepsa/

 

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le sujet m’intéresse aussi car j'avais pensé aussi à ajouter une fente sur mon SA200 ou SA100 !

 

Par contre je n'ai jamais trop avancé car ne sachant pas par ou commencer et comment monter le truc...

 

L'idée que j'avais est d'imprimer un boitier en 3D afin d'enlever la roue à filtre et de positionner le SA200 + fente. Le bonus est d'ajouter un miroir afin d'avoir un guidage un peux comme un diviseur optique afin de s'affranchir d'une lunette de guidage...

 

J'ai pas été plus loin car je ne sais pas calculer le type de collimateur ainsi que les écarts pour le positionnement du collimateur/fente/SA.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

D'abord, un grand merci pour vos commentaires et propositions. Le tunnel s'éclaire petit à petit...

 

Le 12/10/2021 à 09:49, apricot a dit :

La fente doit être au foyer de ta lunette ET le capteur+SA200 doit être focus sur la fente, il faut donc forcément une optique collimatrice entre la fente et le réseau ; regardes le montage décrit par Robin Leadbeater, l'oculaire sert de collimateur.

 

Excellent. Merci. J'en ai profité pour écrire à Robin qui m'a transmis le schéma suivant tellement explicite:

image.png.dc8e14f0dce8bdd06cbf4d17dc0e5506.png

 

L'Afocal est le système Loris proposé par Ch. Buil.

 

Et évidemment les liens dont tu parles:

 

Here is an example on my website using an SA200

http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/spectroscopy_18.htm

 

My junk box spectrograph is an example using an SA200 . 

http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/spectroscopy_19.htm

 

Le 12/10/2021 à 09:49, apricot a dit :

Il faut a minima un flip-mirror, ou un dispositif plus sioux comme le "cube de pointage" sur le starex : http://www.astrosurf.com/solex/sol-ex-etoiles.html

 

Génial ce lien. Merci beaucoup. J'ai compris pourquoi le module de guidage d'Alpy est nécessaire... Mais c'est vraiment couteux.

 

Le 12/10/2021 à 12:56, mizar11 a dit :

C'est la base de tout spectroscope. 

Pour les sites liés au SA100 et 200 avec fente tu peux regarder :   (ou saisir sepsa sepctro) 

https://astroalpes.pagesperso-orange.fr/spectro/sepsa.htm

http://www.threehillsobservatory.co.uk/astro/spectroscopy_18.htm

https://www.webastro.net/forums/topic/70069-spectrographe-sepsa/

Merci. Je commence à comprendre l'affaire.

 

Il y a 21 heures, seb-65 a dit :

L'idée que j'avais est d'imprimer un boitier en 3D afin d'enlever la roue à filtre et de positionner le SA200 + fente. Le bonus est d'ajouter un miroir afin d'avoir un guidage un peux comme un diviseur optique afin de s'affranchir d'une lunette de guidage...

 

J'ai pas été plus loin car je ne sais pas calculer le type de collimateur ainsi que les écarts pour le positionnement du collimateur/fente/SA.

Le lien d'Apricot fait exactement ça. C'est vraiment a tester mais dans un second temps. Je vais déjà essayer d'avoir un chemin optique correct.

 

De mon côté, je regarde comment créer une fente télécommandée. Car je ne sais pas pour vous, mais moi, si je touche mon scope une fois le guidage lancé, tout est fracassé. Donc, je ne peux pas progressivement fermer la fente sans toucher le scope et donc, mon réglage.

 

Il y a 15 heures, OlivierG a dit :

 

Oui, ce serait idéal. Mais avec le module de guidage et les autres éléments requis, on parle de plusieurs milliers d'euros. Moi, je voulais juste savoir de quoi sont faites les objets (nébuleuses, étoiles, galaxies, etc.) que j'image. Donc, mon budget est plutôt inférieur à 1'000 euros pour ce bout de projet.

 

Merci encore de vos apports. Je ne manquerai pas de vous dire ce que ça donne.

 

 

 

image.png

image.png

image.png

Edited by Psynergie
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Psynergie a dit :

Donc, mon budget est plutôt inférieur à 1'000 euros pour ce bout de projet.

 

Dans ce cas un Star'ex coute largement moins de 1000 €, module d'autoguidage inclus. (environs 485 € d'éléments optique + 150 € d'impression 3D voir moins si l'on est déjà équipé d'une imprimante 3D)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a aussi le UVEX3 qui peut être une alternative en terme de prix par rapport à l'ALPY600...

http://spectro-uvex.tech/?p=1095

 

Je suis dans l'attente de la version UVEX4 que @pierre2nice est en train de concocter.

Par contre je n'ai aucune idée du prix de revient de cette version 4 par rapport à la version 3 ! Si Pierre passe dans le coin peut-être qu'il pourra nous donner l'info...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/10/2021 à 15:12, OlivierG a dit :

Dans ce cas un Star'ex coute largement moins de 1000 €

Oui, c'est ça. D'où mon enthousiasme lors de la découverte du lien d'Apricot... Néanmoins, la fente n'est pas réglable...

 

Il y a 8 heures, seb-65 a dit :

Il y a aussi le UVEX3 qui peut être une alternative en terme de prix par rapport à l'ALPY600...

http://spectro-uvex.tech/?p=1095

Très intéressant aussi. Et effectivement, la fente est réglable...

 

Merci de vos apports.

 

Bon. Y'a du taf sur la table...

Bon ciel

Christian

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Psynergie a dit :

Oui, c'est ça. D'où mon enthousiasme lors de la découverte du lien d'Apricot... Néanmoins, la fente n'est pas réglable...

Le fait que la fente ne soit pas réglable c'est pas quelque chose d'essentiel, on adapte un bonne fois pour toute la largeur de la fente en fonction de la focale de son télescope voir de la résolution que l'on compte avoir.

Et puis que ce soit sur un Alpy, un Star'ex, changer la fente ne prend que quelques minutes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, OlivierG a dit :

Et puis que ce soit sur un Alpy, un Star'ex, changer la fente ne prend que quelques minutes.

Ok. Mais j'ai lu à plusieurs endroits que chercher sa cible sans pouvoir ouvrir puis refermer sa fente était une épreuve en soit... N'est-ce pas le cas? Car pour trouver ton étoile pile dans la fente, ça me semble un réel challenge... Non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Psynergie a dit :

Ok. Mais j'ai lu à plusieurs endroits que chercher sa cible sans pouvoir ouvrir puis refermer sa fente était une épreuve en soit... N'est-ce pas le cas? Car pour trouver ton étoile pile dans la fente, ça me semble un réel challenge... Non?

Non car il y a un module d'autoguidage en amont du spectro qui permet de voir le champ pointé par le télescope et ainsi de positionner l'objet que l'on compte faire en spectro.

Heureusement d'ailleurs car sinon, cela devient très vite compliqué de faire un spectre surtout en remote ou l'on ne peut pas intervenir physiquement sur le spectro.

 

Par exemple spectre de ce matin sur une galaxie ou l'on peut ainsi positionner la galaxie sur la fente du spectrographe (ici un ALPY 600, mais c'est la même chose avec un Star'Ex, un LISA ou un UVEX)

 

616af48835219_ChampNGC1672.jpg.165eca55412d46513901242af309f9ad.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, OlivierG a dit :

Non car il y a un module d'autoguidage en amont du spectro qui permet de voir le champ pointé par le télescope et ainsi de positionner l'objet que l'on compte faire en spectro.

 

Ok. Merci. C'est très clair.

Bon ciel

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai encore une question: pourquoi un simple guidage habituelle ne fonctionne pas? Une fois la fente positionnée, le guidage devrait garder l'étoile dans la fente.... Ca bouge un peu, mais pas sur 300 ou 600 sec.?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Psynergie a dit :

pourquoi un simple guidage habituelle ne fonctionne pas? Une fois la fente positionnée, le guidage devrait garder l'étoile dans la fente.... Ca bouge un peu, mais pas sur 300 ou 600 sec.?

 

Pour avoir le meilleurs SNR possible, il faut pouvoir être sur que durant toute la pose, la cible est bien dans la fente du spectrographe et pas juste à coté ou à moitié car on a très vite fait de perdre du flux; d'autant plus vrais sur des cibles faibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/10/2021 à 16:43, OlivierG a dit :

Pour avoir le meilleurs SNR possible,

Merci beaucoup. Tout est clair.

 

Du coup, j'ai acheté le kit Star'Ex / Sol'Ex chez Shelyak et commandé les pièces imprimées en 3D chez Azur3d Print. Je vais voir comment je peux adapter tout ça pour varier les plaisirs... Avec le SA200 et le réseau à 2400l/mm. Tout ça m'a donné envie de tester le soleil... Christian Buil est enthousiasmant dans ses vidéos... Tout à l'air tout simple... Mais je me garde une petite gène... Je vous en donnerai des nouvelles.

Bon ciel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le SA200 sera difficilement adaptable au Star'Ex car c'est u réseau à transmission, et ne convient qu'un réseau à réflexion.

Mais tu pourras faire déjà de belle choses : Comme observer l'effet Dopler sur Saturne et Jupiter;  les belles émissions et absorptions dans l'Halpha, pour pas mal d'étoiles avec le guidage en prime.

Bon faudra équiper le Star'Ex de caméras (guidage et prise de vue)

 

Mizar

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/10/2021 à 22:18, mizar11 a dit :

Le SA200 sera difficilement adaptable au Star'Ex

Hello Thierry,

Merci de ton commentaire. En effet, j'ai vu ça. En fait, le réseau à 2400 l/mm me semble très bien pour une partie détaillée de spectre. Mais si je veux un spectre plus large et moins détaillé, le SA200 me semblait intéressant. Je l'ai acheté il y a un mois et testé. Ca marche bien, mais il faut absolument une fente... Et un guidage. C'est là que j'ai commencé à chercher la fente et le guidage (splitter?)... Finalement, sur la base des conseils des collègues du blog (merci à tout le monde), je me suis commandé le kit Sol'Ex et Star'Ex. Il me semble que si je garde le cube de guidage et la fente du Star'Ex et que j'ajuste derrière une optique afocale genre Loris, je devrais pouvoir utiliser le SA200 + la fente + le guidage. Je vais au moins essayer.

Ensuite, il est possible d'acheter un autre réseau à 600l/mm. De fil en aiguille, je me dis que je vais essayer le solaire. Je suis un chasseur d'aurores depuis plusieurs années. Donc, je suis la météo solaire régulièrement. Maintenant, les vidéos de Christian Buil sur les images solaires m'ont alléché... Tant qu'à utiliser un Star'Ex, autant s'essayer au Sol'Ex. Bref. J'en suis là. Le matériel rentre petit à petit. Je suis en mode bagues d'ajustement et tirages...

Bon ciel

Edited by Psynergie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le star'ex est polyvalent, il peut être utilisé à haute résolution comme en basse résolution. IL faut juste changer le réseau et là on peut installer tout type de réseau de 150tr/mm à 2400 tr/mm pour obtenir des résolutions très différentes de R=300 à R=40000.

Il n'y a pas de spectro universelle et il faut pouvoir adapter le spectro en fonction de ce que l'on souhaite faire comme spectre ou mesure.

La haute résolution permet de mesurer des variations du profil d'une raie et de mesurer des décalage Doppler de quelques km/s et de plus limité à des objets lumineux car on disperse beaucoup de flux à travers un réseau haute résolution. On peut aussi faire des scans du Soleil (d'ou l'usage du Sol'Ex)

 

La basse résolution permet d'avoir tout le spectre en une seule passe par contre sans avoir autant de détails sur une raie en particulier, donc on pourra juste mesurer dans le cas de vitesse que des vitesses élevées du genre redshift de Quasars ou galaxies lointaine, mais pas la période de rotation d'une étoile binaire par exemple. Par contre on pourra faire des spectres d'objets très faibles. La basse résolution permet aussi d'avoir la signature spécifique d'un objet.

 

Avec le Star'ex on a en fait un outil polyvalent et peut couteux qui permet de se lancer dans la spectro et bien comprendre comment cela fonctionne.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@OlivierG J'ai une question car je vois que tu maîtrise le sujet 😉

 

Tu conseilles quoi pour un téléscope F5 Uvex ou Star'ex ? 

 

L'Uvex préconise un F8 ou F10, j'aime beaucoup le côté technique high tech du système de calibration et de guidage... 

Le Star'ex je n' ai pas trouvé l'ouverture conseillée. 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, seb-65 a dit :

Tu conseilles quoi pour un téléscope F5 Uvex ou Star'ex ? 

L'UVEx c'est pour des optiques à f/8, cela peut fonctionner également à f/10 mais avec moins de rendement, par contre en dessous de F/8 on n'aura pas un spectre bien focalisé en bordure de fente.

Donc pas le bon spectro pour un usage à f/5

 

Par contre le Star'ex fonctionne parfaitement à f/5 que ce soit en version haute résolution qu'en basse résolution (selon le type de réseau), donc on a pour 485 € (plus le cout d'impression 3D des pièces) un spectro assez polyvalent pour se lancer à moindre cout dans la spectro.

 

Voir les spectres de Christian en basse résolution sur une cible pas facile, basse sur l'horizon et de magnitude 12,5

http://www.spectro-aras.com/forum/viewtopic.php?f=39&t=2827

 

Ou encore un spectre haute résolution sur Jupiter réalisé par Xavier qui montre la rotation de la planète, avec cette configuration, on peut mesurer des vitesses de quelques km/s :

Donc avec un Star'Ex on peut customiser son spectro en fonction de ce que l'on souhaite faire et cela très simplement (changer de réseau ou de fente, c'est juste quelques vis à enlever)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Olivier pour ces précisions. Tu parles de réseaux à 150 ou 200 lignes/mm. Je n'ai pas vu ça chez Shelyak, à part le SA200. Ai-je mal regardé?

Merci de tes précisions.

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Psynergie a dit :

Tu parles de réseaux à 150 ou 200 lignes/mm. Je n'ai pas vu ça chez Shelyak, à part le SA200. Ai-je mal regardé?

Non, tu as bien regardé. Shelyak ne vends pas sur le site les réseaux seuls que l'on peut trouver aussi sur étagère chez Thorlabs :

https://www.thorlabs.com/newgrouppage9.cfm?objectgroup_id=1123

ou ici :

https://www.newport.com/p/33009FL01-201R

 

Mais tu peut poser à la question à Shelyak, voir s'il est possible de commander un réseau en particulier ? Toutes les références des produits Shelyak ne sont pas forcement en ligne surtout pour des demandes bien spécifiques.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Biévement, vous l'avez compris, un collimateur est vraiment important. C'est la base pour faire de la spectrographie sérieuse. Cela améliore considérablement la quantité des spectres par rapport à un SA, qui sera vite oublié, puisque vous vous lancez dans Sol'Ex / Star'Ex.

 

Comme le souligne Olivier et comme vous le sentez Pynergie, il serait dommage de ne pas commencer par le Soleil du moment que vous avez un Sol'Ex sous la main. C'est la meilleure école pour apprendre la spectrographie. Il ne faut surtout pas bruler les étapes.

 

Pour les étoiles un système de guidage type Star'Ex est impératif : il faut pouvoir maintenir l'étoile dans le fente à quelques microns près.

 

On peut faire plein de choses avec Star'Ex, c'est souple comme dit Olivier aussi. En plus de la version de base, cela demande un peu d'investissement suivant ces poles d'intérêt, son télescope, etc. Faut bien sur une caméra refroidie et une autre (non refroidie) pour le guidage. Pour vous donner une idée, voici l'installation que j'utilise en ce moment même sur un Newton de 250 mm f/4 :

 

_demo_newton250.jpg.fd2da1bcb7723462dcea76542bb99e9a.jpg

 

Si vous lisez, vous voyez que j'utilise un réseau de 300 t/mm, mais c'est parfaitement interchangeable (600, 1200...). Dans cette manip je visais des objets faibles. En avant première, une planche que je présente dans quelques jours à un meeting de la AAVSO (la grosse association des étoiles variables américaines) où je fais une communication sur Solex'Ex / Star'Ex :

 

_demo_quasarUM402.jpg.3335b7480faaf4bf01a708be69d083bd.jpg

 

Cela répond à quelques questions. Oui il est possible de travailler avec un télescope aussi ouvert que f/4 (avec le réseau de 300 t/m, ou 600 t/mm), mais cela rentre très limite (un peu de vignettage dans Star'Ex sur les bords, mais ca fonctionne). On voit aussi l'autre importance fondamentale  de la fente : je travaille sur la Cote d'Azur, ciel très lumineux, une cible de magnitude V=17 est quasi limite, mais grace à la fente on assombri considérablement le fond parasite sur le détecteur. 

 

Ce quasar est a quelques milliards d'années lumière (z=2.83). La raie Lyman alpha normalement à 1216 A (UV lointain) passe dans le visible en raison du décalage vers le rouge ! Le spectre du haut est fait avec le 5 mètres du Mont Palomar.

 

Compte tenu des conditions d'observation (pollution), on est vraiment à l'extrême limite -  je ne vois quasiment pas le quasar au pointage. Vous n'allez pas faire cela au début, c'est de la haute voltige, mais ca donne une idée.

 

Il faut une fois de plus un peu de méthode et de progressivité et vous reposer sur l'expériences des autres. On va vous aider !

 

Christian Buil

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/10/2021 à 14:38, OlivierG a dit :

Shelyak ne vends pas sur le site les réseaux seuls que l'on peut trouver aussi sur étagère chez Thorlabs :

https://www.thorlabs.com/newgrouppage9.cfm?objectgroup_id=1123

ou ici :

https://www.newport.com/p/33009FL01-201R

Merci beaucoup. Je vais passer par eux.

 

Il y a 22 heures, cbuil a dit :

il serait dommage de ne pas commencer par le Soleil du moment que vous avez un Sol'Ex sous la main. C'est la meilleure école pour apprendre la spectrographie.

Oui, merci. En plus, avec l'hiver qui arrive, mon spot d'observation se trouvant à 1100m, l'idée de collecter en journée plutôt que de nuit me plait bien.

 

Il y a 22 heures, cbuil a dit :

Faut bien sur une caméra refroidie et une autre (non refroidie) pour le guidage

J'utilise en imagerie une QHY294M refroidie et pour le guidage une QHY5III178C... Donc, de ce côté, tout est là.

 

Il y a 22 heures, cbuil a dit :

Il faut une fois de plus un peu de méthode et de progressivité et vous reposer sur l'expériences des autres. On va vous aider !

Merci, Christian. En fait, vous m'aidez déjà avec les vidéos et les collègues du blog sont vraiment aidants. C'est très apprécié.

 

A bientôt.

Bon ciel

Christian

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now