Sign in to follow this  
Sonne

Occultation d'étoile par (2) Pallas

Recommended Posts

Bonjour,

Après plusieurs tentatives ratées, pour diverses raisons (nuages, probabilité faible,...), j'ai enfin pu voir ma première occultation !

Elle a eu lieu mardi 12 octobre 2021 vers 23h39 (HL) et visible sur la moitié Ouest de la France. Toutes les infos ci-dessous :

 

Occult-2-20211012-Map2.JPG.f0e4a6ae419ec7c65968e8fd7f4cd3af.JPG

 

Le ciel était partiellement nuageux en journée. Vers 22h00 HL, le dernier nuage est parti. Un tout petit a ensuite traversé le ciel du Nord au Sud au moment au je cherchais l'étoile. Sans conséquence.

 

J'étais à environ 85 km de la centralité.

 

Lors de mes autres tentatives, l'astéroide était toujours "invisible", de magnitude très faible par rapport à l'étoile. Ici, l'étoile et Pallas ont quasiment la même magnitude. J'aurai du démarrer le film encore plus tôt pour bien voir la séparation entre les deux (surtout pour Tangra, qu'il prenne bien l'étoile cible).

 

J'ai utilisé un objectif photo avec un multiplicateur de focale : focale résultante de 500 mm environ.

Caméra Basler IMX 265 avec un ROI de [800x600] pixels, à 10 img/s.

Durée du film : 900 s (15 minutes)

Synchro de l'heure du PC

Pas d'autoguidage mais j'aurai du car ma mise en station n'était pas parfaite. J'ai une dérive lente.

 

 

Pendant la capture, j'ai observé le phénomène à l'écran. Vers 1 minute avant l'occultation, l'histogramme saturait souvent (fluctuations à cause de la turbulence). J'avais pris soin de ne pas surexposer l'image. Une légère baisse de luminosité était visible et elle a commencé un tout petit peu plus tôt que prévu... Normal ?

 

Pendant ces 15 minutes et même avant, j'ai vu plusieurs satellites et/ou débris traverser le champ. Ils venaient tous de la droite de l'image.

 

Ci-dessous, une image extraite d'un petit film de qques secondes pris à 23h21 HL pour montrer le champ cadré.

(L'image est brute. Aucun traitement.)

 

Occult-2-20211012_21h21_TU-PSTxt.jpg.c2a4376b6ab57057a6f94603420810cc.jpg

 

Et un gif animé de la totalité du phénomène en accéléré. J'ai gardé une image sur 20. Puis créé le gif à 10 img/s. Donc les 15 minutes du film brut correspondent aux 45 s du gif. On voit bien la dérive vers le bas.

Les images sont brutes. Aucun traitement.

 

Anim_occult-2-20211012-pipp15mn_a_10img_s_45s-AS.gif.793ba04681cd55808f93bc238dda5f0c.gif

 

 

Maintenant, passons à la courbe de lumière. J'ai laissé les options par défaut. Maintenant que j'ai un film où la chute est bien visible, je vais me pencher sur son traitement.

Comme l'astéroïde et l'étoile étaient vraiment proche, la sélection de l'étoile n'a pas été évidente !

 

@Matthieu Conjat : Voici la courbe. ;) Merci pour les échanges.

Merci aussi à @JML pour son aide au début.

 

La courbe complète centrée sur l'occultation :

On remarque que plus l’astéroïde s’éloigne, plus la luminosité de l'étoile baisse... Le logiciel doit s’emmêler les pinceaux avec les deux points lumineux côte à côte ? ;)

 

Occult-2-20211012-Courbe_lum-no_bin.jpg.bd9e2c7cfe545612ff0f791eaeb72a13.jpg

 

 

Et sur celle ci-dessous, une version "binning 8" :

 

Occult-2-20211012-Courbe_lum-bin8.jpg.04f9fc2ec1f7179dcac58cd917bae497.jpg

 

 

Conclusion, cette manip est très intéressante à faire ! J'espère pouvoir en refaire d'autres... :) Et regarder de plus près le traitement des données.

 

Jérôme

 

Edited by Sonne
  • Like 5
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

travail superbe Jérôme

et en plus c'est pédagogique

les pentes abruptes du début et de la fin de l'occultation montrent évidemment que Pallas n'a pas d'atmosphère ou si peu (belle manip pour des lycéens)  et que l'étoile n'est pas une binaire (ou si elle l'est, elle est très serrée et son compagnon est faiblard)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Manip parfaitement réussie, bien joué ! Le truc vraiment génial c'est les occultations profondes (avec un astéroïde très sombre). Tu vois l’étoile disparaître en direct sur l’écran... La c'est bien aussi, y a le suspense jusqu’à ce qu'on voit la courbe.

 

il y a 59 minutes, Sonne a dit :

On remarque que plus l’astéroïde s’éloigne, plus la luminosité de l'étoile baisse... Le logiciel doit s’emmêler les pinceaux avec les deux points lumineux côte à côte ? ;)

 

Oui, mais c'est normal. Juste avant/après l'occultation, le signal mesuré correspond aux flux cumulés de l'étoile et de l’astéroïde. Lorsque la séparation angulaire entre les deux augmente, le logiciel perd petit à petit le signal de l’astéroïde. A cause de l’étalement du signal (FWMH - échantillonnage + turbulence), la perte de signal se fait progressivement. En tout cas c'est mon interprétation.

 

Par contre fais gaffe, ça devient vite addictif ce genre de manip ;)

 

jf

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, MARCOPOLE a dit :

travail superbe Jérôme

et en plus c'est pédagogique

les pentes abruptes du début et de la fin de l'occultation montrent évidemment que Pallas n'a pas d'atmosphère ou si peu (belle manip pour des lycéens)  et que l'étoile n'est pas une binaire (ou si elle l'est, elle est très serrée et son compagnon est faiblard)

Merci.

Depuis le temps que je fais des tentatives, enfin toutes les conditions étaient réunies ! :)

Je n'ai pas toutes les connaissances pour interpréter tout cela.

Oui, une autre manip très intéressante est celle qui permet de "montrer" le contour du caillou. Cela peut être fait par un club astro avec qques télescopes répartis sur une ligne...

 

 

il y a 13 minutes, jfleouf a dit :

Manip parfaitement réussie, bien joué ! Le truc vraiment génial c'est les occultations profondes (avec un astéroïde très sombre). Tu vois l’étoile disparaître en direct sur l’écran... La c'est bien aussi, y a le suspense jusqu’à ce qu'on voit la courbe.

Merci jf

Mes précédentes tentatives étaient ce genre d'occultation. J'en ai "réussi" deux mais au final "raté". La première, il y a eu un passage d'un léger voile nuageux. Donc les courbes ne sont pas exploitables (variations aléatoires de luminosité...). La deuxième à cause d'une probabilité du phénomène à 35% environ. Il ne s'est rien passé ! Dommage...

 

J'ai vu la légère baisse de luminosité à l'écran en direct et j'ai été étonné par la différence au niveau de l'heure par rapport à la théorie.

Je regardais régulièrement l'histogramme. Il oscillait entre 130 et 180 puis il y a eu des pointes régulières à 255 puis la "chute" (je n'ai plus la valeur en tête).

 

il y a 21 minutes, jfleouf a dit :

Oui, mais c'est normal. Juste avant/après l'occultation, le signal mesuré correspond aux flux cumulés de l'étoile et de l’astéroïde. Lorsque la séparation angulaire entre les deux augmente, le logiciel perd petit à petit le signal de l’astéroïde. A cause de l’étalement du signal (FWMH - échantillonnage + turbulence), la perte de signal se fait progressivement. En tout cas c'est mon interprétation.

C'est aussi ce que je pense. Les deux se "cumulent" : constaté avec les variations de l'histogramme en direct. Et les "pics" sont causés par la turbulence je pense.

 

il y a 24 minutes, jfleouf a dit :

Par contre fais gaffe, ça devient vite addictif ce genre de manip

Exact !:D

Cela fait quelques mois que je guette les opportunités ! Compliqué avec la météo, etc...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Jérôme, bien joué.

Ton temps de pose est bien choisi, la résolution temporelle est bonne !

Tu aurais même pu poser un peu moins longtemps, car la profondeur du transit est assez importante et ton histogramme donnait des valeurs élevées.

 

Il y a 13 heures, Sonne a dit :

Oui, une autre manip très intéressante est celle qui permet de "montrer" le contour du caillou

 

Ca va être faisable, puisqu'une bonne dizaine d'observateurs ont suivi cette occultation avec succès sur le réseau Euraster. Tu peux envoyer tes mesures puisque ta courbe est très propre. Tu risques juste  d'avoir des soucis de datation (faut voir comment tu règles l'horloge de ton PC, par internet ou par GPS ?), mais au besoin Eric Frappa va te contacter pour recaler tes mesures.

 

Pour l'heure théorique donnée par Occultwatcher, il s'agit de l'heure du milieu du transit. Comme l'occultation a durée 30", il est normal qu'elle ait commencé ~15 secondes avant l'heure donnée par Occultwatcher.

OccultWatcher te donnait quelle heure ?

 

A Nice, pour les 7 ou 8 dernières occultations faciles que j'aurais pu faire, il a fait moche. Peut-être ce soir...

 

Matt

 

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Matthieu Conjat a dit :

Bravo Jérôme, bien joué.

Ton temps de pose est bien choisi, la résolution temporelle est bonne !

Tu aurais même pu poser un peu moins longtemps, car la profondeur du transit est assez importante et ton histogramme donnait des valeurs élevées.

Merci Matthieu.

Pour l'exposition, j'ai vraiment hésité. L'histogramme était bien lorsque j'ai fait les réglages. Mais lorsque les deux astres étaient très proches, j'ai eu des pics ! Je ne pouvais plus changer. Maintenant je le sais pour la prochaine fois... ;)

Il y a 2 heures, Matthieu Conjat a dit :

Pour l'heure théorique donnée par Occultwatcher, il s'agit de l'heure du milieu du transit

Merci pour l'info. Je ne le savais pas. D'un autre côté, mes précédentes occultations étaient plus courtes (entre 0,8 et 3 secondes). Si on ajoute l'incertitude, pas trop de différence entre le début et le milieu... :)

L'heure est ajustée par internet (toutes les minutes).

Donc au final, la courbe correspond bien à la théorie. Il ne doit pas avoir un gros décalage du côté du temps...

 

Bonne chance pour ce soir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Matthieu Conjat : Oups, j'ai oublié de te répondre pour l'heure. C'était à 21h39m11s TU. Et erreur de 3 s. Donc je trouve que ma courbe correspond assez bien aux prévisions...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Jérôme !! bien content que tu ais pu participer à cette observation . En plus des images du VLT qui viennent de sortir , on complète le profil de ce gros caillou .

 

je mets ici un début de profil de Pallas , fait par mes amis espagnols .

 

 

A la rencontre des 42 : L’ESO publie les clichés de certains des astéroïdes les plus proéminents de notre Système Solaire

L'article de presse est ici:

https://www.eso.org/public/france/news/eso2114/?lang

 

Et l'article scientifique ici:

https://www.aanda.org/articles/aa/full_html/2021/10/aa41781-21/aa41781-21.html

 

imagen.png

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/10/2021 à 21:48, jfleouf a dit :

Par contre fais gaffe, ça devient vite addictif ce genre de manip

Fantastique ! Tu es maintenant fin prêt pour affiner tes temps avec le logiciel Occult...B|

Jean Marc

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Arnaud T60 a dit :

Bravo Jérôme !! bien content que tu ais pu participer à cette observation

Merci Arnaud. Intéressant les images de l'ESO.

Et merci pour le début du profil du caillou.

 

Il y a 5 heures, JML a dit :

Fantastique ! Tu es maintenant fin prêt pour affiner tes temps avec le logiciel Occult..

Merci Jean-Marc. Il me reste encore pas mal de choses à découvrir et à apprendre. Mais j'ai de la matière maintenant. :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  



  • Similar Content

    • By jfleouf
      Salut à tous,
       
      Dans la nuit de mardi à mercredi (9/10 Novembre 2021), l'astéroïde géocroiseur 2019 XS passait à environ 1.5 LD (LD = distance Terre-Lune moyenne). Le bestiau est donné pour ~60 mètres de diamètres et Stellarium prévoyais une magnitude autour de 14. Voguant entre l'Éridan et la Baleine,  le caillou était bien placé dans le ciel pour se faire tirer le portrait. Avec un déplacement apparent de ~1 seconde d'arc par seconde de temps, il ne fallait pas trainer. J'ai embarqué mon ami Tom Polakis dans l'aventure pour qu'il prenne des images depuis son observatoire de Tempe, Arizona, pendant que je prenais les miennes depuis Starkville, Mississippi (environ 2,000 Km à vol d'oiseau). L'idée étant bien sur de mettre en évidence la parallaxe.
       
      On commence avec l'image prise par Tom. Série de 20 secondes entre ~8:00 et ~8:45 UTC (2021-11-10)
       

       
      Lien vers la full: https://photos.smugmug.com/photos/i-QbNQLQz/0/e1362e6e/O/i-QbNQLQz.jpg
       
      Le champ couvre ~45'x30'. On remarquera le changement d'intensité des petits traits laissés par l'astéroïde, ce qui indique que le machin doit avoir une forme assez allongée et tourner sur lui même rapidement.
       
      Voici maintenant mon image, bien gâchée par des soucis de suivit avec ma monture et des passages de nuages. En plus, j'ai goré dans l'orientation de ma caméra ...
       

       
      Et maintenant, pour la version superposée (alignée sur les étoiles) :
       

       
      La full : https://photos.smugmug.com/photos/i-DXKPnfj/0/1e845072/O/i-DXKPnfj.jpg
       
      On distingue même une petite galaxie entre les deux trainées.
       
      En mesurant la distance entre les positions de l'astéroïde sur deux images prisent au même moment, je trouve un angle de 306". Il ne me reste plus qu'à utiliser le petit bout de code que j'avais écris pour calculer la distance (https://github.com/jfgout/parallax) et je trouve une distance de 1,248,755 km. La distance indiquée par JPL Horizon était de 1,222,182 km. Pas mal, non ?
       
      Bon, faut que je soigne ma monture pour éviter d'avoir un suivit aussi pourri à l'avenir ...
       
      jf
       
    • By Diziet Sma
      Un vieux couple dont la NASA a décidé de changer ( bouleverser ? ) les très vielles habitudes .
      Cela va t-il rapprocher Monsieur de Madame  ou vice-versa ?
      https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/la-nasa-va-devier-un-asteroide-une-mission-de-defense-planetaire_158869
       
      On les connait plutôt bien ces deux là :
       
      https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/sciences-premier-asteroide-sera-devie-homme-appelle-dimorphos-81698/
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Plusieurs astéroïdes ont été observés ces dernières années avec des attributs comètaires, et plusieurs scénari physiques distincts ont été évoqués pour l'interpréter :
       
      des astres sur des orbites d'astéroïde devenant actif uniquement au moment du périhélie : ce sont les Main Belt Comets mais ils ont généralement un vrai aspect de comète (et notamment des queues en éventail) : une trentaine a été recensée, une éjection sporadique de poussières a aussi été observée suite à une probable collision  : 354P/2010 A2 (Linear), 596 Sheila (?) et de la poussière est parfois éjectée en raison d'une rotation trop rapide de l'astre par effet Yorp : 6478 (Gault) en 2019  
      L'astéroïde 2005 QN173 découvert en 2005 et numéroté depuis (n° 248370) a fait parlé de lui cet été, puisque le 09 juillet 2021 une queue était détectée par Alan Fitzsimmons sur les images acquises par le programme ATLAS.
      Rétrospectivement, on a retrouvé une image de 2016 montrant la même activité, ce qui écarte donc la possibilité d'une collision parmi les 3 scénari ci-dessus. Il s'agit sans doute d'une nouvelle "MBC" ou astéroïde actif.
       
      Il est passé au périhélie le 14 mai, mais la fine queue est toujours visible en ce mois d'octobre :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  41 poses de 03min à -15°C  (gain 120), Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 14 octobre 2021 de 20h02 à 22h14  utc     ( 02h 03 min   d'intégration )
      Traitement Siril 0.99.10.1, Finition avec Gimp 2.10.24
       
      L'astre est assez faible (mag 18 à 19) et cette capture a été réalisée avec un fort clair de Lune (69%), à 41° de hauteur environ au-dessus de l'horizon.
      La queue est détectée ici sur 1,2' de longueur seulement (PA=246°) mais elle est vraisemblablement bien plus longue (jusque 5 ou 6').
       
      Je l'avais observé les mois précédents au C11 en CCD, je voulais en fait voir si elle était accessible au T20cm et c'est bien le cas
       
      Bon week-end.
    • By Sonne
      Bonjour,
      Le matin, très tôt, du 06 septembre, je me suis déplacé pour tenter une n ème occultation... Car mes précédentes tentatives se sont soldées par des échecs, principalement à cause de la météo et une fois pour un problème "technique". Donc, comme il faisait beau cette nuit là et que l'étoile était pas trop faible (12,8), j'ai tenté le coup...
       
       

       

       
      J'ai fait une heure de route pour aller sur le site sélectionné.
      La prise de vue s'est bien passé.
      Avant de partir, j'ai fait qques images de Jupiter... Mais pas mal de turbulence... Retour chez moi à 03h45 HL.
       
      Le soir, je passe le film dans le logiciel. Je ne maitrise pas encore tout donc à part la sélection des étoiles, je n'ai rien fait d'autre.
      Ci-dessous, une image du champ. La flèche indique l'étoile occultée.
       

       
      Je suis surpris car la courbe de l'étoile occultée est "plate" ! Ci-dessous un extrait au moment de l'heure de l'occultation théorique. En cyan l'étoile occultée et en jaune, une étoile de référence.
       

       
      J'allais poser une question pour tenter de comprendre la raison. Mais je viens d'avoir la réponse, je pense, en lisant le post de @Matthieu Conjat  sur le calcul du diamètre d'une étoile où il parle de "probabilité" au sujet d'une prochaine occultation. Je n'avais pas cette colonne d'affichée ! Après ajout, la probabilité pour "mon occultation" est de... 0% ! 
       
      Maintenant, je ne comprend pas trop cette histoire de probabilité... Etant donné qu'il y a déjà une incertitude en fonction de la position par rapport à la centralité...
      Pourquoi indiquer une occultation qui n'a aucune chance de se produire !
       
      Bon, pas grave, cela m'a permis de faire ma première occultation réussie mais ratée au final !
      Merci à @JML pour m'avoir donné envie de me lancer dans les occultations et de son aide.
       
      Jérôme
       
       
       
       
       
       
    • By Matthieu Conjat
      Salut à tous,
      le post de @JML sur les occultations d'étoiles m'a donné l'idée de parler de celle que j'ai faite jeudi dernier.

      385 Ilmatar occultait une étoile de magnitude 9 (très brillante pour une occultation). Avec le télescope Schaumasse de l'Observatoire de Nice (400mm), j'ai pu faire des images avec des temps de pose de 15ms pour avoir une bonne résolution temporelle.
      L'Observatoire était proche du centre de la bande de totalité, donc j'ai du observer l’astéroïde sous son plus gros diamètre (sur l'image, la bande de totalité est délimitée par les traits bleus, la ligne centrale est en vert)

       
      La courbe de lumière de l'étoile montre une belle occultation qui a duré 6.5"

       
      Puis si on zoome sur l'entrée et la sortie, on voit qu'elles se sont faites progressivement, sur 3 à 4 images (soit 52 +/- 7 millisecondes). Ça c'est parce que le temps de pose était très court (15ms au lieu des 50 à 200ms que je fais généralement...).
       

       
      (le gif animé, zoomé sur le début et la fin, j'ai supprimé les images intermédiaires et j'ai ralenti l'animation pour bien voir les transitions)

       
      Ca m'a permis de calculer le diamètre de l'étoile:
       
      L'étoile en question est HD 1643, à une distance de 1700 a.l. (~520 pc) d'après Gaia. Ca lui donne une magnitude absolue de ~ +0.4. Comme son type spectral est K2 d'après Simbad, ça doit être probablement une géante rouge, voire une sous-géante.
      Connaissant la vitesse de déplacement apparente de Ilmatar dans le ciel (550" par jour), j'en déduis la distance angulaire apparente dont s'est déplacé l’astéroïde durant les phases d'entrée et de sortie de 52ms, qui correspondent donc ~au diamètre de l'étoile, vu que j'étais ~au centre de la bande de totalité (si c'était une occultation rasante, la mesure aurait été faussée)
      550"            <-> 86400 secondes
      diamètre    <-> 0.052 +/- 0.007 secondes
       
      je trouve donc un diamètre de 3.35 +/- 0.45 .10-4 arcsec (soit entre 0.29 et 0.38 milliarcsec)
      A la distance de HD 1643, cela correspond à un diamètre de 26 +/-3.5 millions de km.
      Ça correspond bien au diamètre généralement admis pour les géantes (de 15 à 150 millions de km) 
       
      Les occultations d'étoiles brillantes sont rarissimes (à moins de se déplacer avec son matériel), donc c'est pas demain que je remesurerai un diamètre d'étoile...)
       
      Matt
  • Upcoming Events