jackbauer 2

Bonnes nouvelles du JWST (James Webb Space Telescope)

Recommended Posts

Il y a 1 heure, George Black a dit :

Le purificateur d'eau ? Lequel ? Celui de Doulton qui date de 1827 avec microfiltration par filtres céramiques

 

Ah ! <Voilà enfin une preuve que l'homme allait déjà dans l'espace dès le début du 19ème siècle... C'est plutôt rassurant. 9_9

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Restons simple.

La conquête spatiale a amené un certain nombre d'innovations réellement importantes, notamment au niveau de la miniaturisation de l'électronique, qui seraient de toutes façons intervenues un peu plus tard. Certitude absolue.

Plus important en réalité, de mon point de vue, elle a apporté un élan pour faire progresser techniquement l'humanité et sans que cela soit, pour une fois , dû à une guerre. Une vraie avec  des millions de morts.

C'est comme ça, la plupart des progrès technologiques et médicaux précédents étaient liées à des conflits, ce qui se comprend sociologiquement mais c'est pas le sujet.

C'est aussi pour ça que quoiqu'on dise sur Pesquet, qui ne fait qu'appliquer le programme que la NASA et l'ESA ont établi pour lui, il contribue pratiquement (lui) à une avancée qui ne peut qu'être dans le bon sens pour l'humanité (c'est à dire éviter le retour à la force brutale de la grotte).

Et ça plaît au public, ce qui motive nos décideurs (soupir) politiques à donner un peu de budget pour le spatial plutôt que d'innombrables sottises.

Alors c'est bien.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kaptain a dit :

Les billes parfaites, OK, sauf que ça n'a strictement aucune application vu qu'on sait déjà faire d'excellents roulements à billes sur terre...

ISS ne sert pas qu à créer des billes parfaites mais debouche souvant sur des tonnes de procédés .les revues de ce type pullule sur le net

 

https://leblob.fr/enquetes/iss-quel-bilan-scientifique

Quelles retombées sur Terre ?

Les retombées de l’ISS sur Terre vont de la conception d’instruments médicaux à la mise au point de procédés industriels.

Les exigences propres au séjour dans la Station spatiale – rigueur des observations conduites sur les astronautes, miniaturisation et polyvalence des instruments – ont permis de concevoir des dispositifs utiles sur Terre. Médicaux, tout d’abord : un capteur pour mesurer la régulation thermique, employé dans les unités de soins intensifs ; un robot à même de réaliser des biopsies de manière autonome ; un dispositif de mesure de l’oxyde nitrique utilisé pour ajuster les posologies des patients asthmatiques et prévenir les crises ; un moniteur Holter utilisé pour les astronautes en orbite, désormais d’usage routinier pour enregistrer en ambulatoire un électrocardiogramme durant 24 à 48 heures consécutives. C’est sur l’ISS également qu’ont été éprouvées l’utilité d’une consommation réduite de sodium pour prévenir l’ostéoporose et les calculs rénaux, et la possibilité d’une adaptation des traitements de radiothérapie selon la radiosensibilité des patients. À la marge, l’industrie a aussi tiré parti des expériences de l’ISS : mise au point d’un purificateur capable d’éliminer les bactéries, moisissures, champignons, virus et odeurs, pour la conservation des aliments ou le contrôle de la qualité de l’air en contexte médical ; ou encore, amélioration de la qualité des mousses – permettant par exemple de diviser la quantité d’eau nécessaire à l’intervention des avions bombardiers d’eau ou à la fabrication du « béton cellulaire », un bon isolant thermique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, aubriot a dit :

Les exigences propres au séjour dans la Station spatiale

 

C'est surtout ça, évidemment, et pas l'apesanteur. Sans compter le pognon de dingue qu'il faut pour envoyer tout ça en orbite et y maintenir des humains pendant des mois. Le même pognon investi en R&D sur terre aurait donné aussi d'excellents résultats, sans aucun doute plus nombreux.

Le spatial, bien sûr que c'est utile; l'humain là-haut, beaucoup moins et surtout beaucoup plus cher.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, aubriot a dit :

Pour marquer le vingtième anniversaire de la présence d'un équipage à bord de l'ISS, la NASA a listé une série de percées issues des missions réalisées à bord du complexe orbital. En voici quelques unes:

 

La formulation laisse penser que les recherches menées à bord de l'ISS ont été cruciales pour la connaissance scientifique. La vérité est qu'il n'en est rien. On a appris des choses, mais rien de bouleversant, y compris en terme de retombées économiques.

 

La vérité est qu'en tant que chercheur, je ne connais que trop bien les appels de certaines agences spatiales à la communauté scientifique pour proposer des expériences réalisables dans l'ISS et ainsi lui donner une légitimité.

 

Les expériences que tu cites ne sont pas nouvelles, et ne sont que des déclinaisons d'expériences existantes et adaptée à l'apesanteur.

 

Sous-entendre ainsi que le spatial habité serait à l'origine de percées fondamentales ou ayant des retombées significatives dans le quotidien de la population terrestre ou pour son économie ne correspond à aucune réalité, sinon celle romancée par certains médias peu sourcilleux d'aller demander à des scientifiques une analyse des impacts réels des travaux sur l'ISS.

  • Like 4
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Mercure a dit :

La conquête spatiale a amené un certain nombre d'innovations réellement importantes, notamment au niveau de la miniaturisation de l'électronique

 

Là encore, ce n'est pas le cas. La conquête spatiale n'est pas le moteur de la course à la miniaturisation électronique.

 

Il y a 7 heures, aubriot a dit :

Les exigences propres au séjour dans la Station spatiale – rigueur des observations conduites sur les astronautes, miniaturisation et polyvalence des instruments – ont permis de concevoir des dispositifs utiles sur Terre. Médicaux, tout d’abord : un capteur pour mesurer la régulation thermique, employé dans les unités de soins intensifs ; un robot à même de réaliser des biopsies de manière autonome ; un dispositif de mesure de l’oxyde nitrique utilisé pour ajuster les posologies des patients asthmatiques et prévenir les crises ; un moniteur Holter utilisé pour les astronautes en orbite, désormais d’usage routinier pour enregistrer en ambulatoire un électrocardiogramme durant 24 à 48 heures consécutives. C’est sur l’ISS également qu’ont été éprouvées l’utilité d’une consommation réduite de sodium pour prévenir l’ostéoporose et les calculs rénaux, et la possibilité d’une adaptation des traitements de radiothérapie selon la radiosensibilité des patients. À la marge, l’industrie a aussi tiré parti des expériences de l’ISS : mise au point d’un purificateur capable d’éliminer les bactéries, moisissures, champignons, virus et odeurs, pour la conservation des aliments ou le contrôle de la qualité de l’air en contexte médical ; ou encore, amélioration de la qualité des mousses – permettant par exemple de diviser la quantité d’eau nécessaire à l’intervention des avions bombardiers d’eau ou à la fabrication du « béton cellulaire », un bon isolant thermique.

 

Je pourrais donner des témoignages de collègues ulcérés de voir comment des recherches bien terrestres, ayant fait l'objet d'adaptations dans l'ISS, se voient subitement attribué une origine grâce à l'existence de l'ISS !

Je pense que les médias confondent pas mal de choses ! La plupart des choses que tu décris là sont connues bien avant de quelconques travaux sur l'ISS et les "découvertes" sur l'ISS sont à la marge ! 

C'est horrible, parce qu'en tant que scientifique, on voit finalement certains médias peu scrupuleux ou orientés qui réécrivent l'histoire des sciences ! 

  • Like 4
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Kaptain a dit :

Le même pognon investi en R&D sur terre aurait donné aussi d'excellents résultats, sans aucun doute plus nombreux

ton raisonnement est typiquement celui de Patrick baudry . les états sont vraiment trop bêtes pour claquer plus de 150 milliards dans une station et par déduction dans ce télescope ultra performant qui va découvrir de nouvelles choses . télescope qui utilise des technologies jamais crées ou testées et qui certainement seront réutilisées dans le civil.

 

Jean-François Clervoy disait « L’avantage de la station spatiale internationale, c’est l’absence de pesanteur », « Elle révèle dans toutes les disciplines scientifiques des phénomènes masqués sur Terre ».

 

moi je me régale à lire des publications du JWST ; je vois déjà qu'il remet en question les fondements et les théories de certains qui eux sont restés sur le plancher des vaches et qui ont bien du mal à voir les débuts de l'univers, la naissance des étoiles cachées , etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que tu lis ce que je t'écris ? Le spatial 100 fois oui, l'homme dans l'espace non, je peux difficilement être plus clair… Et j'applaudis des deux mains les découvertes extraordinaires du JWST. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Georges, on va pas se disputer là-dessus, c'est pas la peine, mais je maintiens que la miniaturisation de l'électronique est aussi due au spatial.

Mais qu'elle serait de toutes façons intervenue à plus ou moins brève échéance. Elle a aussi beaucoup bénéficié du militaire (y compris spatial).

Ce sera tout pour moi sur ce débat ;)

Edited by Mercure

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, George Black a dit :

La formulation laisse penser que les recherches menées à bord de l'ISS ont été cruciales pour la connaissance scientifique. La vérité est qu'il n'en est rien

 

C'est une honte, d'affirmer des contre vérités pareilles...

>:(

 

Quand je pense à toutes les couvertures, depuis un quart de siècle, de Science, Nature, The Lancet, sur les découvertes réalisées dans l'ISS !!!

>:(

 

Tiens, par exemple, 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Je reviens, tu feras moins ta maligne)

 

 

 

  • Haha 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Kaptain a dit :

Le spatial 100 fois oui, l'homme dans l'espace non, je peux difficilement être plus clair…

 

Je suis tout à fait d'accord. L'être humain n'est pas fait pour aller dans l'espace, et vouloir à tout prix l'y envoyer est contre-productif. Il faut :

- le nourrir

- lui donner de l'air à respirer et recycler l'air qu'il expire

- maintenir sa santé mentale

- le soigner

- le protéger des radiations

- le maintenir à température 

- traiter ses déchets

- etc.

 

Rien que ça nécessite de démultiplier la taille de l'engin qui doit l'emporter.

 

Les systèmes robotiques ont juste besoin d'énergie pour fonctionner, et de maintenance. On pourrait à cet effet envisager des robots capables de faire la maintenance des autres robots.

 

Les développements d'IA de plus en plus sophistiquées devraient permettre de mettre au point ces systèmes automatiques autoréparables, et on ferait mieux de dépenser dans ce sens que de s'obstiner à envoyer des humains dans l'espace... sauf certains (*) .

 

(*) on peut envoyer des cobayes par contre : je propose Trump, Poutine, Bolsonaro, Orban, Un, Salvini et Khamenei dans l'équipage. Ils n'auront qu'à se serrer un peu.

Edited by Fred_76
  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Superfulgur a dit :

Quand je pense à toutes les couvertures, depuis un quart de siècle, de Science, Nature, The Lancet, sur les découvertes réalisées dans l'ISS !!!

 

J'ai trouvé quand même cette cover dans Cell (un très très bon canard, au niveau des autres pour les sciences biologiques)

 

image.png.ac30b2a2eae56f1361116047c5f5408c.png

 

Dans ce numéro, une belle revue sur la biologie des vols spatiaux :

https://www.cell.com/cell/fulltext/S0092-8674(20)31457-4

 

Jean-Philippe

image.png

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, aubriot a dit :
Le 11/28/2022 à 07:42, jfleouf a dit :

 

L’intérêt d’être dans l'espace pour la recherche en biologie et même pour l’ingénierie est très limite, surtout au regard des coûts et des limitations de masses qui peuvent être emportées

Ç est  ta vision qui est plus que limité ou tes connaissances dans le domaine.

 

Bon, je vais donner dans l'argument d'authorité, et en tant que chercheur en biologie, je pense avoir une assez bonne idée de l'impact de l'ISS sur le domaine : proche de zero. @apricot qui semble aussi être du domaine te dis la même chose.

 

Citation

moi je me régale à lire des publications du JWST ; je vois déjà qu'il remet en question les fondements et les théories de certains qui eux sont restés sur le plancher des vaches et qui ont bien du mal à voir les débuts de l'univers, la naissance des étoiles cachées , etc...

 

On se régale tous des découvertes du JWST, c'est pas la question. Par contre en biologie, le papier sur la nouvelle espèce de bactérie découverte dans l'ISS c'est pas franchement super excitant. J'ai un collègue ici qui fait des trucs comme ça : métagénomique et phylogénie profonde. De temps en temps ils découvrent une nouvelle espèce, mais comme çà vient en générale de bouse de vache, ça fait pas la une de CNN. Je te mets au défi de me trouver 10 papiers dans des top journaux sur des manips de bio faites dans l'ISS...

 

Tu es victime des communiqués de presse qui font plus qu’embellir les découvertes. Jeune thésard, j'ai eu la chance de bosser sur un super projet qui a débouché sur une publication dans Nature. Le communiqué de presse du CNRS donnait l'impression qu'on allait guérir le cancer. C'était tellement exagéré qu'on leur avait demander de corriger un peu.

 

Citation

 

https://leblob.fr/enquetes/iss-quel-bilan-scientifique

Quelles retombées sur Terre ?

 

 

C'est marrant, mais le lient que tu donnes ne fait que confirmer mon propos. Le titre du premier paragraphe c'est: 

 

Citation

Une vocation avant tout politique

 

Et dans la conclusion :

 

Citation

Dans un rapport français de 2010, l’Académie des sciences exprimait déjà sa perplexité : l’utilisation prolongée de l’ISS jusqu’en 2020 « ne peut pas être justifiée sur sa seule utilité pour la recherche »**. De fait, l’ISS n’a pas été conçue à des fins scientifiques, mais industrielles et géopolitiques.

 

Regarde la liste des travaux de recherche en bio/médecine. C'est quasi tout de la recherche sur les effets du spatial sur le corps humain. On peut difficilement faire plus circulaire : envoyer des humains dans l'espace pour pouvoir enfin étudier l'effet de l'espace sur l'humain.

 

Et pour terminer, et recentrer le sujet, on est bien d'accord pour dire que dans certains domaines, le spatiale est super utile. L'astronomie en tète, avec le JWST.

 

jf

  • Like 3
  • Thanks 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, apricot a dit :

J'ai trouvé quand même cette cover dans Cell (un très très bon canard, au niveau des autres pour les sciences biologiques)

 

 

Effectivement, Cell c'est du gros calibre. Ce que je constate tout de même c'est que l'article parle de conséquences des vols spatiaux sur le corps humain, pas de découvertes rendues possible par la présence dans l'espace.

 

jf

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, merci pour ces magnifiques images, à l'infrarouge les pilliers paraissent  bien plus fragiles comme des toiles d'araignées emêlées.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La semaine prochaine, du 12 au 14 décembre, 3 jours de conférence qui promettent beaucoup avec un riche programme :

 

First science results from JWST

https://www.stsci.edu/contents/events/stsci/2022/december/first-science-results-from-jwst

 

En particulier une que j'attends avec impatience :

JWST/NIRSpec Transmission Spectroscopy of the Habitable-Zone Exo-Earth TRAPPIST-1g

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hubble continue son travail  d observation et d etude.  Il m étonnera toujours vu son âge.

La ou c est étonnant c est  de trouver ce type de galaxie à 20 millions d'années lumière.

 

https://www.cnetfrance.fr/news/le-telescope-hubble-a-decouvert-la-galaxie-naine-peekaboo-une-machine-a-remonter-le-temps-dans-l-univers-primitif-39950884.htm

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, aubriot a dit :

Hubble continue son travail  d observation et d etude.  Il m étonnera toujours vu son âge.

 

Intéressant mais ici c'est le fil du JWST !! ;)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 01/12/2022 à 17:43, Huitzilopochtli a dit :

Évolution des nuages sur Titan sur 30 heures entre le 4 novembre et le 6 novembre 2022, vue par Webb NIRCam (à gauche) et Keck NIRC-2 (à droite)

 

Sur les images montrées ici la définition (la netteté) a l’air légèrement meilleure avec le Keck qu’avec le Webb. Ont-ils utilisé au Keck l’interférométrie entre les deux télescopes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, jackbauer 2 a dit :

Intéressant mais ici c'est le fil du JWST !! ;)

 

C'est très vrai, mais parfois les résultats du premier peuvent être vérifiées par le second... :)

 

Mesures de luminosité des céphéides par le JWST :


Article du Blog du Dr Eric Simon


https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/2022/12/webb-la-rescousse-de-hubble-sur-les.html


apjlac9b27f3_lr.jpg


Source initiale :


https://doi.org/10.3847/2041-8213/ac9b27


 

Edited by Huitzilopochtli
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Géo le curieux a dit :

Sur les images montrées ici la définition (la netteté) a l’air légèrement meilleure avec le Keck qu’avec le Webb. Ont-ils utilisé au Keck l’interférométrie entre les deux télescopes ?

l'interféromètre du Keck est démonté depuis plusieurs années et ne servait pas à faire des images directes de toute façon.

la seule performance des optiques adaptatives actuelles permets d'expliquer qu'un 10 m au sol marche mieux qu'un 6.5m dans l'espace dans ce cas précis.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now