Marc684

Amélioration Miroir Dobson Flextube 400 ?

Recommended Posts

Hello Marc,

 

l'ombre non centrée est généralement liée à l'offset du secondaire pour faire simple (mais pas seulement), c'est assez commun à F/d assez court d'avoir l'ombre du secondaire non centrée, et que de décalage n'est pas forcément proportionnel en intra et extra.

Par contre j'ai l'impression que tu n'as pas exactement le même décalage de MAP pour tes plages intra/extra. L'une est plus petite que l'autre.

Je ne suis pas certain que ton miroir est si mauvais que ça mais je n'arrive pas à voir si le protocole que tu as fait est suffisamment fiable pour permettre une analyse fiable.

 

Peux-tu en dire plus sur ton protocole de Roddier : caméra utilisée, capture de quelle durée, à combien de FPS? compositage de combiens d'images, barlow utilisée? Etoile à quelle hauteur? Collim faite sur une étoile de hauteur sensiblement identique?

Edit : je viens de voir 4s de video de ton étoile défocalisée lors du star test, oublie direct,  trop de poussière sur le capteur et une turbu beaucoup trop marquée pour que le Roddier te donne une info un tant soit peu fiable.

Pour les images de Jupiter, impossible de juger, cela correspond en gros à un 200mm exploité à fond. La turbu de cet été n'a pas été fabuleuse et associée à une faible hauteur, cela n'a clairement pas avantagé les gros diamètres.

 

Pour avoir acquis un 382mm artisan en juin dernier donc diamètre en gros comme le tiens, je te confirme que tant que je n'avais pas bénéficié d'une belle nuit de turbu à la mi août, il m'était impossible de vérifier la qualité optique de mon miroir (enfin je veux dire, de vérifier sur le ciel si cela semblait globalement cohérent avec le bulletin interféro fourni).

 

Cela nécessite: 

1. d'avoir une nuit à très faible turbulence

2. que tout le reste soit maitrisé (collim, turbu locale car ton miroir étant proche du sol, mise en température du primaire qui est le plus délicat).

 

Concernant l'obstruction : 25% d'obstruction est un excellent compromis avec un newton et déjà mieux que beaucoup de tubes "planétaires" qui tournent plus autour de 30% à 33%, ce qui ne les empêche pas de faire de très belles images. Descendre à 20% ne t'apportera pas quelque chose de très significatif en imagerie planétaire si ce n'est un peu plus de contraste. Et avoir un secondaire sous les 20% apporte d'autres soucis ^_^

 

Globalement les miroirs 400mm chez Syntha sembleraient pas trop mal maitrisés je dis bien sembleraient, l'état de surface ne sera clairement pas au niveau d'un miroir artisan (logique vu le prix) tout comme le PTV, RMS et Strehl mais c'est censé rester "correct".

 

Voici un exemple de SW flextube 400 passé à l'interféro par un testeur basé en Russie avec qui j'avais échangé et qui fait ça depuis plus de 10 ans (interfero = plus exigeant qu'un Roddier) : L/2,5 PTV (soit L/5 sur la surface) et L/14 RMS, plutôt correct pour le prix. Ici la photo montre que le test a été effectué télescope à l'horizontale donc miroir à la verticale, le cas le plus exigeant niveau support latéral sur l'astig.

IMG_0031_.JPGReport_red-Coma.jpg

source :  http://www.fidgor.narod.ru/Observers/Test_2/test_411.html

Le plus compliqué selon le testeur a été d'avoir une stabilisation thermique satisfaisante (avec un miroir de cette taille, ça devient difficile).

 

Et le même testeur avec un miroir artisan Zambuto  368mm à F5 : L 4.4 PTV (soit L 8.8 sur la surface) et L/20 RMS (ce qui reste très bon car ces valeurs sont réalistes contrairement à beaucoup d'autres tests).

post-34973-0-37874200-1631045528.png

 

Edited by HAlfie
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a une heure, HAlfie a dit :

Hello Marc,

 

l'ombre non centrée est généralement liée à l'offset du secondaire pour faire simple (mais pas seulement), c'est assez commun à F/d assez court d'avoir l'ombre du secondaire non centrée, et que de décalage n'est pas forcément proportionnel en intra et extra.

Par contre j'ai l'impression que tu n'as pas exactement le même décalage de MAP pour tes plages intra/extra. L'une est plus petite que l'autre.

Je ne suis pas certain que ton miroir est si mauvais que ça mais je n'arrive pas à voir si le protocole que tu as fait est suffisamment fiable pour permettre une analyse fiable.

 

Peux-tu en dire plus sur ton protocole de Roddier (caméra utilisée, capture de quelle durée, à combien de FPS? compositage de combiens d'images) etc

Etoile à quelle hauteur? Collim faite sur une étoile de hauteur sensiblement identique?

 

J'ai acquis un 382mm artisan en juin dernier donc diamètre en gros comme le tiens. Je peux te confirmer que tant que je n'avais pas bénéficié d'une belle nuit de turbu à la mi août, il m'était impossible de vérifier la qualité optique de mon miroir. (enifn je veux dire de vérifier sur le ciel si cela semble cohérent avec le bulletin interfero fourni)

 Cela nécessite: 

1. d'avoir une nuit à très faible turbulence

2. que tout le reste soit maitrisé (collim, turbu locale car ton miroir étant proche du sol, mise en température du primaire qui est le plus délicat).

 

Concernant l'obstruction : 25% d'obstruction est un excellent compromis avec un newton et déjà bien mieux que beaucoup de tubes "planétaires". Descendre à 20% ne t'apportera pas quelque chose de très significatif en imagerie planétaire si ce n'est un peu plus de contraste en visuel oui. Et avoir un secondaire sous les 20% apporte d'autres soucis ^_^

 

Globalement les miroirs 400mm chez Syntha sembleraient pas trop mal maitrisés je dis bien sembleraient, l'état de surface ne sera clairement pas au niveau d'un miroir artisan (logique vu le prix) mais ça reste en général correct pour le prix même si c'est toujours un peu la roulette russe sur ces diamètres. Ici la photo montre que le test a été effectué télescope à l'horizontale donc miroir à la verticale, le cas le plus exigeant niveau support latéral sur l'astig.

 

Voici un exemple de SW flextube 400 passé à l'interféro par un testeur basé en Russie avec qui j'avais échangé et qui fait ça depuis plus de 10 ans (interfero = plus exigeant qu'un Roddier) : L/2,5 PTV et L/14 RMS, plutôt correct pour le prix

En effet le décalage de map intra/extra était pas le même comme c'était à peine la deuxième fois je faisais un star test ! 

ASI 462 MC + IR CUT + ADC pierro astro + barlow X2,7

Compositage de 30 sec soit 3900 images (130 fps mais maintenant j'arrive à aller jusqu'à  200fps)

Etoile à 40° et collimation laser

Oui en effet j'ai bien remarqué la mise en température qui était bien plus longue ! combien de temps le sors tu en avance pour être sur qu'il soit à bonne température ?

Je vais surement le faire tester par l'artisan et après je déciderais si il faut le reprendre ou pas x)

Peux tu me dire alors "le bon protocole" pour winroddier ?

Merci pour ton retour :)

il y a une heure, HAlfie a dit :

Et le même testeur avec un miroir artisan Zambuto  368mm à F5 : L 4.4 PTV et L/20 RMS (ce qui reste très bon car ces valeurs sont réalistes contrairement à beaucoup d'autres tests).

Bon bah il me reste plus qu'a prendre un billet de train pour la Russie ;)

Edited by Marc684

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello et de rien ^_^,

 

pas évident à maîtriser ces grosses bêtes xD.

En fait pour un Roddier, il faudrait virer la barlow et l'ADC qui vont introduire (un léger astig pour l'ADC car il travaille à un F/D < 10, et peut-être un chouilla d'aberration de sphéricité pour la barlow APM). 

Idéalement il faudrait augmenter le temps de pose et réduire le gain genre 100ms et gain faible pour "lisser" un peu la turbu et compositer l'equivalent de 30s de pose au moins pour bien lisser la turbu, il faudrait voir le process exact à suivre sur le site de Roddier mais je sais que le protocole doit être suivi à la lettre pour garantir un minimum de fiabilité.

 

Elément important surtout en première partie de nuit avec un dobson et son miroir au ras du sol : si tu as une terrasse en carrelage, béton, pierre qui renvoie la chaleur le soir, il est intéressant d'humidifier le sol en fin de journée avec un pulvérisateur, juste pour générer un effet évaporation qui agira comme une clim naturelle. Inutile d'arroser trop, le surplus est juste de la perte.
 

La mise en température du primaire est absolument clé au delà de la turbu atmosphérique. Je sors 2h avant minimum et utilise un ventilateur 140mm qui a un flux de 100CFM à 100% mais 40min suffiraient dans ma configuration. C'est surtout pour être sûr que mon secondaire qui fait 100mm et 27mm d'épaisseur (!!) soit bien en température car lui n'est pas ventilé.

Je te conseille le petit programme suivant qui permet de simuler la mise en température en fonction de la taille de ton miroir, de la température de départ, de la T° ambiante et si cette dernière est stable ou chute, et enfin si tu utilises un ventilo ou pas.

https://www.cruxis.com/scope/mirrorcooling.htm

 

J'utilise également un pistolet de mesure de température IR (+ T° ambiante + point de rosée et % d'humidité) à 40€ sur amazon (Thermomètre Infrarouge Temperature Laser AIDBUCKS AD90) pour faire des tests sur mon environnement.


Voici des calculs pour mon miroir, 382mm et 42mm d'épaisseur en quartz : 

 

Situation N°1 : Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure stable à 12°C, miroir sans ventilation.

-->La mise en température est "bonne" c'est à dire un delta T° miroir primaire et T° ambiante < 2°C à partir de 1h40min (100min).

image.png.45ed80e43bd15249758d78f5f0559574.png

 

 

Situation N°2: Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure stable à 12°C, miroir avec ventilation 100CFM (ventilateur 140mm).
-->Ici la mise en température est bonne à partir de 40min.

image.png.1e35a6f923c05832a928799459fdda4b.png

 

 

Situation N°3 : Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure à 12°C mais qui descend à 7°C en 3H, miroir sans ventilation.

-->La mise en température n'est toujours pas "bonne" même au bout de 3H... Le miroir primaire n'arrive pas à rattraper la T° extérieure qui chute trop vite.
image.png.e466dfcbbe87648752aeb6bccd0b8338.png

 

 

Situation N°4 : Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure à 12°C mais qui descend à 7°C en 3H, miroir avec ventilation 100CFM (ventilateur 140mm).

-->Ici la mise en température est bonne à partir de 40min et suit la pente descendante (T° extérieure qui chute de 12°C à 7°C en 3H) sans souci.

 

 

image.png.38debc2a942ce8ec14af2e9e5b156953.png

 

Je te passe le placement des ventilos (il faut un flux global pour ne pas générer des zones chaudes/froides sur l'arrière du primaire).

Exit donc les ventilos placés en ligne (le pire), ou ) en étoile. L'idéal c'est un seul "assez gros" (120 ou 140mm pour un 400mm) ventilo au milieu du primaire pour une diffusion de l'air homogène.

 

Pour ma part j'ai ceci : Corsair ML 140 (version sans LED de kékés évidemment ) : 

image.png.91cc82a224ea2b152069cf171944e6d7.png

 

Bref la maitrise d'un gros diamètre nécessite quelques aménagements pour pouvoir en tirer le max et avant de douter de la qualité de ton miroir, et de payer pour faire tester l'optique chez un artisan, il convient d'éliminer les autres variables (mise en T°, turbu, support primaire, collim, rigidité du porte oculaire, de la structure globale etc.).

Ce qui va dans le sens que tu citais en début de post "(Le but que je recherche est de pouvoir sortir de meilleur images planétaires sans pour autant investir énormément)" ^_^

Tu es basé dans quelle région?

Edited by HAlfie
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une approche par trop chère est d’utiliser un oculaire de Ronchi derrière une bonne Barlow pour augmenter la sensibilité sur une étoile brillante proche du zenith.

Si la turbu est calme on voit déjà pas mal de défauts. Mais ce test ne remplace pas de vrais mesures sur un banc.

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, HAlfie a dit :

Je te passe le placement des ventilos (il faut un flux global pour ne pas générer des zones chaudes/froides sur l'arrière du primaire).

Exit donc les ventilos placés en ligne (le pire), ou ) en étoile. L'idéal c'est un seul "assez gros" (120 ou 140mm pour un 400mm) ventilo au milieu du primaire pour une diffusion de l'air homogène.

Ah mince moi j'ai 4 petits ventilos : mais j'ai noté a peu près qu'il fallait 1h30 -2H avec les ventilos pour être à température de mon côté

218056136_309118747440575_2418960020320072895_n.jpg.375168cb11a160b21c0d15e5c59f1d1d.jpg217628972_838139767138718_614430072793087771_n.jpg.af0bc3792cfa778630077fa30eb7270b.jpg

Merci pour ton retour très complet :P

il y a 28 minutes, HAlfie a dit :

Tu es basé dans quelle région?

En Alsace à Mulhouse, pas trop loin de chez toi si je me trompe pas ;)

il y a 28 minutes, HAlfie a dit :

En fait pour un Roddier, il faudrait virer la barlow et l'ADC qui vont introduire (un léger astig pour l'ADC car il travaille à un F/D < 10, et peut-être un chouilla d'aberration de sphéricité pour la barlow APM).

Avec la barlow je travaille avec un F/D >10 c'est ce qu'il faut non ? du moins pour les planètes pour ne pas générer d'astigmatisme non ?

 

il y a 22 minutes, olivedob a dit :

Une approche par trop chère est d’utiliser un oculaire de Ronchi derrière une bonne Barlow pour augmenter la sensibilité sur une étoile brillante proche du zenith.

Si la turbu est calme on voit déjà pas mal de défauts. Mais ce test ne remplace pas de vrais mesures sur un banc

Cela tombe bien je viens de recevoir le mien ! merci du conseil ! :)

Edited by Marc684

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Marc684 a dit :

En effet le décalage de map intra/extra était pas le même comme c'était à peine la deuxième fois je faisais un star test ! 

 

Mais la perception de l'asymétrique du décalage dépend aussi de si on est plus ou moins proche de la focalisation

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, HAlfie a dit :

Concernant l'obstruction : 25% d'obstruction est un excellent compromis avec un newton et déjà mieux que beaucoup de tubes "planétaires" qui tournent plus autour de 30% à 33%, ce qui ne les empêche pas de faire de très belles images. Descendre à 20% ne t'apportera pas quelque chose de très significatif en imagerie planétaire si ce n'est un peu plus de contraste. Et avoir un secondaire sous les 20% apporte d'autres soucis

 

Tu a raison et c'est d'autant plus vrai qu'on parle imagerie là. Et le filtrage que l'on applique c'est souvent des ondelettes (ou une déconvolution) qui sont intrinsèquement des filtres de réhaussement de contraste. Alors franchement 20, 25 ou 30% cela ne joue pas vraiment. Tout au plus on filtre un poil plus fort. Juste pour information les astrographes sont souvent obstrués à 45~55% ... et cela ne les empêche pas de faire des images. Rarement en planétaire c'est vrai mais on y applique pas non plus les mêmes filtres.

Par contre en visuel cela joue ... beaucoup et franchement j'ai utilisé une fois un epsilon sur Jupiter, bin c'est pas très beau. Tant pis cela ne sert pas à ça !

Donc du coup, 25 ou 20% a mon avis notre hôte n'y verra absolument pas la moindre différence en imagerie. Le gain en magnitude est anecdotique et comme tu dis le centrage devient autrement plus critique aussi.

 

Marc

 

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

De rien ^_^,

 

Il y a 2 heures, Marc684 a dit :

Ah mince moi j'ai 4 petits ventilos : mais j'ai noté a peu près qu'il fallait 1h30 -2H avec les ventilos pour être à température de mon côté

 

Le placement me semble plutôt bon, comme tu as un support au centre vu que ton miroir est conique c'est ça, pas le choix de toute façon ^_^. Les ventilos ont-ils un débit suffisant? Je n'arrive pas à voir si la matière que tu as mis à l'arrière est percée ou possède un filtre anti poussière sur chaque ventilo (réduisant du coup le débit)?

 

Il y a 2 heures, Marc684 a dit :

En Alsace à Mulhouse, pas trop loin de chez toi si je me trompe pas ;)

 

Aah en effet, je suis dans le coin Sud en dessous de Strasbourg ,on est à 1h de route l'un de l'autre!

Faudra ptet à l'occasion qu'on s'organise une soirée star test côte à côte des 2 dobsons pour voir, j'ai une grande terrasse ^_^, mais dur d'anticiper à l'avance une bonne soirée de turbu :/.

Curieux de voir comment ton dobson réagirait entre 15° et 90° avec un laser Howie glatter + tublug (le plus exigeant et précis des lasers) et si la mise en température se confirme avec pistolet IR. 

 

Il y a 2 heures, Marc684 a dit :

Avec la barlow je travaille avec un F/D >10 c'est ce qu'il faut non ? du moins pour les planètes pour ne pas générer d'astigmatisme non ?

En fait oui et non. Il convient de différencier le F/D résultant qui se calcule entre la lentille de ta barlow et la position du capteur de ta caméra qui se trouve tout à la fin de ton montage. Le F/D de travail  de l'ADC dépend du placement de l'ADC qui lui est plus en amont que ton capteur donc le F/D de travail est moindre que le F/D résultant.

Il faudrait voir quel est ton backfocus entre les prismes de l'ADC et les lentilles de la barlow APM pour le mesurer. Après cela n'explique pas les limites que tu sembles ressentir, le léger astig généré par un ADC qui bosse autour de 10 est vraiment très faible.

 

@patry : complètement d'accord ^_^, je n'ai jamais trop compris cette obsession de l'obstruction, quand bien d'autres paramètres passent avant (qualité optique, alignement optique, mise en température, tenue de la collim). S'il ne reste que ça, en imagerie, je trouve qu'en planétaire l'impact reste assez mesuré, sauf peut-être sur des obstructions à plus de 40% et encore, on ne peut pas dire que les dernières images de Christian V. sur le 500MM obstrué à plus de 40% manquent particulièrement de contraste sur Jupiter.
Je te rejoins également sur le visuel où l'apport en contraste d'une obstruction plus faible se ressent déjà plus, surtout en planétaire. Je trouve néanmoins qu'une fois qu'on tourne autour de 25%, ce qui est déjà très bien, passer à 20% n'apporte pas forcément le "wow" attendu.

Après pour un instrument ultime dédié planétaire pourquoi pas, il faudra juste gérer sur un newton un champ de pleine lumière rikiki, si le bord du secondaire n'est pas top les effets que cela va générer, et aussi veiller à regarder si le secondaire n'est pas si petit qu'il va quelque part "brider" le cône de lumière du primaire agissant comme une sorte de diaphragme.

 

@olivedob : super idée l'oculaire de ronchi pour dégrossir de gros défauts ^_^, à condition une fois de plus que la mise en température soit bonne (je sais j'insiste, mais j'ai l'impression que ce paramètre est moins souvent atteint sur les gros diamètres que ce que l'on imagine).

Edited by HAlfie
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, HAlfie a dit :

Le placement me semble plutôt bon, comme tu as un support au centre vu que ton miroir est conique c'est ça, pas le choix de toute façon ^_^. Les ventilos ont-ils un débit suffisant? Je n'arrive pas à voir si la matière que tu as mis à l'arrière est percée ou possède un filtre anti poussière sur chaque ventilo (réduisant du coup le débit)?

J'ai 3 vitesses possibles pour chaque paire de ventilo et oui à vitesse max le débit est largement suffisant ( pas de filtre anti poussière, il y avait des grilles métalliques que j'ai retiré)

received_255181806025928.jpeg.40e6cf49f19d0044fdbb7388517bdaad.jpeg

Il y a 5 heures, HAlfie a dit :

Aah en effet, je suis dans le coin Sud en dessous de Strasbourg ,on est à 1h de route l'un de l'autre!

Faudra ptet à l'occasion qu'on s'organise une soirée star test côte à côte des 2 dobsons pour voir, j'ai une grande terrasse ^_^, mais dur d'anticiper à l'avance une bonne soirée de turbu :/.

Curieux de voir comment ton dobson réagirait entre 15° et 90° avec un laser Howie glatter + tublug (le plus exigeant et précis des lasers) et si la mise en température se confirme avec pistolet IR. 

Ouais j'avoue faudrais on s'organise ça une fois 😛

J'avais aussi acheté un pistolet thermique suite à tes conseils de la dernière fois 😛

Tu vises le dos du miroir pour évaluer sa température par IR ?

Hâte de voir aussi pour les autres lasers de collimation :)

Il y a 5 heures, HAlfie a dit :

En fait oui et non. Il convient de différencier le F/D résultant qui se calcule entre la lentille de ta barlow et la position du capteur de ta caméra qui se trouve tout à la fin de ton montage. Le F/D de travail  de l'ADC dépend du placement de l'ADC qui lui est plus en amont que ton capteur donc le F/D de travail est moindre que le F/D résultant.

Il faudrait voir quel est ton backfocus entre les prismes de l'ADC et les lentilles de la barlow APM pour le mesurer. Après cela n'explique pas les limites que tu sembles ressentir, le léger astig généré par un ADC qui bosse autour de 10 est vraiment très faible.

C'est technique dis donc !😂

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/10/2021 à 17:46, HAlfie a dit :

passer à 20% n'apporte pas forcément le "wow" attendu.

 

Et tu l'a précisé c'est aussi le début des ennuis :) 

 

Avec un secondaire trop petit les bords finirons par contribuer aussi à former l'image dans l'axe du champ sachant qu'au bord les secondaires ne sont pas parfait et pose certains problèmes :

 

  - les défauts de polissage des bords ``Rolled Off' => astigmatisme

  - le delta de température des bords qui déforme le miroir à cet endroit

  - des aluminures qui stressent le secondaire au bords justement

  - ne pas oublier le chanfrein qui lui au mieux diffuse la lumière :) 

  - la collimation du secondaire laisse moins de marge pour éviter la contribution des bords à l'image dans l'axe

 

Donc 25-30% c'est plus qu'acceptable car on voit passer régulièrement de magnifiques clichés planétaires avec ces obstructions sur SCT (31-40%), sur Cassegrain (23-30%), ou Dall Kirkham (27-47%) dont le fameux Mewlon 210 LE télescope planétaire par excellence quant à lui obstrué à 31% !

Edited by jgricourt
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Marc684 a dit :

J'ai 3 vitesses possibles pour chaque paire de ventilo et oui à vitesse max le débit est largement suffisant ( pas de filtre anti poussière, il y avait des grilles métalliques que j'ai retiré)

 

Ah nickel, je te conseille de laisser au max ^_^.

 

Il y a 16 heures, Marc684 a dit :

Ouais j'avoue faudrais on s'organise ça une fois 😛

J'avais aussi acheté un pistolet thermique suite à tes conseils de la dernière fois 😛

Tu vises le dos du miroir pour évaluer sa température par IR ?

Hâte de voir aussi pour les autres lasers de collimation :)

 

Yes ça serait cool et cela te permettrait d'avoir un telescope de comparaison à côté dans les mêmes conditions.

Pour le pistolet IR je vise soit le côté du miroir soit l'arrière en arrière (jamais la face aluminée tu n'auras pas une bonne lecture de température).

 

@jgricourt : merci pour le détail sur les emmerdes apportées quand la taille du secondaire devient une obsession (< 20% quoi) :P.

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, HAlfie a dit :

Ah nickel, je te conseille de laisser au max ^_^.

C'est ce que je fais ! :)

il y a 22 minutes, HAlfie a dit :

Yes ça serait cool et cela te permettrait d'avoir un telescope de comparaison à côté dans les mêmes conditions.

Pour le pistolet IR je vise soit le côté du miroir soit l'arrière en arrière (jamais la face aluminée tu n'auras pas une bonne lecture de température).

Ouais ça serait hyper intéressant ! :)

Et tu utilises le pistolet aussi pour la température extérieure ?

 

Je vais essayer de refaire un star test correct ce soir ou demain soir :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

je dirai que la figure avec ronchi n'est pas horrible

j'ai vu largement pire sur des tests

perso je peaufinerai les réglages c'est tout

et faire des essais en diaphragmant cm par cm au bord 2 ou 3 fois afin de voir l'influence

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

par contre effectivement le polissage a été fait à l'arrache

la reprise chez monsieur grière c'est 1250€; à voir?

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, astrocg a dit :

je dirai que la figure avec ronchi n'est pas horrible

j'ai vu largement pire sur des tests

perso je peaufinerai les réglages c'est tout

et faire des essais en diaphragmant cm par cm au bord 2 ou 3 fois afin de voir l'influence

Je vais utiliser un oculaire de ronchi sur le ciel directement la pour avoir un meilleur ordre d'idée ! merci du conseil :)

Il y a 2 heures, astrocg a dit :

par contre effectivement le polissage a été fait à l'arrache

la reprise chez monsieur grière c'est 1250€; à voir?

oui c'est dans cet ordre de prix ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, astrocg a dit :

et faire des essais en diaphragmant cm par cm au bord 2 ou 3 fois afin de voir l'influence

Comment faire pour diaphragmer sans abimer le miroir ? en tant normal j'aurais mis un masque sur les brides du primaire mais la il n'y a pas de brides...

 

Voici les tests de ronchi avec l'oculaire prévu pour ça sur le ciel ! 

En extra focale 

extrafocale.gif.2ece272d73212a77b546be79b673b89c.gif

puis en intrafocale

intrafocale.gif.a66a423238fcfd4663da528d738821cd.gif

et enfin la notice de l'oculaire

IMG20211022233214.thumb.jpg.8b771680131af9388188cd556eab63c5.jpg

Edited by Marc684
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

pareil qu'halfie

en excluant la turbu énorme et en moyennant à l'oeil pas d'inquiétude

un masque carton noir bloqué par la boite du miroir et surélevé d'1cm par rapport au miroir permettrait de se rendre compte; ceci afin "d'effacer" la zone rouge de la 4ème figure

d'après ma mesure à la règle sur mon écran cela fait 1,5mm/94mm de diamètre miroir 

soit sur 400mm : 1,5/94X400 = 7mm

commence avec 1cm et compare

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au sujet de l'alignement des optiques, pourquoi avoir un secondaire excentré alors que l'araignée du flextube 400 permet un centrage parfait ?

 

Arrives tu à quelque chose de "propre" sur une étoile à fort grossissement défocalisée et focalisée?

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, MrClem a dit :

Au sujet de l'alignement des optiques, pourquoi avoir un secondaire excentré alors que l'araignée du flextube 400 permet un centrage parfait ?

 

Arrives tu à quelque chose de "propre" sur une étoile à fort grossissement défocalisée et focalisée?

Tout simplement parce que je croyais que le fait qu'il soit excentré soit du à l'offset mais si on me dit que l'offset n'est pas responsable de ça alors je vais chercher à améliorer le centrage....

 

Qu'entends tu par quelques chose de propre ?

Dans le fil de la discussion il y a un star test si c'est ta demande ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je me suis mis à l' astronomie récemment et je viens de passer d'un c8 à un flextube 400 (mon premier newton donc) sur lequel je dois reprendre tout l'alignement à zéro.

 

J' ai trouvé cette page, si cela peut t'intéresser : 

http://www.astrosurf.com/altaz/collimation.htm#methodologie

 

Sauf erreur, on parle d'offset ou décalage dans l'étape de centrage du miroir secondaire dans le PO (voir les schémas). 

 

Sur le flextube 400 que j'ai entre mes mains, le centre de l'araignée et donc la position du secondaire correspond au centre du tube. Je ne vois pas de bonne raison pour avoir une ombre du secondaire non centrée... sauf erreur.

 

Dans le cas où ton secondaire est au centre du tube, une ombre non centrée sur une étoile défocalisée signifie une collimation dans les choux.

 

Mon objectif avant de voir ce que mon tube a dans le ventre sur Jupiter, et le tiens aussi je pense, est d'arriver en premier lieu à une belle figure d'airy à la caméra sur étoile (c'est cela que j'entends par "quelque chose de propre").

 

 

Edited by MrClem
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, MrClem a dit :

Sauf erreur, on parle d'offset ou décalage dans l'étape de centrage du miroir secondaire dans le PO (voir les schémas). 

Oui en effet, c'est juste mais si le secondaire est décalé dans le PO et que le PO est aligné sur le miroir primaire, il devrais être donc décalé également par rapport au primaire non ?

 

il y a une heure, MrClem a dit :

Sur le flextube 400 que j'ai entre mes mains, le centre de l'araignée et donc la position du secondaire correspond au centre du tube. Je ne vois pas de bonne raison pour avoir une ombre du secondaire non centrée... sauf erreur.

Cela à été dit déjà dans la discussion plus haut : 

"Dans le cas où le secondaire est décalé sur l'axe du PO, son ombre n'est pas centrée sur l'axe optique principal ni sur l'étoile défocalisée et les figures intra et extra-focales doivent être symétriques. On aura intérêt dans ce cas à mettre un masque circulaire un peu plus grand que le secondaire, centré sur l'araignée, pour effectuer la collimation plus commodément. Ceci est aussi valable pour des secondaires dont le champ (la tranche) est perpendiculaire à la face optique (et non à 45° comme dans la majorité des cas).

http://www.astrosurf.com/n-berger/collimation.html"

 

Peut être @jldauvergne pourra éclaircir ce mystère qui fait débat : dois je recentrer mon secondaire ?

J'ai l'impression que la notion de centrage est faussée à cause des possesseurs de cassegrain ou il n'y a pas cet offset mais je me trompe peut être....

il y a une heure, MrClem a dit :

Mon objectif avant de voir ce que mon tube a dans le ventre sur Jupiter, et le tiens aussi je pense, est d'arriver en premier lieu à une belle figure d'airy à la caméra sur étoile (c'est cela que j'entends par "quelque chose de propre").

Malheureusement non, je pense d'abord que les conditions n'étaient pas assez bonnes pour cela et je n'ai pas fait assez régulièrement de star test qui plus est !
 

 

Edited by Marc684

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Marc684 a dit :

Dans le cas où le secondaire est décalé sur l'axe du PO, son ombre n'est pas centrée sur l'axe optique principal ni sur l'étoile défocalisée

J'ai l'impression que c'est faux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Florian_Vn
      doublon
    • By Florian_Vn
      Bonjour,
       
      J'aimerais monter en diamètre pour le planétaire (je possède actuellement un C8 EHD sur AVX) et je lorgnais sur des choses autour de 250 mm en tube ouvert, du style VMC 260 ou µ250.
      J'ai donc plusieurs questions sur le µ250, en version CRS ou non :
      - Longueur du tube : sur le site constructeur, je lis 945 mm, sur Pierro-Astro 850 mm, sur ce test 765 mm, bref : quelle longueur fait votre tube ?
      - Poids : visiblement autour de 12 kg, ça passe sur une monture eq6-r pro (charge max à 20 kg) je suppose, même en CP ? Les 12 kg, c'est le poids du tube seul ou il y a colliers + platine aussi ?
      - Si je veux le monter sur une eq6-r pro, il y a des choses complémentaires à acheter à part la platine et les colliers ? 
      - Disponibilité : vu le budget, c'est pas pour tout de suite mais il semble en rupture, que ce soit en neuf ou occasion, Taka a annoncé des choses sur une rupture de prod ?
      - Alimentation électrique : le tube dispose d'un moteur pour la MAP et un autre pour les ventilateurs du primaire ==> question bête mais je la pose quand même : c'est quand même possible de faire la MAP manuellement ? D'autres trucs à alimenter sur 12V (le chercheur peut-être) ?
      - Accessoires / adaptateurs supplémentaires pour coller un train d'imagerie planétaire ?
       
      Merci par avance pour vos retours.
       
      A+
    • By Pepit0
      Bonjour à tous, 
       
      je me suis décidé à envoyer les miroirs de mon Celestron 11 se faire ré-aluminer. 
      Pour cela il m'a fallu retirer le baffle du miroir primaire. Au début je pensais le faire faire chez un pro, mais aprés un coup d'oeil au montage, ça ne m'a pas paru trés risqué de le faire moi-même, et puis ça évite les aller-retours...
      J'ai seulement acheté des gants pour l'optique et qq chiffons doux pour protéger les optiques contre les outils (au final pas besoin, ça se desserre à la main).
      J'ai n'ai rencontré aucune difficulté, une fois desserré l'anneau côté avant du miroir, le baffle se retire tout seul.
       
      Par contre, il y a un joint d'appui en liège qui est collé à l'arrière du primaire avec une sorte de colle silicone. La colle sert également à combler le jeu entre l'intérieur du trou central du miroir primaire et le baffle (le diamètre extérieur du baffle est  plus petit), avec trois calles lièges noyées dans la colle. J'ai donc retiré la colle afin de préparer le miroir pour le décapage ... 
      Mais lorsqu'il s'agira de remonter tout ça, il va falloir que je remette de la colle (ou pas). Je me suis dit que ça ressemblait à de la colle CAF 730. 
      - pour combler le jeu baffle/primaire, est-ce que je remet de la colle ou bien je m'arrange autrement ? 
      - a mon sens, le joint d'appui est collé pour empêcher le primaire de tourner autour du baffle, par friction avec le joint suivant. Etes-vous d'accord ?
       - est-ce que vous pensez que la CAF 730 c'est OK ? 
       
      Question subsidiaire : j'ai fait qq marque au feutre indélébile sur le miroir pour repérer sa position. Mais est-ce que ça va tenir le décapage ? Pas sûr... J'ai essayé de faire des marques avec la pointe d'un outil sur le dos du miroir, mais c'est super dur !! Et je ne veux pas faire de bêtise.. Des idées ? 
       
      Ci-dessous qq photos. 
       
      Bon ciel à vous tous
      Pierre


    • By lambda
      Salut à vous.

      Pour un petit projet optique, et un peu quantifier certains aspects d'une manip en préparation, j'aurai voulu dégotter un exemple typique de transmission spectrale d'un doublet achromatique, on va dire correspondant à celui qui équipe les Perl Halley 70/400 "vintage" ou d'autres achromat de la même "ligue", ça peut être aussi un spectre de transmission pour des produits SW en lunette achromatique "entrée de gamme".... Bref un graphe un peu générique montrant un spectre de transmission de ce genre d'objectif achromatique "classique.

      Idéalement, un graphe incluant un peu de NIR, grimpant vers les 950-1000 nm, ça serait top....

      des fois que cela vous dise quelque chose, ou que vous ayez une ref biblio....

      Merci en tout cas!

      à+,
      Lambda
    • By bpollet
      Hello. Quelqu'un a-t-il déjà essayé d'acheter sur le site d'Orion UK directement depuis le BREXIT ?
       
      Ça marche bien?
       
      Avec le taux de change et en supposant qu'à la douane ce soit 20%, cela reste intéressant...
       
      https://www.orionoptics.co.uk
  • Upcoming Events